Você está na página 1de 2

Analyse économique macro (2ème année)

Série d'exercices 7 - Hiver 2003/2004


Professeur : A. Pommeret / Assistant : L. Angeles

1.- Quel taux de change pour le Ghana?

Le Ghana doit choisir quel régime de taux de change adopter: un taux de change fixe ou bien un taux
de change flexible. Le gouvernement du Ghana vous demande votre avis. Vous partez du principe que
le choix du régime de taux de change n'influence pas la croissance à long terme mais que par contre il
influence la variabilité de la production. Vous choisirez donc le régime qui rend le niveau de
production le plus stable possible.
L'inestabilité dans l'économie du Ghana provient du fait qu'elle dépend en grande partie de ses
exportations de cacao et que la demande mondial de cacao peut changer beaucoup d'année en année
(pour un prix donné).
En utilisant le modèle de Mundell-Flemming, donnez votre conseil au gouvernement du Ghana.

2.- L'Angleterre et la crise du Système Monétaire Européen (SME)

Pour cette exercice vous pouvez d'abord regarder la figure 11.19 dans le livre de Burda et Wyplosz.
Dans cette figure on nous donne l'évolution du taux de croissance réel de l'économie britannique ainsi
que de son taux de change réel de 1990 à 1994. On constate qu'en 1991 l'économie anglaise passait par
une période de croissance négative, avec ce que cela implique pour l'emploi. Fin 1992 l'économie se
redresse et en 1993 et 1994 la croissance repart fortement. On voit que cette croissance coïncide avec
une forte dépréciation du taux de change réel. Cette dernière fut causé par une attaque spéculative
contre la livre sterling à la fin de 1992. Cette attaque obligea l'Angleterre à abandonner le taux de
change fixe qu'elle maintenait vis à vis du deutsche mark. Le taux de change nominal fut sonc dévalué
et cela a entrainé la dépréciation réelle.
En utilisant ce que vous avez vu dans le cours, pouvez-vous expliquer le lien entre ces deux variables?

3.- Un changement dans les anticipations (exa fev 03)

Les anticipations de dépréciations ou de dévaluations sont considérées comme exogènes (elles ne


s’ajustent donc pas automatiquement mais peuvent être sujettes à des chocs). Avant tout choc, on
suppose qu’elles sont égales à zéro. On se place dans le cadre du modèle Mundell-Feming.

a) On part d’une situation dans laquelle la condition de parité non couverte des taux d’intérêt est
vérifiée. Un choc conduit les agents à anticiper une dépréciation ou une dévaluation. Comment
sont modifiés les placements ? Comment se déplace la droite qui traduit la contrainte de parité non
couverte des taux d’intérêt dans le plan (Y,i) ?
b) En régime de changes flexibles, que se passe-t-il pour le taux de change, le solde de la balance
commerciale et le niveau de l’activité économique ? Comment réagit la courbe de demande
globale dans le plan (Y,P) ?
c) En régime de changes fixes, que se passe-t-il pour le taux de change, le solde de la balance
commerciale et le niveau de l’activité économique ? Comment réagit la courbe de demande
globale dans le plan (Y,P) ?
4.- Effets d'une expansion budgétaire en économie ouverte

Considérez le modèle IS - LM en économie ouverte (Mundell - Flemming) avec les fonctions


suivantes :

Consommation: C = 0.75Y + 100


Investissement: I = 500 - 1500i
Exportations: X = 1475
Importations: Q = 0.25Y
Demande de monnaie: L = 0.4Y - 400i
Masse monétaire: M = 300

En outre, le taux d'intérêt international est égal à 5 %, et le niveaux des prix domestique et étranger
sont tout les deux normalisés à 1.

a) Ecrivez les équations des courbes IS, LM et CP.

b) Sous l'hypothèse de mobilité parfaite des capitaux et en supposant qu'aucune dépréciation ou


appréciation du taux de change est attendue dans le futur, calculez le revenu d'équilibre ainsi que le
taux de change et le taux d'intérêt à l'équilibre.

L'état décide de consommer pour un montant égal à 200,

c) Abandonnez l'hypothèse de mobilité parfaite des capitaux et adoptez l'hypothèse contraire: les
capitaux ne peuvent pas traverser les frontières (conséquence: le taux d'intérêt domestique peut être
différent du taux d'intérêt international). Calculez le nouveau revenu d'équilibre et le nouveau taux
d'intérêt sous un régime de taux de change fixe.

d) Revenez à l'hypothèse de mobilité parfaite des capitaux et repondez à la même question que sous
(c). Le régime des changes est encore les changes fixes. Que se passe-t-il avec la masse monétaire?