P. 1
Thème 4.1A quoi sert la monnaie

Thème 4.1A quoi sert la monnaie

|Views: 3.418|Likes:
Publicado porMme et Mr Lafon

More info:

Published by: Mme et Mr Lafon on Apr 20, 2012
Direitos Autorais:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PPT, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

11/20/2012

pdf

text

original

4.

1

Thème 4 A quoi sert la monnaie ?

Le programme officiel

Partie I - Sensibilisation
pour

regarder une vidéo sur un exemple de troc cliquer ici Questions: 1.Définir le troc 2.Comment s’établit le rapport d’échange? 3.Quels sont les avantages du troc? 4.Quelles sont ses limites?

Partie II – Analyse

I – Les fonctions de la monnaie

Introduction

«

La monnaie, c’est comme un éléphant, on sait quand elle est là mais on ne sait pas trop la définir ! » : Joan Robinson (19031983)

A - le troc et ses limites
Selon les économistes, comme A. Smith, l’économie primitive est une économie de troc : les échanges s’opérent de biens à biens;

A - le troc et ses limites
Le troc présente de nombreux inconvénients: Le système de troc est très lourd à mettre en place : imaginons que le bien A est une chèvre et le bien B est du pain ! Comment trouver la personne qui est prête à échanger une chèvre contre du pain ou inversement (Il faut trouver un partenaire avec des intentions symétriques). Comment établir et définir des prix relatifs pour échanger des chèvres et du pain? Est-il possible d’échanger 1 pain pour 1/3 de chèvre? Est-il possible de transporter les chèvres avec nous?

B - La définition fonctionnelle de la monnaie
La monnaie est recherchée pour ellemême car :
Elle

est un intermédiaire des échanges est un étalon de mesure est une réserve de valeur

Elle

Elle

Introduction - L'exemple de l'euro
Regardez la vidéo de la Banque de France: « Le chemin vers l'euro » Cliquez ici

1.Quand a été introduit l'euro? 2.Quels sont les objectifs de la construction européenne? 3.Présentez les différentes étapes de la construction européenne. 4.Quel est le premier mécanisme monétaire utilisé par l'Europe? Quel est son intérêt? Sa limite? 5.Tous les pays de l'Union adoptent-ils l'euro? Pourquoi? 6. En quoi peut -on parler d'agrandissement et d'approfondissement de l'Union européenne?

Introduction - L'exemple de l'euro
Pour regarder une vidéo de la BCE :
Cliquez ici

1. Quel est le poids démographique et économique de l'Union Européenne?

1 - Une fonction d’intermédiaire des échanges

La

monnaie remplace le troc par deux opérations: une opération d’achat et une autre de vente.  sans coûts de transaction. Elle assure une réduction du nombre de marchés. Contrairement à une chèvre, la monnaie est divisible. Toutefois, les agents peuvent perdre confiance dans la valeur de la monnaie en période de crise, d’inflation et de conflits.

1 - Une fonction d’intermédiaire des échanges L’économie de troc primitive est donc remplacée par une économie monétaire pour remédier aux inconvénients du troc. •La monnaie est en effet un instrument qui facilite les échanges. Elle fournit une contrepartie aux flux de biens et services.

La monnaie est alors un moyen d’échange unique (universel).

Conclusion - L'exemple de l'euro
. L'euro est aussi devenu l'intermédiaire des échanges à l'intérieur de chaque pays membre, comme entre eux. D'où une simplification sensible, qui permet de faire l'économie des "coûts de transaction" occasionnés par la conversion des monnaies nationales. Pourtant, l'adoption de l'euro ne s'est pas traduite pas une intensification des échanges entre les pays de la zone, ni par une convergence des prix. "A l'intérieur des Etats-Unis, l'intensité des échanges reste deux à trois fois plus élevée que sur les marchés les plus intégrés d'Europe, et la dispersion des prix y est beaucoup plus faible", souligne une étude récente . C'est donc une déception pour ceux qui s'attendaient à ce que la monnaie unique contribue à parachever le marché unique. En fait, cette panne de l'intégration prouve simplement que la monnaie n'est qu'une des institutions qui construisent un marché: l'unification monétaire ne suffit pas à abolir toutes les barrières si le droit ou la langue restent fragmentés. Par ailleurs, en tant que monnaie de facturation internationale, l'euro n'a pas réussi à s'imposer comme égal du dollar. Ainsi, seule la moitié des échanges extra-communautaires de la France s'effectue en euro. Source: S.Moatti,L'euro est-il un échec ?,Alternatives Economiques Hors-série n° 068 - février 2006 Questions: 1 – Quelle est la fonction décrite dans le passage? 2 – Quels étaient les avantages attendus de l'euro? Sont-ils tous atteints?

2 - Une fonction d’unité de compte
Elle permet aussi de mesurer la valeur des biens et services. Elle sert d’étalon de mesure de la valeur de tous les autres biens. -Avant la monnaie, il existait le système de troc: plus le nombre de biens est important, plus le nombre de prix relatifs est élevé, ce qui rend très difficile la comparaison de la valeur des biens

Conclusion - L'exemple de l'euro
En tant qu'unité de compte, l'euro s'est rapidement substitué aux monnaies nationales comme mesure de la valeur des biens, si bien que la majorité des Européens disent pouvoir désormais se passer de l'affichage du double prix. Le passage n'est cependant pas allé sans friction, les consommateurs soupçonnant les commerçants de profiter du passage à l'euro pour tirer les prix vers le haut, ce que les indices de prix officiels ne corroborent pas . L'inflation perçue a cependant tendance à baisser à mesure que les consommateurs se familiarisent avec la nouvelle monnaie. Source: S.Moatti,L'euro est-il un échec ?,Alternatives Economiques Hors-série n° 068 - février 2006 Questions:
Quelle est la fonction décrite dans le passage? 2 – Quels étaient les avantages attendus de l'euro? Sont-ils tous atteints?

3 - Une fonction de réserve de valeur
permet de dissocier l’achat d’un bien et la vente d’un autre bien dans le temps. •La monnaie permet aux agents de prendre des décisions en fonction du temps: le présent, le passé ou le future. •L’agent est libre d’acheter/vendre quand il veut (“la monnaie est la liberté frappée”, Dostoïevsky). •En période d’inflation (hausse généralisée des niveaux de prix), le pouvoir d’achat baisse
•Elle

3 - Une fonction de réserve de valeur
Réserve

de valeur : Un moyen de transférer du pouvoir d’achat du présent vers l’avenir.
À l’avenir Aujourd’hui

Conclusion - L'exemple de l'euro
L'euro s'est en revanche davantage imposé comme réserve de valeur, au niveau communautaire comme à l'échelle internationale. Une part croissante des titres de dettes émis dans le monde le sont en effet en euros. La monnaie européenne inspire confiance. Elle a permis une importante baisse des taux d'intérêt, dont le niveau est aujourd'hui très faible. Résultat: les investisseurs redoutent moins qu'hier une érosion brutale de la valeur de leurs avoirs en monnaie européenne, l'euro ayant mis fin aux nombreuses crises de change qui avaient rythmé les années 80 et 90 au sein de l'Europe.
Source: S.Moatti,L'euro est-il un échec ?,Alternatives Economiques Hors-série n° 068 février 2006 Questions: 1 – Quelle est la fonction décrite dans le passage? 2 – Quels étaient les avantages attendus de l'euro? Sont-ils tous atteints?

II – Les différentes formes de monnaie

A – La monnaie marchandise
Cliquez ici pour regarder une vidéo d’Agtv Questions: 1. Pourquoi peut-on dire que la monnaie actuelle n’a aucune valeur en soi? 2. Qu’appelle-t-on monnaie-marchandise? Donnez des exemples 3. Quelles doivent être les caractéristiques d’une marchandise pour devenir une monnaie? 4. L’apparition des pièces de monnaie s’est t-elle-traduite par une disparition rapide des monnaies marchandises

A – La monnaie marchandise
Les premières monnaies utilisées sont des biens : coquillages , bétail Qui présentent des caractéristiques communes : stabilité physique du bien Il peut se diviser facilement Une valeur élevée pour une petite quantité de bien Cette valeur est subjective : elle dépend de l’acceptation du bien par la population

o

o    

B – La monnaie métallique

1 – L’apparition de la monnaie métallique

Cliquez ici pour regarder un reportage d’Ag tv
Questions: 1. Quand sont apparues les premières pièces de monnaie? 2. Quelles sont alors les deux grandes fonctions des pièces de monnaie? 3. Quel est le rôle de l’effigie royale sur les pièces de monnaie?

1 – L’apparition de la monnaie métallique
Les métaux se sont rapidement imposés comme la forme de la monnaie la plus efficace, tout particulièrement l’or et l’argent du fait de leurs qualités intrinsèques. • Divisibilité : possibilité d’obtenir des éléments de dimension voulue dont la valeur est proportionnelle au poids. • Inaltérabilité : possibilité d’être stockés sans inconvénients (pas d’altération au contact de l’air, différence avec d’autres métaux). • Malléabilité : possibilité de recevoir l’empreinte d’un symbole monétaire (indiquant le poids). • Importante valeur sous un faible volume : or et argent ont une grande valeur pour un volume réduit du fait de leur forte demande et de leur disponibilité en quantité limitée.

1 – L’apparition de la monnaie métallique Le pouvoir de battre monnaie va devenir une fonction régalienne , c’est-à-dire réservée au roi , car : Le puissance royale assure la confiance dans la monnaie

C’est un signe de son pouvoir
Et d’unité autour de la royauté

2 - Les limites de la monnaie métallique • La monnaie métallique devient vite insuffisante pour répondre aux besoins de l ’économie

• Difficulté et danger du transport

2 - Les limites de la monnaie métallique
Cliquez ici pour écouter un extrait de l émission de France Inter « 2000 ans d’histoire » de 5min57 min à 8min47 Questions: 1. A quelles difficultés est confronté Philipe le Bel? 2. Quelles sont les solutions trouvées? 3. Pourquoi est-il qualifié fauxmonnayeur?

C– La monnaie fiduciaire
Le papier monnaie a été inventé au XVIIème siècle par Palmstruck, marchand hollandais d'origine lettone, fut le fondateur de la Banque de Stockholm, qui devient en 1668 la Banque de Suède.

Billet de la Banque générale pour 10 écus. Ce billet, daté du 20 juin 1718, porte la signature de John Law.

C – La monnaie fiduciaire
Cliquez ici pour regarder les 50 premières secondes d’ une vidéo de la Banque de France « Les formes de la monnaie »

Questions: 1. Qui « fabrique »les billets en France? 2. Pourquoi les billes sont-ils appelés monnaie fiduciaire? 3. Les billes sont-ils aujourd’hui convertibles en or?

C – La monnaie fiduciaire
Le papier monnaie était dans un premier temps convertible en or. o Peu à peu , les banquiers se sont rendus compte qu’une très faible quantité de billets était transformée en or .Ils vont alors émettre plus de billets qu’ils n’ont de stock d’or o Le billet de banque a reçu durant les guerres et avec la crise de 29 un cours forcé et un pouvoir libératoire illimité.

Conclusion -Monnaie fiduciaire = confiance + autorité
L’utilisation de la monnaie papier repose sur une

convention implicite

entre les agents qui acceptent de faire usage de ce type de monnaie. Cette acceptation repose sur la qu’ils ont dans la capacité de ce type de monnaie à assurer durablement ses différentes fonctions.

confiance

Cette confiance repose sur une représentant la collectivité, qui garantit la valeur de la monnaie. On parle donc de monnaie fiduciaire

autorité

D –La monnaie scripturale Cliquez ici pour regarder d’ une vidéo de la Banque de France « Les formes de la monnaie » à partir de 50 secondes Questions: 1. Définir monnaie scripturale? 2. Quelles sont ses différentes formes?

D –La monnaie scripturale
La monnaie scripturale est une forme de monnaie qui s’appuie sur un jeu d’écritures dans les livres d’une banque. Son usage s’est généralisé au milieu du XIXème siècle en Angleterre.

Le lien entre valeur nominale et valeur du support disparaît complètement.

Conclusion il ne faut pas confondre la monnaie scripturale avec les instruments qui permettent sa circulation : le chèque, le virement, les cartes de paiement, le TIP, l’avis de prélèvement etc.
Con

Les avantages de la monnaie scripturale :
• Rapidité des

transactions (virements)

• Sécurité
• Pas de problème

d’appoint

• Moyen de preuve

La confiance joue un rôle essentiel
La tenue des comptes et l’existence de la monnaie scripturale n’est possible que par l’existence du système bancaire.

Le rôle des banques devient dans ce cadre indispensable.

La confiance dans cette monnaie repose sur l’image que se font les agents du système bancaire.

Conclusion
En fait , monnaie métallique , billets et monnaie scripturale sont tous aujourd’hui des monnaies fiduciaires , car elles reposent sur la confiance La valeur faciale des pièces de monnaie, par exemple ne correspond plus à son poids en métal

E – une dématérialisation de la monnaie ?

1 – Une dématérialisation croissante
100% 34 43,5 54,3 68 60% 96 27 40% 56,1 20% 8 10 0% 1789 1845 1870 1900 1913 Billets 1939 1950 1992 Monnaie scripturale Monnaie métallique 14 18 33 45 43,4 82 21 84 2,3 0,4 1 15 80% 40

Questions : 1. Quelle était la composition des moyens de paiements en 1789 ? 2. Comment a-t-elle évolué ? 3. En quoi cela traduit-il une dématérialisation de la monnaie

Source : Jean Bouvier, Un siècle de banque française, Hachette, 1973 et rapports du Conseil National du Crédit

1 – Une dématérialisation croissante
L'utilisation des moyens de paiement scripturaux est très développée en France : en 2010, chaque Français réalisait en moyenne 296 paiements scripturaux par an. Ce constat est d'autant plus remarquable que l'usage des moyens de paiement en France est croissant : ainsi, les Français réalisaient 197 paiements en 2000. L'offre de moyens de paiement scripturaux est très large. On compte notamment •les moyens de paiement " traditionnels " comme le chèque ou le virement, •les instruments nés au début de l'automatisation des traitements (par exemple, la carte de paiement apparue dans les années 1970 en France) •et les offres innovantes destinées aux paiements sur Internet ou par téléphone portable.

2 - Les limites de la thèse de la dématérialisation de la monnaie

Doc 8 p 56

2 - Les limites de la thèse de la dématérialisation de la monnaie
Plusieurs critiques peuvent être faites à l’encontre de la thèse de la dématérialisation de la monnaie : o il n’ y a pas de mouvement linéaire vers des monnaies de moins en moins matérielles :  la monnaie scripturale apparaît très tôt et précède l’invention des billets En période de crise , le retour à l’or ou aux biens est tout à fait envisageable o l’origine de la monnaie ne tient pas à des déterminants uniquement économiques , mais résulte de facteurs sociaux : la monnaie est un symbole qui manifeste l’attachement et la confiance envers la société

Conclusion - Les 5 Caractéristiques d’une « bonne » monnaie
1. Bien durable 2. Facile à transporter 3. Facile à standardiser pour qu’on puisse évaluer sa valeur (exemple: titrage des alliages de métaux). 4. Être divisible (pour rendre la monnaie) 5. Être largement accepté (effet de réseau dans la population, concurrence entre monnaies, rôle des Etats).

You're Reading a Free Preview

Descarregar
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->