P. 1
Histoire Des Faits Et Idees Economiques Notes 2008

Histoire Des Faits Et Idees Economiques Notes 2008

|Views: 518|Likes:
Publicado porIkram Chakir

More info:

Published by: Ikram Chakir on Nov 13, 2011
Direitos Autorais:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

11/07/2012

pdf

text

original

Le 5 juin 1947, dans un discours à l’université Harvard, le secrétaire d’Etat américain
George MARSHALL (1880-1959) a défini un programme pour la reconstruction de
l’Europe qui allait rapidement être connu sous l’appellation de « plan MARSHALL ».
L’idée de base du plan MARSHALL est très simple : face à la misère et aux
destructions laissées en Europe par la seconde guerre mondiale, il s’agit d’aider les
pays qui n’ont pas opté pour l’allégeance à l’Union soviétique à opérer un
redressement économique, gage de stabilité et de paix.

Ainsi, plutôt que d’imposer à l’Allemagne des réparations qu’elle ne pourrait pas
payer, on allait, tout comme aux autres pays européens, lui fournir les crédits
nécessaires à l’acquisition des moyens de la reconstruction.

L’aide Marshall se concrétisa par des distributions de crédits pour permettre aux
pays bénéficiaires de payer les importations nécessaires en provenance des Etats-
Unis. Quoiqu’unique dans l’histoire, ce mécanisme reste un modèle de coopération

99

En 2008, il apparaît clairement que l’ère ouverte au milieu des années 1990 consacre un retour en
force de l’économie de marché dans le monde. Certains pays riches, comme la France, n’y entrent
qu’à pas comptés, tandis que d’autres, comme la Chine (depuis 1989) et l’Inde ont pris la tête du
cortège et réalisent chaque année des taux de croissance records.

255

internationale efficace et mutuellement profitable. Elle a permis l’expansion du
commerce international et favorisé la constitution de l’Union Européenne. Pendant
quatre ans, de 1948 à 1951, les Etats-Unis ont apporté 14 milliards de dollars d’aide
à la France, l’Italie, la Belgique, le Royaume-Uni, l’Allemagne et à douze autres pays.
Tous les grands secteurs économiques en ont bénéficié : énergie, sidérurgie, travaux
publics et transports. Grâce au plan MARSHALL, l’Europe fut placé sur le sentier de
croissance le plus élevé de son histoire, celui que l’économiste français Jean
FOURASTIE (1907-1990) qualifia de « trente glorieuses ».

Pays ayant reçu l’Aide MARSHALL
(Les barres rouges sont proportionnelles à l’aide reçue)

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Image:Marshall_Plan.png

Le plan MARSHALL et ses effets positifs fut sans doute le meilleur moyen de
populariser les thèses keynésiennes parmi les élites européennes. Ainsi le monde
est-il sorti de la crise de 1929 en trois étapes :

• Le New-Deal qui permit un rétablissement partiel de l’économie américaine
• La seconde guerre mondiale qui permit à l’économie américaine de tourner à
plein régime
• Le Plan MARSHALL qui permit à l’Europe non communiste de connaître 30
années de croissance quasi-continue.

B – L’essor de l’économie mondiale

Entre 1945 et 1973, tous les pays développés ont vu leur PIB multiplié par trois, au
moins, soit autant que durant les deux siècles précédents. Même le « tiers monde »
(expression inventée par le démographe Alfred SAUVY [1899-1990]) a hérité d’une
partie de cette croissance, mais celle-ci à été absorbée par l’explosion
démographique (les taux de mortalité ont chuté mais les taux de natalité n’ont
commencé à baisser que plus tard).

Durant toute cette période, les PIB n’ont cessé de croître et le plein emploi était
partout assuré. Ce fut un âge d’or où la croissance et le progrès technique ont

256

permis une amélioration sans précédent des niveaux de vie et des conditions de
travail. C’est de cette époque que date, pour ce qui est de l’Europe, la naissance de
la « société de consommation ».

Cette croissance exceptionnelle peut s’expliquer par la conjonction de plusieurs
facteurs, dont : Le « Baby Boom, le rôle des Etats-Unis en tant que « locomotive » de
la croissance, l’essor du commerce international, la stabilité monétaire et le
développement de l’Europe lié aux efforts d’unification.

1) Le « baby boom »

À partir de 1945, voire avant pour certains pays comme la France, la natalité
augmente brusquement, sans que personne n’ait pu fournir d’explication
convaincante. Le phénomène, qualifié de baby boom, va durer environ 25 ans.
Cette croissance démographique va stimuler la demande globale et soutenir la
croissance.

You're Reading a Free Preview

Descarregar
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->