Você está na página 1de 5

Il n’y a aucun parti en islam

Date 1/9/2002 17:34:21 | Sujet : Manhaj

Il n’y a aucun parti en islam


Par shaykh Muhammad Nasiru-Din Al-Albani

Voici un hadith de grande valeur. Il est un signe de la prophétie de Muhammad (sallallahu '
alayhi wa sallam) et qu'il a conseillé cette Umma (la nation). Ces Musulmans ont grand
besoin de ce hadith pour mettre fin à la dissension et la partialité qui les a divisés, désunis
et affaiblis. Cela a conduit leurs ennemis à les maîtriser, en conformité avec
l’avertissement d'Allah le Puissant et Majestueux :

« et ne vous disputez pas, sinon vous fléchirez et perdrez votre force. » [Sourate Al-
Anfal 8:46]

DEMANDER A PROPOS DU MAL

Hudhayfa (radiyallahu ' anhu) a rapporté:

« Les gens interrogeaient le messager d'Allah (sallallahu ' alayhi wa sallam) sur le bien;
mais moi je l’interrogeais sur le mal, de crainte qu'il ne m’atteigne. »

LE PREMIER MAL APRÈS L’ISLAM

Hudhayfa (radiyallahu ' anhu) continue :

« Donc j'ai dit, ô messager d'Allah! Nous avons vécu dans les temps d'ignorance (jahiliyah)
et le mal; alors Allah nous a accordé ce bien que nous aimons et Il t’a envoyé. Y aura-t-il,
après ce bien, un mal comme celui qui a précédé ? » Il a répondu :
« Oui, ô Hudhayfa! Apprenez le Livre d'Allah et suivez ce qui s’y trouve! Apprenez le Livre
d'Allah et suivez ce qui s’y trouve! Apprenez le Livre d'Allah et suivez ce qui s’y trouve! »

Je lui ai demandé : « quelle est la voie pour se protéger de cela ? ' Il a répondu : "l'Épée! »

Qatada (rahimahullah) a dit :

« Cela fait référence au groupe qui est devenu apostat après la mort du prophète (sallallahu
' alayhi wa sallam), pendant le califat d'Abu Bakr as-Siddiq (radiyallahu ' anhu). » [2]

LE BIEN SOUILLE

Hudhayfa (radiyallahu ' anhu) continue :

« J'ai demandé, ' y aura-t-il un bien après ce mal et ce combat ? » Il a répondu :

« Oui, il y aura une direction et une Jama'a (un groupe) accompagnés de corruption. Et il y
aura un traité sur la souillure (la haine). »

J'ai demandé, ' qu'elle est cette souillure? ' Il a répondu :

« Des gouvernants suivant des voies autres que ma Sunna et guidant par autre que ma
guidée. Vous approuverez certaines leurs actions et en désapprouverez d'autres.
Apparaîtront parmi eux des hommes dont les cœurs sont des cœurs de diables dans des
corps humains. »

J'ai demandé, ' quel est ce traité souillé ? ' Il a répondu :

« Les cœurs de beaucoup de personnes ne retourneront pas à l'amour sur lequel ils étaient
précédemment. »

LE DEUXIÈME MAL

Hudhayfa (radiyallahu ' anhu) continue :


J'ai demandé, ' y aura-t-il un mal après ce bien? ' Il a répondu :

« Oui, il y aura une fitna aveugle et sourde; des prêcheurs aux portes de l'Enfer. Quiconque
répond à leur appel, ils l'y jettent. »

J'ai dit, ' ô messager d'Allah (sallallahu ' alayhi wa sallam), décris-les nous. ' Il a répondu :

« Ils sont de notre propre peuple et ils parlent notre langue. »

LA FITNA EN PRÉSENCE DU CALIFE

Hudhayfa (radiyallahu ' anhu) continue :

« J'ai demandé, ' ô messager d'Allah (sallallahu ' alayhi wa sallam), que me commandes-tu,
si cela arrive alors que je vis ? » Il a répondu :

« Si tu trouves en ce temps un calife d’Allah sur terre, alors accroche toi à la Jama'a des
musulmans et leur imam. Écoute le dirigeant et obéis-lui, même s'il fouette ton dos et
emporte tes richesses - écoute et obéis. »

LA FITNA EN L’ABSENCE DE CALIFE

Hudhayfa (radiyallahu ' anhu) continue :

« J'ai demandé, ' Et s'ils (les musulmans) n'ont pas de Jama'a, ni d’imam? » Il a répondu :

« Abandonne tous ces partis et éloigne toi sur la terre. Ce sera meilleur pour toi, ô
Hudhayfa, mourir alors que tu mords la branche d'un arbre, plutôt que suivre n'importe
lequel d'entre eux. »

Al-Hafidh Ibn Hajar a cité At-Tabari disant:

"Ce hadith indique que quand les gens se divisent en partis en l’absence d'un gouverneur,
aucun groupe particulier ne doit être suivi. Si on peut, on doit abandonner tous les partis de
crainte de tomber dans le mal."

LE DAJJAL

Hudhayfa (radiyallahu ' anhu) continue :

J'ai demandé, 'qu’y a-t-il après? ' Il a répondu :

« Alors le Dajjal (le faux messie) sortira. »

J'ai demandé, ' qu'apportera-t-il avec lui ? '

« Il apportera avec lui une rivière d'eau et un feu. Quiconque entre dans sa rivière perdra sa
récompense et gagnera son fardeau (de péchés). Et quiconque entre dans son feu gagnera
sa récompense et laissera tomber son fardeau (de péchés)." »

LA FIN

Hudhayfa (radiyallahu ' anhu) continue :

J'ai demandé : « ô messager d'Allah (sallallahu ' alayhi wa sallam), qu'est-ce qui viendra
après le Dajjal ? » Il a répondu :

« Issa, le fils de Maryam. »J'ai demandé, ' Alors qu'est-ce qu’il arrivera? ' Il a répondu

« Alors si une jument met bas, son poulain ne sera pas monté avant que l'Heure n'arrive. »

Notes de bas de page :

[1] Ce long et important hadith est inclus dans Silsilatul-Ahadithus-Sahiha (6/2739) de


shaikh Al-Albani. C'est une compilation de plusieurs narrations rapportées par Al-Bukhari,
Muslim, Abu 'Uwana, Abu Dawud et d'autres.

[2] Rapporté dans Al-Mirqah (5/143).


Article tiré du site troid.org

Traduit par Muhammad Al-Jibally

Traduit en français par les salafis de l’Est

Cet article provient de Salafi de l'est


http://www.salafs.com

L'adresse de cet article est :


http://www.salafs.com/article.php?storyid=28