Você está na página 1de 13

L’Art-Scènes / # 15 / Avril 2010 / Exemplaire gratuit

L’ .
rt Scènes
Le magazine des sorties culturelles de

Danse
Le festin

Théâtre
Florence Foresti

Expos
Les Singeries
du jeudi

Concerts
Les 12 heures
de la musique

Jeune public
Les orphelines

Rencontre :
Renan Luce,
conteur-chanteur
sommaire #
4-6 - Rencontre :
Renan Luce, conteur-chanteur

8-9 Actus Danse


10-11 Actus Théâtre
12-13 Actus Concerts é dito
14-15 Actus Jeune public Foison d’avril...
16-17 Actus Expos
18-22 L’Agenda du mois
22 La boîte aux lettres
23 Le mur du son

• EURL Q’OM au capital de 6000 euros


31, rue Saint Maur 76000 Rouen - 06 25 16 38 27
E-mail : redaction.lartscenes@yahoo.fr

• Directeur de la publication, Publicité, Mise en page :


Arnaud QUILLET / 06 25 16 38 27
• C onception graphique : Hélène ROMON
• C rédit photo de couverture : Jean-Baptiste Mondino
• ISSN en cours
• Impression IRS , diffusion Q’OM
• 2010 L’Art-Scènes // Dépôt légal des parutions
Toute reproduction même partielle, de textes, photos
et illustrations publiées par l’EURL Q’OM est interdite sans
l’accord de l’auteur et de l’éditeur.
Tirage 8 000 exemplaires//Magazine gratuit,
ne pas jeter sur la voie publique.

Arnaud QUILLET
Rédacteur en chef
3
RENCONTRE

Renan Luce,
L’auteur de «  La lettre  » et des «  Voisines  » est un poète populaire.
Coqueluche de la nouvelle scène française et gendre de Renaud, Renan
Luce livre son second album, « Le clan des Miros », série de portaits d’an-
ti-héros. Il se confie à L’Art-Scènes avant son prochain concert au Zénith,
sur cette gloire acquise en un seul album, sans pression ni états d’âme,
de grandes histoires en peu de mots avec pour seul mot d’ordre, le plaisir de croquer les gens de la rue, sur des
rythmes pop/folk.

« Repenti », votre premier album ça a été 2 ans faitement. Quand on ressent une telle évidence,
de tournée, 200 concerts et un bon pied de nez à la on se lance, et on travaille pour y arriver !
crise de l’industrie du disque avec 800 000 albums On vous qualifie de conteur-chanteur. C’est un
vendus ! On ressort comment d’une telle aventure ? qualificatif que l’on attribuait aussi à Georges Bras-
Épuisé ! Mais avec une tonne de bons souvenirs sens en son temps. C’est quelqu’un qui a compté
et l’envie de s’y remettre ! Si la crise du disque dans votre parcours musical ?
existe bel et bien, j’ai eu la chance de passer
J’ai une énorme admiration pour l’artiste et
entre les gouttes. Ce succès m’a donné les
l’homme. Si je ne devais écouter qu’une seule
moyens de peaufiner mon nouvel album et de
personne ce serait lui. J’aime sa façon de manier
travailler en profondeur les arrangements musi-
les mots, les rimes et les mélodies pour conter
caux. Mais avant tout, il me tarde de retrouver
des histoires extraordinaires en partant de l’or-
l’effervescence de la scène comme à l’époque de
dinaire. Pour moi c’était un artisan de la mu-
« Repenti ».
sique. J’aime cette notion d’artisanat, c’est aussi
pour ça que j’écoute beaucoup de musique folk.
«Le clan des Miros», votre second album, est une
galerie de portraits de gens que vous peignez avec Parmi vos amis on compte les musiciens Alexis
tendresse. Des gens qui font ce qu’ils peuvent avec HK et Benoît Dorémus, avec qui vous avez composé
ce qu’ils sont. Vous revendiquez ce côté « faillible » ? «  Grand-père  », un titre en deux volets, non sans
Tout à fait. Il est vrai que dans mes chansons je cruauté et ironie !
parle d’« anti-héros ». Quelque part je me livre En fait ces deux chansons évoquent d’un part
un peu à travers ces portraits, même si l’écri- les petits enfants qui rendent des visites inté-
ture des textes est nourrie de fantasmes ou ressées au Grand-père et d’autre part la riposte
de personnes que j’aimerais rencontrer. J’aime du Grand-père qui n’est pas dupe ! Avec Alexis
raconter les gens de la rue, et écrire sur des si- et Benoît, on avait envie de s’amuser, proposer
tuation à priori banales... quelque chose de différent, un peu à la manière
des Frères Jacques, avec un humour noir com-
mun à tous les trois !
Vous avez abandonné votre carrière dans le com-
© Jean-Baptiste Mondino

merce pour vous lancer dans la musique, avec à la


clé le succès que l’on connaît ! Pas si « miro » que Vous avez accepté de composer le titre du film
ça donc ! « Le Petit Nicolas », «  On n’est pas à une bêtise
près ». L’enfance est une source d’inspiration pour
Après mon école de commerce, j’ai travaillé à
Paris dans un bureau pendant deux ans. Mais vous ?
j’ai toujours su que je percerais dans la mu- C’est d’ailleurs l’une des raisons qui m’a fait ac-
sique. C’est une vraie passion, et le chant est cepter le projet. J’ai vécu une enfance très heu-
un moyen d’expression qui me correspond par- reuse, où la musique tenait une place centrale.

4 ••• 5
RENCONTRE

©Jean-Baptiste Mondino
•••
Mes parents nous emmenaient, mon frère, Quel type de rapport entretenez-vous avec
ma soeur et moi en concert voir Nougaro Renaud, votre beau-père ? Pas trop de pression
ou Trenet..En dehors du fait que j’étais fan
de ses aventures, le projet du Petit Nico-
de se frotter au jugement d’un tel monument de
las m’a replongé avec nostalgie dans cette la chanson française ?
période où la décou- Il y a une grande pudeur entre nous. Il ne
verte est permanente. joue ni les mentors, ni les profs. C’est
De plus j’étais en pleine juste quelqu’un de bienveillant. J’ai
écriture du nouvel al-
bum, ça m’a donc ap- Une collaboration su qu’il aime bien ce que je fais,
et honnêtement ça me suffit !
porté un cadre et une
bouffée d’oxygène ! avec Renaud ?
Une collaboration avec Renaud
Pourquoi pas... pourrait-être envisagée ?
L’été dernier vous avez
épousé Lolita Séchan, la fille de Pourquoi pas ! Mais je ne veux rien planifier.
Renaud, qui elle aussi écrit des histoires. Si ça doit se faire, ce sera de manière spon-
tanée, juste parce qu’on en aura envie et
C’est l’écriture qui vous a réunis ? que nous en aurons discuté sans que ce soit
C’est une histoire d’amour, pas seulement formel !
une histoire de mots ! Mais c’est vrai que
nous avons en commun le goût de l’écriture.
Propos recueillis par Arnaud QUILLEt
D’ailleurs c’est la première personne vers
qui je me tourne pour avoir un avis sur mes
chansons. Après avoir signé un livre à des-
tination de la jeunesse, qui a d’ailleurs été Samedi 24 avril à 20h
très bien accueilli, Lolita se tourne de plus
en plus vers la Bande Dessinée. Nous nous Zénith de la CRÉA
encourageons mutuellement.
02 32 91 92 92

6
Dancing Red, aliénations sociales
ACTU s Dancing Red de la Cie Labkine présente quatre

Danse
du grand Rouen pièces du «  New Dance Group  », mouvement de
danse moderne américaine fondé à New York en
1932, au coeur de la dépression. Dans « Desperate
Heart », une femme pleure son mari tué à la guerre.
«  Rooms  » s’interroge sur l’enfermement et l’iso-
lement inhérents à l’espace urbain. «  Tradition  »
évoque les modèles sclérosants et «  Negro Spiri-

Le festin, mets chorégraphique tual  », sur une musique du même nom, est l’une
des premières mise en scènes de la danse noire
américaine.

© Alexy D.
Jamais vous n’aurez vu la danse d’aussi près ! Pour déguster ce festin, le public est invité • Vendredi 30 avril à 20h30
par le chorégraphe Claude Brumachon et le Centre chorégraphique National de Nantes, à Le Rive Gauche à Saint-Etienne-du-Rouvray
prendre place autour d’une grande table de banquet. Les danseurs, d’abord réunis en une 02 32 91 94 94
masse compacte, se dispersent soudain, s’écrasent sur les tables. Le spectateur-convive est
embarqué dans leur intimité, entend la respiration haletante, voit le muscle frémir, au plus
près de l’émotion.
La géographie du danger, le hip hop sur d’autres chemins
• Lundi 19, mardi 20 , mercredi 21 et jeudi 22 avril à 20h
Ateliers de décors de l’Opéra de Rouen Un solo « coup de poing » sur le parcours d’un
28-30 rue Desseaux à Rouen sans-papiers, inspiré du roman de Hamid Skif. Ex-
0 810 811 116 plorant le sentiment d’oppression, de rejet et de
peur, la danse d’Hamid Ben Mahi de la Cie Hors
Série fait voler en éclats les limites du monde
confiné de cet anonyme, et ouvre sur les rêves
du passé, et, à bout de souffle...l’espoir.

• Mardi 20 avril à 20h30

© Cie Hors Série


Hangar 23 à Rouen
02 32 18 28 10

Clash, Cie Rêvolution


Clash confronte deux hommes à un territoire vierge.
Un espace délimité à se partager ou à s’arracher.
Porté par deux interprètes exceptionnels, François Lamar-
got et Jérôme Luca, ce duo intense est accompagné par
les sons de Franck II Louise. Entre déséquilibre et harmo-
nie, complicité et haine, la rencontre de ces deux figures
emblématiques du mouvement Hip Hop célèbre la ges-
tuelle du chorégraphe Anthony Egéa.
© Laurent Philippe

• Jeudi 22 avril à 20h30


Espace culturel François Mitterrand à Canteleu
© DR

02 35 36 95 80

8 9
J’ai la femme dans le sang, crises conjugales...
ACTU s du grand Rouen

Théâtre
Une création d’après les farces conjugales de Georges
Feydeau. «  Léonie est en avance  » et «  On purge
bébé » sont deux joyaux de l’enfer domestique écrit
par le maître du genre. Ces deux courtes pièces sur le
mariage sauce Vaudeville ont été adaptées non sans
humour noir par Pauline Sales et Richard Brunel, avec
la ferme intention de nous faire rire (jaune) de l’usure
des couples !

• Lundi 26, mercredi 28, jeudi 29 (rencontre avec les artistes)


et vendredi 30 avril à 19h30
Mardi 27 avril à 20h30
Théâtre des 2 Rives à Rouen
02 35 70 22 82

Warm, pièce acrobatique de la Cie Rictus


Florence Foresti, Deux acrobates pris entre deux murs de projec-
teurs avalent un litre d’eau chacun avant d’entamer
Motherfucker ! une série complexe de portés de main à main. Au
fil de la performance, la chaleur devient fournaise
On ne la présente plus. Florence Foresti et la peau ruisselle. Les vêtements lourds, devien-
est certainement l’humoriste la plus talen- nent contrainte, puis glissent. Une comédienne
tueuse de sa génération. Après le carton rythmera cette pièce acrobatique de David Bobee
du précédent spectacle, elle revient avec avec une déclaration d’amour sensuelle, à l’image
un nouveau concept : celui de «  Mother- de ce spectacle qui fera monter la température !
fucker  ». Une explication toute simple :
«  Mother  » : créature responsable ayant • Mardi 20 et mercredi 21 avril à 20h

© Gondard
engendré la vie. Erre dans les jardins
d’enfants, accrochée à une poussette et Centre culturel Marc Sangnier à Mont-Saint-Aignan
entourée de joyeux bambins facétieux. 02 35 03 29 78
«  Fucker  » : être inconséquent ayant une
forte tendance à l’excès. Erre dans les bars
et les boîtes de nuit, quatre verres de Mojito
dans une main et sa carte bleue dans l’autre. Rire en Seine, Tremplin one woman show
On vous laisse imaginer l’alliance des deux...
Une soirée participative pour douze tempéraments lo-
caux et nationaux offerts sur un plateau ! Suite à une
• Mardi 27 avril à 20h30 audition qui a eu lieu en janvier, douze humoristes fé-
Zénith de la CRÉA minines se succèderont durant deux fois cinq minutes
02 32 91 92 92 pour emporter le public dans le rire, en se soumettant
au vote des spectateurs. Dans la salle, des profession-
nels du spectacle désigneront eux-aussi la gagnante
qui se produira au Point Virgule à Paris.

• Mercredi 28 avril à 20h30


Maison de l’Université de Mont-Saint-Aignan
© Renaud Corlouer

02 32 76 92 00
© AQ

10 11
CocoRosie, Freak Folk
ACTU s

Concerts
Etiquetées « freak folk » par la presse spécialisée, les
du grand Rouen soeurs Bianca et Sierra Cassidy - Aka CocoRosie - re-
viennent sur le devant de la scène avec un quatrième
album studio « Grey Oceans », dont la sortie est
prévue début mai....Après une tournée au Royaume-
Uni, les envoûtantes CocoRosie passent à Rouen. Une
invitation à entrer en live dans leur univers décalé et
Ô combien créatif, teinté de comptines, de sonori-
tés improbables (pour la plupart sorties des coffres
11h : La traversée dans le camion-spectacle
à jouets oubliés...), de chant lyrique, d’electro et de
Les 12 heures de la musique, Une déambulation
dans la ville jusqu’à
du théâtre Risorius.
16h : Papa Topolino
hip-hop. Nous conseillons vivement !

marathon sonore l’Avant-Scène


12h : Chorale
Marionnettes
à partir de 5 ans
• Vendredi 30 avril à 20h
17h : Les Mouettes Rieuses Salle Sainte-Croix-des-Pelletiers à Rouen

© DR
Avec le CRD
Après l’édition de 2008 où le festival nous avait de Grand-Couronne Polyphonie chantée loc : www.fnac.com/www.digitik.com/www.ticketnet.fr
offert une programmlation des plus éclectiques, le et Petit-Couronne
marathon musical revient cette année avec la for- 18h : Les Airs de Cours classique
mule qui a fait son succès : 12 heures de musique
pour tous les goûts, avec un groupe à chaque heure
13h : Scène Slam ouverte
Avec les collégiens
19h : Bernard Lubat
Victoire du jazz 2009
The Rabeats, Tribute to the Beatles
sonnante. Au programme de cette manifestation participant aux ateliers 20h : La Canaille
qui se déroulera principalement à l’Avant-Scène de d’écriture et de scène
Rap
Imaginez-vous : quatre garçons dans le vent,
Grand-Couronne, de la chanson, du rock, du jazz, avec le CAPS et la canaille un look so british made in 60’s, un feu d’artifice
du rap, de la musique du monde et des contes ! rap, dans le chapiteau du 21h : Allain Leprest de morceaux de légende, des fans en furie et
(Voir en page 2) théâtre Risorius Chansons (notre photo) une parfaite scénographie...The Rabeats créent
14h : Bizarre 22h : El Gafla l’illusion et ressuscitent le groupe mythique.
Conte et musique Rock oriental
Aux premiers accords, les uns replongent dans
à partir de 10 ans la nostalgie de la Beatlemania, les autres, plus
23h : Oldelaf jeunes, découvrent l’anthologie du rock !
15h : « Musique et Littérature » Chansons pour rire

© Fabrice Demessence
Proust/Mallarmé/ Debussy • Vendredi 23 avril à 20h30 (date supplémentaire le samedi
lecture musicale
• Samedi 24 avril 24 si le concert du vendredi est complet)
De midi à minuit - Spectacles gratuits Théâtre Charles Dullin de Grand-Quevilly
L’Avant-Scène de Grand-Couronne 02 35 68 48 91
02 32 11 53 55

L’Amour Coupable, opéra de Pécou


L’Amour coupable, ultime pan de la Trilogie Beaumar-
chais de l’Opéra de Rouen, clôt en feu d’artifice la ré-
sidence triennale de Thierry Pécou. Avec l’invention,
tant chambriste que symphonique ou lyrique qui le
caractérise, Pécou livre son premier « grand opéra »
qui met à l’honneur toutes les forces – chorales et
orchestrales – de l’Opéra de Rouen.
gler
© Stephan Gro

• Vendredi 23 et mardi 27 avril à 20h


© Isabelle Labat-Castaing

Dimanche 25 avril à 16h


Opéra de Rouen
0 810 811 116

12 13
ACTU s Myriagone, made in Magik Fabrik !
du grand Rouen Les spectacles de la Magik Fabrik sont toujours décalés,
inventifs et poétiques. Dans cette nouvelle création,
une demoiselle seule et perdue traîne un petit chariot
chargé de souvenirs. Sur sa route, elle rencontre une
drôle et mystérieuse mécanique. Un parcours initia-
tique où le théâtre se mêle à la danse et au chant pour
évoquer la solitude, la confiance et la transmission.
• À partir de 5 ans
Vendredi 30 avril à 20h30
Les orphelines, Maison de l’Université à Mont-Saint-Aignan

© DR
tu seras un homme mon fils... 02 32 76 92 00

Il y a des pays, lorsqu’une petite fille vient au monde, on


l’écarte. Sexe faible contre sexe fort : ne serait-ce pas qu’une
formule ? Violaine a subi le même sort que tant d’autres de
Le cirque précaire, le jonglage en questions
ses amies. Elles se questionnent à propos de ces garçons qui Sur une piste de cirque, sur fond de violoncelle,
ont un zizi d’or et portent une couronne ! À partir de cette Julien Candy illustre les absurdités de la vie en jon-
injustice, Marion Aubert parle aux petits sans violence ni glant avec de drôles d’objets : une scie, une hélice,
pathos des rapports hommes/femmes, pour enfin se poser une toupie géante, un bilboquet...De la manipula-
les bonnes questions... tion à l’état d’art pour une exploration légère des
• À partir de 8 ans - Mardi 20 avril à 19h30 lois de la gravité.
Mercredi 21 avril à 15h (goûter et rencontre avec les artistes) • À partir de 6 ans
Chapelle Saint-Louis à Rouen Mercredi 28 avril à 15h
02 35 98 45 05 Vendredi 30 avril à 19h30
Théâtre de la Foudre à Petit-Quevilly

© DR
02 35 03 29 78

Cirque Sabrina Fratellini, à l’ancienne...


Du cirque sous chapiteau ! Un spectacle familial réunis-
sant la tradition du cirque, avec clowns bien-sûr, mais
aussi des acrobates, numéros d’adresse avec des bris
de verre, avec chevaux, lamas, chameaux, dromadaires,
© Stéphane Janou

et pleins d’autres prouesses exécutées par les animaux


de la troupe, sans compter la traditionnelle visite de la
ménagerie !
• À partir de 2 ans - Vendredi 16 et samedi 17 avril à 16h
Dimanche 18 avril à 15h - Mercredi 21 avril à 16h
lini
© Cirque Fratel

Vendredi 23 avril à 18h - Samedi 24 et dimanche 25 avril à 15h


Parking du Centre Commercial des Bruyères à Petit-Quevilly

14 15
ACTU s

Expos
du grand Rouen

Les Singeries du Jeudi, Bêtes de sexe !


Qui dit « culture » ne dit pas « rébarbatif » ! Le muséum devient un terrain
de jeu(di) à destination des étudiants ! L’équipe souhaite aller au-delà de son 
image  de  sage  lieu  de  visite  familiale  pour  interpeller  les  18-30  ans. Ces
soirées, proposées exclusivement aux étudiants, mélangent  visites  du  lieu, 
interventions  de  comédiens  et  explications  scientifiques permettant de po-
ser  un  regard  décalé sur  le  muséum. Fin avril, les passions animales seront
à l’honneur pour une soirée  spéciale  sans tabous, avec conférence  théo-
rique  et  ateliers  pratiques, pour tirer des enseignements de ces «  Bêtes de
sexe » !

• Jeudi 22 avril à 20h33
Muséum de Rouen
Réservé aux étudiants
Entrée gratuite
02 76 92 80 51
© DR

16
Agenda Agenda
L’Oreille qui traîne, MJC Jeudi 8 Avril Hakim Molina Expérience
Rive Gauche Quartet
de Rouen visite Jazz
Festival Les Pluriels • 20h30
Printemps des musées Théâtre de l’Almendra
• 10h à Rouen
Dimanche 4 Avril Musées de la Ville de 02 35 70 52 14
Rouen - Entrée libre
Événement The Black King
midi musée Rock
Foire internationale de Rouen
Les amours des Dieux • 21h
• 10h Le Bateau Ivre
Parc des expositions de
• 12h30
à Rouen
Jeudi 1er Avril match d’impro visite Musée des Beaux-Arts
Rouen de Rouen
02 35 70 09 05

visite Steac Frit + Crache Texte Printemps des musées visite 02 35 52 00 62 catch d’impro
• 20h30 • 10h concerts
Le poisson cet inconnu Maison de l’université Printemps des musées Les Remue-Méninges
Musées de la Ville
• 20h33 à Mont-Saint-Aignan de Rouen • 10h Eddy Mitchell • 21h
Muséum de Rouen 02 32 76 92 00 • 20h Le Vicomté à Rouen
Entrée libre Musées de la Ville de
Les singeries du jeudi Rouen Zénith de la CRÉA
02 76 52 80 51 concerts conférence Entrée libre 02 32 91 92 92
Allez les Jeunes # 2 Arts et Folies
Vendredi 2 Avril Avec Koudlam, No records,
• 15h Mardi 6 Avril
Party Chivers, De La Soul,
Événement Yuksek, Mr Oizo et Beatcue Halle aux Toiles à Rouen
• 18h Festival Les Pluriels conférence
Foire internationale de Rouen Zénith de la CRÉA Les impressionnistes et la
• 10h 02 32 91 92 92 concerts science de la couleur
Parc des expositions Printemps des musées, Fête de • 15h
de Rouen
L’écho du Jazz
la gratuité Insa de Rouen,
• 20h30
midi musée Théâtre de l’Écho du Robec • 15h Technopôle du Ma-
à Darnétal
Dans les rues de Rouen drillet
Les quatre éléments : la terre, 02 35 88 61 73 Ensemble de cuivres, regrou- àSaint-Etienne-du-
l’eau, l’air et le feu en peinture pement à l’Espace du Palais Rouvray
• 12h30 Orchester à 17h
• 22h
visite
Musée des Beaux-Arts
de Rouen Le Vicomté à Rouen Allez les Jeunes # 2 Printemps des musées
02 35 52 00 62 Festival Les Pluriels Avec Revolver, Internet Fore-
• 10h
ver, Arnaud Fleurent-Didier,
théâtre Jeune Public Ramines + Périphérique Est Musées de la Ville
Archive, Izia et Beat Torrent
punk rock de Rouen - Entrée libre
La Rose et le Musicien • 16h
• 22h
• 19h30 Le Bateau Ivre à Rouen
Zénith de la CRÉA concerts
02 32 91 92 92
Théâtre du présent 02 35 70 09 05 Flex’orkestar + Car-
à Mont-Saint-Aignan
02 35 02 04 57 Tysran + Sam’Dimanche touches
Samedi 3 Avril • 22h • 20h30
Spectacle Le Bateau Ivre à Rouen Théâtre de l’Almendra
Événement 02 35 70 09 05 à Rouen - 02 35 70 52 14
L’Institut Bancal + Chantal
Morte Foire internationale de Rouen
danse Darjeeling Keepers +
• 20h30 • 10h
Parc des expositions Compagnie Awama Dirty Nails
Salle Sainte-Croix-des- Rock
Pelletiers à Rouen de Rouen « Bognéwé »
• 21h
Festival Les Pluriels • 20h30 Le Bateau Ivre à Rouen
02 35 70 09 05

18 19
Agenda Agenda
Butterfly Jack, Unjacked, Pris-
tine Grey, Autour d’Elle et My Jeudi 15 Avril dimanche 18 Avril • 20h30
Maison de l’université
North Eye - 02 35 70 52 14
visite visite à Mont-Saint-Aignan
Jam down 02 32 76 92 00
Printemps des musées Printemps des musées
Reggae Concert
• 22h • 10h • 10h
Le Bateau Ivre à Rouen Musées de la Ville de Musées de la Ville Stéphane Huchard - Jazz
02 35 70 09 05 Rouen de Rouen - Entrée libre
Entrée libre • 20h30
Le Rive Gauche à Saint-
Dimanche 11 Avril midi musée Mardi 20 Avril Etienne-du-Rouvray
02 32 91 94 94
visite Les amours des Dieux Magie
• 12h30
Printemps des musées Musée des Beaux-Arts
Draco - Jeudi 22 avril
• 10h - Entrée libre The comedy magic show
de Rouen
Musées de la Ville de Rouen 02 35 52 00 62 • 19h30 visite insolite
Théâtre de l’Écho du Robec Bêtes de sexe
à Darnétal -02 35 88 61 73
Lundi 12 Avril Vendredi 16 Avril • 20h33 - (voir page 16 et
cinéma ci-dessous)
visite visite Muséum de Rouen
Soirée d’ouverture 02 76 52 80 51
Printemps des musées Printemps des musées du festival Courtivore
• 10h - Entrée libre • 10h - Entrée libre
Musées de la Ville de Rouen
Musées de la Ville
de Rouen
concert
midi musée
Bloody Beetroots Death crew
77 + Christine + Something à Les amours des Dieux
la mode • 12h30
• 20h Musée des Beaux-Arts
Exo 7 à Petit-Quevilly à Rouen
02 35 52 00 62

Mardi 13 avril
Samedi 17 Avril
Concert
The Cranberries
visite
Vendredi 9 Avril Jam down - Reggae
• 22h • 20h Printemps des musées
visite Le Bateau Ivre à Rouen Zénith de la CRÉA • 10h
02 35 70 09 05 02 32 91 92 92 Musées de la Ville
Printemps des musées
de Rouen
• 10h
Musées de la Ville de Rouen Samedi 10 Avril Mercredi 14 Avril Entrée libre
Entrée libre Théâtre
visite café théâtre
Printemps des musées Les trois font la paire ! La Dentellière/Les Chiens
midi musée
• 10h • 20h30 • 20h30
Les amours des Dieux Musées de la Ville de Rouen Théâtre de l’Almendra Théâtre du présent
• 12h30 Entrée libre à Rouen à Mont-Saint-Aignan
Musée des Beaux-Arts 02 35 02 04 57
de Rouen Concerts
02 35 52 00 62 Jeune Public Opérette
Les chœurs de l’armée rouge
concerts • 15h et 20h30 Lucien et les Arpettes L’Auberge du Cheval Blanc
Zénith de la CRÉA • 15h • 15h
Caribbean Party - An’nou’ay + 02 32 91 92 92 Centre culturel Voltaire Théâtre Charles Dullin
DJ sans combine à Deville-lès-Rouen à Grand-Quevilly
• 20h Folkfest 02 35 68 48 91 02 35 68 48 91
La Bodega en Seine à Rouen • 20h30
02 35 73 08 59 Théâtre de l’Almendra à
Rouen,

20 21
Agenda
LE MUR DU SON
Centre culturel Marc San-
gnier à Mont-Saint-Aignan
02 35 03 29 78
Un artiste, une influence
une heure au musée Samedi 24 Avril
François Depeaux, un collec- musée en famille Dimanche 25 avril Par Pierre Lemarchand
tionneur de l’impressionnisme
• 14h15 et 16h Sauras-tu retrouver l’ancêtre Cirque/Trampoline
Musée des Beaux-Arts de
Rouen - 02 35 07 37 35
de la télévision ?
Objets d’hier et d’aujourd’hui
Crôassance Jacques Coursil, Miles Davis,
• 10h30 • 16h
On a trail of tears Ascenseur
.....
Théâtre de la Foudre
Vendredi 23 Avril Musée Le Secq des
à Petit-Quevilly pour l’Echafaud (B-O du film)
.....
Tournelles à Rouen
02 35 03 29 78
(Universal Classic & Jazz
Danse conférence France / Emarcy, 2010) (Fontana, 1958)
Genre Oblique L’estampe impressionniste Mercredi 28 avril
(voir page 19)
• 14h30 Concert
« E
• 20h30 Auditorium du musée des Je joue les choses pour que les gens réentendent le bruit n 1957, Miles Davis débarquait en France pour entamer
Le Rive Gauche à Saint- Beaux-Arts de Rouen Jacques Dutronc du monde. Je joue le cri du monde. Je ne l’ai pas inventé :
Etienne-du-Rouvray une tournée européenne. Louis Malle, jeune réalisa-
02 35 07 37 35 • 20h je suis l’écho de ça. Et je pense que quand on entend le cri
02 32 91 94 94 teur épris de jazz, s’empara alors de sa présence pour lui
Concert Zénith de la CRÉA du monde, on se reconnaît assez bien dans ma musique. » proposer de composer la musique du film qu’il finissait de
concert 02 32 91 92 92
tourner alors : Ascenseur pour l’Echafaud. Miles accepta et,
Cristina Branco Entre 1965 et 1975, Jacques Coursil vit et joue à New York, en
Diving with Andy pleine effervescence free jazz. Puis il se retire du monde de la épaulé par les musiciens qui l’avaient accompagné lors de
Fado
Pop
• 20h30
Jeudi 29 avril musique pour revenir à ses autres passions : la linguistique et ses quelques dates européennes, grava ce qui reste encore
• 20h30 Hangar 23 à Rouen la poésie, et s’installe en Martinique. En 2005, le trompettiste aujourd’hui comme un des disques les plus importants de
Trianon Transatlantique Théâtre
02 32 18 28 10 décide de relayer à nouveau ce « cri du monde » et « On a l’histoire du jazz.
de Sotteville-lès-Rouen
Le Mouchard/La conspiration trail of tears » est le troisième disque du revenant. Si le pré-
02 35 73 95 15 Festival des chansons cédent, « Clameurs », se faisait l’écho des luttes des esclaves Car à bien des égards, cet enregistrement est emblématique
Théâtre Les 12 heures de la Musique • 20h30 pour la liberté et l’affirmation de la négritude, celui-ci évoque des virages que s’apprêtait à prendre le jazz alors, en même
(Voir pages 2 et 12) Théâtre Charles Dullin le combat perdu des indiens d’Amérique. Le disque se clôt temps qu’il achevait de modeler la figure d’artiste mysté-
Au bout du comptoir, la mer ! à Grand-Quevilly
• Midi à minuit 02 35 68 48 91
sur un sidérant « Tahlequah », capitale de la nation Cherokee, rieux et génial de Miles Davis.
Monologue théâtral par Francis
Romon, accompagné au piano Avant-Scènes à Grand- « sentier des larmes » qui fut le théâtre en 1838 de la dépor-
• 21h Couronne tation de 16000 indiens de Géorgie en Oklahoma, dont 4 000 Devant les scènes projetées sur grand écran dans le studio
Espace 123 à Saint-Léger-
02 32 11 53 55 Vendredi 30 avril périrent en route. « le Poste Parisien », le 5 décembre 1957, Miles et ses compa-
du-Bourg-Denis Danse/Cirque gnons improvisèrent la musique d’Ascenseur pour Echafaud
02 35 79 96 95 concert Outre la préoccupation de Coursil pour les peuples sacrifiés,
ce disque semble concentrer tout l’art du trompettiste. Ce à partir de quelques accords ou motifs mélodiques indiqués
Soirée « petites formes » Nicolas Jules/ Xav Feugray
3 pièces qui marque tout d’abord, c’est sa technique : respiration cir- par le leader… Musique improvisée, donc, comme on marche
Chanson
• 18h • 20h30 culaire, coups de langue, son embrumé dans la lignée d’un sur un fil, et hypnotique, car jouée sur quelques accords
Miles Davis, qui concourent à imposer une voix singulière, inlassablement répétés… La musique ainsi créée, forcément
sans réelle ascendance, ni descendance. sublime, deviendra inséparable des images de Jeanne Moreau
Ici, deux groupes sont convoqués. Le premier inclut des musi- errant dans la ville nocturne, et c’est tout le jazz à sa suite
ciens déjà présents sur « Clameurs », Jeff Baillard (claviers et qui se trouvera embarqué dans cette atmosphère urbaine
arrangements) et Alex Bernard (contrebasse), et développe et crépusculaire.
« Mille crétins » de Quim Monzó une musique ample et étale, sur laquelle la trompette de
Boris Vian racontait une bien belle histoire au sujet de cette
Ed. Jacqueline Chambon pour Actes Sud, dec 2009 Coursil se pose puis glisse avec majesté. La deuxième forma-
tion n’est pas sans rappeler les débuts agités et new yorkais fameuse nuit du 5 décembre 1957, pour expliquer la sono-
du musicien, et nous offre la présence des grands vétérans rité étrange, comme embrumée, voilée, de la trompette de
C ’est avec un humour illimité que Quim
Monzó, catalan viscéral, aborde la dé-
pression, la mort, la vieillesse, la douleur ou
le tout dans un style concis et précis, propre
à l’exercice. L’angoissé regardant inlassable-
ment par la fenêtre, le prince en rut face à
Sunny Murray (batterie) et Alan Silva (contrebasse) : la mu-
sique y est plus accidentée et sinueuse.
Miles : « Un fragment de peau se détacha à un moment de sa
lèvre pour se coincer dans l’embouchure de la trompette. »
la solitude dans Mille crétins, son dernier sa princesse endormie, la famille nombreuse Toute destinée humaine comprend moments de paix et de Depuis, on apprit que cette histoire était fausse mais Bo-
recueil de nouvelles. Auteur de deux romans prisonnière des sempiternelles embrassades, plénitude comme crises, incertitudes et chaos ; la narration ris Vian n’était-il pas cet écrivain qui notait en exergue de
et quatre recueils, Quim Monzó enchaîne le père transformiste en maison de retraite, musicale de Jacques Coursil est à l’avenant. Dans les moments l’Ecume des Jours : « Cette histoire est vraie puisque je l’ai
ici les textes dits du genre «  court  » pour Marie refusant de porter Jésus, la mère re-
partager des moments pénibles de la vie de grettant la télé à l’arrivée de l’ordinateur à la de sérénité, la menace guette cependant et c’est au cœur du inventée d’un bout à l’autre » ? Et finalement, tout cela a-t-il
ses personnages. Et ses personnages sont maison … autant de situations cocasses mais chaos que l’apaisement surgit soudain. C’est un grand disque réellement de l’importance quand ce n’est pas l’histoire, mais
aussi variés que le sont les gens ordinaires, pensées et sensées, dans lesquelles l’auteur que nous offre Jacques Coursil, dont la respiration intime se la légende du jazz, qui nous est ici contée ?
rendant la lecture aussi facile, divertissante, et ses personnages font les équilibristes sur règle sur le pouls du monde.
qu’introspective. Pour cela, il passe par le cy- la corde, non pas raide, mais molle, comme
nisme, la dérision et parfois même l’absurde, celle imprimée sur la couverture de l’ouvrage.
22 23