Você está na página 1de 97

SOMMAIRE

Berimbau de Bimba ............... 9 Corta cana …………….......... 22 Foge pra Camungere ……... 30
CAPOEIRA Berimbau de beriba …………. 9 Cruz-Credo, Ave Maria .......... 22 Foi na beira do mar ………… 30
Berimbau vem me ajuda ..…. 10 Cuidado moço ....................... 22 Foi no clarão da lua .............. 30
Abalou capoeira, abalou ......... 1 Besouro preto .………………. 10 Dà dà dà no negro ................. 23 Fruta da terra ……………….. 31
A bananeira caiu .................... 1 Boa noite gente fina …...…… 11 Dalila ...................................... 23 Guerreiro do quilombo .…… 31
A benguela …………………..... 1 Boa viagem .......................... 11 Da Santa-Craus .................... 23 Gunga é meu ....................... 32
A canoa virou, marinheiro ....... 1 Boitata ………………………... 11 Dendê o dendê ……………... 23 Hoje a lua não brilhou no céu 32
A capoeira meu amor ............. 2 Brincadeira mandinga …....... 12 Devagar, devagar ................. 24 Iaiaioio .................................. 33
Adão, Adão ............................ 2 Cai caninana ………….......... 12 Dona Alice ............................ 24 Iê Capoeira, Iê Capoeira ...... 33
Adeus Corina Danda ………… 2 Cajuê ................................... 12 Dona Maria como vai você ... 24 Iê Parana .............................. 34
Agua de bebe ........................ 2 Camungerê .......................... 12 Dona Maria do Camboatá …. 24 Ingazeira o inga .……………. 34
A hora é essa ........................ 2 Canarinho da alemanha ....... 13 É A é B é C .......................... 25 Jogar capoeira de angola .… 35
Ai ai ai ai (São Bento me chama) . 3 Capoeira de Angola ………… 13 É com o pe que se bate ….... 25 Jogo arrepiou ……………….. 35
Ai ai ai ai doutor ………………. 3 Capoeira de São Salvador .... 14 É de boa madeira …………… 25 Jogo de dentro jogo de fora . 36
Ai ai Aide ............................... 4 Capoeira de verdade ............ 14 É de couro de boi …………… 25 Lamento do berimbau ……... 36
Ajuda eu berimbau ................ 4 Capoeira é beleza ………….. 15 É de manhã, Idalina tà me Lampião ............................... 36
Alô Maria ............................... 4 Capoeira é defesa ataque ..... 15 chamando ............................. 25 Lavadeira ............................. 37
A mandinga ta na capoeira …. 4 Capoeira é ligeira ………....... 16 E jogo no chão ……………… 26 La vai viola ........................... 37
A manteiga derramou ............ 5 Capoeira eu não sou daqui … 16 É o mar vai virar Sertão ......... 26 Lá vem vindo ........................ 37
A mão pelo pé ……………….. 5 Capoeira é da nossa cor ....... 17 É Paraná é Paraná ................ 26 Le la lae lae la ...................... 38
A mare ta che ………………… 6 Catarina (Rala côco) ............. 17 É legal, é legal ....................... 26 Lemba ê lemba .................... 38
Amor e meu amor ………….... 6 Centro cultural Senzala …….. 17 É só prestar atenção ............. 27 Leva morena me leva ........... 38
Angola ê ê, angola ................. 6 Chega o meu amor …………. 17 Esse negro é mandingueiro .. 27 Luanda é .............................. 39
Angola, é é é ......................... 6 Chico parauê ……………....... 17 Eu ja vou me embora ............ 27 Maculêlê Maracatú ............... 39
Angolinha de Angola ………… 7 Chamado de Angola ………... 18 Eu sou angoleiro ................... 28 Magalenha rojão …………… 40
Apanha a laranja no chão ...... 7 Chora capoeira ………........... 18 Eu sou capoeira tambem sou Mandinga ia ia ……………… 40
Aruanda ê .............................. 7 Chora Maria chora ………….. 19 maculêlê ............................... 28 Manduca Da Praia ……….… 41
Avisa meu mano …………...... 7 Chora viola …………………… 19 Eu tenho que ir me embora .. 28 Marinheiro só .………………. 42
Bahia axé .............................. 8 Chuê chuê chuê chuà ........... 19 Eu vi a cutia com coco no Me leva pra Bahia ………..… 42
Bahia começa com B ............ 8 Chulas ………………………... 20 dente …………………........... 28 Mestre Bimba é o maior …… 43
Bahia de qualquer maneira .... 8 Cobra verde ......................... 20 Eu vou ………………………. 29 Meu berimbau, instrumento
Bate palma pra ele ................. 9 Cobra malvada ………………. 20 Eu vou vadiar ……………….. 29 genial ................................... 43
Berimbau chamou voce ......... 9 Cordão de ouro ……………… 21 Foi na Lapa …………………. 29
Meu gunga chamou voce pra Preta calunga ........................ 53 Tô dormindo tô sonhando ….. 64 SAMBA
jogar …………………………… 43 Princesa Isabel, princesa Troca mão pelo pé ................ 65
Meu irmão .……………….…… 44 Isabel ..................................... 53 Tum, tum, tum, Besouro de
Lê lê lê Baiana ..................... 70
Moleque é tu ........................... 44 Que barulho é esse ? ……... 54 Manganga ……………………. 65
O levanta saia mulata .......... 70
Movido pela capoeira ……...... 45 Quebra Gereba ...................... 54 Uma volta so ……………….... 65
Praia da Amaralina .............. 70
Na Bahia tem .………………... 45 Quebra policia tambem …… 54 Um, dois, tres ........................ 65
Sereia, sereia ...................... 70
Nem tudo que reluz e ouro …. 45 Quem é voce ......................... 54 Um pouquinho de dendê ....... 65
Na beira do mar …………….... 46 Quem jogo ............................. 55 Vai dizer a ela ……………….. 66
Nhem nhem nhem .................. 46 Quem vem lá sou eu ............. 55 Veja, veja …………………….. 66
No Mercado Modelo ................ 46 Quexada armada au .............. 55 Vem começo a roda io io …... 66 BONUS
Ô â ô â ei ................................ 47 Rainha do mar ……………… 56 Vinha da Bahia pra lhe ver .... 67
O capoeira e o pescador ….… 47 Rio De Janiero ……………... 56 Voce que é forte …………...... 67 Les différents types de
Ole le le capoeira ligeira ..…... 48 Roda maravilhosa .................. 57 Xarél, Xereré ......................... 67 chants de Capoeira ............. A
Olha o nego sinhà .................. 48 Roda boa …………………… 57 Vou me embora pra Angola .. 68 Instruments de capoeira ...... C
Olha pomba voôu ................... 48 Sai sai Catarina ..................… 57 Vou vadiar ………………….... 68 Jeux de capoeira ................. C
Ó ligeiro ................................... 48 Salomê, Salomê .................... 57 Xô xô meu canario ................ 68 Histoire de la Capoeira ........ D
O me da meu dinheiro ............ 49 Santa Maria mãe de Deus ..... 58 Zum zum zum ....................... 68 Zumbi Dos Palmares ........... F
Onça morreu ........................... 49 Santo Amaro ………………… 58 Besouro de Manganga ........ G
Onde vai caiman ..................... 49 Santo Antonio é protetor …... 59 Lampião .............................. H
O nega que vende aí .............. 49 São Benedito ………………… 59 Manduca da Praia ............... I
MACULÊLÊ
O nome de meu povo ………. 49 Saudade não é hoje ………… 59 Mestre Bimba ...................... J
O que é berimbau ? ................ 50 Senhor São Bento ..…………. 60 Mestre Pastinha .................. L
O sim sim sim ......................... 50 Sim Sinha, sim Sinho ............ 60 Boa noite pra quem é de boa Histoire du groupe SENZALA M
Palma de Bimba ..…………….. 50 Sinha …………………………. 60 noite ....................................... 69 Maculêlê .............................. N
Parabéns pra você .................. 51 Solta a mandinga ................... 61 Cabana de guerreiro ............. 69 Puxada De Rede ................. O
Paraná é ................................. 51 Sou angoleiro ........................ 61 Clarear de lua ……………….. 69 Toques ……………............... Q
Para roda capoeira ................. 51 Sou capoeira ………………… 61 Dois guerreiros …………….... 70
Peixe pulo na maré ................. 51 Sou capoeira é pego na viola 62 E na hora ê ............................ 70
Pela capoeira eu poder jogar .. 52 Sou eu Maita ………………… 63 Eu sou um menino ………...... 70
Pisa caboclo ............................ 52 Tabareu que vem do Sertão . 63 Eu venho de longe ………….. 70
SOURCES .......................... V
Pisada de Lampião …………... 52 Tamandua ……………………. 63 Maculêlê não me mate o
Pisa no massapé escorrega … 52 Tava lá em casa .................... 63 homem ……………………..… 70
Por favor não maltrate esse Tava lá na beira do mar ......... 63 Maculêlê jurou vinganca ........ 71
nego …………………………… 52 Tem dendê, tem dendê ......... 64 Noel Noel …………………….. 71
Pra lavar minha roupa não tem Tem roda la no mouro ........... 64 Sai sai sai ……………………. 71
sabão ...................................... 53 Tim tim tim aruande ............... 64 Sou eu maculêlê ................... 71
Tindolelê auê Cauiza ............. 71
CAPOEIRA

Abalou capoeira, abalou Agite-toi


toi capoeir
capoeira, agite-toi A benguela La benguela
Abalou capoeira abalou, Agite-toi
toi capoeira
capoeira, agite-toi, A benguela chamou pra jogar La benguela a appelé pour jouer
Mais se abalou deixa abalar Mais s'il s'agite, laisse-le s'agiter A benguela chamou pra jogar La benguela a appelé pour jouer
Abalou capoeira abalou, Agite-toi
toi capoeira
capoeira, agite-toi, capoeira (X2) la capoeira (X2)
Mais se abalou deixa abalar Mais s'il s'agite, laisse-le s'agiter Tudo começou assim Tout commence comme ça
Abalou capoeira abalou Agite-toi
toi capoeira
capoeira, agite-toi Hoje eu tenho que lembrar Aujourd'hui je dois me rappeler de
De Maria Martinha do Bonfim Maria Martinha de Bonfim
Luiz Candido Machado Luiz Candido Machado
Que eram os pais de Mestre Bimba Qui étaient les parents de Maître
A bananeira* caiu Le bananier est tombé Manoel dos Reis Machado Bimba Manoel dos Reis Machado
(Coro) (Chœur)
Mas o facão bateu em baixo, compai Une machète a frappé bas
bas, compère Em mil novecentos En mille neuf cents
A bananeira caiu Le
e bananier est tombé Este fato aconteceu Cet évènement s'est produit
Mas o facão bateu em baixo, compai Une machète a frappé bas
bas, compère Em vinte trés de novembro Le vingt-trois Novembre
A bananeira caiu Le
e bananier est tombé O Mestre Bimba nasceu Maître Bimba est né
Cai cai cai bananeira Tombe, tombe,, tombe bananier (Coro) (Chœur)
A bananeira caiu Le
e bananier est tombé Bimba assim dizia Bimba avait l'habitude de dire
Tocando seu berimbau En jouant de son berimbau
* Bananeira refère aussi au positionnement des Ce chant est approprié quand quelqu'un a appris Sentado no velho banco Assis sur le vieux banc
mains utilisé en capoeira. l'art de tomber.
Ensinando regional Enseignant la Regional
(Coro) (Chœur)
Nos dias de formatura Les jours du baptême
A canoa virou, marinheiro Le canoé a chaviré, marin Era obrigado a jogar C'était obligatoire de jouer
O São Bento Grande e o toque de São Bento Grande et le rythme de
A canoa virou, marinheiro Le canoé a chaviré, marin Iuna Iuna
No fundo do mar tem dinheiro Au fond de la mer il y a de l'argent A benguela nâo podia sujar En benguela personne ne peut être
A canoa virou, marinheiro Le canoé a chaviré, marin sale
No fundo do mar tem segrêdo Au fond de la mer il y a des secrets (Coro) (Chœur)
A canoa virou, marinheiro Le canoé a chaviré, marin Em cinco de fevereiro Le cinq Février
No fundo do mar tem malícia Au fond de la mer il y a des pièges do ano de setenta e quatro de l'année soixante quatorze
A canoa virou, marinheiro Le canoé a chaviré, marin Esta tristeza aconteceu Ce triste évènement s'est produit
No fundo do mar tem capoeira Au fond de la mer il y a la capoeira Na cidade de Goiânia Dans la ville de Goiânia
A canoa virou, marinheiro Le canoé a chaviré, marin Mestre Bimba faleceu Maître Bimba s'en est allé
Mas se virou, deixa virar Mais s'il a chaviré, laisse
laisse-le chavirer
A canoa virou, marinheiro Le canoé a chaviré, marin
Oi está lá, no fundo do mar Il est là, au fond de la mer
A canoa virou, marinheiro Le canoé a chaviré, marin  Le canoé a chaviré, mais dans chaque désastre
on a l'opportunité de regarder au fond de la mer
pour trouver des trésors enfouis.

-1-
A capoeira meu amor La capoeira mon amour Adão, Adão Adam, Adam
Você se lembra de mim Si tu te rappelles de moi Adão, Adão Adam, Adam
Eu nunca vi você tão só Je ne t'ai jamais vu solitaire Oi cadê Salomé*, Adão ? Où est Salomé, Adam ?
O meu amor, o meu xodó, minha Mon amour, mon cœur, mon Oi cadê Salomé, Adão ? Où est Salomé, Adam ?
Bahia Bahia O foi na Ilha de Maré Salomé est allée à l’île Maré
Você se lembra de mim Tu te rappelles de moi Adão, Adão Adam, Adam
Eu nunca vi você tão só Je ne t'ai jamais vu solitaire Oi cadê Salomé, Adão ? Où est Salomé, Adam ?
O meu amor, o meu xodó, minha Mon amour, mon cœur, mon Oi cadê Salomé, Adão ? Où est Salomé, Adam ?
Bahia Bahia Oi Salomé foi passear Salomé est allée marcher
A capoeira meu amor La capoeira mon amour Adão Adão Adam, Adam
A capoeira me chamou La capoeira m'a appelé Oi cadé Salomé ? Adão Où est Salomé, Adam ?
A capoeira meu amor La capoeira mon amour
A capoeira me chamou La capoeira m'a appelé * Dans la Sainte Bible, Salomé est la
belle-sœur d’Hérode le Grand, qui a dansé
la Danse des Sept Voiles

Agua de bebe L'eau du bébé Adeus Corina Danda Adieu Corina Danda
Adeus Corina Danda Adieu Corina Danda
Agua de bebe L'eau du bébé
Vou me embora, vou me embora Je m’en vais, je m’en vais
Agua de bebe L'eau du bébé
Adeus Corina Danda Adieu Corina Danda
Agua de bebe L'eau du bébé
Como já disse que vou Comme je l'ai déjà dit
Lavadeira Laveuse
Adeus Corina Danda Adieu Corina Danda
Agua de bebe L'eau du bébé
Mas prossegue o berimbau Mais en suivant le berimbau
Agua de bebe L'eau du bébé
Adeus Corina Danda Adieu Corina Danda
Agua de bebe L'eau du bébé
O amigo de quem sou De qui je suis l’ami
Lavadeira Laveuse
Adeus Corina Danda Adieu Corina Danda
Vou me embora pra Bahia Je m’en vais pour Bahia
Adeus Corina Danda Adieu Corina Danda
A hora é essa Ça y est c'est l'heure Vou ver se dinhero corre Je vais voir si l’argent court
Adeus Corina Danda Adieu Corina Danda
A hora é essa Ça y est c'est l'heure Que navegar é preciso Naviguer c’est précis
A hora é essa Ça y est c'est l'heure Adeus Corina Danda Adieu Corina Danda
A hora é essa Ça y est c'est l'heure E viver não é preciso Mais vivre n’est pas précis
A hora é essa Ça y est c'est l'heure Adeus Corina Danda Adieu Corina Danda
Berimbau tocou na capoeira Le berimbau joue dans la capoeira Se não for essa semana Si ce n’est pas pour cette semaine
Berimbau tocou eu vou jogar Le berimbau joue, je vais jouer Adeus Corina Danda Adieu Corina Danda
Berimbau tocou na capoeira Le berimbau joue dans la capoeira E a semana que passou Et la semaine dernière
Berimbau tocou eu vou jogar Le berimbau joue, je vais jouer Adeus Corina Danda Adieu Corina Danda
Vou me embora dessa terra Je m’en vais de cette terre

-2-
Ai ai ai ai (São Bento me Aï aï aï aï (Saint Benoit Ai ai ai ai, doutor Aï aï aï aï docteur
charma) m'appelle)
Ai ai ai ai, doutor Aï, aï, aï, aï, docteur
Ai ai ai ai Aï, aï, aï, aï, Velejando no mar eu vou, eu vou Voile en mer je vais, je vais
São bento me chama St. Benoit m'appelle Ai ai ai ai, doutor Aï, aï, aï, aï, docteur
Ai ai ai ai Aï, aï, aï, aï, Navegando no mar eu vou, eu vou Affronter la mer je vais, je vais
São bento me quer St. Benoit me veut Ai ai ai ai, doutor Aï, aï, aï, aï, docteur
Ai ai ai ai Aï, aï, aï, aï, General foi pro mar, eu também vou Le général s’en est allé en mer, j’y
Pra jogar capoeira Pour jouer la capoeira vais également
Ai ai ai ai Aï, aï, aï, aï, Ai ai ai ai, doutor Aï, aï, aï, aï, docteur
Conforme a razão De la bonne manière Nas ondas do mar eu vou, eu vou Dans les vagues je vais, je vais
Ai ai ai ai Aï, aï, aï, aï, Ai ai ai ai, doutor Aï, aï, aï, aï, docteur
São bento me leva St. Benoit me prend A jogar capoeira eu vou, eu vou Jouer la capoeira je vais, je vais
Ai ai ai ai Aï, aï, aï, aï, Ai ai ai ai, doutor Aï, aï, aï, aï, docteur
O me chama de novo Oh il m'appelle de nouveau Berimbau tá tocando, Le berimbau joue déjà,
Ai ai ai ai Aï, aï, aï, aï, E a roda formando, Et la ronde se forme,
Me chama me alto Il m'appelle fort Eu sou capoeira, Je suis capoeiriste,
Ai ai ai ai Aï, aï, aï, aï, Me chama que eu vou Elle m’appelle pour que j’y aille
Sâo Bento me prende St. Benoit me prend Ai ai ai ai, doutor Aï, aï, aï, aï, docteur
Velejando no mar eu vou, eu vou Voile en mer je vais, je vais
Ai ai ai ai, doutor Aï, aï, aï, aï, docteur
Navegando no mar eu vou eu vou, Affronter la mer je vais je vais,
Ai ai ai ai, doutor Aï, aï, aï, aï, docteur

-3-
Ai ai Aide Aï aï Aidê Alô Maria Allô Marie
Ai, ai, Aidê, Aï, aï, Aidê, Vou ligar pra você Je t'ai appelé pour te dire
Joga bonito que eu quero ver Un bon jeu que je veux voir Alo, alo Maria Bonjour, bonjour Marie
Ai, ai, Aidê. Aï, aï, Aidê. Vou dizer que te amo Je te dirai que je t'aime
Joga bonito que eu quero apprender Un bon jeu que je veux apprendre No final do ano Á la fin de l'année
Ai, ai, Aidê Aï, aï, Aidê Eu vou pra Bahia J'irai à Bahia
Aidê Aidê Aidê Aidê Aidê Aidê Aidê Aidê E Maria, capoeira eu não largo não Marie, je n'abandonnerai pas la
Ai, ai, Aidê Aï, aï, Aidê capoeira
Joga uma coisa que eu quero Joue quelque chose que j’aimerais Já tentei mas meu coração J'ai déjà essayé mais mon cœur
aprender apprendre Não vive sem ela não Ne peut vivre sans elle
Ai, ai, Aidê Aï, aï, Aidê Tinha que perder a visão J'ai perdu la vue
Joga pra mim que eu jogo pra voce Joue pour moi pour que je joue pour toi E nunca escutar então Et je n'ai jamais entendu
Ai, ai, Aidê Aï, aï, Aidê A voz do lamento Tes pleurs
O era eu, era voce Oh c’était moi c’était toi Ver um jogo de São Bento Pour voir un jeu de São Bento
Ai, ai, Aidê Aï, aï, Aidê Explode meu coração Mon cœur explose
Joga bonito que o bom é voce Joue bien le bon c’est toi
Ai, ai, Aidê Aï, aï, Aidê (Coro) (Chœur)
Joga certinho pra mim aprender Joue correctement pour que j’apprène
Ai, ai, Aidê Aï, aï, Aidê Capoeira angola, regional, samba de Capoeira Angola, regional, samba de
Joga pra la que eu não quero apanhar Joue par là je ne veux pas ramasser roda e maculêlê roda et maculêlê
Ai, ai, Aidê Aï, aï, Aidê Isso tá no meu sangue C'est dans mon sang
Joga menino que eu quero aprender Joue petit j’aimerais apprendre Tá perto de mim C'est tout près de moi
Ai, ai, Aidê Aï, aï, Aidê Só falta você Tu es la seule chose qui manque

Ce chant est fréquemment adressé aux capoeiristes (Coro) (Chœur)


qui font des erreurs ou qui généralement joue
négligemment dans la roda. Il peut etre chanté
comme une célébration pour un jeu en progrès.

A mandinga ta na capoeira La malice dans la capoeira


Ajuda eu berimbau Berimbau tu m'aides A mandinga ta na capoeira La malice dans la capoeira
A mandinga ta no berimbau La malice dans le berimbau
Ajuda eu berimbau Berimbau tu m'aides A mandinga ta na capoeira La malice dans la capoeira
Ajuda eu a cantar Tu m'aides à chanter A mandinga ta no berimbau La malice dans le berimbau
Ajuda eu berimbau Berimbau tu m'aides
Ajuda eu a cantar Tu m'aides à chanter A mandinga ta na capoeira La malice dans la capoeira
A mandinga no jogo de Angola La malice dans le jen d’Angola
(Coro) (Chœur)
A mandinga ta na capoeira La malice dans la capoeira
A mandinga na roda de Angola La malice dans la roda d’Angola
(Coro) (Chœur)

-4-
A manteiga derramou Le beurre s'est renversé A mão pelo pé A mão pelo pé
Vou dizer a meu sinhô Je vais dire à mon patron Vieram tres pra bater no nego Vieram tres sont venus pour battre
Que a manteiga derramou Que le beurre s'est renversé le nègre
E a manteiga não é minha Ce n'est pas mon beurre Pegaram faca, chicote e facao, Avec couteau, fouet et machette,
E a manteiga é de ioiô# C'est le beurre du maître Tapa na cara e rasteira no chão Gifle à la tête et rasteira au sol
Vou dizer a meu sinhô Je vais dire à mon patron Voce não sabe que poder fazer o Tu ne sais pas ce que peut faire le
Que a manteiga derramou Que le beurre s'est renversé nego nègre
E a manteiga não é minha Ce n'est pas mon beurre
E a manteiga é de ioiô Le beurre du patron Põe a mão pelo pé Met la main à la place du pied
Vou dizer a meu sinhô Je vais dire à mon patron O pé pela mão Le pied à la place de la main
Que a manteiga derramou Que le beurre s'est renversé Põe o pé pela mão Met le pied à la place de la main
A manteiga é de ioiô Le beurre du patron A mão pelo pé La main à la place du pied
Caiu na água e se molhou Il est tombé dans l'eau et s'est mouillé A mão a mão La main la main
Vou dizer a meu sinhô Je vais dire à mon patron O pé pela mão Le pied à la place de la main
Que a manteiga derramou Que le beurre s'est renversé O pé o pé Le pied le pied
A manteiga é do patrão Le beurre du patron A mão pelo pé La main à la place du pied
Caiu no chão e derramou Il est tombé par terre et s'est renversé O pé o pé Le pied le pied
Vou dizer a meu sinhô Je vais dire à mon patron A mão pelo pé La main à la place du pied
Que a manteiga derramou Que le beurre s'est renversé A mão a mão La main la main
A manteiga não é minha Ce n'est pas mon beurre O pé pela mão Le pied à la place de la main
É prá filha de ioiô... C'est pour la fille du maître
Vou dizer a meu sinhô Je vais dire à mon patron Tapa na cara e rasteira no chão Gifle à la tête et rasteira au sol
Que a manteiga derramou Que le beurre s'est renversé Tapa na cara e rasteira no chão Gifle à la tête et rasteira au sol
Voce não sabe que poder fazer o Tu ne sais pas ce que peut faire le
# ioiô / ioiá (yoh-YOH / yah-YAH) : Ce sont les Une histoire d'esclave sur un « mystérieux » nego nègre
enfants du maître, qui ont souvent la permission de renversement. Un récipient plein de beurre s'est
jouer avec les enfants d’esclaves jusqu'à un certain renversé, et personne n'en prend la responsabilité. Voce não sabe que poder fazer o Tu ne sais pas ce que peut faire le
âge. Quand les enfants atteignent l'âge de travailler, Quand on demandait, un esclave répondait, « Ce nego nègre
ils sont alors séparés de leurs amis blancs. n'est pas mon beurre, c'est celui du maître. » ce qui
est théoriquement vrai, mais ne résout pas le
problème. L’esclave use souvent de tactique de (Coro) (Chœur)
« résistance passive » pour rappeler au maître qu'il
dépend d'eux.
Vieram tres pra bater no nego Trois hommes sont venus pour battre
le nègre
Vieram tres pra bater no nego Trois hommes sont venus pour battre
le nègre
Pegaram faca, chicote e facao, Avec couteau, fouet et machette,
Pegaram faca, chicote e facao, Avec couteau, fouet et machette,
Voce não sabe que poder fazer o Poussant son visage dans la merde
nego
Voce não sabe que poder fazer o Poussant son visage dans la merde
nego

-5-
A mare tá che La marée est haute Angola ê ê, Angola Angola ê ê, Angola
A mare tá cheia io io La marée est haute io io Angola ê ê, Angola ê ê,
A mare tá cheia ia ia La marée est haute ia ia Angola ê Angola Angola ê Angola
A mare tá cheia io io La marée est haute io io Onde eu vim D'où je viens
A mare tá cheia ia ia La marée est haute ia ia É de Angola ê ê, C'est d'Angola, ê ê
A mare subir La marée monte Onde eu vim D'où je viens
Sobi mare Monte la marée É de Angola iaia C'est d'Angola, iaia
A mare descer La marée descend Angola ê ê, Angola ê ê,
Desci mare Descend la marée Angola ê Angola Angola ê Angola
É mare de Mare C’est la marée de Maré Vou me embora J'irai
Foi pra ilha di Maré C’était sur l’île de Maré Pra Angola ê ê En Angola, ê ê
Capoeira de angola La capoeira Angola
Vai vadiar* Se joue
Angola ê ê, Angola ê ê,
Amor e meu amor Amour, c'est mon amour Angola ê angola Angola ê Angola
O puxa puxa, Oh tire, tire,
Amor e meu amor Amour, c'est mon amour Leva leva Prend prend
Amor Amour Eu quero jogar Je veux jouer
Amor e meu amor Amour, c'est mon amour E vadiar et me défouler
E meu amor C'est mon amour Angola ê ê, Angola ê ê,
Amor e meu amor Amour, c'est mon amour Angola ê angola Angola ê Angola
Amor Amour Capoeira é mandingueiro Le capoeiriste est malin
Amor e meu amor Amour, c'est mon amour Capoeira é malandragem Le capoeiriste est malicieux
E meu amor C'est mon amour
* vadiar : se défouler
Voce chegou tudo virou Tu es arrivé, tout a chaviré
Minha alma e tudo o corpo arrepiou Mon âme et tout mon corps a frissonné
E na dança do amor voute expressar Et dans la danse de l'amour je vais
t'exprimer
Angola é é é Angola é é é
Que voce eh minha vida e nunca voute Que tu es ma vie et jamais je ne te
deixar Angola é é é Angola é é é
laisserai
E meu amor Angola a a a Angola a a a
C'est mon amour
(Coro) Angola é é é Angola é é é
(Chœur)
Agora estou aqui so pensando Angola a a a Angola a a a
Maintenant, je suis ici seul pensant
em voce O berimbau tá me Oh le berimbau m'appelle
à toi
Que ilumina meu caminho chamando eu vou jogar je vais jouer
Qui éclaire mon chemin
Onde eu quero caminhar Angola é é é Angola é é é
Là où je veux marcher
A ginga ja me leva Angola a a a Angola a a a
La ginga m'a déjà attrapé
Como as ondas leva o mar O berimbau tá me Oh le berimbau m'appelle
Comme les vagues emmènent la mer
E meu peito ja palpita chamando eu vou jogar je vais jouer
Et ma poitrine palpite déjà
Eu quero me apaixonar Angola é é é Angola é é é
Je veux être passionné
Amor Angola a a a Angola a a a
Amour

-6-
Angolinha de Angola Petite Angola de Angola Aruanda ê Aruanda ê
Angolinha de Angola Petite Angola d’Angola Aruanda ê Aruanda ê
Angolinha si sinha Petite Angola
ngola oui Mr Aruanda ê, aruanda Aruanda ê, aruanda
Angolinha de Angola Petite Angola d’Angola Aruanda ê camar Aruanda ê camarade
Angolinha de ioio Petite Angola de ioio Vem de dentro do peito Ça vient de l'intérieur de la poitrine
Angolinha de Angola Petite Angola d’Angola Essa chama que acende Cette flamme qui éclaire
Angolinha de iaia Petite Angola de iaia Meu corpo inteiro não pode parar Mon corps entier ne peut s'arrêter
Eu sou mandigueiro de lá da Bahia Je suis un malicieux de Bahia
Axé capoeira salve Senzala Capoeira Axé longue vie Senzala
(Coro) (Chœur)
Apanha a laranja no chão Attrape
pe l'orange par terre Oxalá* que me guie Dieu qui me guide
Por todo caminho Á travers tous les chemins
Apanha a laranja no chão, tico-tico* Attrape l'orange par terre, tico
tico-tico Não deixe na roda a fé me faltar Ne laisse pas ma foi échouer dans la
Se meu amor foi embora eu não fico Si mon amour s'en est allé je ne roda
resterai pas Sou vento que sopra eu sou capoeira Je suis le vent qui souffle je suis
Apanha a laranja no chão, tico-tico Attrape l'orange par terre, tico
tico-tico capoeiriste
Meu abada# é de renda e de fita Mon abada est de dentelle et de ruban A luta de um povo prá se libertar Le combat de quelqu'un pour sa liberté
Apanha a laranja no chão, tico-tico Attrape l'orange par terre, tico
tico-tico
Não e com mão, só com pe e Pas avec la main, seulement avec le * Dieu Le Createur en Candomblé - une religion
spirituelle au Brésil.
com bico pied et le bec

* tico-tico (TCHEE-koo TCHEE-koo) Ce chant rappelle aux capoeiristes d'utiliser leurs


Un petit oiseau chanteur qui fait "tico-tico". pieds et « becs » au lieu de leurs mains. Il peut être Aviso meu mano Attention mon frère
chanté aussi dans le « jeu d'argent », ou un mouchoir
# abada (ah-bah-DAH) plein d'argent est placé au milieu de la roda. Attention mon frère, attention mon frère
Tenue de capoeira, habituellement blanc. Avisa meu mano, avisa meu mano
Probablement venue de la culture des dockers, qui Avisa meu mano, capoeira mandou Attention mon frère, la capoeira a
utilisaient les sacs de farine et de sucre pour faire me chamar demandé de m’appeler
leurs vêtements. L'abada mentionné ici fait de
dentelles et de rubans, est une extravagance. Avisa meu mano, avisa meu Attention mon frère, attention mon
mano frère
Avisa meu mano, capoeira mandou Attention mon frère, la capoeira a
me chamar demandé de m’appeler

Capoeira é luta nossa, da era La capoeira c’est notre lutte, de l'ère


colonial coloniale
É nasceu foi na Bahia, angola e regional Qui naquit à Bahia, angola et regional

Avisa meu mano, avisa meu mano Attention mon frère, attention mon frère
Avisa meu mano, capoeira mandou Attention mon frère, la capoeira a
me chamar demandé de m’appeler
(Coro) (Chœur)

-7-
Bahia axé Bahia axé Bahia começa com B Bahia commence par B
Que bom C'est bien Bahia começa com B Bahia commence par “B”
Estar com voce D'être avec toi Bahia termina e ia Bahia finit par “ia”
Aqui nesta roda Ici dans la roda Berço e mae da capoeira Berceau et mère de la capoeira
Com esse conjunto Avec ces gens Meu amigo era a Bahia Mon ami c’était à Bahia
Bahia axé, axé Bahia Bahia axé axé Bahia Bahia começa com B Bahia commence par “B”
Bahia axé, axé Bahia Bahia axé axé Bahia Bahia termina e ia Bahia finit par “ia”
Io ioioioioo Io ioioioioo Bahia começa com B Bahia commence par “B”
Ioioioioo Ioioioioo Bahia termina e ia Bahia finit par “ia”
Ioioioioo Ioioioioo Vim falar dos velhos mestres Je suis venu parler des vieux maîtres
Io ioioioioo Io ioioioioo Que viveram na Bahia Qui vivaient à Bahia
Ioioioioo Ioioioioo Bahia começa com B Bahia commence par “B”
Ioioioioo Ioioioioo Bahia termina e ia Bahia finit par “ia”
O vento Le vent Bahia começa com B Bahia commence par “B”
Que venta tão lindo Qui souffle si bien Bahia termina e ia Bahia finit par “ia”
Entre os coqueirais À travers les cocotiers Bahia, eee, Bahia, aaa Bahia, eee, Bahia, aaa
Isso é demais C'est trop Bahia, eee, Bahia, aaa Bahia, eee, Bahia, aaa
Io ioioioioo Io ioioioioo
Ioioioioo Ioioioioo
Ioioioioo Ioioioioo
Io ioioioioo Io ioioioioo Bahia de qualquer maneira Bahia par n'importe quel
Ioioioioo Ioioioioo moyen
Ioioioioo Ioioioioo
Bahia axé, axé Bahia Bahia axé axé Bahia Esse ano eu vou pra bahia de Cette année j'irai à Bahia par
Bahia axé, axé Bahia Bahia axé axé Bahia qualquer maneira n'importe quel moyen
Esse ano eu vou pra bahia de Cette année j'irai à Bahia par
*Axé: Le mot Yoruban qui signifie vie force et qualquer maneira n'importe quel moyen
éppnergie vitale.
Vou tocar berimbau Je jouerai du berimbau
Vou da salto mortal Je ferai un salto
Vou jogar capoeira Je jouerai la capoeira
Vou tocar berimbau Je jouerai du berimbau
Vou da salto mortal Je ferai un salto
Vou jogar capoeira Je jouerai la capoeira
A meia-lua mata voce La meia-lua te tue
A meia-lua mata voce La meia-lua te tue
Jogo bonito, jogo ligeiro Un beau jeu, un jeu rapide
Là no Bomfim no Mercado Modelo Là au Bomfim dans le Mercado Modelo
Jogo bonito, jogo ligeiro Un beau jeu, un jeu rapide
Là no Bomfim no Mercado Modelo Là au Bomfim dans le Mercado Modelo

-8-
Bate palma pra ele Applaudis-le
e Berimbau de beriba Berimbau de beriba
O menino é bom Ce garçon est bon Berimbau de beriba Berimbau de beriba
Bate palma pra ele Applaudis-le Berimbau de beriba Berimbau de beriba
É bom é bom Il est bon, il est bon Quando escuto esse som Quand j’écoute ce son
Bate palma pra ele Applaudis-le Lembro de Mestre Bimba Je me souviens de Maître Bimba
Ai meu deus Oh mon dieu

Berimbau de beriba Berimbau de beriba


Berimbau de beriba Berimbau de beriba
Berimbau chamou voce Le berimbau m'a appelé Quando escuto esse som Quand j’écoute ce son
Lembro de Mestre Bimba Je me souviens de Maître Bimba
Ié ié ié berimbau chamou voce Yé yé yé le berimbau t'a appelé
Tim tim tim tim berimbau tocou Tim tim tim tim le berimbau a parlé Berimbau de beriba Berimbau de beriba
assim ainsi Berimbau de beriba Berimbau de beriba
Ié ié ié berimbau chamou voce Yé yé yé le berimbau t'a appelé Quando escuto esse som Quand j’écoute ce son
Lembro de Mestre Bimba Je me souviens de Maître Bimba
Tim tim tim tim berimbau tocou Tim tim tim tim le berimbau a
Ai meu deus Oh mon dieu
assim parlé ainsi
(Coro) (Chœur)
Quando eu toco a beriba Quand je joue du (bois de) beriba
Meu corpo chega arrepiar Mon corps se met à frissonner
Berimbau de Bimba Berimbau de Bimba Quando eu lembro na memória Quand je me souviens
De Seu Bimba e Mestre Waldemar De mr Bimba et Maître Waldemar
Meu berimbau e de Bimba Mon berimbau est de Bimba
Berimbau boa Bon berimbau (Coro) (Chœur)
Berimbau de Bimba Berimbau de Bimba
Berimbau e de Bimba Berimbau est de Bimba Se acaso você foi embora Au cas où tu t’en vas
Berimbau boa Bon berimbau E levar uma beriba Prendre un (bois de) beriba
Berimbau de Bimba Berimbau de Bimba Não esqueça o que passo N’oublie pas qui est passé par là
Meu berimbau Mon berimbau Seu Waldemar e o Seu Bimba Mr Waldemar et mr Bimba
E de Bimba Est de Bimba
Berimbau Berimbau (Coro) (Chœur)
Meu berimbau Mon berimbau
E de Bimba Est de Bimba
Berimbau Berimbau

-9-
Berimbau vem me ajuda Berimbau vient m’aider Besouro preto Besouro preto
Sinto vazio no peito Je sens le vide dans ma poitrine Besouro preto E Besouro preto E
Berimbau vem me ajudar Berimbau vient m’aider Besouro preto A Besouro preto A
Vem vem vem Vient, vient, vient Besouro preto, Besouro preto,
Berimbau vem me ajuda Berimbau vient m’aider Besouro de Manganga (X2) Besouro de Manganga (X2)
Besouro preto era o rei da valentia Besouro preto était le roi de la vaillance
Sinto vazio no peito Je sens le vide dans ma poitrine Quando Besouro chegava Quand Besouro arrivait
Berimbau vem me ajudar Berimbau vient m’aider Homem valente corria L'homme vaillant courait
Vem vem vem Vient, vient, vient Banda de frente, meia-lua e pisão Balayage, meia-lua et pisão
Berimbau vem me ajuda Berimbau vient m’aider Quando Besouro gingava Quand Besouro gingait
Caia sempre um no chão Il en tombait toujours un
Eu sinto saudades de um tempo Je sens le mal du pays d’un moment (Coro) (X2) (Chœur) (X2)
Que o berimbau me levou Que le berimbau m’a emporté Mexer com ele, podia sair bem caro Le provoquer pouvait coûter très cher
Agora eu levo ele para Maintenant je l’emporte Lá na capoeira bamba na banda Là-bas dans la bonne capoeira avec
Os lugares onde eu vou Partout où je vais de Santo Amaro la bande de Santo Amaro
Fiquou famoso pela sua valentia Devenu célèbre pour sa vaillance
(Coro) (Chœur) Besouro cordão de Ouro Besouro ceinture d'or
O nego bem conhecia Les mecs connaissaient bien
Existem milões de estrelas Il existe des milliers d’étoiles Ele amanssava perna braba e Il apprivoisait jambe brave et
Mas a minha eu encontrei Mais j’ai rencontré la mienne valentão vaillantce
Fica o brilho do aço Elle a l’étincelle de l’acier Pra matar Besouro Preto Pour tuer Besouro Preto
Do berimbau que eu toquei Du berimbau que j’ai joué So nego na tradição Seul un mec dans la tradition
(Coro) (X2) (Chœur) (X2)
(Coro) (Chœur)

Berimbau deu um pulo no tempo Le berimbau a donn


donné le rythme
Me encontrou nas profundezas Il m’a trouvé dans les profondeurs
Me deu toda a harmonia no canto Il m’a donné toute l’harmonie dans
da capoeira les chants dee capoeira

(Coro) (Chœur)

Pensamento invade o passado La pensée envahissante du passé


Me deixa acordado para sempre Me laisse éveiller pour me rappeler
lembrar toujours
Do jogo da capoeira Que c’est le jeu de capoeira
Que acalma meu corpo e me faz Qui calme mon corps et me fait
respirar respirer

- 10 -
Boa noite gente fina Bonne nuit fine personne Boa viagem Bon voyage
Boa noite gente fina Bonne nuit fine personne Adeus Au revoir
Boa noite gente fina, a todos vamos Bonne nuit fine personne, nous allons Boa viagem Bon voyage
louvar tous les féliciter Adeus, adeus Au revoir, au revoir
Hoje é dia de festa, sua benção Oxalá Aujourd'hui c'est jour de fête, sa Boa viagem Bon voyage
bénédiction d'Oxalá Eu vou Je m'en vais
Eu também sou capoeira, da licença Je suis également capoeiriste, j’ai le Boa viagem Bon voyage
vou cantar droit de chanter Eu vou, eu vou Je m'en vais, je m'en vais
Vou cantar para o meu mestre que Je vais chanter pour mon maître qui Boa viagem Bon voyage
me ensinou a jogar m’a appris à jouer Eu vou-me embora Je vais m'en aller
Agradeço a Mestre Bimba o que sei Merci à Maître Bimba pour ce que je Boa viagem Bon voyage
da brincadeira sais de la brincadeira Eu vou agora Je m'en vais maintenant
Dessa luta mandigueira, arte de muito De cette lutte malicieuse, art plein de Boa viagem Bon voyage
valor valeur Eu vou com Deus Je pars avec Dieu
Que ele me ensinou sorrindo, com Qu'il m'a appris en souriant, avec Boa viagem Bon voyage
axé e com amor l'axé et de l'amour E com Nossa Senhora Et avec Notre Mère
Vadiar na malandragem e lhe dar o Me défouler dans la malandragem et Boa viagem Bon voyage
seu valor pour lui donner sa valeur Chegou a hora L'heure est arrivée
Cada qual tem seu caminho, sua ideia Chacun suit son propre chemin, son Boa viagem Bon voyage
opinião opinion
Vida é redemoinho, todo mundo a La vie est un tourbillon, tout le monde
girar y tourne
Gira roda, gira mundo, roda gira Tourner la roda, tourner le monde, la Boitata Boitata
vamos la, roda qui tourne nous y allons,
camaradinho camarade Boitata lê Boititi ti titititi titi Boitata lê Boititi ti titititi titi
Boitata lê Boititi ti titititi titi Boitata lê Boititi ti titititi titi
Ladainha de Mestre Acordeon. Leve a mão e chora, leve mão e Prenez une main et pleurez, prenez
chora, une main et pleurez,
Leve a mão e chora que agora Prenez une main et pleurez car
vou me embora maintenant je m'en vais
Leve a mão e chora, leve mão e Prenez une main et pleurez,
chora, prenez une main et pleurez,
Leve a mão e chora que agora Prenez une main et pleurez car
vou me embora maintenant je m'en vais
Leve a mão e chora, leve mão e Prenez une main et pleurez, prenez
chora, une main et pleurez,
Leve a mão e chora que essa roda Prenez une main et pleurez car c'est
tem hora la fin de cette roda
Leve a mão e chora, leve mão e Prenez une main et pleurez,
chora, prenez une main et pleurez,
Leve a mão e chora que essa roda Prenez une main et pleurez car
tem hora c'est la fin de cette roda

- 11 -
Brincadeira mandinga Allons commencer un jeu à Cajuê* Cajuê
fond
Meu camarade Mon camarade
Vamos começar a brincadeira Allons commencer un jeu à fond Vem ver a brincadeira Vient voir un jeu à fond
A brincadeira de capoeira Un jeu de capoeira à fond Nego planta bananeira Le nègre fait une bananeira
Eu dou armada, meia- lua e Je donne une armada, meia-lua et Fica de perna pro ar Reste fixe la jambe en l’air
rasteira rasteira Jà me dizerão Ils me diront déjà
A brincadeira de capoeira Un jeu de capoeira à fond Que essa luta é brasileira Que cette lutte est brésilienne
Vamos começar a brincadeira Allons commencer un jeu à fond Que se chama capoeira Qu’elle se nomme capoeira
A brincadeira de capoeira Un jeu de capoeira à fond Na Bahia vou jogar À Bahia je vais jouer
Vamos começar a brincadeira Allons commencer un jeu à fond
A brincadeira de capoeira Un jeu de capoeira à fond Vou mandar eu vou Il faut que j'y aille
Vamos começar a brincadeira Allons commencer un jeu à fond Cajuê Cajuê
A brincadeira de capoeira Un jeu de capoeira à fond Eu mandar Boiá J'ordonne Boiá
Eu do martelo, cabeçada e Je donne un martelo, cabeçada et Cajuê Cajuê
ponteira ponteira Ô menina linda Ô jolie fille
A brincadeira de capoeira Un jeu de capoeira à fond Cajuê Cajuê
Vamos começar a brincadeira Allons commencer un jeu à fond E mandar leco Je demande un écho
A brincadeira de capoeira Un jeu de capoeira à fond Cajuê Cajuê
Venha me buscar Vient me chercher

* Cajuê fait référence à Cajueiro, qui est un arbre sur


lequel pousse les noix de cajou. Au Brésil il y a une
Cai caninana Tombe caninana ville nommée Cajueiro et ce chant fait probablement
référence à cette ville.
Cai caninana Tombe caninana
Fui la na mata e pe J'ai été dans les bois à pied
A danada da cobra pegou no meu pe Zut le serpent a attrapé mon pied
Esse cobra e Ce serpent est Camungerê* Camungerê
Cai caninana Tombe caninana
Ela se chamando Il s'appelle Camungerê como vai como tá Camungerê, comment vas-tu?
Cai caninana Tombe caninana Camungerê Camungerê
Ela vem por cima Il vient d’en haut Ô como vai vos micê? Que fais-tu?
Cai caninana Tombe caninana Camungerê Camungerê
Ela vem por baixo Il vient d’en bas Se vai bem de saude Si tu es en bonne santé
Cai caninana Tombe caninana Camungerê Camungerê
Ela e madingeira Il est malicieux Para mim é um prazer C'est un plaisir pour moi
Cai caninana Tombe caninana Camungerê Camungerê
Cobra e legilha Le serpent est léger Vim aqui pra te ver Je suis venu ici pour te voir
Cai caninana Tombe caninana Camungerê Camungerê
Ela vem voando Il vole * Camungerê est un mot de salutation brésilien.
Cai caninana Tombe caninana Souvent utilisé comme chant de salutation
Ela vem por baixo Il vient d'en bas spécialement quand les professeurs ou élèves d'un
groupe entre dans la roda d'un autre groupe.
Cai caninana Tombe caninana

- 12 -
Canarinho da alemanha Canari allemand Capoeira de Angola Capoeira d’Angola
Canarinho da alemanha Canari allemand Capoeira de Angola Capoeira d'Angola
Quem matou meu curió Qui a tué mon oiseau chanteur ? Capoeira de Angola, ai meu Deus Capoeira d'Angola, là mon Dieu
Eu jogo capoeira Je joue la capoeira Eu falo de coração Je parle avec mon coeur
Mestre bimba é o melhor ê Maître Bimba est le meilleur Eu jogo a capoeira Je joue la capoeira
Canarinho da alemanha Canari allemand Pois é minha obrigação C'est donc mon engagement
Quem matou meu curió Qui a tué mon oiseau chanteur ? Na roda de capoeira Dans la roda de capoeira
Na roda da capoeira Dans la roda de capoeira Dou um aperto de mão Je serre la main
Quero ver quem é melhor ê Je veux voir qui est le meilleur Se você quiser me ver Si tu veux me voir
Canarinho da alemanha Canari allemand Capoeira vou jogar La capoeira je vais jouer
Quem matou meu curió Qui a tué mon oiseau chanteur ? Sou discípulo que aprende, Je suis le disciple qui apprend,
Eu jogo capoeira Je joue la capoeira Olha meu Deus Regarde mon Dieu
E Pastinha é melhor ê Et Pastinha est le meilleur O mestre que dá lição Le maître qui donne une leçon
Canarinho da alemanha Canarai allemand Na roda de capoeira Dans la roda de capoeira
Quem matou meu curió Qui a tué mon oiseau chanteur ? Dou um aperto de mão Je serre la main
Eu jogo capoeira Je joue la capoeira Camaradinha Camarade
Na Bahia é Maceio ê A Bahia et Maceio
Canarinho da alemanha Canari allemand Ladainha Dentro de Mestre Jogo De Dentro.
Quem matou meu curió Qui a tué mon oiseau chanteur ?
Eu jogo Capoeira Je joue la capoeira
Quero ver quem é melhor Je veux voir qui est le meilleur
Canarinho da alemanha Canari allemand
Quem matou meu curió Qui a tué mon oiseau chanteur ?
Eu jogo capoeira Je joue la capoeira
Caiçara tambem é ê Et Caiçara est aussi le meilleur
Canarinho da alemanha Canari allemand
Quem matou meu curió Qui a tué mon oiseau chanteur ?
Eu jogo capoeira Je joue la capoeira
Mas Pastinha é o maior Mais Pastinha est le plus grand.

- 13 -
Capoeira de São Salvador Capoeira de São Salvador Capoeira de verdade La vraie capoeira
Oi meu mano, Oh mon frère Isso é coisa da gente Cette chose est parmi nous
O que foi que tu viu la, Qu'est ce que tu as vu ? Se você faz um jogo ligeiro Si tu joues un jeu rapide
Eu vi capoeira matando, J'ai vu la capoeira tueuse Dá um pulo pra lá e pra cá Que tu sautes par ci par là
Tambem vi maculêlê, capoeira J'ai aussi vu du maculêlê, capoeira Não se julgue tão bom capoeira Ça ne veut pas dire que tu joues bien
É jogo praticado na terra de São Ce jeu est pratiqué sur l'île de São la capoeira
Salvador Salvador Que a capoeira não é tão vulgar Parce que la capoeira n'est pas
Capoeira Capoeira donnée à tout le monde
É jogo praticado na terra de São Ce jeu est pratiqué sur l'île de São Para ser um bom capoeira Pour être un bon Capoeiriste
Salvador Salvador Pra ter muita gente que lhe dè valor Pour avoir beaucoup de personne qui
Sou discipulo que aprende, Je suis un élève qui apprend te respecte
Sou mestre que da lição, Je suis un maître qui enseigne Você tem que ter muita humildade Tu dois être très modeste
Na roda de capoeira, Dans une roda de capoeira Tocar instrumentos, ser um bom Jouer des instruments, et être un bon
Nunca dei um golpe em vão, Je n'ai jamais donné un coup de pied professor professeur
inutile, O capoeira faz chula bonita Un capoeiriste chante de belles chulas
Capoeira Capoeira Canta um lamento com muito emoção Chante une lamentation avec
É jogo praticado na terra de São Ce jeu est pratiqué sur l'île de São beaucoup d'émotions
Salvador Salvador Quando vê seu mestre jogando Quand il voit son maître jouer
Capoeira Capoeira Sente alegria no seu coração Il sent de la joie dans son cœur
É jogo praticado na terra de São Ce jeu est pratiqué sur l'île de São Ele joga angola miudinho Il joue l'Angola et Miudinho
Salvador Salvador Se a coisa esquenta não corre do pau Si les choses deviennent chaudes, il
Manuel dos Reis Machado, Manuel dos Reis Machado, ne fuit pas le combat
Ele é fenômenal, Il est phénoménal, Tem amigos por todos os lados Il a des amis partout
Ele é o Mestre Bimba, C'est Maître Bimba Um grande sorriso também não faz Un grand sourire ça ne fait pas de mal
Criador do Regional, capoeira Le créateur de la Regional, capoeira mal non plus
É jogo praticado na terra de São Ce jeu est pratiqué sur l’île de São
Salvador Salvador Isso é coisa da gente Cette chose est parmi nous,
Capoeira Capoeira Ginga pra lá e pra cá Ginga par ci et ginga par là
É jogo praticado na terra de São Ce jeu est pratiqué sur l’île de São Mexe o corpo ligeiro Bouge le corps rapidement
Salvador Salvador A mandinga não pode acabar La magie ne peut s'arrêter
Capoeira é luta nossa, La capoeira est notre art martial Isso é coisa da gente Cette chose est parmi nous,
Da era colonial, De l'ère coloniale Ginga pra lá e pra cá Ginga par ci et ginga par là
Nasceu foi na Bahia, Elle est née à Bahia, Mexe o corpo ligeiro Bouge le corps rapidement
Angola e Regional, capoeira Angola et Régional, capoeira A mandinga não pode acabar La magie ne peut s'arrêter
É jogo praticado na terra de São Ce jeu est pratiqué sur l’île de São
Salvador Salvador
Capoeira Capoeira
É jogo praticado na terra de São Ce jeu est pratiqué sur l’île de São
Salvador Salvador

- 14 -
Capoeira é beleza La capoeira c’est géniale Capoeira é defesa e ataque Capoeira : défense et
attaque
Capoeira não sai de minha cabeça La capoeira ne sort pa de ma tête
Capoeira não sai do meu coraçao La capoeira ne sort pa de mon cœur É defesa e ataque C'est de la défense et de l'attaque
Capoeira quem joga é mandingueiro Qui joue la capoeira est malin A ginga de corpo Une ginga du corps
Capoeira é jogo meu irmão La capoeira c’est le jeu mon frère E a malandragem Et de la malice
Capoeira é beleza La capoeira c’est géniale Capoeira La capoeira
Capoeira é tradição La capoeira c’est la tradition É defesa e ataque C'est de la défense et de l'attaque
Capoeira tem fundamento La capoeira a du fondement A ginga de corpo Une ginga du corps
Capoeira é vibração La capoeira c’est de la vibration E a malandragem Et la malice
São francisco nunes Les religieuses de Saint François
Capoeira nasceu foi nos Quilombos La capoeira est née dans les Quilombos Preto velho meu avô Le vieil homme noir, mon grand-père
E no sofrimento da Senzala Et dans la souffrance de la Senzala Ensinou para o meu pai Il a appris à mon père
O nego cantava Idalinha Le nègre chantait une Idalinha Mas meu pai não me ensinou Mais mon père ne m'a pas appris
Enquanto a cana era cortada Pendant que la canne était coupée Capoeira La capoeira
Capoeira é beleza La capoeira c’est géniale (Coro) (Chœur)
Capoeira é tradição La capoeira c’est la tradition O Maculêlê Le maculêlê
Capoeira tem fundamento La capoeira a du fondement É dança do pau Est une danse avec des morceaux de
Capoeira é vibração La capoeira c’est de la vibration bois
Na roda de capoeira Dans la roda de capoeira
Na roda de capoeira Dans la roda de capoeira È no toque do berimbau C'est le rythme du berimbau
Pode se matar ou morrer On peut se tuer ou mourir Capoeira La capoeira
Mas tambem se joga limpo Mais on joue aussi proprement (Coro) (Chœur)
Que é bonito de se ver C’est ce qui est beau à voir Eu ja tive em moçambique J'ai déjà été au Mozambique
Capoeira é beleza La capoeira c’est
’est géniale Eu ja tive em guinè J'ai déjà été en Guinée
Capoeira é tradição La capoeira c’est la tradition Tô voltando de Angola Je reviens d'Angola
Capoeira tem fundamento La capoeira a du fondement Com o jogo de malê* Avec le jeu de malê
Capoeira é vibração La capoeira c’est de la vibration Capoeira La capoeira
(Coro) (Chœur)
Para ser um bom capoeira Pour être un bon capoeiriste Se você quiser aprende Si tu veux apprendre
Não basta ter aptidão Il ne suffit pas d’être doué Vai ter que praticar Il faut t'entraîner
Tem que se jogar com a alma Il faut jouer avec son âme Mas na roda de capoeira Mais dans la roda de capoeira
E cantar com o coração Et chanter avec son cœur É gostoso de jogar C'est un plaisir de jouer
Capoeira é beleza La capoeira c’est géniale Capoeira La capoeira
Capoeira é tradição La capoeira c’estest la tradition (Coro) (Chœur)
Capoeira tem fundamento La capoeira a du fondement
Capoeira é vibração La capoeira c’est de la vibration * Les Malês étaient un groupe d'africains qui a
organisé une célèbre révolte d’esclave au Brésil.

- 15 -
Capoeira é ligeira La capoeira est rapide Capoeira eu não sou daqui Capoeiriste je ne suis pas
d’ici
Capoeira pra estrangeiro, meu irmão La capoeira pour les étrangers, mon
frère Capoeira eu não sou daqui, eu sou de Capoeira je ne suis pas d'ici, je suis
E mato C’est la jungle outro lugar d'un autre lieu
Capoeira brasileira, meu compadre La capoeira brésilienne, mon compère Minha vida é a capoeira, vou onde Ma vie c’est la capoeira, je vais là où
E de matar Est mortelle berimbau chamar le berimbau appelle
Berimbau ta chamando Le berimbau appelle Capoeira eu não sou daqui, eu sou Capoeira je ne suis pas d'ici, je suis
Olha a roda formando Regarde la roda se forme de outro lugar d'un autre lieu
Va se benzendo pra entrar On va se bénir pour y entrer Minha vida é a capoeira, vou onde Ma vie c’est la capoeira, je vais là
O toque é de Angola Le rithme c’est Angola berimbau chamar où le berimbau appelle
São Bento Pequenho, Cavalaria, Iuna São Bento Pequenho, Cavalaria, Iuna
A mandinga do jogo La malice du jeu Na mão levo o meu berimbau Dans ma main je tiens mon berimbau
O molejo da esquiva La souplesse des esquives No peito meus fundamentos Et dans mon coeur mes bases
É pra não cochilar C’est pour ne pas s’endormir Quem comanda o jogo da vida Qui commande au jeu de la vie
Capoeira é ligeira, ela e brasileira, ela La capoeira est rapide, elle est É a força dos meus pensamentos Est la force de mes pensées
é de matar brésilienne, elle est mortelle (Coro) (Chœur)
Capoeira é ligeira, ela e brasileira, La capoeira est rapide, elle est
ela é de matar brésilienne, elle est mortelle O meu pensamento é nela Ma pensée est en elle
Capoeira pra estrangeiro, meu irmão La capoeira pour les étrangers, mon No meu peito ela pulpita Elle palpite en mon sein
frère Quando eu vejo uma roda Quand je vois une roda
E mato C’est la jungle O meu corpo se arrepia Mon coeur se met à frissoner
Capoeira brasileira, meu compadre La capoeira brésilienne, mon compère (Coro) (Chœur)
E de matar Est mortelle
Olha o rabo-de-arraia Regarde un rabo-de-arraia Ouço a voz do berimbau J'entends la voix du berimbau
Olha ai a ponteira Regarde voilà une ponteira Treinando consigo ver En m'entrainant je parviens à voir
E a meia-lua pra matar Et une mea-lua pour tuer Capoeira é minha vida La capoeira est ma vie
O mortal e au Un salto et une au Semela,não sei viver Sans elle je ne peux pas vivre
E o arrastão pra derrubar Et une arrastão pour faire tomber (Coro) (Chœur)
Galopante faceiro Galopante dans la figure
Vai se preparando pra voar On va se préparer pour voler Capoeira é harmonia La capoeira est harmonie
Capoeira é ligeira, ela e brasileira, ela La capoeira est rapide, elle est É saudade de quem nos deixou C'est la nostalgie de ceux qui nous
é de matar brésilienne, elle est mortelle ont quittés
Capoeira é ligeira, ela e brasileira, La capoeira est rapide, elle est É um choro de uma viola C'est les pleurs d'une viola
ela é de matar brésilienne, elle est mortelle A lamento de um cantador La lamentation d'un chanteur
Capoeira pra estrangeiro, meu irmão La capoeira pour les étrangers, mon (Coro) (Chœur)
frère
E mato C’est la jungle A saudade caminha comigo La nostalgie m'accompagn
Capoeira brasileira, meu compadre La capoeira brésilienne, mon compère Quem tem seu mestre de seu valor Celui qui a son maître a ses valeurs
E de matar Est mortelle A falta que faz o amigo L'absence d'un ami
O mestre, um irmão, o professor Un mestre, un frère un professeur
(Coro) (Chœur)

- 16 -
Capoeira é da nossa cor Capoeira c'est notre couleur Centro cultural Senzala Centre culturel Senzala
Au ê au ê au ê ê Au ê au ê au ê ê E Senzala Senzala Et Senzala, Senzala
E Lê lê lê lê lê lê lê lê lê ô E Lê lê lê lê lê lê lê lê lê ô Centro cultural Senzala Centre culturel Senzala
Au ê au ê au ê ê Au ê au ê au ê ê E Senzala, Senzala, Et Senzala, Senzala,
E Lê lê lê lê lê lê lê lê lê ô E Lê lê lê lê lê lê lê lê lê ô O nosso canto te embala, Notre chant t’emballe,
Tá no sangue da raça brasileira C'est dans le sang de la race E Senzala, Senzala, Et Senzala, Senzala,
brésilienne uma voz que ninguem cala Une voix qui ne s'éteint
Capoeira Capoeira E Senzala, Senzala, Et Senzala, Senzala,
É da nossa cor berimbau C'est notre couleur le berimbau O Peixinho É Senzala Peixinho est de Senzala
É da nossa cor atabaque C'est notre couleur l’atabaque E Senzala, Senzala, Et Senzala, Senzala,
É da nossa cor o pandeiro C'est notre couleur le pandeiro Mestre Toni É Senzala Maître Toni est de Senzala
É da nossa cor C'est notre cou leur E Senzala, Senzala, Et Senzala, Senzala,
Au ê au ê au ê ê Au ê au ê au ê ê Uma voz que nunca cala Une voix qui ne s'éteint
E Lê lê lê lê lê lê lê lê lê ô E Lê lê lê lê lê lê lê lê lê ô E Senzala, Senzala, Et Senzala, Senzala,
Au ê au ê au ê ê Au ê au ê au ê ê Amendoim É Senzala Amendoim est de Senzala
E Lê lê lê lê lê lê lê lê lê ô E Lê lê lê lê lê lê lê lê lê ô E Senzala, Senzala Et Senzala, Senzala

Catarina (Rala côco) Catarina (Coco râpé) Chega o meu amor Viens oh mon amour
O rala côco Oh coco râpé Se essa mulher fosse minha Si cette femme était la mienne
Catarina Catarina Eu tirava da roda já, já Je l’aurais retiré de la roda de suite
Fazer cocada* Pour faire du cocada Dava uma surra nela Lui aurait donné une raclée
Catarina Catarina Até ela dizer chega Dès qu’elle aurait dit j’arrive
O rala côco Oh coco râpé
Catarina Catarina Se essa mulher fosse minha Si cette femme était la mienne
Não quebra nada Ne casse rien Eu tirava da roda já, já Je l’aurais retiré de la roda de suite
Catarina Catarina Dava uma surra nela Lui aurait donné une raclée
Rala pra que Râpe comme ça Até ela dizer chega Dès qu’elle aurait dit j’arrive
Catarina Catarina
Rala e vender Râpe et vend Chega ó meu amor, Viens oh mon amour
Catarina Catarina Eu vou me embora Je ‘men vais
Rala côco, rala côco, Coco râpé, coco râpé Pra minha Bahia eu vou Pour mon Bahia, j’y vais
rala côco meu sinho Coco râpé mon seigneur
Rala côco, rala côco, rala côco Coco râpé, coco râpé, coco râpé Chega ó meu amor, Viens oh mon amour
meu sinho mon seigneur Eu vou me embora Je ‘men vais
Pra minha Bahia eu vou Pour mon Bahia, j’y vais
*Cocada est un dessert de Bahia fait avec du coco.

- 17 -
Chico parauê Chico parauê Chamado de Angola L’appel d’Angola
Chico parauê, rauê Chico parauê, rauê Chama eu, chama eu M’appelle, m’appelle
Chico parauê, raua Chico parauê, raua Chama eu, Angola chama eu M’appelle, Angola m’appelle
Chico parauê, rauê Chico parauê, rauê Numa viagem pra África Dans le voyage pour l’Afrique
Pararauê, rauê, pararauê, raua Pararauê, rauê, pararauê, raua O meu Mestre esteve lá D’où mon maître revenait
A dor de uma mãe escrava La douleur d’une mère esclave Em busca dos fundamentos Pour chercher les fondements
Ao ver seu filho afastar E regardant son fils s’éloigner Da nossa capoeira De notre capoeira
Vencido para uma fazendo Vendu à une autre plantation (Coro) (Chœur)
Como ele fosse Comme s’il n’était Vi falar do embondeiro J’ai entendu parler de l'embondeiro
Especie de animal Qu’un animal Que faz casa pra morar Qui fait des maisons pour vivre
(Coro) (Chœur) Falar dos negros Cuanhama Parler des nègres de Cuanhama
A dor do paie ra mais forte La douleur d’un père était pus forte É uma tribo que tem lá C’est une tribu qu’il y a là-bas
Mais nada podia fazer Mais il ne pouvait rien faire (Coro) (Chœur)
Do que se ajoelhar na terra e A part s’agenouiller par terre et O dinheiro é o Kuanza L'argent est à Kuanza
Pedir para Deus que queria morrer Demander à Dieu qu’il voulait mourir O quimbundo é pra falar Le quimbundo c’est pour parler
(Coro) (Chœur) Capoeira vai crescendo La capoeira croît de plus en plus
A agua que e gente bebia L’eau que nous buvons Bassula pra derrubar Bassula pour renverser
Coria logo por ali Coulait par là tout près (Coro) (Chœur)
Ração era a unica comida Le paté pour chien était notre seul Canta Dionísio Rocha Elle chante Dionísio Rocha
aliment Diferente no cantar Différent dans le chant
Palha de coqueiro Des feuilles de palmiers O povo diz pagimne Le peuple dit de payer
Cama pra dormir Notre seul lit Pedindo paz para o lugar Demandant la paix en ce lieu
(Coro) (Chœur)
Muchima é o coração Muchima est le cœur
Que bate forte ao chegar Qui bat fort à l'arrivée
Parece que diz baixinho Semble qu’il dise tout bas
Me leve um pouco pra lá Il m’a pris un peu par là
(Coro) (Chœur)
Cabeçada é quitunga Cabeçada est quitunga
Luanda é a capital Luanda est la capital
Atabaque é ningoma Atabaque est ningoma
Hungo vira berimbau Hungo est devenu berimbau
(Coro) (Chœur)
Negro nascido na terra Le noir né dans la terre
Não pode no chão pisar Ne peut pas marcher par terre
Pode ser campo minado Il peut être un champ miné
A guerra ainda tá lá Il y a toujours la guerre là-bas
(Coro) (Chœur)
O tempo lá vai rolando Le temps vaz faire un tour
Quem manda em mim é Deus Qui demande en moi et Dieu
Quando ele me abençoar Quand il va me bénir
Eu vou lá te conhecer Je vais te connaître

- 18 -
Chora capoeira Pleure capoeiriste Chora Maria chora Pleure Marie, pleure
Chora capoeira, Pleure capoeiriste, E Maria tava chorando Et Marie était en train de pleurer
Capoeira chora, Capoeiriste pleure, Porque seu amor foi se embora Parce que son amour s’en est allé
O chora capoeira Oh pleure capoeiriste Ele foi là prà beira do cais Il a été là au bord de la jetée
Mestre Bimba foi se embora Maître Bimba s’en est allé Jogà Capoeira de Angola Il joue de la capoeira Angola
O Mestre Bimba foi se embora, Maître Bimba s’en est allé, Chora Maria chora Pleure Marie, pleure
Por favor tire o chapéu, S’il te plaît ôte ton chapeau, Chora Maria seu bem foi se embora Marie pleure son bien s’en est allé
Mas não vai chorar agora, Mais ne va pas pleurer maintenant, Chora Maria chora Pleure Marie, pleure
Mestre Bimba foi pro céu Maître Bimba est monté au ciel Oi prà beira do cais jogador de Angola Oh au bord de la jetée joueur d’Angola
(Coro) (Chœur) Chora Maria chora Pleure Marie, pleure
O Mestre Bimba foi se embora, Maître Bimba s’en est allé, Chora Maria porque a roda demora Marie pleure parce que la roda retarde
Mas deixou jogo bonito, Mais a laissé un beau jeu, Chora Maria chora Pleure Marie, pleure
Deve estar jogando agora, Vous devriez jouer maintenant, A roda sò para no romper da aurora La roda seule pour ne pas arrêter
Numa roda no infinito Dans une roda infinie l'aube
(Coro) (Chœur) Chora Maria chora Pleure Marie, pleure
O Mestre Bimba foi se embora, Maître Bimba s’en est allé, Chora Maria, Maria agora Pleure Marie, Marie maintenant
Não tem virtude, nem mistério, Il n’y a ni raisons, ni mystères, Chora Maria chora Pleure Marie, pleure
Berimbau tocou sereno, Le berimbau a joué calmement, Quem mandou tu querer Capoeira de Qui a demandé que tu sois la
Na porta do cemitério À la porte du cimetière Angola capoeira d’Angola
(Coro) (Chœur) Chora Maria chora Pleure Marie, pleure
Mestres de capoeira Maîtres de capoeira
Existem muitos por aí Il ya tellement de choses
Mas igual ao Mestre Bimba Mais égal à Maître Bimba
Nunca mais vai existir Jamais il n’y en existera Chora viola Pleure viola
(Coro) (Chœur)
Mestre Bimba foi se embora Maître Bimba s’en est allé, E chora viola, chora, Et pleure viola, pleure
Para nunca mais voltar Pour ne plus jamais revenir Chora viola Pleure viola
Disse adeus à capoeira Il a dit au revoir à la capoeira Chora Pleure
E foi pro céu descansar Et est allé se reposer au ciel Chora viola Pleure viola
(Coro) (Chœur) Chora Pleure
Atenção capoeira Attention capoeiriste Chora viola Pleure viola
Por favor tire o chapéu S’il te plaît ôte ton chapeau, Chora Pleure
E Mestre Bimba está jogando Maître Bimba est en train de jouer Chora viola Pleure viola
Numa roda lá no céu Dans une roda là, dans le ciel Chora Pleure
(Coro) (Chœur) Chora viola Pleure viola
No dia de sua morte Le jour de sa mort Chora Pleure
Berimbau silenciou Le berimbau était silencieux
Sete dias de luto Sept jours de deuil
Toda Bahia ficou Bahia tout entier s’est arrêté
(Coro) (Chœur)
O chora Oh pleure
(Cordo) (Chœur)

- 19 -
Chuê chuê chuê chuà Chuê, chuê chuê chuà Chulas Chulas
Eu pisei na folha seca J'ai marché sur une feuille sèche Iê viva meu Deus Iê vive mon Dieu
Ouvi fazer chuê chuà Je l'ai entendu faire chuê chua Iê viva meu Deus, camará Iê vive mon Dieu, camarade
Chuê chuê chuê chuà Chuê, chuê chuê chuà Iê viva meu mestre Iê vive mon maître
Ouvi fazer chuê chuà Je l'ai entendu faire chuê chua Iê viva meu mestre, camará Iê vive mon maître, camarade
Chuê chuê chuê chuà Chuê, chuê chuê chuà Iê quem me ensinô Iê qui m’enseigna
Ouvi fazer chuê chuà Je l'ai entendu faire chuê chua Iê quem me ensinô, camará Iê qui m’enseigna, camarade
Na batido do meu gunga Avec le rythme de ma gunga Iê é hora, é hora Iê c’est l’heure, c’est l’heure
Quero ver quem vai jogar Je veux voir qui va jouer Iê é hora, é hora, camará Iê c’est l’heure, c’est l’heure,
Ouvi fazer chué chuà Je l'ai entendu faire chué chuà camarade
Voce diz que da no negro Tu dis que tu donnes dans le noir Iê vamos embora Iê allons nous-en
No negro voce não da Dans le noir, tu ne le donnes pas Iê vamos embora, camará Iê allons nous-en, camarade
Ouvi fazer chué chuà Je l'ai entendu faire chué chuà Iê pelo mundo afora Iê à travers le monde
Voce diz que da no negro Tu dis que tu donnes dans le noir Iê pelo mundo afora, camará Iê à travers le monde, camarade
Mais si dé vai apanhar Mais si tu le donnes
donnes, je vais t'attraper Iê viva a Bahia Iê vive Bahia
Ouvi fazer chué chuà Je l'ai entendu faire chué chuà Iê viva a Bahia, camará Iê vive Bahia, camarade
Iê é mandingueiro Iê le malin
Ce chant a été adapté d'une célèbre samba par un Iê é mandingueiro, camará Iê le malin, camarade
groupe Fundo de Quintal connu pour être les
pionniers des pagodes. Iê é cabeceiro Iê le cabeceiro
On peut imaginer qu'il s'agit d'un esclave qui se Iê é cabeceiro, camará Iê le cabeceiro, camarade
cache dans la forêt, craignant que chaque pas soit Iê galo cantô Iê le coq chanta
entendu par le chasseur d'esclaves, appelé Capitão
do Mato (Capitaine de la jungle). Iê galo cantô, camará Iê le coq chanta, camarade
Iê cocorocô Iê cocorocô
Iê cocorocô, camará Iê cocorocô, camarade
Iê faca de ponta Iê la pointe du couteau
Iê faca de ponta, camará Iê la pointe du couteau, camarade
Iê pode furar Iê peut percer
Iê pode furar, camará Iê peut percer, camarade
Iê água de beber Iê l’eau potable
Iê água de beber, camará Iê l’eau potable, camarade
Iê Aruandê Iê Aruandê
Iê Aruandê, camará Iê Aruandê, camarade

- 20 -
Cobra verde Serpent vert Cordão de ouro Corde d’or
Eu ia pelo caminho Je marchais sur le chemin Quebrou pra São Caetano* Cassé pour « Saint Gaëtan »
Minha mãe mandou chamar Ma mère m’a appelé Um caso que sucedeu Une chose qui a reussi
Eu pisei na cobra verde J'ai marché sur un serpent vert Besouro de manganga Besouro de manganga
Cobra verde é um bom sinal Un serpent vert c'est un bon Que trabalhou e não recebeu Qui avait travaillé sans être payé
présage Não queria estar não Je n'aimerai pas être
É um bom sinal um bom sinal Un bon signe, un bon signe Na pele do patrão Dans la peau du patron
Cobra verde é um bom sinal Un serpent vert c'est un bon Nem ver o que Besouro faz Ni voir ce que Besouro a fait
présage Com a cabeça, os pes e as mãos Avec sa tête, ses pieds et ses mains.

Cordão de ouro é Besouro Manganga Cordão de ouro c’est Besouro


Manganga
Cobra malvada Cobra malfaisant Cordão de ouro é Besouro Cordão de ouro c’est Besouro
Manganga Manganga
E a cobra me morde Le cobra me mord Cordão de ouro é Besouro Manganga Cordão de ouro c’est Besouro
Senhor São Bento Mr Saint Benoit Manganga
E a cobra me morde Le cobra me mord Cordão de ouro é Besouro Cordão de ouro c’est Besouro
Senhor São Bento Mr Saint Benoit Manganga Manganga
Mas que cobra valente Mais quel cobra courageux
Senhor São Bento Mr Saint Benoit Na fazenda Maracangalha Dans la proprieté Maracangalha
Ela è venenosa Il est venimeux Teve um dia de azar Il y avait un jour de malchance
Senhor São Bento Mr Saint Benoit Teve a morte encomendada Il y avait une mort commandée
Olha a cobra me morde Regarde le cobra me mord Por um tac de Baltazar Par un certain Baltazar
Senhor São Bento Mr Saint Benoit Foi por uma desavensa À la suite d'une dispute
O buraco da cobra Oh la gueule du cobra Na usana que trabalhou Dans l'usine où il travaillait
Senhor São Bento Mr Saint Benoit Doutor Zeca mandou uma carta Doutor Zeca a envoyé une lettre
Mas que cobra danada Mais quel serpent espiègle Pra que se matasse o portador Afin que l'on tue le porteur
Senhor São Bento Mr Saint Benoit
Olha a cobra me morde Regarde le cobra me mord Cordão de ouro é Besouro Manganga Cordão de ouro c’est Besouro
Senhor São Bento Mr Saint Benoit Manganga
Oi cuidado com a cobra Méfie-toi du cobra Cordão de ouro é Besouro Cordão de ouro c’est Besouro
Senhor São Bento Mr Saint Benoit Manganga Manganga
E a cobra me morde Le cobra me mord Cordão de ouro é Besouro Manganga Cordão de ouro c’est Besouro
Senhor São Bento Mr Saint Benoit Manganga
O buraco da cobra Oh la gueule du cobra Cordão de ouro é Besouro Cordão de ouro c’est Besouro
Senhor São Bento Mr Saint Benoit Manganga Manganga
Ela è venenosa Il est vénimeux
Senhor São Bento Mr Saint Benoit * expression locale expliquant que le travail effectué
ne serait pas payé

- 21 -
Corta cana Coupe la canne Cuidado moço Fais attention jeune homme
Trabalha negro escravo, corta cana Travaille esclave noire, coupe la Cuidado moço Fais attention jeune homme
no canavial canne dans les champs Que essa fruta tem caroço Ce fruit a des graines
O corta cana, corta cana, corta cana, Coupe la canne, coupe la canne, (Coro) (Chœur)
corta cana no canavial coupe la canne, coupe la canne dans Pela rama que da a arvore Á travers les branches que fait l'arbre
les champs Sei da fruta que ela da Je connais le fruit qu'il donne
O corta cana, corta cana, corta Coupe la canne, coupe la canne, Essa fruta tem caroço Ce fruit a des graines
cana, corta cana no canavial coupe la canne, coupe la canne Ela pode lhe engasgar Il peut s'étrangler avec
dans les champs Cuidado moço Fais attention jeune homme
Eu tive pai, eu tive mãe eu tive filha, J'avais un père, une mère, une fille, Que essa fruta tem caroço Ce fruit a des graines
mas perdi toda a família, a mais j’ai perdu toute ma famille, (Coro) (Chœur)
liberdade e o amor, la liberté et l'amour, Mais vale nossa amizade Notre amitié est meilleure
E hoje em dia eu só tenho dor e calo, Et ces jours-ci, je ne dispose que de Que dinheiro no meu bolso Que l'argent dans la poche
trabalhando no embalo do la douleur et de la chaleur, travaillant Para quem sabe viver Pour ceux qui savent comment vivre
chicote do feitor au rythme des coups du fouetteur Essa vida é um colosso Cette vie est un colosse
(Coro) (Chœur) Cuidado moço Fais attention jeune homme
Eu já fui rei, a minha mulher foi J'ai déjà été le roi, mon épouse était Que essa fruta tem caroço Ce fruit a des graines
rainha, pela mata eu ia em dia, la reine, en tuant un jour, (Coro) (Chœur)
livre como animal, libre comme un animal, Ando com o corpo fechado Je marche avec un corps fermé*
Mas hoje em dia, sou como um bicho Mais aujourd'hui, je suis comme une E um rosario no pescoço Et un chapelet autour du cou
acuado, trabalhando acorrentado, biche attachée, travaillant, accourant, Fui criado la na roça J'étais un domestique dans le pays
preso no canavial arrêtée dans les champs Tomando agua de poço Buvant de l'eau du puit
Cuidado moço Fais attention jeune homme
Que essa fruta tem caroço Ce fruit a des graines
(Coro) (Chœur)
Cruz-Credo, Ave Maria Croix-Confession, Ave Marie Você jogava muito Tu jouais beaucoup
No tempo que era moço Quand tu étais jeune
Cruz-Credo, Ave Maria Sainte-Croix, Ave Marie Já tá ficando velho Tu es déjà vieux
Quanto mais eu cantava Quand je chantais plus Olha as rugas no seu rosto Regarde les rides sur ton visage
Ninguém respondia Personne ne répondait Cuidado moço Fais attention jeune homme
Cruz-Credo, Ave Maria Sainte-Croix, Ave Marie Que essa fruta tem caroço Ce fruit a des graines
Essa roda é de mudo Cette roda est muette (Coro) (Chœur)
E eu não sabia Et je ne savais pas Cachorro que é esperto Le chien qui est malin
Cruz-Credo, Ave Maria Croix-confession, Ave Maria Come a carne e roi o osso Mange la viande et la ronge jusqu'à l'os
Quanto mais eu rezava Quand je ne priais plus A mulher quando não presta Une femme quand elle ne fait pas
Assombração aparecia Les fantômes apparaissaient attention
Cruz-Credo, Ave Maria Croix-confession, Ave Maria Mata o cabra de desgosto Tue la chèvre par dégoût
Eu rezava de noite Je priais la nuit Cuidado moço Fais attention jeune homme
E rezava de dia Et priais le jour Que essa fruta tem caroço Ce fruit a des graines
Cruz-Credo, Ave Maria Croix-confession, Ave Maria
Eu rezava e gritava Je priais et poussais un cri * Il y un rituel en Candombié qui ne peut être réalisé
trop « près » du corps, la magie le protégeant des
E ninguém respondia Et personne ne répondait blessures.

- 22 -
Dà dà dà no negro Achète, achète, achète le Da Santa-Craus De Croix
nègre
Pelo sinal da Santa-Craus Par le signe de Croix
Dà dà dà no negro Achète, achète, achète le nègre Pelo sinal Par le signe
No negro você não dà Tu n'achètes pas le nègre Da Santa-Craus De Croix
Dà dà dà no negro Achète, achète, achète le nègre Pelo sinal Par le signe
Mas se der vai apanhar Mais si tu l'achètes, tu va recevoir Da Santa-Craus De Croix
une raclée Pelo sinal Par le signe
Dà dà dà no negro Achète, achète, achète le nègre Da Santa-Craus De Croix
No negro você não dà Tu n'achètes pas le nègre
Dà dà dà no negro Achète, achète, achète le nègre
Jogue o negro para cima Jette le nègre
Dà dà dà no negro Achète, achète, achète le nègre
Dendê oh dendê Dendê oh dendê
Deixa o negro vadiar Laisse le nègre se défouler
Dendê oh dendê Dendê oh dendê
Dà dà dà no negro Achète, achète, achète le nègre
Dendê oh dendê... Dendê Dendê oh dendê… Dendê
No negro você não dà Tu n'achètes pas le nègre
Dendê oh dendê Dendê oh dendê
Dà dà dà no negro Achète, achète, achète le nègre
Dendê oh dendê Dendê oh dendê
Tem dendê na capoeira Il y a du dendê dans la capoeira
Na defesa e no ataque Dans la défense et dans l’attaque
Dalila Dalila Tem dendê no berimbau Il y a du dendê dans le berimbau
E tem dendê no atabaque Et il y a du dendê dans l’atabaque
Ê Dalila, ilê ilê, Dalila ô Ê Dalila, ilê ilê, Dalila ô (Coro) (Chœur)
Ê Dalila, ilê ilê, Dalila ô Ê Dalila, ilê ilê, Dalila ô Capoeira que não treina Le capoeiriste qui ne s’entraîne pas
Capoeira mandou lhe dizer, também La capoeira m'a dis de te dire, Como quer se graduar Comment veut-il progresser
Capoeira mandou lhe chamar La capoeira m'a aussi dis de l'appeler Nesse jogo de dendê Dans ce jeu de dendê
Capoeira mandou lhe dizer, La capoeira m'a dis de te dire, A corda não vai jogar Une corde ne va pas jouer
Também capoeira mandou lhe La capoeira m'a aussi dis de (Coro) (Chœur)
chamar t'appeler Sem dendê não hà tempero Sans dendê il n’y a pas de fougue
Quero falar com Dalila, Dalila, Je veux parler avec Dalila, Dalila, Não tem fungi pro senhor Il n’y a pas de fougue pour l’homme
Dalila, Dalila Dalila, Dalila Fuba de milho amarelo Semoule de maïs jaune
Quero falar com Dalila, Dalila, Je veux parler avec Dalila, Dalila, Não é fuba de bombo Ce n’est pas la semoule de bombo
Dalila, Dalila Dalila, Dalila (Coro) (Chœur)
Dalila, Dalila Dalila, Dalila Sinhà so vai cozinhar La femme va cuisiner seule
É Dalila, ilê ilê, Dalila ô É Dalila, ilê ilê, Dalila ô Se tiver oleo de palma S’il y a de l’huile de palmier
Vamos se embora dalila Allons-nous en Dalila Pra fazer um bom manjar Pour faire un bon repas
É dalila, ilê ilê, dalila ô É Dalila, ilê ilê, Dalila ô Todo mundo bate palma Tout le monde applaudit
(Coro) (Chœur)
Moleque foi la na praça Le fripon était sur la place
Buscar dendê pra sinhà Pour chercher le dendê pour la femme
O dendê ele não achou Le dendê il ne l’a pas trouvé
A capoeira foi jogar Le capoeiriste allait jouer

- 23 -
Devagar, Devagar Lentement, lentement Dona Maria como vai você Miss Marie, que fais-tu ?
Devagar, devagar Lentement, lentement E vai você, e vai você Que fais-tu, que fais-tu ?
Devagar, devagarinho Lentement, très lentement Dona maria, como vai você ? Miss Marie, que fais-tu ?
Devagar, devagar Lentement, lentement Como vai você como vai você Que fais-tu, que fais-tu ?
Cuidado com o seu pezinho Fais attention à son petit pied Dona maria, como vai você ? Miss Marie, que fais-tu ?
Devagar, devagar Lentement, lentement Joga bonito que eu quero ver Je veux voir un beau jeu
Capoeira de angola é devagar La capoeira angola
ngola se joue lentement Dona maria, como vai você ? Miss Marie, que fais-tu ?
Devagar, devagar Lentement, lentement E como vai você como passou Que fais-tu, comment vas-tu ?
Esse jogo é devagar Ce jeu est lent Dona maria, como vai você? Miss Marie, que fais-tu ?
Devagar, devagar Lentement, lentement E vai você, e vai você Que fais-tu, que fais-tu ?
Eu falei devagar, devagarinho J'ai dis lentement, très lentement Dona maria, como vai você? Miss Marie, que fais-tu ?
Devagar, devagar Lentement, lentement O joga bonito que eu quero aprender Je veux apprendre un beau jeu
Esse jogo bonito é devagar Ce joli jeu se joue lentement
Devagar, devagar Lentement, lentement
Falei devagar, falei devagar J'ai dis lentement, très lentement
Devagar, devagar Lentement, lentement

Ce chant rappelle aux capoeiristes de jouer


doucement. Habituellement joué en Angola.

Dona Maria do Camboatá* Miss Marie de Camboatá


Dona Alice Miss Alice
Dona Maria do Camboatá Miss Marie de Camboatá
É dona alice Éh Miss Alice Ela chega na venda Elle arrive au marché
Não me pegue não Ne me tiens pas, non Ela manda botá Et commande les gens
Não me pegue, Ne me tiens pas Dona Maria do Camboatá Miss Marie de Camboatá
Não me agarre, Ne m'enlace pas Ela chega na venda e começa a Elle arrive au marché et commence
Não me pegue a mão. Ne tiens pas ma main gingar à faire la ginga
Ê dona alice Éh Miss Alice Dona Maria do Camboatá Miss Marie de Camboatá
Não me pegue não Ne me tiens pas, non Ela chega na venda e dá salto mortal Elle arrive au marché et fais un salto
Não me pegue, Ne me tiens pas Dona Maria do Camboatá Miss Marie de Camboatá
Não me agarre, Ne m'enlace pas
Não me pegue a mão Ne tiens pas ma main * camboatá (kahm-boh-ah-TAH) Il semble que ce soit une chanson à propos d'une
Éh Miss Alice Ce mot peut vouloir dire deux choses : femme qui va dans un marché « chère ». Peut-être
Ê dona alice 1) une plante avec des propriétés médicinales; quelqu'un a essayé de lui vendre un coco pourri?
Não me pegue não Ne me tiens pas 2) un petit poisson qui vit dans l'eau douce.

. Un chant qui correspond très bien à un jeu dans


lequel un capoeiriste « colle » un peu les autres.
Pour information, Alice était une des maîtresses de
maître Bimba. Ce chant parle du fait de résister à la
tentation de tomber dans les bras d'une autre.

- 24 -
ÉAéBéC C’est le A, c’est le B, c’est le C É de boa madeira Est fait d’un bon bois
ÉAéB C’est le A, c’est le B Meu berimbau é de boa madeira, Mon berimbau est fait de bon bois,
ÉAéBéC C’est le A, c’est le B, c’est le C Meu berimbau é de boa madeira, Mon berimbau est fait de bon bois,
ÉAéB C’est le A, c’est le B Meu berimbau é de boa madeira, Mon berimbau est fait de bon bois,
ÉAéBéC C’est le A, c’est le B, c’est le C Olha, meu berimbau Oh, mon berimbau
É A de Au C’est le A de Au É de boa madeira Est fait de bon bois
É B do Berimbau C’est le B de Berimbau Olha, meu berimbau Oh, mon berimbau
É C de Capoeira C’est le C de Capoeira É de boa madeira Est fait de bon bois
É A de Au C’est le A de Au
É B do Berimbau C’est le B de Berimbau
É C de Capoeira C’est le C de Capoeira
O ya ya O ya ya O ya ya, O ya ya É de couro de boi Est en cuir
Quero aprender ya ya Je veux apprendre ya ya
É A B C ya ya L’A B C ya ya Meu atabaque é de couro de boi, Mon atabaque est en cuir,
Maculêlê ya ya Meu atabaque é de couro de boi, Mon atabaque est en cuir,
Maculêlê ya ya Meu atabaque é de couro de boi, Mon atabaque est en cuir,
A capoeira ya ya La capoeira ya ya
Olha, meu atabaque Oh, mon atabaque
Eu vou jogar ya ya Je vais jouer ya ya É de couro de boi Est en cuir
Olha, meu atabaque Oh, mon atabaque
É de couro de boi Est en cuir
É com o pé que se bate C’est avec le pied qu’on
frappe
É de manhã, Idalina tà me Le matin, Idalina m'appelle
Quem nunca jogou capoeira, Qui n'a jamais joué de la capoeira, chamando
Ainda não sabe o que é bom, Ne sais pas ce qui y est bon
É cultura brasileira, C'est la culture brésilienne, Idalina tem o costume Idalina a l'habitude
Ensina o folclore, Ça enseigne le folklore, De chamar e vai andando D'appeler et de s'en aller
E é luta da gente, Et c'est le combat des gens, É de manhã, Idalina tà me chamando Le matin, Idalina m'appelle
Quando se escuta o pandeiro, Quand tu écoutes le pandeiro, O idalina meu amor Idalina mon amour
Rimando com o atabaque, Le rythme de l'atabaque, Idalina tà me esperando Idalina m'attend
O berimbau vem dizendo, Le berimbau vient en disant, É de manhã, Idalina tà me chamando Le matin, Idalina m'appelle
Não é com a mão, Ce n'est pas avec la main, Idalina tem o costume Idalina a l'habitude
É com o pé que se bate C'est avec le pied qu’on frappe De mandar e se vai andando De commander et de s'en aller
Não é com a mão Pas avec la main É de manhã, Idalina tà me chamando Le matin, Idalina m'appelle
É com o pé que se bate C'est avec le pied qu’on frappe Idalina tem o costume Idalina a l'habitude
Não é com a mão Pas avec la main Danado de falar de homem De parler des hommes
É com o pé que se bate C'est avec le pied qu’on frappe É de manhã, Idalina tà me chamando Le matin, Idalina m'appelle
Não é com a mão Pas avec la main Idalina meu amor Idalina mon amour
É com o pé que se bate C'est avec le pied qu’on frappe Idalina tà me esperando Idalina m'attend
Não é com a mão Pas avec la main É de manhã, Idalina tà me chamando Le matin, Idalina m'appelle
É com o pé que se bate C'est avec le pied qu’on frappe

- 25 -
E jogo no chão C’est un jeu au sol É o mar vai virar Sertão* La mer se change en Sertão
Capoeira de Angola La capoeira d’Angola Ôh Nana deixa eu ir Oh Nana laisse moi partir
E jogo no chão C’est un jeu au sol Ôh Nana eu vou só Oh Nana je m'en vais seul
E de Angola e de Angola C’est d’Angola c’est d’Angola Ôh Nana deixa eu ir Oh Nana laisse moi partir
E jogo no chão C’est un jeu au sol Lá pro Sertão de Caipó Vers le Caipó Sertão
Jogo de dentro e no chão Jeu à l’intérieur est au sol Ôh Nana deixa eu ir Oh Nana laisse moi partir
E jogo no chão C’est un jeu au sol Ôh Nana eu vou só Oh Nana je m'en vais seul
Jogo de fora e no chão Jeu à l’extérieur est au sol Ôh Nana deixa eu ir Oh Nana laisse moi partir
E jogo no chão C’est un jeu au sol Lá pro Sertão de Caipó Vers le Caipó Sertão
Capoeira de Angola La capoeira d’Angola O Sertão vai virar mar Le Sertão se changera en mer
E jogo no chão C’est un jeu au sol É o mar vai virar Sertão Et la mer se changera en Sertão
E de Angola e de Angola C’est d’Angola c’est d’Angola O Sertão vai virar mar Le Sertão se changera en mer
E jogo no chão C’est un jeu au sol É o mar vai virar Sertão Et la mer se changera en Sertão

* Sertão région semi-aride composant une partie de


L'état de Bahia, Pernambuco, Paraíba, Rio Grande
do Norte, Ceará et Piauí
É legal, é legal C'est génial, c'est génial
É legal, é legal C'est génial, c'est génial
Jogar capoeira é um negocio legal Jouer de la capoeira c'est génial Ê Paraná é Paraná C'est Parana, c'est Parana
É legal, é legal C'est génial, c'est génial
Jogar capoeira e tocar berimbau De jouer la capoeira et jouer du É Paraná, é Paraná, C'est Parana, c'est Parana,
berimbau Terra da boa madeira, Paraná Terre de bon bois, Parana
É legal, é legal C'est génial, c'est génial Ê Paraná, é Paraná, C'est Parana, c'est Parana,
Jogar capoeira e da salto mortal Jouer la capoeira et faire un salto Eu vim aqui não vou voltar, Je suis venu ici, je ne repars pas
É legal, é legal C'est génial, c'est génial Paraná Parana
Mestre Bimba é muito legal Maître Bimba est très génial Ê Paraná, é Paraná, C'est Parana, c'est Parana,
É legal, é legal C'est génial, c'est génial Eu quero ver você jogar, Paraná. Je veux te voir jouer, Parana.
Oi é legal, é legal, é legal Oh c’eest génial, c’est génial, c’est Ê Paraná, é Paraná, C'est Parana, c'est Parana,
génial Eu quero ver você cantar, Paraná. Je veux te voir chanter, Parana.
Ê Paraná, é Paraná, C'est Parana, c'est Parana,
Eu vim aqui não vou voltar, Je suis venu, je ne repars pas
Paraná Parana
Ê Paraná, é Paraná, C'est Parana, c'est Parana,
Paraná, Paranaué, Paraná. Paraná, Paranaué, Paraná.
Ê Paraná, é Paraná C'est Parana, c'est Parana

- 26 -
É só prestar atenção Fais attention Esse negro é mandingueiro Ce nègre est malin
É so prestar atenção, que essa luta Fais attention, c'est un combat Cuidado com esse negro, Fais attention à ce nègre,
brasileira Capoeira meu irmão. brésilien la Capoeira mon frère Esse negro é mandigueiro Ce nègre est malin
É so prestar atenção, que essa Fais attention, c'est un combat Esse negro é batuqueiro, Ce nègre est un batuqueiro,
luta brasileira Capoeira meu irmão brésilien, la Capoeira mon frère Ele também é jogeiro, oi cuidado! C'est aussi un jogeiro, oh attention!
É so prestar atenção, essa luta Fais attention, c'est un combat
brasileira é Capoeira meu irmão. brésilien, la Capoeira mon frère Cuidado com esse negro Fais attention à ce nègre,
É so prestar atenção, que essa Fais attention, c'est un combat Esse negro é mandingueiro Ce nègre est malin
luta brasileira Capoeira meu irmão brésilien, la Capoeira mon frère
Agora eu quero ouvir berimbau Maintenant je veux entendre le Ele joga capoeira Il joue la capoeira
berimbau Me lembra o cativeiro Il me rappelle le fugitif
Agora eu quero ouvir o pandeiro Maintenant je veux entendre le (Coro) (Chœur)
pandeiro Ele veio lá dá Africa Il est venu de là-bas d'Afrique
Agora eu quero ouvir atabaque Maintenant je veux entendre Para o Rio de Janeiro Par le Rio de Janeiro
l'atabaque (Coro) (Chœur)
Agora eu quero ouvir agogô Maintenant je veux entendre l'agogo Esse negro é batuqueiro Ce nègre est un batuqueiro
Agora eu quero ouvir reco-reco Maintenant je veux entendre le Esse negro é Senzaleiro Ce nègre est un Senzaleiro
reco-reco (Coro) (Chœur)
Ele veio de Angola Il est venu d'Angola
Pelos navíos negreiros Par les bateaux esclaves
(Coro) (Chœur)
Eu já vou me embora Ça y est je m’en vais É mandinga é fundamento C’est de la malice et des fondements
Para jogar nesse terreiro De jouer à cet endroit
Eu já vou me embora, eu já vou a Ça y est je m’en vais, ça y est je suis (Coro) (Chœur)
beleza beau Esse negro é mandigueiro Ce nègre est un mandigueiro
Eu já vou me embora, eu já vou a Ça y est je m’en vais, ça y est je É batuqueiro, ele é jogeiro C’est un batuqueiro, c’est un jogeiro
beleza suis beau (Coro) (Chœur)
O jogo da capoeira Le jeu de capoeira
Me lembra o cativeiro Me rappelle la captivité
O jogo da capoeira Le jeu de capoeira
Foi do Rio de Janeiro Était de Rio de Janeiro
O jogo da capoeira Le jeu de capoeira
Me faz lembrar o cativeiro Me fait me rappeler de la captivité
O jogo da capoeira Le jeu de capoeira
Me lembra o cativeiro Me rappelle la captivité

- 27 -
Eu sou angoleiro Je suis un angoleiro Eu tenho que ir me embora Je dois m'en aller
Eu sou angoleiro Je suis un angoleiro Eu tenho que ir-me embora Je dois m'en aller
Angoleiro é o que eu sou Angoleiro c'est ce que je suis Eu não posso demorar Je ne peux pas être en retard
Eu sou angoleiro Je suis un angoleiro A maré tá cheia, La marée est haute
Angoleiro de valor Angoleiro de valeur Eu não posso navegar Je ne peux pas naviguer
Eu sou angoleiro Je suis un angolei
angoleiro Eu tenho que ir-me embora Je dois m'en aller
Angoleiro salvador Angoleiro sauveur Eu não posso demorar Je ne peux pas être en retard
Eu sou angoleiro Je suis un angoleiro A maré tá cheia, La marée est haute
Angoleiro sim senhor Angoleiro oui Monsieur Eu não posso navegar Je ne peux pas naviguer
Eu sou angoleiro Je suis un angoleiro Eu tenho que ir-me embora Je dois m'en aller
Meu mestre me ensinou Mon maître m'a appris Eu não posso demorar Je ne peux pas être en retard
Eu sou angoleiro Je suis un angoleiro Eu não posso demorar Je ne peux pas être en retard
Eu não posso navegar Je ne peux pas naviguer
Eu tenho que ir-me embora Je dois m'en aller
Eu não posso demorar Je ne peux pas être en retard

Eu vi a cutia* com coco no J'ai vu un rongeur avec un


Eu sou capoeira tambem Je suis capoeira je suis dente coco dans les dents
sou maculêlê aussi maculêlê
Eu vi a cutia J'ai vu un rongeur
Quando chego no mercado modelo* Quand j'arrive au Mercado Modelo Com coco no dente, Avec un coco dans les dents,
Na festa do amanhecer Pendant l'aube Com coco no dente Avec un coco dans les dents
A morena# começa a chamar La fille commence à appeler Com coco no dente Avec un coco dans les dents
Perguntando, negão que vai fazer demandant, au nègre ce qu'il fait ? Eu vi a cutia J'ai vu un rongeur
Eu respondo Je réponds Com coco no dente Avec un coco dans les dents
Eu sou capoeira tambem sou Je suis capoeira
capoeira, je suis aussi Comendo farinha, Mangeant de la farine,
Maculêlê maculêlê Olhando pra gente Nous regardant
Eu sou capoeira tambem sou Je suis capoeira
capoeira, je suis aussi Eu vi a cutia J'ai vu un rongeur
maculêlê maculêlê Com coco no dente Avec un coco dans les dents
Ia, la, lauá la, la, lauá Com coco no dente Avec un coco dans les dents
Ia, la, lauê la, la, lauê Com coco no dente Avec un coco dans les dents
Iauê lauê
Ia, la, lauá la, la, lauá *Un petit rongeur trouvé dans les forêts et
Ia, la, lauê la, la, lauê « capoeiras » de Brésil.Ici, « capoeira » fait
référence à un champ herbu dégagé de la forêt, et
non le mouvement.
* Célèbre marché à Salvador, Bahia

# Morena peut faire référence à la peau ou les


cheveux, ça peut faire référence à une brunette.

- 28 -
Eu vou Je vais Eu vou vadiar Je vais jouer
Hoje eu vou Aujourd'hui, je vais Ta na hora di jogar Quand c’est l’heure de jouer
Vou jogar capoeira, eu vou Je vais jouer de la capoeira, je vais Vai mulha vadiar Je vais me défouler
Hoje eu vou Aujourd'hui, je vais Ta na hora di jogar Quand c’est l’heure de jouer
Vou jogar capoeira, eu vou Je vais jouer de la capoeira, je vais Vai mulha vadiar Je vais me défouler
Eu vou eu vou eu vou Je vais, je vais, je vais
Eu vou vou jogar capoeira Je vais je vais jouer de la capoeira Eu vou vadiar Je vais me défouler
Eu vou tocar meu berimbau Je vais jouer de mon berimbau Eu vou eu vou eu vou Je vais, je vais, je vais
Eu vou vou jogar capoeira Je vais je vais jouer de la capoeira Eu vou vadiar Je vais me défouler
Eu vou tocar meu berimbau Je vais jouer de mon berimbau Eu vou eu vou vou vadiar Je vais, je vais, je vais me défouler
Eu vou eu vou vou vadiar Je vais, je vais, je vais me défouler
Esse jogo que é mandinga e malicia Ce jeu qui est plein de malice
E luta que tambem e mortal Est aussi une lutte mortelle
(Coro) (Chœur)
Foi na Lapa C’était à Lapa
Angola e a Cavalaria Angola et Cavalaria
O Iuna, São Bento Regional Iuna, São Bento Regional Foi na Lapa, foi na Lapa C'était à Lapa, c'était à Lapa
(Coro) (Chœur) Que Madame Satã, acabava com Que Madame Satin terminait une
a briga no soco e no de tapa, foi na bagarre à coups de poings et de
Eu vou dançar ao som Je vais danser au son Lapa claques, c'était à Lapa
de um instrumento d'un instrument Foi na Lapa, Foi na Lapa C'était à Lapa, C'était à Lapa
Todo feito de arame e de pau Fait de fil et de bois Que Manduca chegava, que Manduca Que Manduca arrivait, que Manduca
(Coro) (Chœur) batia, que Manduca espantava, foi na frappait, que Manduca étonnait, c'était
Lapa à Lapa
Eu ja rodei o mundi inteiro J’ai déjà fait des rondes dans le Foi na Lapa, Foi na Lapa C'était à Lapa, C'était à Lapa
monde entier A policia chegava, a policia apanhava, La police arrivait, la police se faisait
Mas nunca vi nada assim igual Mais je n'ai jamais rien vu de a policia « aplicava », foi na Lapa malmener, la police sanctionnait,
semblable c'était à Lapa
(Coro) (Chœur) Foi na Lapa, Foi na Lapa C'était à Lapa, C'était à Lapa
A navalha cortando o caboclo Le rasoir coupant, le mûlatre saignant,
Rabo de arraia, a meia lua martelo e Rabo de arraia, la meia lua martelo et sangrando, foi na Lapa c'était à Lapa
role role Foi na Lapa, Foi na Lapa C'était à Lapa, C'était à Lapa
Faca de ponta, navalha cortando e Lame de couteau, rasoir coupant et Berço da malandragem, da Berceau de la malandragem, de la
pra valer dur capoeiragem, foi na Lapa pratique de la capoeira, c'était à Lapa
(Coro) (Chœur) Foi na Lapa, Foi na Lapa C'était à Lapa, C'était à Lapa
Tem historia de bamba, de capoeira, Il y a des histoires de bamba, de
do samba, foi na lapa capoeira, de samba, foi na lapa

- 29 -
Foge pra camungere Fuis pour Camungere Foi na beira do mar C'était au bord de la mer
Aidé é uma nega africana Aidé est une négresse d’Afrique Foi na beira do mar C’était au bord de la mer
Tinha mandinga no seu canta Elle avait de la magie dans sa voix Foi na beira do mar C’était au bord de la mer
Tinha os olhos esverdades Elle avait les yeux verts Que eu aprendi a jogar Que j’ai appris a jouer la capoeira
E sabia como cozinhar Et savait comment cuisiner capoeira de angola na beira do mar d’angola au bord de mer
Sinhozinho ficou encantado Sinhozinho était enchanté
E com Aide ele qui se casar Et voulait se marier avec Aide Beira mar IôIô, beira mar IáIá Bord de mer IôIô, bord de mer IáIá
E disse Aide não se casa Aide a dis qu’elle ne se marierait pas Beira mar IôIô, beira mar IáIá Bord de mer IôIô, bord de mer IáIá
Va pro quilombo* pra se libertar, Elle est allée au quilombo pour sa
Aide liberté, Aide Beira mar, beira mar,é de IôIô Bord de mer, bord de mer c’est IôIô
Foge pra camungéré Fuis pour Camungere Beira mar, beira mar,é de IáIá Bord de mer, bord de mer c’est IáIá
Aide Aide
Foge pra camungéré Fuis pour Camungere Beira mar, beira mar,é de IôIô Bord de mer, bord de mer c’est IôIô
No quilombo de camungere Dans le quilombo de Camungere Beira mar, beira mar,é de IáIá Bord de mer, bord de mer c’est IáIá
Liberdade Aide encontrou Aide a trouvé la liberté
Junto-se aos negros irmao Ensemble avec ses frères noirs
Discobriu um grande amor Elle a découvert un grand amour
Hoje Aide canta sorrindo Aujourd’hui Aide chante en souriant Foi no clarão da lua C'était au clair de lune
E falla com muito lovour Et parle avec la foi
Liberdade não tem preço La liberté n’a pas de prix Foi… C'était…
O negro sabe que tem libertou, Aide Le nègre sait qui l’a libéré, Aide Foi no clarão da lua C'était au clair de lune,
(Coro) (Chœur) Que eu vi acontecer Que j’ai vu
Sinhozinho que disse entao Puis Sinhozinho a dis Num vale tudo com jiu-jitsu Dans un combat contre le jiu-jitsu
Com quilombo eu vou acabar J’arrêterai ce quilombo O capoeira vencer, mas foi La capoeira gagnée
Se Aide não se casa comigo Si Aide ne se marie pas avec moi Foi… C'était…
Com ninguem ela vai se casar, Elle ne se mariera avec personne, Foi no clarão da lua C'était au clair de lune,
Aide Aide Que eu vi acontecer Que j’ai vu
(Coro) (Chœur) Num vale tudo com jiu-jitsu Dans un combat contre le jiu-jitsu
Chegando em Camungere Arrivant au Camungere O capoeira vencer La capoeira gagnée
Sinhozinho se surprendeu Sinhozinho fut surpris Deu armada, e deu rasteira Il a donné une armade et rasteria
O negro mostrou uma arma Le nègre montra une armée Meia lua e a ponteira Meia lua et un ponteira
Que na senzala se desevolveu Qui s’était développée dans la senzala Logo no primeiro round Pendant le premier round
O negro venceu a batalha Le nègre a gagné la bataille Venceu o capoeira Le capoeiriste a gagné
E no quilombo Sinhozinho morreu, Et dans le quilombo Sinhozinho Em baixo do ring En bas du ring
Aide mourut, Aide Mestre bimba vibrava Maître Bimba était ravi
Tocando seu berimbau Jouant de son berimbau
* quilombo : refuge d’esclaves évadés dans les Enquanto a Senzala cantava Pendant que Senzala chantait
forêts. Foi… C'était…
Foi no clarão da lua C'était au clair de lune,
Que eu vi acontecer Que j’ai vu
Num vale tudo com jiu-jitsu Dans un combat contre le jiu-jitsu
O capoeira vencer La capoeira gagnée

- 30 -
Fruta da terra Fruit de la terre Guerreiro do quilombo Guerrier de quilombo
O fruto da terra alimenta o meu povo Le fruit de la terre alimente mon Sou guerreiro do quilombo, Je suis guerrier de quilombo,
peuple quilombola quilombola
Batata, milho, feijão e cacau Pommes de terre, maïs, haricots et Lelele ô Lelele ô
cacao Eu sou nego dos Bantos de Angola Je suis un nègre des Bantos d’Angola
Minha alma descansa em Deus Mon âme se repose sur Dieu Nego Nago Nègre Nago
Relaxa no som do meu berimbau Se relaxe au son de mon berimbau
Fomos trasido pro Brasil On nous a amené au Brésil
Ah paz na Terra amor! La paix sur la Terre! minha familia separou ma famille a été séparée
Ai meu Deus que falta me faz Oh mon Dieu qui me manque Minha mae ela foi vendida Ma mère, elle, a été vendue
O homem entender o homem numa Oh Homme entendez oh homme dans pra fazenda de um senhor dans la propriété d’un seigneur
língua universal une langue universelle O meu pai morreu no tronco Mon père est mort sur un tronc
no chicote do feitor sous les coups du fouetteur
Pra quê tanta demanda? Pourquoi tant de demandes? Meu irmao nao tem orelha Mon frère n’a pas d’oreilles
Por que tanto desigual? Pourquoi tant d’inégalité? porque o feitor arrancou parce que le fouetteur l’a arraché
Capoeira pede paz ao som do meu La capoeira cherche la paix au son de Na mente trago tristeza Dans mon esprit je porte la tristesse
berimbau mon berimbau e no corpo muita dor et dans mon corps la douleur

Canta moça êh! Chante fille Éh! Mas olha um dia Mais un jour
Canta rapaz! Chante garçon! pro quilombo eu fugi je me suis enfuit pour le quilombo
Capoeira pede paz à muito tempo La capoeira a cherché la paix pendant Com muita luta e muita garra Á force de lutte et de persévérance
atrás lontemps mim tornei um guerreiro de Zumbi je devins un guerrier de Zumbi
Ao passar do tempo Une fois le temps passé
Canta moça êh! Chante fille Éh! pra fazenda retornei je suis retourné à la propriété
Canta rapaz! Chante garçon! Soltei todos os escravos J’ai libéré tous les esclaves
Capoeira pede paz à muito tempo La capoeira a cherché la paix e a senzala eu queimei et j’ai brûlé les senzalas
atrás pendant lontemps
A liberdade La liberté
não tava escrito em papel n’est pas écrite sur du papier
Nem foi dado por princesa Ni ne fut donnée par la princesse
cujo nom e Isabel dont le nom est Isabel
A liberdade La liberté
foi feito com sangue e muita dor a été faite de sang et de beaucoup
de douleur
Muitas lutas e batalhas De nombreuses luttes et batailles
foi o que nos libertou ce fut ce qui nous a libérées

Sou guerreiro do quilombo, Je suis guerrier de quilombo,


quilombola quilombola
Lelele ô Lelele ô
Eu sou nego dos Bantos de Angola Je suis un nègre des Bantos de Angola
Nego Nago Nègre Nago

- 31 -
Gunga é meu Le Gunga est mien Hoje a lua não brilhou no Aujourd’hui la lune n’a pas
céu brillé dans le ciel
Gunga é meu, gunga é meu Le gunga est mien, le gunga est mien
Gunga é meu, é meu, é meu Le gunga est mien, est mien, est mien Hoje a lua não brilhou no céu Aujourd'hui la lune n’a pas brillé dans
Gunga é meu, gunga é meu Le gunga est mien, le gunga est mien le ciel
Gunga é meu, foi pai quem me deu Le gunga est mien, c'est mon père Hoje o meu berimbau não tocou Aujourd'hui mon berimbau n’a pas
qui me l'a donné joué
Gunga é meu, gunga é meu Le gunga est mien, le gunga est mien Hoje o meu pandeiro está mudo Aujourd'hui mon tambourin est
Gunga é meu, eu não dou a ninguém Le gunga est mien, je ne le donne silencieux
à personne Hoje meu atabaque não falou Aujourd'hui mon atabaque n’a pas
Gunga é meu, gunga é meu Le gunga est mien, le gunga est mien parlé
Gunga é meu, eu não vendo, eu não Le gunga est mien, je ne le vends
dou pas, je ne le donne pas Lêlêlêlêlêlê lêlêlêlêlê ôô Lêlêlêlêlêlê lêlêlêlêlê ôô
Lêlêlêlêlêlê lêlêlêlêlê ôô Lêlêlêlêlêlê lêlêlêlêlê ôô
C'est un chant qui montre l'importance du berimbau
gunga, ou le berimbau bass, qui controle le jeu et Lêlêlêlêlêlê lêlêlêlêlê ôô Lêlêlêlêlêlê lêlêlêlêlê ôô
donne l'allure dans la ronde. Lêlêlêlêlêlê lêlêlêlêlê ôô Lêlêlêlêlêlê lêlêlêlêlê ôô

Hoje meu mestre não veio pra roda Aujourd'hui mon maître ne vient pas
pour la roda
Até quem não é de faltar, faltou Donc qui doit être présent, ne l’est pas
Hoje nem Bimba nem Seu Pastinha Aujourd'hui ni Bimba ni Mr Pastinha
Veio pro a benção seu jogador Ne vient pour bénir son joueur

Lêlêlêlêlêlê lêlêlêlêlê ôô Lêlêlêlêlêlê lêlêlêlêlê ôô


Lêlêlêlêlêlê lêlêlêlêlê ôô Lêlêlêlêlêlê lêlêlêlêlê ôô
Lêlêlêlêlêlê lêlêlêlêlê ôô Lêlêlêlêlêlê lêlêlêlêlê ôô
Lêlêlêlêlêlê lêlêlêlêlê ôô Lêlêlêlêlêlê lêlêlêlêlê ôô

Hoje agachado ao pé do berimbau Aujourd'hui accroupis au pied du


berimbau
Confesso que não senti aquele axè Je confesse que je ne sens pas l’axè
Hoje a comunidade está mais triste Aujourd'hui la communauté est plus
triste
Sentindo a falta de esse jogador Sentant l’absence de ce joueur

Lêlêlêlêlêlê lêlêlêlêlê ôô Lêlêlêlêlêlê lêlêlêlêlê ôô


Lêlêlêlêlêlê lêlêlêlêlê ôô Lêlêlêlêlêlê lêlêlêlêlê ôô
Lêlêlêlêlêlê lêlêlêlêlê ôô Lêlêlêlêlêlê lêlêlêlêlê ôô
Lêlêlêlêlêlê lêlêlêlêlê ôô Lêlêlêlêlêlê lêlêlêlêlê ôô

- 32 -
Iaiaioio Iaiaioio Iê capoeira, iê capoeira Iê capoeira iê capoeira
Quando o meu mestre se foi Quand mon maître s'en est allé Iê capoeira iê capoeira Iê capoeira iê capoeira
Toda a bahia chorou Tout Bahia a pleuré Iê capoeira iê capoeira Iê capoeira Iê capoeira
Iaia ioio Iaiá Ioiô Iê capoeira iê capoeira Iê capoeira iê capoeira
Iaia ioio iaia ioio Iaiá Ioiô Iaiá Ioiô Iê capoeira iê capoeira Iê capoeira iê capoeira
Oi menino com quem aprendeu Jeune homme avec qui as-tu appris Quando chegou na Bahia, Quand je suis arrivé à Bahia,
Oi menino com quem aprendeu Jeune homme avec qui as-tu appris Trago berimbau em mão, Tenant mon berimbau à la main,
Aprendeu a jogar capoeira aprendeu Appris à jouer la Capoeira, appris Eu toco cavalaria, J'ai joué le rythme cavaleria,
Quem te ensinou já morreu Celui qui te l'a enseigné est déjà mort Gosto de fazer canção, capoeira J'aime faire des chants, capoeira
Quem te ensinou já morreu Celui qui te l'a enseigné est déjà mort (Coro) (Chœur)
O seu nome esta gravado Son nom est gravé Ninguém sabe o sofrimento, Personne ne connait la souffrance,
Na terra onde ele nasceu dans le pays où il est né Ninguém sabe a minha dor, Personne ne connait ma peine,
Salve o mestre Bimba Avé maître Bimba Olha o negro de Angola Regarde le nègre d'Angola
Salve a Ilha de Maré Avé celui du Maré Oh lutou e se libertou capoeira Qui a combattu et libéré la capoeira
Salve o mestre que me ensinou Avé le maître qui m'a enseigné (Coro) (Chœur)
A mandinga de bater com o pé La malice de frapper avec le pied Eu jogo um jogo bonito Je joue un joli jeu
Iaia ioio Iaiá Ioiô Com amor no coracao Avec de l’amour dans mon coeur
Iaia ioio iaia ioio Iaiá Ioiô Iaiá Ioiô Com um sorriso no rosto Avec un sourire sur mon visage
Mandingueiro Malicieux E um aperto de mao Une poignée de main
Cheio de malevolência Plein de malice Capoeira Capoeira
Era ligeiro o meu mestre Mon maître était rapide, Iê capoeira Iê capoeira
Que jogava conforme a cadência Il jouait de la musique Le le le le le le Le le le le le le
Do bater do berimbau Du berimbau O berimbau O Berimbau
Salve o mestre Bimba Longue vie maître Bimba Le le le le le le Le le le le le le
Criador da regional Créateur de la Regional O atabaque O Atabaque
Iaiá Ioiô Iaiá Ioiô Le le le le le le Le le le le le le
Iaiá Ioiô Iaiá Ioiô Iaiá Ioiô Iaiá Ioiô O pandeiro é legal O le pandeiro est grand
Aprendeu meia-lua aprendeu Il a appris la Meia-Lua, appris Meu professor Mon professeur
Martelo e rabo-de-arraia Martelo et rabo-de-arraia Que me ensinou Qui m’a appris
Jogava no pé da ladeira Joué au pied de la montagne A capoeira meu amor La capoeira mon amour
Muitas vezes na beira da praia Plusieurs fois au bord de la mer
Salve São Salvador Longue vie São Salvador
A Ilha de Maré L’île de Maré
Salve o mestre que me ensinou Avé le maître qui m'a enseigné
A mandinga de bater com o pé La malice de frapper avec le pied
Iaia ioio Iaia ioio
Iaia ioio iaia ioio Iaia ioio iaia ioio
Quando meu mestre se foi Quand mon maître s'en est allé
Toda a bahia chorou Tout Bahia a pleuré
Iaia ioio Iaia ioio
Iaiá Ioiô Iaiá Ioiô Iaiá Ioiô Iaiá Ioiô

- 33 -
Iê Parana* Iê Parana Ingazeira o Ingá Ingazeira o Ingá
Iê parana Iê parana O Inga na Ingazeira, O Inga dans l’Ingazeira,
Parana parana iê parana Parana parana iê parana Ingazeira o Ingá Ingazeira o Ingá
Iê parana Iê parana E uma fruta brasileira C’est un fruit brésilien
É para boa maneira C'est de la bonne manière Ingazeira o Ingá Ingazeira o Ingá
Iê parana Iê parana Camarão e peixe bom Crevette et bon poisson
Quero ouvir vocês cantar Que je veux t'entendre chanter Ingazeira o Ingá Ingazeira o Ingá
Iê parana Iê parana Pra quem sabe temperá Pour qui connait le tempérament
Meia lua e rasteira Meia lua e rasteira Ingazeira o Ingá Ingazeira o Ingá
Iê parana Iê parana Deu aú e deu rasteira Il a fait une aú et a fait une rasteira
Na roda de capoeira Dans la roda de capoeira Ingazeira o Ingá Ingazeira o Ingá
Iê parana Iê parana Deu armada deu ponteira Il a fait une armada, a fait un ponteira
Parana parana iê parana Parana parana iê parana Ingazeira o Ingá Ingazeira o Ingá
Iê parana Iê parana Tem mulher na capoeira Il y a une femme dans la capoeira
Meu para parana iê parana moi, parana iê parana
Arrête-moi, Ingazeira o Ingá Ingazeira o Ingá
Iê parana Iê parana O Inga o Inga O Inga, o Inga
Meu para é melhor que você parana Mon para est meilleur que ton parana Ingazeira o Ingá Ingazeira o Ingá
Iê parana Iê parana Eu quero ver você cantar Je veux te voir chanter
E o coro vai ajudar parana Et le coeur aidera parana Ingazeira o Ingá Ingazeira o Ingá
Iê parana Iê parana
Terra boa de morar parana Bonne terre pour vivre au parana
Iê parana Iê parana
Terra que você planta dar parana Terre où tu es établis parana

* Para et Parana sont des villes, mais Parana peut * Paraná : Un état du sud du Brésil, frontière avec le
aussi faire référence à un homme. Paraguay et dont la rivière (aussi appelé
appelée Parana)
était prise sous une guerre contre le Paraguay dans
les années 1860. De nombreux esclaves (parmi eux
des capoeiristes) avaient été envoyés pour
combattre dans cette guerre, avec la promesse de
gagner leur liberté.

- 34 -
Jogar capoeira de angola Jouer la capoeira angola Jogo arrepiou Jeu frissonnant
Jogar capoeira de angola Jouer la capoeira Angola Lá na mata escura, o galo cacarejou Dans la forêt sombre, le coq fait
Não é brincadeira Ce n'est pas de la blague cocorico
Menino vem ver lelê Garçon vient voir lelê Nessa roda mandigueira o jogo Cette roda est malicieuse avec un jeu
Com a cabeça no chão Avec sa tête au sol arrepiou frissonant
Vai saindo de aú Il fait une roue Lá na mata escura, o galo Il fait sombre dans la forêt, le coq
Completando rolê Finissant avec un rolé cacarejou fait cocorico
Jogar capoeira de angola Jouer la capoeira Angola Nessa roda mandigueira o jogo Cette roda est malicieuse avec un
Não é brincadeira Ce n'est pas de la blague arrepiou jeu frissonnant
Menino vem ver lelê Garçon vient voir lelê Ole-le-ô, o jogo arrepiou Ole-le-ô, le jeu frissonnant
Com a cabeça no chão Avec sa tête au sol Ole-le-ô, o jogo arrepiou Ole-le-ô, le jeu frissonnant
Vai saindo de aú Il fait une roue Ole-le-ô, o jogo arrepiou Ole-le-ô, le jeu frissonnant
Completando role Finissant avec un rolé Ole-le-ô, o jogo arrepiou Ole-le-ô, le jeu frissonnant
Eu fui lá no cais da bahia Je suis allé au port de Bahia
Jogar capoeira Pour jouer de la capoeira Quem não quer melar o dedo, não Qui ne veut pas se salir les doigts, ne
Lembrei de Pastinha e seu Aberrê* Je me rappelle de Pastinha et Aberrê come do vatapá mange pas de vatapá
lelê lelê Quem não tem o couro grosso nessa Qui ne possède pas le cuir épais dans
Capoeira de angola Capoeira angola
ngola roda vai sobrar cette roda va tourner
Não é brincadeira Ce n'est pas de la blague Quem não quer melar o dedo, não Qui ne veut pas se salir le doigt, ne
menino vem ver Garçon vient voir come do vatapá mange pas de vatapá
(Coro) (Chœur) Quem não tem o couro grosso Qui ne possède pas le cuir épais
Porquinho sempre falou Porquinho disait toujours nessa roda vai sobrar dans cette roda va tourner
Solte o corpo menino Libère ton corps gar
garçon Ole-le-ô, o jogo arrepiou Ole-le-ô, le jeu frissonnant
Deixe de falar Arrête de parler Ole-le-ô, o jogo arrepiou Ole-le-ô, le jeu frissonnant
Tem que ter sentimento Tu dois avoir de la sensation Ole-le-ô, o jogo arrepiou Ole-le-ô, le jeu frissonnant
Para capoeira de angola jogar Pour jouer la Capoeira Angola Ole-le-ô, o jogo arrepiou Ole-le-ô, le jeu frissonnant
(Coro) (Chœur)
Você diz que entra na roda Tu disais d'entrer dans la roda
Com ginga de corpo sabe balançar avec la ginga au corps
Tem que ser mandingueiro Tu dois être intelligent
Para capoeira de angola jogar pour jouer la Capoeira Angola

* Maître Aberrê était un autre maître célèbre du


temps de Pastinha, qui a enseigné à Maître
Canjiquinha.

- 35 -
Jogo de dentro jogo de fora Á l'intérieur, à l'extérieur Lampião Lampião
Jogo de dentro, jogo de fora* Jeu à l'intérieur, jeu à l'extérieur Maior do que Deus ninguém Il n’y a personne meilleur que Dieu
Joga bonito no jogo de Angola Un bon jeu dans le jeu d'Angola Valente foi Lampião Lampiao était brave
Jogo de dentro, jogo de fora Jeu à l'intérieur, jeu à l'extérieur Quando a polícia chegou Quand la police arrivait
Valha me Deus, minha Nossa Senhora Protège-moi mon Dieu, notre Mère Acabou com a fama de valentão Il terminait avec le célèbre vaillant
Jogo de dentro, jogo de fora Jeu à l'intérieur, jeu à l'extérieur Maria Bonita era rainha do Sertão Maria Bonita était la reine du Sertão
Capoeira bonita, capoeira de Angola Belle capoeira, capoeira d’Angola Ela se tornou bandida Elle est devenue une bandit
Jogo de dentro, jogo de fora Jeu à l'intérieur, jeu à l'extérieur Porque tinha amor a Lampião Parce qu’elle aimait Lampião
Jogo bonito berimbau e viola Beau jeu berimbau est viola Não não não Non, non, non
Jogo de dentro, jogo de fora Jeu à l'intérieur, jeu à l'extérieur A mulher não nasceu p'ra sofrer La femme n’est pas née pour souffrir
Jogo bonito berimbau e viola Belle capoeira, capoeira d’Angola Não não não Non, non, non
Jogo de dentro, jogo de fora Jeu à l'intérieur, jeu à l'extérieur Ela não devia morrer Elle ne devait pas mourir
Jogo com você a qualquer hora Je joue avec toi n’importe quand Não não não Non, non, non
A mulher não nasceu p'ra sofrer La femme n’est pas née pour
Ce chant rappelle de jouer « à l'intérieur » (vers Un débutant s'éloigne le plus souvent mais on peut souffrir
l'adversaire) et « à l'extérieur » (s'éloigner). être surpris quand il y en a un qui attaque.
Não não não Non, non, non
Ela não devia morrer Elle ne devait pas mourir
Aquilo que foi amor Qu’était l’amour
Lamento do berimbau Lamentation du berimbau Aquilo que foi paixão Qu’était la passion
Maria Bonita Maria Bonita
Berimbau chorou | Le berimbau a pleuré | Morreu abrançada com Lampião Mourut embrassant Lampião
Chorou de lágrima (X3) | (X2) Pleuré des larmes (X3) |(X2) (Coro) (Chœur)
Berimbau chorou de lágrima Le berimbau a pleuré des larmes Lá não existia amor Là-bas l’amour n’existait pas
Castigo de uma nacao La punition d’une nation nem também tinha tenura Ni non plus la fidélité
Só deus sabe o sofrimento Seul dieu connait la souffrance Lampião fazendo Lampião ayant
Que o negro teve na escravidao Que le nègre a eu pendant l’esclavage sempre suas aventuras Toujours des aventures
(Coro) (Chœur) (Coro) (Chœur)
Negro deu a volta ao mundo Le nègre a fait le tour du monde Ele tinha centenas de mortes Il avait des centaines de morts
No berimbau se agachou Au berimbau il s’est attaché (à son actif)
Berimbau viu tanto sofrimento Le berimbau a vu tant de souffrance Era o rei lá do Sertão Il était le roi là-bas au Sertão
Que até seu arame se quebrou Jusqu’à ce que son fil se soit cassé E ainda se escondia Et pourtant il se cachat encore
(Coro) (Chœur) A poder de oração Par la puissance de la prière
Amargura e tristeza Amertume et tristesse (Coro) (Chœur)
Na senzala de sinhá Dans la senzala de la femme Eu que adoro as mulheres Moi qui adore les femmes
Gunga, medio e viola Gunga, medium et viola vou dar minha opinião Je vais donner mon opinion
Estavam ali pra consolar Ils étaient là pour consoler Lampião devia pagar o que fez lá no Lampião devait payer pour ce qu’il
(Coro) (Chœur) Sertão avait fait au Sertão
Berimbau chorou de lágrima Le berimbau a pleuré E Maria Bonita não devia pagar não Mais Maria Bonita ne devait pas payer
Numa lágrima sentida Des larmes sensées (Coro) (Chœur)
Adeus meu camarada Au revoir mon camarade
É hora da despedida C’est l’heure du départ

- 36 -
Lavadeira Laveuse La vai viola Vas-y la viola
Lava, lava, lavadeira Lave, lave, laveuse ----------(Versão 1)---------- ----------(Version 1)----------
A roupa do capoeira Les vêtements de capoeira Capoeira ta no sangue La capoeira est dans mon sang
Lava, lava, lavadeira Lave, lave, laveuse Capoeira ta na alma La capoeira est dans mon âme
A roupa do capoeira Les vêtements de capoeira Capoeira ta no coraçao La capoeira est dans mon coeur
Porque hoje é domingo Parce qu'aujourd'hui dimanche Capoeira eu vou jogar La capoeira je vais jouer
Amanhã segunda feira Demain lundi Lê lê la vai viola Lê lê vas-y la viola
Hoje a festa é no Bonfim Aujourd'hui la fête est à Bonfim Tim, Tim, Tim, la vai viola Tim tim tim vas-y la viola
Amanhã é na Ribeira Demain c'est à Ribeira E segura minino que eu quero ver C'est de l'assurance que je veux voir
Oi, vai ter roda de samba Oh, allons danser la samba de roda petit
E jogo de capoeira Et un jeu de capoeira Tim, Tim, Tim, la vai viola Tim tim tim vas-y la viola
Moleque, tome cuidado Petit, fais attention E lê lê la vai viola E lê lê la vai viola
Com o tombo da ladeira* Avec le « tombo de lavadeira » Tim, Tim, Tim, la vai viola Tim tim tim vas-y la viola
Sua roupa está limpa Tes vêtements sont propres Um balanço um toque L’un balance, un son
Coitada da lavadeira Pauvre laveuse Um balanço la ginga L’un balance, la ginga
Lava, lava, lavadeira Lave, lave, laveuse Tim, Tim, Tim, la vai viola Tim tim tim vas-y la viola
A roupa do capoeira Les vêtements de capoeira O lêlê lêlê lê la vai viola O lêlê lêlê lê vas-y la viola
Lava, lava, lavadeira Lave, lave, laveuse Tim tim tim vas-y la viola Tim tim tim vas-y la viola
A roupa do capoeira Les vêtements de capoeira Moleque ta na roda La canaille dans la roda
Moleque vai jogar La canaille va jouer
* Tombo de ladeira litérallement signifie « tomber la
colline ». C'est le nom d'un mouvement décrit dans
Tim, Tim, Tim, la vai viola Tim tim tim vas-y la viola
1901 de Melo Moraes Filho description de la O viola meu bem viola O viola ma bonne viola
capoeira à Rio: « toucher avec un de ses pieds, Tim, Tim, Tim, la vai viola Tim tim tim vas-y la viola
l'adversaire pendant qu'il saute en l'air. »
Jogo o bonito no jogo de angola Jouer bien dans le jeu d'Angola
Tim, Tim, Tim, la vai viola Tim tim tim vas-y la viola
Jogo de dentro e jogo de fora Jouer à l'intérieur et à l'extérieur
Lá vem vindo Il vient là
----------(Versão 2)---------- ----------(Version 2)----------
O moleque chegou lá em casa, Le gamin est arrivé à la maison,
Lá vem vindo, lá vem só Il vient là, il vient là seul
Perguntando o que eu ia fazer, Demandant ce que je faisais,
É capoeira, com a força maior C'est un capoeiriste avec une grande
Eu vou no mato vou pegar biriba Je vais dans la jungle prendre un biriba
force
Pra minha viola fazer, Pour faire ma viola,
Lá vem vindo, lá vem só Il vient là, il vient là seul
Tim, Tim, Tim, la vai viola Tim tim tim vas-y la viola
A força divina com a força maior Une force divine avec une grande
Mas viola meu bem, mas não é violão Ma viola est bien et n’est pas violente
force
Tim, Tim, Tim, la vai viola Tim tim tim vas-y la viola
Lá vem vindo, lá vem só Il vient là, il vient là seul
Tim ding ding ding ding dong dong Tim ding ding ding ding dong dong
Tim, Tim, Tim, la vai viola Tim tim tim vas-y la viola
A roda tava desanimada, La roda était sans vie,
O povo mal queria cantar, Le peuple voulait chanter,
E so eu pegou na viola, Et don j’ai pris la viola,
A roda inteira começou a cantar La roda entière commença à chanter

- 37 -
Le La Lae Lae La Le La Lae Lae La Lemba ê lemba Lemba ê lemba
Le La Lae Lae La Le La Lae Lae La Ô lemba ê lemba Ô lemba é lemba
La Lae Lae La La Lae Lae La Lemba do barro vermelho Lemba l'argile rouge
Le Le Le Le La La Le Le Le Le La La Ô lemba ê lemba Ô lemba é lemba
Le La Lae Lae La Le La Lae Lae La Lemba do barro maior Lemba la plus grande argile
La Lae Lae La La Lae Lae La Ô lemba ê lemba Ô lemba é lemba
Le Le Le Le La La Le Le Le Le La La
Berimbau chamou pro jogo Le berimbau a appelé pour jouer
Pandeiro me respondeu Le pandeiro m'a répondu
O Atabaque já entrou L'atabaque a déjà commencé Leva morena* me leva Prends-moi brunette,
Mestre Bimba apareceu Maître Bimba est apparu prends-moi
La Lae Lae La La Lae Lae La
(Coro) (Chœur) Leva morena me leva Prends-moi, prends-moi
E capoeira comessou, Le jeu de capoeira a commençé, Me leva pro seu bangalo Prends-moi dans ton bungalow
Como roda tradicional, Comme une ronde traditionnelle, Leva morena me leva Prends-moi brunette, prends-moi
Era dansa e defesa, C'était une danse et une défense, Me leva pro seu bangalo Prends-moi dans ton bungalow
Mesmo no canavial, Même dans la plantation de canne à Leva morena me leva Prends-moi brunette, prends-moi
sucre, Eu sou Capoeira já disse que sou Je suis capoeiriste, je te l'ai déjà dis
La Lae Lae La La Lae Lae La Leva morena me leva Prends-moi brunette, pren ds-moi
(Coro) (Chœur) Me leva pro seu bangalo Prends-moi dans ton bungalow
Manoel dos Reis Machado Manoel dos Reis Machado Leva morena me leva Prends-moi brunette, prends-moi
Criador da Regional Créateur de la Regional O hoje faz frio, amanhã faz calor Aujourd'hui il fait froid, demain il fera
Espalhando pelo mundo Propageant dans le monde entier chaud
Essa cultura national Cette culture nationale Leva morena me leva Prends-moi brunette, prends-moi
La Lae Lae La La Lae Lae La Me leva pro seu bangalo Prends-moi dans ton bungalow
(Coro) (Chœur) Leva morena me leva Prends-moi brunette, prends-moi
Lá no cais se batizou C'est sur le quai qu'il l'a baptisé Me leva pro baixo do seu cobertor Prends-moi sous ta couverture
A Capoeira Regional Capoeira Regional Leva morena me leva Prends-moi brunette, prends-moi
Espalhando pelo mundo Propageant dans le monde entier Me leva pro seu bangalo Prends-moi dans ton bungalow
Essa arte marcial Cet art martial Leva morena me leva Prends-moi brunette, prends-moi
La Lae Lae La La Lae Lae La Hoje sou pobre, amanhã sou doutor Aujourd'hui je suis pauvre, demain
(Coro) (Chœur) je serai docteur
Filhos de bimba, de Pastinha Fils de bimba, de Pastinha Leva morena me leva Prends-moi brunette, prends-moi
Angola e regional Angola et Regional Me leva pro seu bangalo Prends-moi dans ton bungalow
Todos são filhos de capoeira Tous sont de fils de capoeiristes
Nessa Roda tão legal Dans cette roda tellement géniale
La Lae Lae La La Lae Lae La
(Coro) (Chœur)

- 38 -
Luanda é Luanda é
----------(Versão 1)---------- ----------(Version 1)---------- ----------(Versão 4)---------- ----------(Version 4)----------
Luanda ê ê ê ! Meu boi Luanda ê ê ê ! Mon bœuf Luanda é meu boi, Luanda est mon bœuf
Luanda ê ê ê ! Pará Luanda ê ê ê ! Fort Luanda é para Luanda est fort
Ô Teresa samba deitada Oh Térésa danse la samba Tereza canta sentado Térésa chante assise
Ô Idalinha samba de pé Oh Idalinha danse la samba debout Oi Marina samba de pè Marina danse la samba debout
Ê lá no cais da Bahia Et au port de Bahia La no cais da Bahia Sur les bords de Bahia
Não tem lelê não tem nada Il n'y a pas de lelê, il n'y a rien Na roda de Capoeira Dans la roda de Capoeira
Nao tem lele nem lala Il n'y a ni lele ni lala Não tem lêlê não tem nada Il n'y a pas de lêlê, il n'y a rien
O la e la e la Oh la e la e la Oi, não tem lêlê nem lala Il n'y a ni lêlê ni lala
O lê lê Oh lê lê O la e la e la Oh la e la e la
O la e la e la Oh la e la e la O lê lê Oh lê lê
O lê lê Oh lê lê O la la e la la e la la e o la e la O la la ê la la ê la la ê o la ê la
O la la e la la e la la e o la e la O la la ê la la ê la la ê o la ê la
---------(Versão 2)---------- ---------(Version 2)---------- O la e Oh la ê
Luanda é o pandeiro Luanda é o pandeiro La la e la La la ê la
Luanda é para Luanda é fort O le le Oh lê lê
O Teresa canta sentada Oh Térésa chante assise La la e la La la ê la
Dalila samba de pé Dalila danse la samba debout
E la no cais da Bahia Et au port de Bahia
Na roda de capoeira Dans la roda de capoeira
Tem meia-lua e armada Il y a meia-lua et armada Maculêlê Maracatú* Maculêlê Maracatú
Rasteira e cabecada Rasteira et cabeçada
O la e la e la Oh la e la e la Quando meu filho nascer Quand mon fils naîtra
O lê lê Oh lê lê Vou perguntar pra parteira Je demanderai à la sage-femme
O la e la e la Oh la e la e la O que é que meu filho vai ser Ce que mon fils va devenir
O lê lê Oh lê lê Meu filho vai ser capoeira Mon fils va être capoeiriste
Capoeira capú Capoeira capú
---------(Versão 3)---------- ---------(Version 3)---------- Maculêlê, maracatu Maculêlê, maracatu
Luanda é o pandeiro Luanda é o pandeiro Não é karaté nem também kung-fu Ce n'est ni du karaté, ni du kung-fu
Luanda é para Luanda é fort Maculêlê, maracatu Maculêlê, maracatu
O Teresa canta sentada Oh Térésa chante assise Fui na bahia comer carurú# J'ai été à Bahia pour manger du caruru
O Marina samba de pé Oh Marina danse la samba debout Maculêlê, maracatu Maculêlê, maracatu
Foi la no cais da bahia C'était sur le port de Bahia Vim comer caruru e não como angu J'y suis allé pour manger du caruru et
Na roda de capoeira Dans la roda de capoeira non de l'angu+
Não tem lelê não tem nada Il n'y a pas de lelê, il n'y a rien Maculêlê, maracatu Maculêlê, maracatu
Nao tem lele nem lala Il n'y a ni lele ni lala
O la e la e la Oh la e la e la * Maracatú est une danse brésilienne d'origine + Angu est un plat du nord-est du Brésil du temps
O lê lê Oh lê lê africaine. Dans Pernambuco (Recife) c'est un de l'esclavage. Ce plat est préparé simplement avec
groupe à pied pendant le carnaval. du mais et de l'eau, avec du beurre ou de la graisse
O la e la e la Oh la e la e la # Légumes et crevettes spécialité de Bahia. animal.
O lê lê Oh lê lê

- 39 -
Magalenha rojão La fusée Magalenha Mandinga ia ia Mandinga ia ia
Vem magalenha rojão, Vient la fusée MMagalenha Mandinga ia ia Mandinga ia ia
Traz a lenha pro fogão, Met du bois dans la cuisinière, Mandinga io io Mandinga io io
Vem fazer armação. Pour faire un bon feu Eu sou mandingueiro de São Je suis un malin de São Salvador
Hoje é um dia de sol, Aujourd'hui est un jour ensoleillé, Salvador
Alegria de coió, Joie du coyote,
É curtir o verão Et aimer l'été Mandinga ia ia Mandinga ia ia
Vem magalenha rojão, Vient la fusée M Magalenha Mandinga io io Mandinga io io
Traz a lenha pro fogão, Met du bois dans la cuisinière, Berimbau tocou tocou Le berimbau jouait jouait
Vem fazer armação. Pour faire un bon feu
Hoje é um dia de sol, Aujourd'hui est un jour ensoleillé, Mandinga ia ia Mandinga ia ia
Alegria de coió, Joie du coyote, Mandinga io io Mandinga io io
É curtir o verão Et aimer l'été Filho de Luanda joga com io io Le fils de Luanda joue avec io io
Vem Magalenha rojão, Vient la fusée MMagalenha
Traz a senha pro fogão, Met du bois dans la cuisinière, Mandinga ia ia Mandinga ia ia
Te te te coração. Te te te le coeur Mandinga io io Mandinga io io
Hoje é um dia de sol, Aujourd'hui est un jour ensoleillé, Filho de Luanda joga com meu amor Le fils de Luanda joue avec mon
Alegria de xodó, Joie du cœur, amour
Meu dever de verão Mon droit de l’été
Vem Magalenha rojão, Vient la fusée M Magalenha
Traz a senha pro fogão, Met du bois dans la cuisinière,
Te te te coração. Te te te le coeur
Hoje é um dia de sol, Aujourd'hui est un jour ensoleillé,
Alegria de xodó, Joie du xodó,
Meu dever de verão Mon droit de l’été
Te te te te te te te te te te te te a a a Te te te te te te te te te te te te a a a
Te te te te te te te te te te te te a a a Te te te te te te te te te te te te a a a
O calango longo, O calango long,
Do calango da pretinha, Dieu calango petite déesse noire,
To cantando essa modinha Chantant de cette petite manière
Pra senhora se lembrar, Pour que la femme se rappelle
Daquele tempo que vivia lá Du temps où elle vivait
Na roça com uma filha Dans la relève avec une fille
Na barriga e outra filha pra cria Dans le ventre et une autre en vie
O calango longo, O calango
alango long,
Do calango da pretinha, Dieu calango
ango petite déesse noire,
To cantando essa modinha Chantant de cette petite manière
Pra senhora se lembrar, Pour que la femme se rappelle
Daquele tempo que vivia lá Du temps où elle vivait
Na roça com uma filha Dans la relève avec une fille
Na barriga e outra filha pra cria Dans le ventre et une autre en vie

- 40 -
Manduca da Praia Manduca da Praia
No Rio de Janeiro, si minha memoria Á Rio de Janeiro, si ma mémoire ne Nas eleições de São José ouviu-se Aux élections de São José, on a
nao falha, faillit pas, gritos e correrias entendu des cris et des pas de courses
O melhor capoeira foi Manduca da Le meilleur capoeiriste était Manduca Manduca na briga com « cinco » Manduca dans la lutte avec « cinq »
Praia da Praia romeiros armados de pau généraux armés de bâtons
No Rio de Janeiro, si minha Á Rio de Janeiro, si ma mémoire Deu cabeçada gingou deu armada Il donna une cabeçada ginga donna
memoria nao falha, ne faillit pas, une armada
O melhor capoeira foi Manduca da Le meilleur capoeiriste était Levou uma paulada se desnostreou Il donna une paulada si dévastatrice
Praia Manduca da Praia Desceu na rasteira subiu na ponteira Il descendit dans la rasteira remonta
saiu vencedor dans la ponteira et sortit vainqueur
Lê, lê, lê, lê, lê, lê, lê, lê, lá, lá, lá Lê, lê, lê, lê, lê, lê, lê, lê, lá, lá, lá (mandingueiro) (malicieux)
Lê, lê, lê, lê, lê, lê, lê, lê, lá, lá, lá Lê, lê, lê, lê, lê, lê, lê, lê, lá, lá, lá Mandigueiro era Manduca da Praia Manduca da Praia était malin

Mandigueiro era Manduca da Praia Manduca da Praia était malin Gesto compra samba de todos Il achetait la samba de toutes les
(mandingueiro) (malicieux) processos ele se safou manières qu’il pouvait
Mandigueiro era Manduca da Praia Manduca da Praia était malin (mandingueiro) (malicieux)
Mandigueiro era Manduca da Praia Manduca da Praia était malin
Começou sua carreira là no Il a commencé sa carrière dans une
lavadrinho dento de um currau laverie dans un «currau» Cidade nova no Rio de Janeiro Dans la nouvelle ville de Rio de Janeiro
Com todos diabinhos homens de Avec tous les hommes d'affaires Chegou um homem de portugal Arriva un homme du Portugal
negócio véreux Um deputado chamado Santana Un député appelé Santana
Da frequesia de Sâo José, tinha uma La «frequesia» de São José, avait une Invencivel brigão trocador de pau Un invicible brigant manieur de bâtons
banca banque Pro corou o Manduca o desfiou, Qui courait après Manduca pour le
Uma banca de peixe lá no mercado Une banque de poisson sur le marché vaincre,
perto do seu zé près de son «zé» Manduca é claro que açeitou Manduca est aussi clair que l’huile
Manduca da praia era um homem Manduca da Praia était un brigant No final desse ponto com muito Á la fin de ce conte
brigão Desconto fiquei sabendo Manduca Il est important de savoir que Manduca
Um pardo claro um valantão Un brun clair, un vaillant gahou vaincu
Feriu muita gente leve e gravemente e Il a blessé gravement de nombreuses (mandingueiro) (malicieux)
personnes Mandigueiro era Manduca da Praia Manduca da Praia était malin
Todas as vezes ele se salvou Toutes ces fois-là il s’est sauvé
(mandingueiro) (malicieux) Mandigueiro era Manduca da Praia Manduca da Praia était malin
Mandigueiro era Manduca da Praia Manduca da Praia était malin (mandingueiro) (malicieux)
Mandigueiro era Manduca da Praia Manduca da Praia était malin
De andar compassado, olhar confiado Démarche accélérée, regard confiant il
caus va temor va provoquer la peur
(mandingueiro) (malicieux)
Mandigueiro era Manduca da Praia Manduca da Praia était malin

- 41 -
Marinheiro só Marin solitaire Me leva pra Bahia Il me prend dans Bahia
Eu não sou daqui Je ne suis pas d'ici Ê me leva pra Bahia Éh il me prend dans Bahia
Marinheiro só Marin solitaire Ê leva pra Bahia Éh il prend dans Bahia
Eu não tenho amor Je n'ai pas d'amour Ê me leva pra Bahia Éh il me prend dans Bahia
Marinheiro só Marin solitaire Ê leva pra Bahia Éh il prend dans Bahia
Eu sou da Bahia Je viens de Bahia Ê me leva pra Bahia Éh il me prend dans Bahia
Marinheiro só Marin solitaire Ê leva pra Bahia Éh il prend dans Bahia
De São Salvador Je viens de São Salvador Ê me leva pra Bahia Éh il me prend dans Bahia
Marinheiro só Marin solitaire Ê leva pra Bahia Éh il prend dans Bahia
Marinheiro, marinheiro, Marin, marin
Marinheiro só Marin solitaire Vou conhecer, a Fazenda Estiva Je vais connaître, la Fazenda Estiva
Quem te ensinou a nadar Qui t'a appris à nager ? Na terra do Jacobina Dans la terre de Jacobina
Marinheiro só Marin solitaire Meu mestre veio de lá, Mon maître vient de là,
Foi o tombo do navio Était-ce le nauffrage du bateau ? Ê me leva pra Bahia Éh il me prend dans Bahia
Marinheiro só Marin solitaire (Coro) (Chœur)
Ou foi o balanço do mar Ou était-ce la marée de la mer ?
Marinheiro só Marin solitaire Côco mironga Noix de coco Mironga
La vem, la vem, Il s'en est allé, il s'en est allé Na Bahia chama dendê À Bahia il apelle le dendê
Marinheiro só Marin solitaire Dá o tempero ao Caruru Je le délaye au Caruru
Como ele vem façeiro Á quel point ça a été facile E também ao vatapá, E également au vatapá,
Marinheiro só Marin solitaire ê me leva pra Bahia Éh il me prend dans Bahia
Como todo de branco Tous en blanc (Coro) (Chœur)
Marinheiro só Marin solitaire
Com seu bonezinho Avec son petit chapeau Tem a casa de pedra Il y a la maison dans la pierre
Marinheiro só Marin solitaire Que foi cativeiro de escravo Où était captifs les esclaves
Onde o navio negreiro Là où le bateau négrier
Chegava na beira do mar, Arrivait par le bord de mer
ê me leva pra Bahia Éh il me prend dans Bahia
(Coro) (Chœur)

Lá tem macumba Là il y a macumba


No pé de iroco velho Au pied du vieil iroco
Na casa de Pai Xangô Dans la maison du Père Xangô
No Axé Opô Afonjá, Dans l'Axé Opô Afonjá,
ê me leva pra Bahia Éh il me prend dans Bahia
(Coro) (Chœur)

Minha Bahia Mon Bahia


Berço da cultura brasileira Berceau de la culture brésilienne
É terra de Mestre Bimba Est la terre de Maître Bimba
E tambem da capoeira E également de la capoeira
(Coro) (Chœur)

- 42 -
Mestre Bimba é o maior Maître Bimba est le meilleur Meu gunga chamou voce Mon gunga t’a appelé pour
pra jogar jouer
Quando eu pego minha viola Quand je prends ma viola
No Terreiro de Jesus Au Terreiro de Jesus Oi o meu gunga chamou vocé pra Oh mon gunga t’a appelé pour jouer
Me lembro de Bimba Je me rappelle de Bimba jogar iaia iaia iaia iaia
Ajoelhado no pé da Cruz Agenouillé au pied de la Croix O meu gunga chamou você pra Oh mon gunga t’a appelé pour
O São Bento Grande De Bimba Le São Bento Grande De Bimba jogar jouer
Regional De Bimba Regional De Bimba Oi o meu gunga chamou vocé pra Oh mon gunga t’a appelé pour jouer
Cavalaria De Bimba Cavalaria De Bimba jogar iaia iaia iaia iaia
A e Iuna De Bimba A et Iuna De Bimba (Coro) (Chœur)
Idalina De Bimba Idalina De Bimba
Santa Maria De Bimba Santa Maria De Bimba Oi o meu gunga fala alto Oh mon gunga parle fort
Amazonas De Bimba Amazonas De Bimba É «vozero» para danar Il est «vozero» pour blesser
Samba de roda De Bimba Samba de roda De Bimba Onde o meu gunga toca Là où mon gunga joue
Maculele De Bimba Maculele De Bimba Chama você pra jogar Il t’appelle pour jouer
As mulheres De Bimba Les femmes De Bimba
O berimbau De Bimba Le berimbau De Bimba Oi o meu gunga chamou você pra Oh mon gunga t’a appelé pour jouer
O São Bento Pequenho De Bimba Le São Bento Pequenho De Bimba jogar iaia iaia iaia iaia
Mestre Bimba é o maior Maître Bimba est le meilleur (Coro) (Chœur)
O io io ioo O io io ioo Oi o meu gunga chamou você pra Oh mon gunga t’a appelé pour jouer
Mestre Bimba é o maior Maître Bimba est le meilleur jogar iaia iaia iaia iaia
O io io ioo O io io ioo (Coro) (Chœur)
Mestre Bimba é o maior Maître Bimba est le meilleur
O io io ioo O io io ioo O meu berimbau me chama Oh mon gungam’appelle
Mestre Bimba é o maior Maître Bimba est le meilleur Faz meu corpo arrepiar Il me fait frissonner
O io io ioo O io io ioo Mais o meu gunga reclama Mais mon gunga se plaint
Mestre Bimba é o maior Maître Bimba est le meilleur Quando você não vai jogar Quand tu ne vas pa jouer
* le berimbau joue à chaque fois le rithme nommé ??
Oi o meu gunga chamou você pra Oh mon gunga t’a appelé pour jouer
jogar iaia iaia iaia iaia
(Coro) (Chœur)
Meu berimbau, instrumento Mon berimbau, instrument Oi o meu gunga chamou você pra Oh mon gunga t’a appelé pour jouer
jogar iaia iaia iaia iaia
genial génial (Coro) (Chœur)
Meu berimbau Mon berimbau
Ê viola tá na «caixola» Et la viola dans le «caixola»
Instrumento genial Instrument génial
O médio a repica Le medium réplice
Meu berimbau Mon berimbau
O meu gunga quem comanda a roda Mon gunga qui commande la roda
Você é fenomenal ! Tu es phénoménal !
Chama você para jogar T’appelles pour jouer
Meu berimbau Mon berimbau
Instrumento genial Instrument génial
Meu berimbau Mon berimbau
Você é fenomenal ! Tu es phénoménal !

- 43 -
Meu irmão Mon frère Moleque* é tu Tu es une canaille
Ás vezes me chamam de negro Á chaque fois qu’ils me traitent de nègre O não me chame de moleque Oh, ne me traite pas de canaille
Pensando que vão me humilhar Ils pensent qu’ils m’humilient Não me chame de moleque o yaya Ne me traite pas de canaille, oh ya ya
Mas o que eles não sabem Mais ce qu'ils ne savent pas O moleque que não sou eu Car je ne suis pas une canaille
E que só me fazem lembrar C’est que je me souviens seulement Quem me chamou de moleque Celui qui m’a traité de canaille
Que eu venho daquela raça Que je viens de cette race Foi Besouro Preto, Besouro morreu Ce fut Besouro Preto Besouro mourrut
Que lutou pra se libertar Qui a lutté pour sa liberté Oi é tu que e moleque Oh, c'est toi qui es la canaille
Que eu venho daquela raça Que je viens de cette race Moleque é tu Tu es une canaille
Que lutou pra se libertar Qui a lutté pour sa liberté É tu que é moleque C'est toi qui es la canaille
Que criou o maculelê Qui a créé le maculelê Moleque é tu Tu es une canaille
Que acredita no candomblé Qui croit en le Candomblé Cala boca, moleque Ferme ta bouche, canaille
Que tem o sorriso no rosto Qui a le sourire sur le visage Moleque é tu Tu es une canaille
A ginga no corpo e o samba no pé La ginga dans le corps et la samba Oi que eu te bato, moleque Je te frappe, canaille
aux pieds Moleque é tu Tu es une canaille
Que tem o sorriso no rosto Qui a le sourire sur le visage Eu te pego, moleque Je t'attrape, canaille
A ginga no corpo e o samba no pé La ginga dans le corps et la samba Moleque é tu Tu es une canaille
aux pieds Te castigo, moleque Je te punis, canaille
Que fez surgir uma danca Qui a fait surgir une danse Moleque é tu Tu es une canaille
Uma luta que pode matar Une lutte qui peut tuer Conforme a razão Comme tu devrais l'être
Capoeira arma poderosa La capoeira arme puissante Moleque é tu Tu es une canaille
Luta de libertação Lutte pour la libération Oi aqui tá o moleque Oh ici il y a une canaille
Brancos e negros na roda Blancs et noirs dans la roda Moleque é tu Tu es une canaille
Se abraçam como irmãos S’embrassent comme des frères Quem me chamou de moleque Qui me traite de canaille ?
Camarada o que é meu ? Camarade qui est mien ? Moleque é tu Tu es une canaille
É meu irmão C’est mon frère Eu te derrubo, moleque Je t'abats, canaille
Meu irmão do coracão Mon frère de cœur Moleque é tu Tu es une canaille
E meu irmão C’est mon frère Eu te jogo no chão Je te jette dans la saleté
Camarada o que é meu ? Camarade qui est mien ? Moleque é tu Tu es une canaille
É meu irmão C’est mon frère É você que é moleque C'est toi qui es la canaille
Meu irmão do coracão Mon frère de cœur Moleque é tu Tu es une canaille
E meu irmão C’est mon frère
* moleque (moh-LEH-keh) Un chant énergique accusant un joueur d'être un
Traduit par canaille; orphelin sans-abris. Des gamin (une canaille) méritant une punition.
centaines de ces enfants errent encore dans les
rues des favelas au Brésil. Ici le terme est plus
utilisé avec amour.

- 44 -
Movido pela capoeira Se déplacé à travers la Na Bahia tem À Bahia il y a
capoeira
Na Bahia tem À Bahia il y a
Eu sou movido pela capoeira | Je me suis déplacé à travers la Vou mandar buscar Je vais chercher à commander
capoeira |(X2) Um berimbau de ouro Un berimbau d'or
Eu sou movido pelo berimbau |(X2) Je me suis déplacé à travers le E ferro de engomar Et l'équipement de repassage
berimbau | Na Bahia tem, À Bahia il y a
Na ladainha de Angola Dans la ladainha de l'Angola vou mandar buscar Je vais chercher à commander
Nas quadras da regional Dans les quadras de la régional Um berimbau de ouro Un berimbau d'or
No gingar do capoeira Dans la ginga de la capoeira E ferro de engomar Et l'équipement de repassage
No toque do berimbau Dans le son du berimbau
(Coro) (Chœur) Na Bahia tem petróleo À Bahia il y a du pétrole
O mundo fica pequeno Le monde reste petit Tem cacao e tem dendê Il y a du cacao et du dendê
Quando a roda comenca Quand la roda commence Mas tambem tem capoeira Mais il y a également la capoeira
Expresso o meu sentimento J’exprime mon état d’âme Basta tu ir lá pra ver Il suffit de vous y rendre pour voir
Deixo o meu corpo falar Je laisse mon corps parler (Coro) (Chœur)
(Coro) (Chœur)
Ela e minha estrela guia C’est l’étoile qui me guide
E ela que vem e me leva C’est elle qui vient et me porte
Peco a dues e agradeco por ter J’ai péché et je suis reconnaissant de
Nem tudo que reluz e ouro Tout ce qui brille n’est pas
conhecido ela l’avoir connu de l’or
(Coro) (Chœur)
Ela e minha vida, C’est ma vie Nem tudo que reluz é ouro Tout ce qui brille n'est pas de l’or
E ela que me carrega C’est elle qui me charge Nem tudo que balança cai Tout ce qui se balance ne tombe pas
Ela e minha energia, C’est mon énergie, Nem tudo que reluz é ouro Tout ce qui brille n'est pas de l’or
Por isso eu levo ela C’est pour cela que je la porte Nem tudo que balança cai Tout ce qui se balance ne tombe
(Coro) (Chœur) pas
Eu comecei por brincadeira Je suis par me défouler Cai cai cai cai Tombe tombe tombe tombe
Comecei sem emocao J'ai commencé sans émotion
Mais depois a capoeira Plus tard la capoeira Capoeira balança mas não cai La capoeira se balance mais ne
Conquistou o meu coracao A conquis mon coeur tombe pas
(Coro) (Chœur) Cai cai cai cai Tombe tombe tombe tombe
O berimbau e quem me chama C’est le berimbau qui m’appelle
E a capoeira quem me leva Et la capoeira qui me porte Batuqueiro balança mas não cai Le batuqueiro se balance mais ne
E ao meu dues eu agradeco Je suis reconnaissant d’y avoir droit tombe pas
Ao lugar que me levar À l'endroit où elle me porte Cai cai cai cai Tombe tombe tombe tombe
(Coro) (Chœur)
Eu escolhi a capoeira J'ai choisi la capoeira Foi você quem me disse C'est toi qui m’as dit
Porque ela me escolheu Parce qu’elle m’a choisi Que filho de Bimba não cai Que les fils de Bimba ne tombent pas
Olhei pra ela ela sorriu J’ai regardé en elle elle souriait Cai cai cai cai Tombe tombe tombe tombe
E naquele instante me acolheu Et instantannément m’a acceuilli
(Coro) (Chœur)

- 45 -
Na beira do mar Dans Bahia il y a Nhem Nhem Nhem Ouin ouin ouin
----------(Versão 1)---------- ----------(Version
(Version 1)
1)---------- Nhem nhem nhem Ouin ouin ouin
Foi na beira do mar C’est au bord de mer O menino chorou Oh le bébé pleure
Foi na beira do mar C’est au bord de mer Nhem nhem nhem Ouin ouin ouin
Aprendí a jogar capoeira de angola Que j’ai appris à jouer la capoeira Porque não mamou Parce quil n'a pas été allaité
Angola Nhem nhem nhem Ouin ouin ouin
Na beira do mar Au bord de mer Sua mãe tá na feira Sa maman est au marché
Nhem nhem nhem Ouin ouin ouin
Oi na beira do mar C’est au bord de mer Cala boca menino Ferme ta bouche bébé
Oi na beira do mar C’est au bord de mer Nhem nhem nhem Ouin ouin ouin
Aprendí a jogar Capoeira de angola Que j’ai appris à jouer la capoeira O menino é danado Oh bébé espiègle
Angola Nhem nhem nhem Ouin ouin ouin
Na beira do mar Au bord de mer O menino é malvado Oh méchant bébé
Nhem nhem nhem Ouin ouin ouin
---------(Versão 2)---------- ---------(Version
(Version 2)
2)---------- O menino chorou Le bébé pleure
Salve o Rio de Janeiro Vive Rio de Janeiro Nhem nhem nhem Ouin ouin ouin
Lugar bom de se morar Lieu où il fait bon vivre Chorou chorou Pleure pleure
Se o caboclo é mandingueiro Si un caboclo est malin Nhem nhem nhem Ouin ouin ouin
Ele joga ligeiro na beira do mar Il joue rapidement au bord de mer
Na beira do mar, na beira do mar Au bord de mer, au bord de mer Ce chant est peut-être chanté quand un capoeiriste
est particulièrement « joueur ».
Vou jogar capoeira na beira do mar Je vais faire de la capoeira au bord de
mer
Na beira do mar, na beira do mar Au bord de mer, au bord de mer
Capoeira mandinga na beira do mar Capoeira mandinga au bord de mer No Mercado Modelo* Au Mercado Modelo
Na beira do mar, na beira do mar Au bord de mer, au bord de mer
É no Rio de Janeiro na beira do mar Et à Rio de Janeiro au bord de mer No Mercado Modelo Au Mercado Modelo
Na beira do mar, na beira do mar Au bord de mer, au bord de mer Tem acarajé# Ils ont de l'acarajé
Capoeira ligeira na beira do mar Capoeira rapide au bord de mer No Mercado Modelo Au Mercado Modelo
Na beira do mar, na beira do mar Au bord de mer, au bord de mer Tem acarajé Ils ont de l'acarajé
Yo yo yo yo yo Modelo Yo yo yo yo yo Modelo
Yo yo yo yo yo Modelo Yo yo yo yo yo Modelo
É Seu Pastinha é guerreiro Et Mr Pastinha, c’est un guerrier
É mestre Bimba é guerreiro Et maître Bimba, c’est un guerrier
Yé yé yé é guerreiro Yé yé yé c’est un guerrier
Yé yé yé é guerreiro Yé yé yé c’est un guerrier
* Le « Mercado Modelo » est un marché qui se
trouve sur le port de Salvador de Bahia.

# petits pois noirs frits vendus dans les rues


de Bahia avec une sauce aux crevettes.

- 46 -
Ô â ô â ei Oh, ah, oh, ah, eh O capoeira e o pescador Capoeiriste et pêcheur
Ô â ô â ei Oh, ah, oh, ah, eh Mare me leva e, mare me traz La mer me prend, la mer me ramène
Eu vou bater Je vais frapper Mare me leva e, mare me traz La mer me prend, la mer me ramène
quero ver cair Je veux voir tomber Mare me leva e, mare me traz La mer me prend, la mer me ramène
Ô â ô â ei Oh, ah, oh, ah, eh Mare me leva e, mare me traz La mer me prend, la mer me ramène
Eu vou bater Je vais frapper A vida do Capoeira La vie du capoeiriste
quero ver cair Je veux voir tomber ö como a do pescador Est comme celle du pêcheur
Ô â ô â ei Oh, ah, oh, ah, eh A onda balança o barco Les vagues secouent le bateau
Topei J'ai cogné E a ginga o jogador Et la ginga secoue le capoeiriste
quero ver cair Je veux voir tomber (Coro) (Chœur)
Ô â ô â ei Oh, ah, oh, ah, eh A noite olho as estrelas La nuit est étoilée
Quero ver Je veux voir Para me orientar Pour me guider
quero ver cair Je veux voir tomber Bom Jesus dos navegantes C'est le Bon Jesus des navigateurs
Ô â ô â ei Oh, ah, oh, ah, eh ö quem me guia pelo mar Qui me guide sur la mer
Eu aprendí J'ai appris (Coro) (Chœur)
com Pastinha avec Pastinha O vento soprou nas velas Le vent souffle les bougies
Ô â ô â ei Oh, ah, oh, ah, eh Carregando a minha nau Chargeant mon navire
A jogar de capoeira Á jouer de la capoeira Na roda da Capoeira Dans la roda de Capoeira
Ô â ô â ei Oh, ah, oh, ah, eh Quem me guia é o berimbau Le berimbau me guide
Puxa puxa, Tire-le, tire-le, (Coro) (Chœur)
Leva leva Prends-le, prends-le Âs vezes a pesca é boa Parfois pêcher c'est bien
Ô â ô â ei Oh, ah, oh, ah, eh Âs vezes o jogo é bom Parfois le jeu est bien
Eu vou bater Je vais frapper Mas quando nada dá certo Mais quand rien ne va
quero ver cair Je veux voir tomber Eu volto a tentar entao Je refais une tentative
Ô â ô â ei Oh, ah, oh, ah, eh (Coro) (Chœur)
Na rede vem a traira* Dans les filets il y a des trairas
Ce chant suggère un certain esprit de combat dans Um peixa que morder a mão Un poisson qui mord la main
la roda, exprimé par la joie de voir tomber l'autre.
Na roda brilha a navalha# Dans la roda brille la lame
E o cinco Salomão Et cinq Salomon+

*Une sorte de poisson pré-historique très féroce. + C'est un pentagramme (comme un rythme de avec
sa machoire noire pleine de dents tranchantes.
# Une lame-gilette. Plusieurs capoeristes l'utilisaient capoeira) pour éviter les étrangers dans la roda. Des
dans les combats et dans les rodas. images de l'académie de Maître Bimba montrent
cinq Salomon sur le mur.

- 47 -
Ole le le capoeira ligeira Ole le le capoeira rapide Olha pomba voôu Regarde la colombe s'est
envolée
Ole le le le le o capoeira ligeira Ole le le le le o capoeira rapide
Ole le le le le a capoeira Senzala Ole le le le le a capoeira Senzala Olha pomba voôu Regarde la colombe s'est envolée,
Ole le le le le o capoeira ligeira Ole le le le le o capoeira rapide Pomba voôu La colombe s'est envolée
Ole le le le le a capoeira Senzala Ole le le le le a capoeira Senzala A pomba voôu, La colombe s'est envolée,
Capoeira ligeira e brasileira Capoeira rapide et brésilienne Gavião pegou Le faucon l'a atrrapé
Capoeira Senzala Capoeira Senzala Pomba voôu, La colombe s'est envolée,
Pomba voôu La colombe s'est envolée,
Pomba voôu, La colombe s'est envolée,
Voôu voôu S’est envolée s’est envolée
Olha o negro sinhà Regarde ce nègre, miss Pomba voôu, La colombe s'est envolée,
Pomba voôu La colombe s'est envolée,
Olha o negro sinhà Regarde ce nègre, miss
Olha là o negro Regarde ce nègre Ce chant peut être chanté à un moment crucial de la
Olha o negro sinhà Regarde ce nègre, miss roda. Peut-etre qu'un capoeiriste a vraiment énervé
Mas que negro danado Quel nègre fâché ché un autre, il est temps de quitter la roda. Ou, le jeu
devient « dur » et la colombe (la paix) s'est envolée.
Olha o negro sinhà Regarde ce nègre, miss
Esse nego è valente Quel brave nègre
Olha o negro sinhà Regarde ce nègre, miss
Oi me pega esse nego Oh, je prendrai ce nègre
Olha o negro sinhà Regarde ce nègre, miss
E derruba no chão Et le jetterai par terre
Olha o negro sinhà Regarde ce nègre, miss Ó ligeiro* Oh rapide
Esse nego è um cão Ce nègre est un chien
Oi ligeiro, ligeiro Oh rapide, rapide
Olha o negro sinhà Regarde ce nègre, miss
Paranà Paranà
Mas Castiga esso nego Punis ce nègre
Bimba é ligeiro Bimba est rapide
Olha o negro sinhà Regarde ce nègre, miss
Paranà Paranà
Mas conforme a razão Mais fais le bien
E Pastinha é ligeiro Et Pastinha est rapide
Olha o negro sinhà Regarde ce nègre, miss
Paranà Paranà
Ele é Capoeira C'est la capoeira
Eu também sou ligeiro Je suis rapide aussi
Olha o negro sinhà Regarde ce nègre, miss
Paranà Paranà
Ele é da Bahia Il vient de Bahia
Capoeira é ligeiro La capoeira est rapide
Olha o negro sinhà Regarde ce nègre, miss
Paranà Paranà
Olha là o nego Regarde par-là là le nègre
Maculêlê é ligeiro Le maculêlê est rapide
Olha o negro sinhà Regarde ce nègre, miss
Paranà Paranà
Esse nego è ligeiro Ce nègre est rapide
Olha o negro sinhà Regarde ce nègre, miss * Deux significations :
Esse nego è Limão Ce nègre c'est Limão 1) rapide et malin
Olha o negro sinhà Regarde ce nègre, miss 2) une bonne techniqu e en Capoeira.
Esse nego è safado Ce nègre est effronté
Olha o negro sinhà Regarde ce nègre, miss
Esse nego è um cão Ce nègre est un chien

- 48 -
O me da meu dinheiro Donne-moi mon argent O nega* que vende aí Oh négresse qui vend là
O me da meu dinheiro, Donne-moi mon argent, O nega que vende aí Oh négresse qui vend là
Me da meu dinheiro, valentão Donne-moi mon argent, mon brave Que vende aí, o que vende aí Qui vend là, oh qui vend là
Me da meu dinheiro, valentão, Donne-moi mon argent, mon brave, O nega que vende aí Oh négresse qui vend là
O no meu dinheiro, Oh mon argent, Vende arroz e camarão Vendant du riz et des crevettes
Ninguem põe a mão Personne n'y touche O nega que vende aí Oh négresse qui vend là
O me da meu dinheiro, Donne-moi mon argent, Vende arroz do Maranhão# Vend du riz de Maranhão
Me da meu dinheiro valentão Donne-moi mon argent mon brave O nega que vende aí Oh négresse qui vend là
Eh me da meu dinheiro, Donne-moi mon argent,
Que no meu dinheiro ninguem põe a Parce que personne ne touche * Une femme noire
# État du nord du Brésil
mão mon argent
O me da meu dinheiro, Donne-moi mon arg ent,
Me da meu dinheiro valentão Donne-moi mon argent mon brave
Que eu dou uma rasteira Parce que je te donne une rasteira O nome de meu povo Le nom de mon peuple
Te ponho no chão Je te mets par terre
O me da meu dinheiro, Donne-moi mon argent Senzala, é o nome do meu povo ioio, Senzala, c’est le nom de mon peuple
Me da meu dinheiro valentão Donne-moi mon argent mon brave ioio,
É minha bandeira iaia, C’est mon drapeau iaia,
É minha capoeira C'est ma capoeira
Onça morreu Le jaguar est mort Senzala, é o nome do meu povo Senzala, c’est le nom de mon
ioio, peuple ioio,
A onça morreu, o mato é meu Le jaguar est mort, la forêt est mienne
É minha bandeira iaia, C’est mon drapeau iaia,
O mato é meu, o mato é meu La forêt est mienne, la forêt est
É minha capoeira C'est ma capoeira
mienne
A onça morreu, o mato é meu Le jaguar est mort, la forêt est
Um sonho que hoje se realizou, Un rêve qui aujourd'hui c’est réalisé,
mienne
Uma familia de guerreiros, Une famille de guerriers,
O mato é meu, o mato é meu La forêt est mienne, la forêt est
Capoeira eu sou da Senzala ! Capoeiriste je suis de Senzala !
mienne
Senzala Senzala
(Coro) (Chœur)

Onde vai Caiman Où Caiman est allé ? Me chama, nessa roda eu quero Il m’appelle, dans cette roda je veux
estar, être,
Onde vai Caiman Où Caiman est allé ? Seu Bimba já falou, Mr Bimba a déjà parlé,
Caiman vai Caiman Caiman s'en est allé, Caiman Se é capoeira vem jogar ! S’il est capoeiriste il vient jouer !
Onde vai Caiman Où Caiman est allé ? (Coro) (Chœur)
Vai para ilha de mare Il est allé sur l’île Maré
Onde vai Caiman Où Caiman est allé ? O nome te revelea da onde eu sou, Le nom te fait connaître mes origines,
Sou da familia guerreira, Je suis d’une famille guerrière,
Sou da capoeira Senzala ! Je suis de capoeira Senzala !
Senzala Senzala
(Coro) (Chœur)
- 49 -
O que é berimbau? Qu'est ce qu'un berimbau ? Palma de Bimba L’applaudissement de
Bimba
O que é berimbau? Qu'est ce qu'un berimbau ?
Uma cabaça, um arame e um Une calebasse, un fil de fer et A palma estava errada L’applaudissement n’est pas juste
pedaço de pau un baton en bois Bimba parou outra vez Bimba arrêta de nouveau
O que gosto de tocar berimbau, uma Quel plaisir de jouer du berimbau, une Bata esta palma direito Applaudissez correctement
cabaça, um arame e um pedaço de calebasse, un fil de fer et un baton en A palma de Bimba e um, dois, tres L’applaudissement de Bimba c’est un,
pau. O que é berimbau? bois. Qu'est ce qu'un berimbau ? deux, trois
Uma cabaça, um arame e um Une calebasse, un fil de fer et
pedaço de pau un baton en bois Olha a palma de Bimba Regarder l’applaudissement de Bimba
E um, dois, tres C’est un, deux, trois
Olha a palma de Bimba Regarder l’applaudissement de Bimba
E um, dois, tres C’est un, deux, trois
O sim sim sim Oh oui, oui, oui
Se voce e devoto de Bimba Si vous etês voué à Bimba
Oh sim, sim, sim Oh oui, oui, oui
Na roda ele vai lhe ajudar Dans la roda il va l’aider
Oh não, não, não Oh non, non, non
Mas se nao e, sai correndo Mais si non, laisse courir
Mais hoje tem amanhã não Ce que tu as aujourd'hui ne restera pas
Que a roda ta aberta, o bicho vai Comme la roda est déjà ouverte, il va
Mais hoje tem amanhã não Ce que tu as aujourd'hui ne restera pas
pegar prendre la bête
(Coro) (Chœur)
(Coro) (Chœur)
Mais hoje tem amanhã não Ce que tu as aujourd'hui ne restera pas
Olha pisada de Lampião* Regarde les pas de Lampião
A quadra estava errada La quadra n’est pas juste
(Coro) (Chœur)
Bimba parou outra vez Bimba arrêta de nouveau
Mais hoje tem amanhã não Ce que tu as aujourd'hui ne restera pas
Cante esta quadra direito Chanter cette quadra correctement
Mais hoje tem amanhã não Ce que tu as aujourd'hui ne restera pas
A palma de Bimba e um, dois, tres L’applaudissement de Bimba c’est un,
(Coro) (Chœur)
deux, trois
Oh não, não, não Oh non, non, non
(Coro) (Chœur)
Oh sim, sim, sim Oh oui, oui, oui
A Iuna estava errada La Iuna n’est pas juste
Bimba falou outra vez Bimba a repris la parole
Nao matrate esta ave moleque Ne maltraitez pas cette avé canaille
E a palma de Bimba e um, dois, tres Et l’applaudissement de Bimba c’est
un, deux, trois
(Coro) (Chœur)

A ginga estava errada La ginga n’est pas juste


Bimba parou outra vez Bimba arrêta de nouveau
O ginga bonito moleque La belle ginga canaille
E a palma de Bimba e um, dois, tres Et l’applaudissement de Bimba c’est
un, deux, trois
(Coro) (Chœur)

- 50 -
Parabéns pra você Félicitation à toi Paraná é Paraná é
Parabéns pra você Félicitation à toi Vou dizer minha mulher, Paranà Je vais dire à ma femme, Paranà
Neste data querida En cette date bien-aimée Capoeira me venceu, Paranà La capoeira m'a vaincu, Paranà
Muitas felicidades Pleins de joie Paranà ê, Paranà ê, Paranà Paranà ê, Paranà ê, Paranà
Muitos anos de vida Et longue vie E la quis bater pè firme, Paranà Elle veut frapper son pied fort, Paranà
Parabéns pra você Félicitation à toi Isso não aconteceu, Paranà Ça ne se passait pas, Paranà
Neste data querida En cette date bien-aimée Paranà ê, Paranà ê, Paranà Paranà ê, Paranà ê, Paranà
Muitas felicidades Pleins de joie Oh Paranàuê, Paranà Oh Paranàuê, Paranà
Muitos anos de vida Et longue vie Paranàuê, Paranà Paranàuê, Paranà
Paranà ê, Paranà ê, Paranà Paranà ê, Paranà ê, Paranà
Le Joyeux anniversaire brésilien. Assim dera que o morro, Paranà J'arrêterais dans le quartier, Paranà
Se mudou para a cidade, Paranà S’il bougeait dans la ville, Paranà
Paranà ê, Paranà ê, Paranà Paranà ê, Paranà ê, Paranà
É batuque todo dia, Paranà Il y a du batuque tous les jours, Paranà
Para roda capoeira Arrête la roda de capoeira Mulata de qualidade, Paranà Et de belles femmes, Paranà
Paranà ê, Paranà ê, Paranà Paranà ê, Paranà ê, Paranà
Para roda capoeira, para vai ter que Arrete la roda de capoeira, parce
Vou mimbora pra Bahia, Paranà Je m'en irai à Bahia, Paranà
parar qu'elle doit s'arrêter
Eu aqui não fico não, Paranà Je ne resterai pas ici, Paranà
Eu não para roda capoeira Je n'arrêterai pas la roda de capoeira
Paranà ê, Paranà ê, Paranà Paranà ê, Paranà ê, Paranà
Que cavalaria acabou de chegar Parce que la police vient juste d'arriver
Se não for essa semana, Paranà Si ce n'est pas cette semaine, Paranà
Para roda capoeira, para vai ter Arrête la roda de capoeira, parce
É a semana que vem, Paranà Ce sera la semaine prochaine, Paranà
que parar qu'elle doit s'arrêter
Paranà ê, Paranà ê, Paranà Paranà ê, Paranà ê, Paranà
Eu não para roda capoeira Je n'arrêterai pas la roda de capoeira
Dou nó e escondo a ponta, Paranà Je fais un noeud et cache le bout,
Os homens tão armado, ele vai te Ils sont armés, il te tuera
Paranà
matar Ninguem sabe desatar, Paranà Personne ne sait le défaire, Paranà
Para roda capoeira, para vai ter Arrête la roda de capoeira, parce
Paranà ê, Paranà ê, Paranà Paranà ê, Paranà ê, Paranà
que parar qu'elle doit s'arrêter
Eu sou braço de marè, Paranà Je suis un bras de mer, Paranà
Eu não para dejeito nenhum Je n'arrêterai jamais
Mas eu sou marè sem fim, Paranà Mais je suis la mer sans fin, Paranà
Sou filho de Ogum e de pai Oxalá Je suis un fils de Ogum, mon père est
Paranà ê, Paranà ê, Paranà Paranà ê, Paranà ê, Paranà
Oxalá
Para roda capoeira, para vai ter Arrête la roda de capoeira, parce
que parar qu'elle doit s'arrêter
Eu não para sou cabra ligeiro Je n'arrêterai pas, je suis un gars Peixe pulo na maré Le poisson saute dans la
rapide
un malin né, faisant un salto
mer
Nasci mandingeiro, dou salto mortal
Para roda capoeira, para vai ter Arrête la roda de capoeira, parce Oi peixe pulo na maré
qu'elle doit s'arrêter Oh le poisson saute dans la mer
que parar Oi peixe pulo na maré
Je n'arrêterai pas, je le ferai encore Oh le poisson saute dans la mer
Eu não para repito de novo Oi peixe pulo na maré
Ce jeu de personnes continuera Oh le poisson saute dans la mer
Esse jogo de povo é vai continuar Oi peixe pulo na maré
Arrête la roda de capoeira, parce Oh le poisson saute dans la mer
Para roda capoeira, para vai ter O maré o o maré
qu'elle doit s'arrêter Oh la mer, oh, oh la mer
que parar O maré o o maré Oh la mer, oh, oh la mer

- 51 -
Pela capoeira eu poder À travers la capoeira je Pisada de Lampião Les pas de Lampião
jogar peux jouer
É, é, é, zum, zum, zum Éh, éh, éh, zum, zum, zum
Ao meu mestre muito obrigado À mon maître merci beaucoup Olha a pisada de Lampião Regarde les pas de Lampião
Pela capoeira eu poder jogar À travers la capoeira je peux jouer É, é, é, zum, zum, zum Éh, éh, éh, zum, zum, zum
Pelo au, pelo s-dobrado Avec une au et avec un ss-dobrado Lampião desceu a serra Lampião est descendu de la montagne
Pela capoeira eu poder jogar Á travers la capoeira je peux jouer É, é, é, zum, zum, zum Éh, éh, éh, zum, zum, zum
Ao meu Deus muito obrigado À mon Dieu merci beaucoup Pra buscar Maria Bonito Pour chercher Maria Bonito
Pela capoeira eu poder jogar À travers la capoeira je peux jouer É, é, é, zum, zum, zum Éh, éh, éh, zum, zum, zum
Pelo au, pelo s-dobrado Avec une au et avec un ss-dobrado Pra ajudar fugir da polícia Pour l’aider à fuir la police
Pela capoeira eu poder jogar À travers la capoeira je peux jouer
Aos meus amigos muito obrigado À mes amis merci beaucoup
Pela capoeira eu poder jogar À travers la capoeira je peux jouer
Pelo au, pelo s-dobrado Avec une au et avec un ss-dobrado
Pisa no massapé* Marche sur le massapé et
Pela capoeira eu poder jogar À travers la capoeira je peux jouer escorrega glisse
Mestre Bimba muito obrigado Maître Bimba merci beaucoup
Pela capoeira eu poder jogar À travers la capoeira je peux jouer Quem não sabe andar Il ne sait pas comment marcher
Pelo au, pelo s-dobrado Avec une rau et avec un ss-dobrado Pisa no massapé escorrega Il marche sur le massapé et glisse
Pela capoeira eu poder jogar À travers la capoeira je peux jouer Pisa no massapé escorrega Il marche sur le massapé et glisse
Pisa no massapé escorrega Il marche sur le massapé et glisse
Quem não sabe andar Il ne sait pas comment marcher
Pisa no massapé escorrega Il marche sur le massapé et glisse
Pisa caboclo* Marche caboclo
* Argile dure et mouillée
Pisa caboclo quero ver você pisar Marche caboclo, je veux te voir
marcher
Pisa lá que eu piso cá Marche là où j'ai marché
Quero ver você pisar Je veux te voir marcher
Por favor não maltrate esse S'il vous plait ne maltraitez
Pisa caboclo quero ver você pisar Marche caboclo, je veux te voir nego pas ce nègre
marcher
Na batido do meu gunga Avec le rythme de mon gunga Por favor não maltrate esse nego S'il vous plait ne maltraitez pas ce
Quero ver você pisar Je veux te voir marcher nègre
(Coro) (Chœur) Esse nego foi quem me ensinou Ce nègre qui m'a enseigné
Pisa lá que eu piso cá Marche là où j'ai marché Esse nego da calça rasgada, camisa Ce nègre au pantalon déchiré et
Quero ver você pisar Je veux te voir marcher furada T-shirt troué
(Coro) (Chœur) Ele é meu professor C'est mon professeur
Na batido do meu gunga Avec le rythme de mon gunga Por favor não maltrate esse nego S'il vous plait ne maltraitez pas ce
Quero ver você pisar Je veux te voir marcher nègre
(Coro) (Chœur) Esse nego foi quem me ensinou Ce nègre qui m'a enseigné
Esse nego da calça rasgada, Ce nègre au pantalon déchiré
*Caboclo : métisse indigène et africain. camisa furada et T-shirt troué
Ele é meu professor C'est mon professeur

- 52 -
Pra lavar minha roupa não Je n'ai pas de savon pour Princesa Isabel*, princesa Princesse Isabelle,
tem sabão laver mes vêtements Isabel princesse Isabelle
Pra lavar minha roupa não tem Je n'ai pas de savon pour laver Onde está a liberdade, Où est la liberté
sabão, mes vêtements, Se a algema não se quebrou, Si les chaînes ne sont pas cassées ?
O não tem sabão, colega não Je n'ai pas de savon, mon ami non O negro quer felicidade, Le nègre veut de la joie
Pra lavar minha roupa não tem Je n'ai pas de savon pour laver O negro também quer ser doutor Le nègre veut aussi être docteur
sabão, mes vêtements, Princesa Isabel, princesa Isabel, Princesse Isabelle, princesse Isabelle,
O não tem sabão, colega não Je n'ai pas de savon, mon ami non Liberdade do negro só tá no papel. La liberté du nègre est seulement sur
Pra lavar minha roupa não tem Je n'ai pas de savon pour laver le papier.
sabão, mes vêtements Princesa Isabel, princesa Isabel, Princesse Isabelle, princesse
O não tem sabão, dinheiro não Je n'ai ni savon,, ni argent Isabelle,
Pra lavar minha roupa não tem Je n'ai pas de savon pour laver Liberdade do negro só tá no papel La liberté du nègre est seulement sur
sabão, mes vêtements le papier
O não tem sabão, colega não Je n'ai pas de savon, mon ami non Princesa Isabel, princesa Isabel, Princesse Isabelle, princesse
Pra lavar minha roupa não tem Je n'ai pas de savon pour laver Isabelle,
sabão, mes vêtements Onde está a liberdade, Où est la liberté,
O não tem sabão, dinheiro não Je n'ai ni savon,, ni argent Mas onde está a liberdade, Mais où est la liberté,
Pra lavar minha roupa não tem Je n'ai pas de savon pour laver Se a algema não se quebrou, Si les chaînes ne sont pas cassées ?
sabão, mes vêtements O negro quer felicidade, Le nègre veut de la joie
O não tem sabão, colega não Je n'ai ni savon,, mon ami non O negro também quer ser doutor Le nègre veut aussi être docteur
Pra lavar minha roupa não tem Je n'ai pas de savon pour laver Princesa Isabel, princesa Isabel, Princesse Isabelle, princesse Isabelle,
sabão, mes vêtements Liberdade do negro só tá no papel. La liberté du nègre est seulement sur
O não tem sabão, dinheiro não Je n'ai ni savon,, ni argent le papier
Princesa Isabel, princesa Isabel, Princesse Isabelle, princesse
Isabelle,
Liberdade do negro só tá no papel La liberté du nègre est seulement sur
le papier
Preta* Calunga# Calunga noire *Princesse Isabel a signé la Golden Law qui
abolissait l'esclavage en 1888. C'est ce qu'on
enseigne au Brésil mais beaucoup pense que c'est
É Preta, é preta, é preta calunga Noire, noire, noire calunga faux. C'est ce dont parle ce chant.
Capoeira é preta calunga La Capoeira est noire, calunga
É Preta, é preta, é preta calunga Noire, noire, noire, calunga
Berimbau é preta calunga Le berimbau est noir, calunga
É Preta, é preta, é preta calunga Noire, noire, noire, calunga
Capoeira é preta calunga La Capoeira est noir, calunga

* Noire : Á prendre comme un compliment Ce chant rappelle aux gens les origines de la
Capoeira.
# Pendant le festival afro-brésilien de danse de
Maracatu, un calunga, une poupée représentant
les déesses tribales paradent.

- 53 -
Que barulho é esse ? Quel est ce bruit ? Quebra policia tambem On casse la police aussi
Que barulho é esse é um tal de zum Quel est ce bruit est-ce une sorte de Vamos quebra um poquino Allons casser un petit peu
zum zum ? bzzz bzzz bzz ? Bem devagarina Bien lentement
Que barulho é esse é um tal de zum Quel est ce bruit est-ce une sorte Pra nao se cansar Pour ne pa se fatiguer
zum zum ? de bzzz bzzz bzz ? Mas se a policia chega Mais si la police arrive
Quebra policia tambem On casse la police aussi
Foi o Manduca da praia que acabou C’était Manduca da Praia qui terminait Oh, quebra policia tambem Oh, on casse la police aussi
de matar um d’en tuer un Quebra policia tambem On casse la police aussi
Foi o Manduca da praia que acabou C’était Manduca da Praia qui A mea lua e a ponteira La mea lua et la ponteira
de matar um terminait d’en tuer un Quebra policia tambem Casse la police aussi
Quando a policia chegou foi um tal de Lorsque la police est arrivée, c'était
auê, auê une sorte de auê, auê
Quando a policia chegou foi um tal Lorsque la police est arrivée, c'était Quem é voce Qui es-tu ?
de auê, auê une sorte de auê, auê
Quem é você, quem vem de la, Qui es-tu, qui va là ?
Vamo simbora seu moço que essa Allons-y jeune homme car ce combat Quem é você, quem vem de la Qui es-tu, qui va là ?
briga é pra vale est pour la bonne cause Sou da Bahia, vim me apresentar Je suis de Bahia, je suis venu me
Vamo simbora seu moço que essa Allons-y jeune homme car ce présenter
briga é pra vale combat est pour la bonne cause Sou da Bahia, vim me apresentar Je suis de Bahia, je suis venu me
présenter
A mueda, um arame, a cabaça e um Une pierre, un fil, une calebasse et
pedaço de pau un bâton
Quebra Gereba* Casse le Gereba Meu berimbau só faz assim Mon berimbau est ainsi fait
Meu berimbau só faz assim Mon berimbau est ainsi fait
Oia quebra, Gereba Éh, casse le Gereba Meu berimbau só toca assim Mon berimbau joue ainsi
Quebra Casse-le Meu berimbau só faz assim Mon berimbau est ainsi fait
Oia quebra, oia quebra Éh casse-le, éh casse-le Tim tim tim dong dong, tim tim tim Tim tim tim dong dong, tim tim tim
Quebra Casse-le dong dong dong dong
Eu quero ver quebrar Je veux le voir casser Meu berimbau só faz assim Mon berimbau est ainsi fait
Quebra Casse-le Tim tim dong, tim tim tim dong dong Tim tim dong, tim tim tim dong dong
Oia quebra daí Éh casse-le par-ici Meu berimbau só faz assim Mon berimbau est ainsi fait
Quebra Casse-le
Oia quebra de lá Éh casse-le par-là
Quebra Casse-le
Vou quebrar tudo hoje Je casserai tout aujourd'hui
Quebra Casse-le
Amanhã quem que quebra Demain qui cassera
Quebra Casse-le
Oia quebra Gereba Éh casse-le Gereba
Quebra Casse-le  * Gereba (jeh-DEH-bah) C'est le prénom d'une
personne populaire. Ca peut aussi faire référence au
« melon », et au sexe masculin.

- 54 -
Quem jogo Qui joue Quexada Armada Aù Quexada Armada Aù
Quem jogo, jogo Qui joue, joue Ouvi un som diferente J'ai entendu un son différent
Quem nao jogo, nao jogo mais Qui ne joue pas, ne jouera plus Chegei mais perto para ouvir Il y avait plusieurs sons à entendre
Quem jogo, jogo Qui joue, joue Era uma roda de gente C'était une roda de personnes
Quem nao jogo, nao jogo mais Qui ne joue pas, ne jouera plus Cantando, jogando,e eu nâo resisti Chantant, jouant, et je n'ai pas résisté

Ce chant est chanté vers la fin de la roda pour Queixada Armada Aú Quexada Armada Au
rappeler à ceux qui n'ont pas joué que c'est leur
dernière chance. Meia lua e corta carpim Meia lua et corta carpim
Queixada Armada Aú Quexada Armada Au
Meia lua e corta carpim Meia lua et corta carpim

Quem vem lá sou eu Qui va là ? C'est moi Essa tal capoeira nâo sai mais de mim Cette capoeira fait partie de moi
Essa tal capoeira nâo sai mais de Cette capoeira fait partie de moi
Quem vem lá sou eu, 'est moi
Qui va là ? C'est mim
Quem vem lá sou eu Qui va là ? C'est
'est moi
Berimbau bateu, capoeira sou eu Le berimbau jouait, je suis capoeiriste Per mundo inteira o me homem que Dans le monde entier l’hoçmme que
Quem vem lá sou eu, Qui va là ? C'est
'est moi era je suis
Quem vem lá sou eu Qui va là ? C'est
'est moi Mestre Bimba toca Maitre Bimba joue
Berimbau bateu, capoeira sou eu Le berimbau jouait, je suis Me disse e a capoeira Il me dit que la capoeira
capoeiriste So que aprender vaiter que trenar Si je veux l’apprendre il va falloir
Eu venho de longe, venho da Bahia Je viens de loin, je viens de Bahia m’entrainer
Jogo capoeira, capoeira sou eu Je joue de la capoeira, je suis la
capoeira Um son um toque e uma ginga Un son, une sonorité et une ginga
Quem vem lá sou eu, 'est moi
Qui va là ? C'est Meia lua e corta carpim Meia lua et corta carpim
Quem vem lá sou eu Qui va là ? C'est
'est moi Um son um toque e uma ginga Un son, une sonorité et une ginga
Berimbau bateu, capoeira sou eu Le berimbau jouait, je suis Meia lua e corta carpim Meia lua et corta carpim
capoeiriste
Sou eu, sou eu C'est moi, c'est moi
Quem vem lá Qui va là ?
Eu sou brevenuto Je suis brave
Quem vem lá Qui va là ?
Montado a cavalo Montant à cheval
Quem vem lá Qui va là ?
E fumando um charuto Fumant un cigar
cigare
Quem vem lá Qui va là ?

- 55 -
Rainha do mar La déesse de la mer Rio De Janeiro Rio De Janeiro
Quando a maré baixa A la marée basse Rio De Janeiro, cidade maravilhosa Rio De Janeiro, ville merveilleuse
Vê lhe visitar Elle te voit lui faire des offrandes Rio De Janeiro, cidade maravilhosa Rio De Janeiro, ville merveilleuse
Vê fazer devoção Elle te voit montrer ta dévotion Onde eu quero viver Là où je veux vivre
Vê lhe presentear Elle te voit l'adorer Cantando em verso e prosa Chantant en vers et prose
Cidade movimentada, onde tudo vira Ville animée, où tout est une fête
No mar Dans la mer festa
Mora Yemanjá*(X6) Habite Yemenja(X6) Munda de fantasia, entre o mar e a Monde de fantaisie, entre la mer et la
floresta forêt
Vários negros foram pro Brasil De nombreux nègres furent amenés É como o carnaval, sua festa é C'est comme le carnaval, son festival
au Brésil padroeira est réputé
Bantos nagôs e Ioruba Des tribus Bantou, Nâgo et de Yoruba Ao som do berimbau, nego joga a Au son du berimbau, jouant le noir de
Dentro de um navio negreiro Sur un navire négrier capoeira volaille
Deixando suas lagrimas correr no mar Laissant leurs larmes couler dans la Tom tom tim dom dom dom Tom tom tim dom dom dom
mer Ela quebra nas cadeira Elle s’est cassée sur la chaise

No mar Dans la mer Tom tim tim dom dom Tom tim tim dom dom
Mora Yemanjá(X6) Habite Yemenja(X6) Nego joga capoeira Le nègre joue la capoeira

Suas lagrimas que correu no mar Leurs larmes qui coulèrent dans la Tom tom tim dom dom dom Tom tom tim dom dom dom
mer Ela quebra nas cadeira Elle s’est cassée sur la chaise
Tocou no peito de Yemanjá Touchèrent Yemanjá
Ela pode mudar a maré Elle peut changer les marées Tom tim tim dom dom Tom tim tim dom dom
Fazer meu navio Faire mon navire Nego joga a noite inteira Le nègre joue toute la nuit
Voltar para Guiné Rentré en Guinée.
Tom tom tim dom dom dom Tom tom tim dom dom dom
No mar Dans la mer Ela quebra nas cadeira Elle s’est cassée sur la chaise
Mora Yemanjá(X6) Habite Yemenja(X6)
Tom tim tim dom dom Tom tim tim dom dom
* Iemanja (ou Yemaya, Yemanja) est une divinité Na roda a noite inteira Dans la roda toute la nuit
aquatique d'origine africaine célébrée au Brésil dans
les cultes afro-brésiliens, tels que le candomblé ou
l'umbanda. Son nom dérive de yéyé omo eja, qui Tom tom tim dom dom dom Tom tom tim dom dom dom
signifie « mère dont les enfants sont des poissons » Ela quebra nas cadeira Elle s’est cassée sur la chaise

Tom tim tim dom dom Tom tim tim dom dom
Solta a mea lua inteira Libère la mea lua en entier

- 56 -
Roda maravilhosa Roda merveilleuse Roda boa, roda boa Belle roda, belle roda

Bem-te-vi* vôou, vôou Le Bem-te-vi vi volait, volait Roda boa, roda boa, Belle roda, belle roda
Bem-te-vi vôou, vôou Le Bem-te-vi vi volait, volait Lá na Bahia a roda é boa Là à Bahia, la roda est belle
Deixa voar Laisse-le voler Roda boa, roda boa Belle roda, belle roda
Lá lauê lauê lauê lauê Lá lauê lauê lauê lauê E em São Paulo a roda é boa Et à São Paulo, la roda est belle
Lá lauê lauê lauê lauê Lá lauê lauê lauê lauê Roda boa, roda boa Belle roda, belle roda
Que som o que arte é essa Quel son, quel art est est-ce Em Angola a roda é boa En Angola, la roda est belle
de luta e brincadeira de luttee et de malice Roda boa, roda boa Belle roda, belle roda
Que roda maravilhosa é essa Quelle roda merveilleuse est est-ce No Brasil a roda é boa Au Brésil, la roda est belle
é o Senzala Capoeira C'est Capoeira Senzala Roda boa, roda boa Belle roda, belle roda
Em cada som, em cada toque Dans chaque son, chaque sonorité
Em cada ginga, tem um estilo de jogo Dans chaque ginga, il y a un style de
jeu
Em cada som, em cada toque Dans chaque son, chaque sonorité Sai sai Catarina Laisse, laisse Catarina
Em cada ginga, tem um estilo de Dans chaque ginga, il y a un style
jogo de jeu Sai sai Catarina Laisse, laisse Catarina
Lauê lauê lá... Lauê lauê lá... Saia do mar venha ver Idalina Laisse la mer et vient voir Idalina
Lá lauê lauê lauê lauê Lá lauê lauê lauê lauê Sai sai Catarina Laisse, laisse Catarina
Que roda maravillosa essa Quelle roda merveilleuse Saia do mar venha ver venha ver Laisse la mer et vient voir, vient voir
E tem um jogo Et il y a un jeu Sai sai Catarina Laisse, laisse Catarina
E vem pra ca# Et il vient par là Oh Catarina, meu amor Oh Catarina, mon amour
Là lauê la ua Là lauê la ua Sai sai Catarina Laisse, laisse Catarina
Là lauê lauê lauê laua Là lauê lauê lauê laua Idalina me chamou Idalina m’a appelé
Là lauê lauê lauê laua Là lauê lauê lauê laua Sai sai Catarina Laisse, laisse Catarina
Pra cantar samba marrado Pour chanter la samba marrado
* C'est le nom d'un oiseau trouvé au nord du Brésil Sai sai Catarina Laisse, laisse Catarina
Littéralement ça veut dire "Bon à voir" comme c'est Do um nó escondo a ponta Dans l’un des nœuds je cache le bout
un bel oiseau. Apparament, au moment le plus
chaud de la journée il attire l'attention en sifflant,
Sai sai Catarina Laisse, laisse Catarina
« KIS-KAAKEE ». La plupart des oiseaux aux Prá você não desatar Pour que tu ne le desserre pas
alentours font silence à ce moment. Ils font leurs Sai sai Catarina Laisse, laisse Catarina
nids dans des endroits voyants.
La raison pour laquelle le nom de cet oiseau Saia do mar, saia do mar Laisse la mer, laisse la mer
apparait au début de ce chant n'est pas clair.

# Au moment où le chanteur dit « pra ca », tout le


monde arrête de tapper des mains ensemble, tous
les instruments s'arrêtent de jouer aussi. Seul le Salomê, Salomê Salomê, Salomê
chanteur reprend « là lauê laua ». À ce moment, il
y a une sorte d' « euphorie » instrumentale.
Capoeira é pra homen tambem pra La capoeira c'est pour l'homme et
mulher aussi pour la femme
Salomê, Salomê Salomê, Salomê
Capoeira é do povo não é de ninguem La capoeira fait partie des gens et
n'appartient à personne
Salomê, Salomê Salomê, Salomê

- 57 -
Santa Maria mãe de Deus Sainte Marie mère de Dieu Santo Amaro Santo Amaro
Santa Maria Sainte Marie Em Santo Amaro, pelas bandas Á Santo Amaro, aux frontières
Mãe de Deus Mère de Dieu da Bahia, de Bahia
Eu fui na igreja Je suis allé à l'église Besouro era falado, pela sua valentia. On parlait de Besouro pour sa témérité
Pra me confessei Pour me confesser Nego valente, forte como um touro, Nègre téméraire fort comme un
Santa Maria Sainte Marie taureau,
Mãe De Deus Mère de Dieu Usava brinco de ouro, lenço preto no Il portait des boucles d'oreilles en or,
Hoje é dia de festa, Aujourd'hui c'est les vacances, pescoço, un foulard noir autour du cou,
Dia de Oxalá* Jour d’Oxalá Fazia seu berimbau uma navalha Il faisait de son berimbau, un rasoir
Santa Maria Sainte Marie no bolso dans sa poche
Mãe De Deus Mère de Dieu Besouro Preto, foi falado la na On parlait de Besouro Preto dans tout
Vou rezar Je vais prier Bahia, Bahia,
P’ro meu santo Mon saint Temido em santo Amaro pela Il était craint à Santo Amaro pour sa
Me abençoá Pour me bénir sua valentia témérité.
Santa Maria Sainte Marie Oï Besouro é, oï Besouro a, Oï Besouro é, oï Besouro a,
Mãe De Deus Mère de Dieu Besouro Preto, Besouro de Manganga Besouro Preto, Besouro de Manganga
Quem não pode Qui ne peut pas Oï Besouro é, oï Besouro a, Oï Besouro é, oï Besouro a,
Com mandinga Être malin No mundo inteiro, não hâ quem não Dans le monde entier, il n'existe
Não carrega patuá# Ne porte pas un patuá ouviou falar personne qui n'ait entendu parler de lui
Santa Maria Sainte Marie Oï Besouro é, oï Besouro a, Oï Besouro é, oï Besouro a,
Mãe De Deus Mère de Dieu Besouro Preto, Besourinho de Besouro Preto, petit Besouro de
Eu fui na igreja Je suis allé à l'église Manganga Manganga
Não me confessei Mais je ne me suis pas confesser Oï Besouro é, oï Besouro a, Oï Besouro é, oï Besouro a,
Santa Maria Sainte Marie Besouro Preto, quero ver tua mandinga Besouro Preto, je veux voir ta magie
Mãe De Deus Mère de Dieu Oï Besouro é, oï Besouro a, Oï Besouro é, oï Besouro a,
Besouro Preto, tem força no seu Besouro Preto, il y a de la force
* Oxalá (oh-shah-LAH) : Un Dieu de la procréation et cantar, dans ton chant
de la moisson dans la religion candomblé, souvent
comparé à Jesus. Oï Besouro é, oï Besouro a, Oï Besouro é, oï Besouro a,
Besouro Preto, Besouro de Manganga Besouro Preto, Besouro de Manganga
# patuá (pah-too-AH) : Un petit sac plein de pouvoir Oï Besouro é, oï Besouro a, Oï Besouro é, oï Besouro a,
magique, porté autour du coup pour protéger contre
le Mal. Besouro Preto, Besouro de Manganga Besouro Preto, Besouro de Manganga
Oï Besouro é, oï Besouro a, Oï Besouro é, oï Besouro a,
No mundo inteiro, não hâ quem Dans le monde entier, il n'existe
não ouviou falar personne qui n'ait entendu parler de lui
Oï Besouro é, oï Besouro a, Oï Besouro é, oï Besouro a,
La na Bahia, não hâ quem não Dans tout Bahia, il n'existe personne
ouviou falar, qui n'ait entendu parler de lui
Oï Besouro é, oï Besouro a, Oï Besouro é, oï Besouro a,
No mundo inteiro, não hâ quem Dans le monde entier, il n'existe
não ouviou falar personne qui n'ait entendu parler de lui
Oï Besouro é, oï Besouro a Oï Besouro é, oï Besouro a

- 58 -
Santo Antonio é protetor Saint Antoine est protecteur São Benedito Saint Benoît
Santo Antônio é protetor St. Antoine est protecteur Um dia Säo Benedito me disse Un jour Saint Benoît m’a dit
Da barquinha de Noel De la crèche de Noël Que eu ia aprendê a jogar Que je vais apprendre à jouer
Santo Antônio é protetor St. Antoine est protecteur A jogar capoeira de Angola A jouer la capoeira Angola
Que Jogo de Dentro ia me ensinä Que Jogo de Dentro je vais enseigner
Protetor da capoeira Protecteur de la capoeira O jogo de dentro e de fora Oh je joue à l’intérieur et à l’extérieur
Santo Antônio é protetor St. Antoine est protecteur O jogo de Angola também Oh je joue de l’Angola aussi
O jogo da Capoeira Oh je joue de la Capoeira
Protetor do berimbau Protecteur du berimbau É jogo bonito e não mata ninguém Et je joue bien et ne tue personne
Santo Antônio é protetor St. Antoine est protecteur Olá, quem te ensinô a jogar Ohh, qui t’a enseigné à jouer
A jogar capoeira Á jouer la capoeira
Protetor de todos nós Protecteur de nous tous Capoeira de Angola La capoeira Angola
Santo Antônio é protetor St. Antoine est protecteur A jogar capoeira Á jouer la capoeira
Olá, quem te ensinô a jogar Ohh, qui t’a enseigné à jouer
Cariri boca da areia Cariri bouche du sable A jogar capoeira Á jouer la capoeira
Santo Antônio é protetor St. Antoine est protecteur Capoeira de Angola La capoeira Angola
A jogar capoeira Á jouer la capoeira
Nazaré Paranaguá Nazareth Paranaguá
Santo Antônio é protetor St. Antoine est protecteur

Saudade não é hoje La nostalgie n’est pas pour


aujourd’hui
Saudade não é hoje La nostalgie, ce n’est pas pour
aujourd’hui
Saudade não é agora La nostalgie, ce n’est pas pour
maintenant
Saudade é amanhã La nostalgie, c’est pour demain
Quando capoeira foi se embora Quand le capoeiriste s’en ira
Saudade não é hoje La nostalgie, ce n’est pas pour
aujourd’hui
Saudade não é agora La nostalgie, ce n’est pas pour
maintenant
Saudade é amanhã La nostalgie, c’est pour demain
Que um capoeira foi se embora Quand le capoeiriste s’en ira
Despedida de capoeira Le départ du capoeiriste
Faz chorar Fait pleurer
Despedida de capoeira Le départ du capoeiriste
Faz chorar Fait pleurer

Chant généralement chanté lorsqu’un capoeiriste


quitte le groupe.

- 59 -
Senhor São Bento* Mr Saint Benoit Sinha Sinha
Valha me Deus# senhor São Bento Protège-moi
moi Saint Benoit Sinha Sinha
Vou cantar meu barravento Je chanterai mon barravento+ Vou jogar capoeira Je vais jouer capoeira
Valha me Deus senhor São Bento Protège-moi,
moi, Saint Benoit Lá na Ribeira, lá em Maré Là bas à Ribeira, là sur l'île de Maré
Buraco velho tem cobra dentro Dans les vieux trous, il y a des Eu falei pra sinhá J'ai dit à Sinha
serpents¤ Vou jogar capoeira Je vais jouer capoeira
Valha me Deus senhor São Bento Protège-moi
moi Saint Benoit Eu falei pra sinhá J'ai dit à Sinha
Lá no Abaeté Là bas à Abaeté
* St. Benoit a fondé l'ordre Benedictin au 6ème + barravento (bah-hhah
hhah-VENT-(oo)) E a luz das candeias vai iluminar Et la lumière des chandelles va
siècle. Normalement c'est un terme nautique faisant
En Capoeira, il est souvent associé aux serpents, allusion au vent, il réfère aussi un équilibre du corps meus caminhos de fé illuminer les chemins de ma foi
tout comme St. Patrick en Ireland. et une musique rituelle de candombé. Il est associé
Ce chant est une incantation à St. Benoit pour se aussi à la transe qui se produit pendant que cette
protéger des morçures de serpents. musique joue.
Sinha Sinha
Vou jogar capoeira Je vais jouer capoeira
# Valha me Deus – Cette expression vient du nord Lá na Ribeira, lá em Maré Là bas à Ribeira, là sur l'île de Maré
¤ La ligne "Dans les vieux trous il y a des serpents"
du Brésil et peut vouloir dire protéger/être avec moi/
bénir ou "Dieu - libère moi".
est aussi une mise en garde pour ne pas Eu falei pra sinhá J'ai dit à Sinha
sousestimer un vieux capoeiriste.
Vou jogar capoeira Je vais jouer capoeira
Eu falei pra sinhá J'ai dit à Sinha
Lá no Abaeté Là bas à Abaeté
Sim Sinha, sim Sinho Oui Mme, oui Mr E a luz das candeias vai iluminar Et la lumière des chandelles va
meus caminhos de fé illuminer les chemins de ma foi
Sim Sinha, sim Sinho, Oui Mme, oui Mr
Salve a Bahia de São Salvador. Longue vie Bahia, São Salvador Sinha mora na casa grande, sabe Sinha habite une grande maison, elle
Sim sinha, sim Sinho, Oui Mme, oui Mr tudo que ela quiser sait tout ce qu'elle veut
E Mestre Bimba de São Salvador Longue vie Maître Bimba de São Foi passear na senzala
enzala e lá aprendeu En se promenant dans une senzala,
Salvador a jogar elle apprit à jouer
Sim sinha, sim Sinho Oui Mme, oui Mr A mandinga da Angola e o jogo da La magie de l'Angola et le jeu de
Regional Regional
Sinha se apaixonou pela dança com Sinha tomba amoureuse de la danse
ela aprendeu a jogar et apprit à jouer
Eu falei pra sinhá J'ai dit à Sinha

(Coro) (Chœur)

- 60 -
Solta a mandinga* Libère la Malice Sou capoeira Je suis capoeiriste
Solta a mandinga ê Libère la malice Sou capoeira olha eu sei que sou Je suis capoeiriste, je sais que je le
Solta a mandinga Libère la malice suis
Solta a mandinga ê, Capoeira Libère la malice, Capoeira Eu vim aqui foi para jogar Je suis venu ici pour jouer
Solta a mandinga Libère la malice Faço bonito so porque tenho Je le fait joliment parce que j’ai du
(Eu falei) (J'ai dis) talento talent
Solta a mandinga ê Libère la malice E solto meus movimentos Et je lâche mes mouvements
Solta a mandinga Libère la malice Com a voz no coração Avec la voix dans le cœur
Solta a mandinga ê, Capoeira Libère la malice, Capoeira Que amor é esse que trago no Quel amour que je porte dans mon
Solta a mandinga Libère la malice coração cœur
Solta a mandinga ê Libère la malice Uma alegria uma vontade de gingar Une joie, une volonté de jouer
Solta a mandinga Libère la malice São Bento Grande, Iuna, Cavalaria São Bento Grande, Iuna, Cavalaria
Solta a mandinga ê, Waldemar Libère la malice, Waldemar Quando toca me arrepia Quand ça joue, j’ai des frissons
Solta a mandinga Libère la malice Hoje é dia de jogar Aujourd’hui c’est le jour pour jouer
(Coro) (Chœur) (Coro) (Chœur)
Solta a mandinga ê Libère la malice E ou cantador solta a voz pro povo Et le chanteur chante pour le peuple
Solta a mandinga Libère la malice ouvir
Solta a mandinga ê, Canjiquinha Libère la malice, Canjiquinha Berimbau viola forma a roda e marca Le berimbau viola forme une ronde et
Solta a mandinga Libère la malice o som marque le son
(Coro) (Chœur) A meia-lua é ligeira e corta o vento La meia-lua est rapide et coupe le vent
Capoeira joga dentro La capoeira se joue à l’intérieur
* mandinga (mahn-d(j)EEN-gah) : Une Como meu mestre me ensinou Comme mon maître m’a appris
connaissance magique des rituels et ruse (malice).
(Coro) (Chœur)
E um capoeira é astuto e velhaco Et un capoeiriste est malin et frippon
E inimigo do perigo e confusão Il est l’ennemi du danger et de la
Sou angoleiro Je suis un angoleiro confusion
Pois ele sabe o valor de uma vida Puisqu’il connaît la valeur d’une vie
Sou angoleiro e venho de Angola, Je suis un angoleiro et je viens Por isso corre bringa Pour cela il évite la bagarre
d'Angola E quer mais é vadiar Et ne cherche qu’à se défouler
Jogo com Deus e com Nossa Senhora. Je joue avec Dieu et Notre Mère (Coro) (Chœur)
Sou angoleiro e venho de Angola, Je suis un angoleiro et je viens
Chanson de Maître Suassuna
d'Angola
Venho de angola, de Angola, de Je viens d'Angola, d'Angola, d'Angola
Angola.
Sou angoleiro e venho de Angola, Je suis un angoleiro et je viens
d'Angola
Toco um atabaque, um berimbau e Je joue d'un atabaque, d’un berimbau
uma viola. et d’une viola
Sou angoleiro e venho de Angola, Je suis un angoleiro et je viens
d'Angola
Jogo com você a qualquer hora Je jouerai avec toi n'importe quand

- 61 -
Sou capoeira é pego na Je suis capoeiriste et je
viola prends la viola
Sou capoeira e pego na viola Je suis capoeiriste et je prends la viola
Sou capoeira e pego na viola Je suis capoeiriste et je prends la
viola
Se essa roda ficar boa não vai Si la roda est bien
bien, je ne l'arrêterai
terminar agora pas maintenant
Se essa roda ficar boa não vai Si la roda est bien
bien, je ne l'arretêrai
terminar agora pas maintenant
Não vai terminar agora Je ne l'arrêterai
rai pas maintenant
Não vai terminar agora Je ne l'arrêterai
rai pas maintenant
Não vai terminar agora Je ne l'arrêterai
rai pas maintenant
Não vai terminar agora Je ne l'arrêterai
rai pas maintenant
Toquei berimbau e cantei prá iaiá Je jouais du berimbau et chantais
pour la fille du maître des esclaves
Toquei berimbau e cantei prá iaiá Je jouais du berimbau et chantais
pour la fille du maître des esclaves
Na roda de capoeira, quero ver gunga Dans la roda de capoeira, je veux
falar voir, le gunga, parler
Na roda de capoeira, quero ver Dans la roda de capoeira, je veux
gunga falar voir le gunga parler
Quero ver gunga falar Je veux voir le gunga parler
Quero ver gunga falar Je veux voir le gunga parler
Quero ver gunga falar Je veux voir le gunga parler
Quero ver gunga falar Je veux voir le gunga parler

Souvent chanté vers la fin de la roda, si


l'énergie a diminué.

- 62 -
Sou eu Maita Je suis Maita Tava lá em casa J'étais dans la maison
Sou eu Maita, sou eu Maita, sou eu Je suis Maita, je suis Maita, je suis Tava lá em casa ó ia ia sem pensar J'étais dans la maison sans réfléchir,
Sou eu Maita, sou eu Je suis Maita, je suis nem imaginar ni imaginer
Sou eu Maita, sou eu Je suis Maita, je suis Tava lá em casa ó ia ia sem pensar J'étais dans la maison sans
Sou eu Maita, sou eu Maita, sou eu Je suis Maita, je suis Maita, je suis nem imaginar réfléchir, ni imaginer
Sou eu Maita, sou eu Maita, sou eu Je suis Maita, je suis Maita, je suis Quando ouvi bater na porta Quand j'ai entendu frapper à la porte
Sou eu Maita, sou eu Maita, sou eu Je suis Maita, je suis Maita, je suis Quando ouvi bater na porta ó ia ia Quand j'ai entendu frapper à la porte
Quem tiver mulher bonita, o yayaya Qui aura une jolie femme, oh yayaya Salomão mandou chamar Salomon ordonna d'appeler
É a chave da prisão Et la clé de la prison Era hora de lutar Il était temps de combattre
Sou eu Maita, sou eu Maita, sou eu Je suis Maita, je suis Maita, je suis Para ajudar a vencer Pour aider à vaincre
Eu vou dizer pra meu amigo, o yayaya Je vais dire pour mon ami, oh yayaya Para ajudar a vencer ó ia ia Pour aider à vaincre o ia ia
Que hoje a parada é dura Qu'aujourd'hui l'arrêt est difficile A batalha liderar Pour mener la bataille
Sou eu Maita, sou eu Maita, sou eu Je suis Maita, je suis Maita, je suis Eu que nunca foi de lutar Je n'allais jamais combattre
Sou eu o amor de minha mãe, Je suis l’amour de ma mère, Nem pretendia a lutar amigo velho Ni ne voulais combattre un viel ami
Sou eu o amor de meu pai Je suis l’amour de mon père Botei a arma na mão J'ai pris une arme à la main
Sou eu Maita, sou eu Maita, sou eu Je suis Maita, je suis Maita, je suis Era tempo de lutar Il était temps de combattre
Quem quiser saber meu nome, Qui veut savoir mon nom, Era hora de lutar C'était l'heure de combattre
Não precisa pergunta, Maita Ne pose pas de questions, Maita Tempo de lutar Temps de combattre
Sou eu Maita, sou eu Maita, sou eu Je suis Maita, je suis Maita, je suis

Tabaréu* que vem do Sertão Tabaréu qui vient du Sertão Tava lá na beira do Mar J'étais sur le rivage de Mar
Tabaréu que vem do Sertão Tabaréu qui vient du Sertão Tava lá na beira do Mar, quando J'étais sur le rivage de Mar, quand
Vendo quiabo, maxixe e limão Vendant okra, cornichons et citrons Curio chegou Curio est arrivé
Tabaréu que vem do Sertão Tabaréu qui vient du Sertão Tava lá na beira do Cais, quando J'étais sur le rivage de Cais quand
Ele vende quiabo, maxixe e limão Il vend des okras, cornichons et citrons
Curio chegou Curio est arrivé
Tabaréu que vem do Sertão Tabaréu qui vient du Sertão Com o pandeiro e atabaque, Avec pandeiro, atabaque, berimbau
berimbau e agogô et agogô
*Tabareu un prénom masculin
Com o pandeiro e atabaque, Avec pandeiro, atabaque, berimbau
berimbau e agogô et agogô
Vai rolar, vai rolar, Capoeira na beira Ça roule, ça roule, la capoeira sur le
Tamandua* Tamandua do Mar rivage de Mar
Vai rolar, vai rolar, Capoeira na Ça roule, ça roule, la capoeira sur
Tamandua, como vai coroa (X3) Tamandua, comme il va couronner (X3) beira do Mar le rivage de Mar
Tamandua, como vai coroa Tamandua, comme il va couronner
Olha tamandua, como vai coroa Regarde le tamandua, comme il va
couronner
* tamandua : un fourmilier arboricole (pas sûr que ce
chant évoque bien cet animal)

- 63 -
Tem dendê*, tem dendê Il a le dendê, Il a le dendê Tim, Tim Tim Aruandê Tim, Tim Tim Aruandê
Tem dendê, tem dendê Il a le dendê, il a le dendê Tim tim tim Aruandê Tim tim tim Aruandê
No jogo de Angola tem dendê La roda d'Angola a le dendê Aruanda, Aruanda, aruandê Aruanda, Aruanda, aruandê
Tem dendê, tem dendê Il a le dendê, il a le dendê Tim tim tim Aruandê Tim tim tim Aruandê
No jogo de baixo tem dendê Le jeu d'en bas a le dendê Aruanda, Aruanda, aruandê Aruanda, Aruanda, aruandê
Tim tim tim Aruandê Tim tim tim Aruandê
* dendê (den-DAY) : Un palmier apporté au Brésil Un son relatant une liste de personne, lieux, et Aruanda, Aruanda, Aruande Aruanda, Aruanda, Aruande
par les africains. L'huile du dendè est utilisée dans la choses qui ont une magie appelée le dendê
cuisine brésilienne. Posséder le dendê est une bonne chose. Ce Tim tim tim Aruandê Tim tim tim Aruandê
Dendê est en rapport avec les dieux de camdomblé. chant permet une bonne improvisation, tout Aruanda, Aruanda, Aruande Aruanda, Aruanda, Aruande
Si un capoeiriste a le dendê il a une profonde peut etre appelé avec le dendê. Tim tim tim Aruandê Tim tim tim Aruandê
connection avec le jeu et les dieux.
Aruanda, Aruanda e mandigueiro Aruanda, Aruanda est malicieux
Tim tim tim Aruandê Tim tim tim Aruandê
Aruanda, Aruanda e Macunge Aruanda, Aruanda e Macunge
Tim tim tim Aruandê Tim tim tim Aruandê

Tem roda la no mouro Il y a une ronde sur la


colline Tô dormindo tô sonhando Je dors, je rêve
Tem roda la no mouro, menina Il y a une ronde sur la colline, jeune
Tô dormindo tô sonhando, Je dors, je rêve
fille
Eu tou indo pra là Tão falando mal de mim Ils parlent de moi en mal
bas
Je me rends là-bas
Vou cantar uma historia Tô dormindo tô sonhando Je dors, je rêve
Je vais te raconter mon histoire
Em forma de cantar O não me deixam sossegar Oh, ils ne me laissent pas me reposer
Sous forme de chanson
Fala de velhos mestres Tô dormindo tô sonhando Je dors, je rêve
Elle parle des vieux maîtres
Que eu vou relembrar Vou benzer meu patuá Je vais bénir mon patuá
Dont je veux me souvenir
Tem roda la no mouro, menina Tô dormindot tô sonhando Je dors, je rêve
Il y a une ronde sur la colline, jeune
Tão falando mal de mim Ils parlent de moi en mal
fille
Eu tou indo pra là Tô dormindo tô sonhando Je dors, je rêve
Je me rends là--bas
Vou cantar uma historia Agora vou acordar Maintenant je vais me réveiller
Je vais te raconter mon histoire
Em forma de cantar Tô dormindo tô sonhando Je dors, je rêve
Sous forme de chanson
Fala de velhos mestres Quem falou não está longe Qui a dis que ce n'était pas loin
Elle parle des vieux maîtres
Que eu vou relembrar Tô dormindo tô sonhando Je dors, je rêve
Dont je veux me souvenir
Na roda de capoeira Dans la roda de capoeira
Fala de Mestre Bimba, menina Je vais parler de Maître Bimba, jeune Le maître se moque souvent d'un élève qui joue
fille mal, disant « pourquoi tu dors dans la roda? »
Fala de Sr Pastinha Parler de Mr Pastinha
Fala de Quanjiquinha Parler de Quanjiquinha
E de Sr Valdemar Et de Mr Valdemar
(Coro) (Chœur)

- 64 -
Troca mão pelo pe Échange la main pour le Uma volta só Un tour de plus
pied
Ô Iaia* mandou dá Oh Iaia a dis de faire
Vieram tres pra bater no nego Trois hommes sont venus pour battre Uma volta só Un tour de plus
le nègre O que volta danada Oh quel tour !
Trosseram faca, chicote e facao, Avec couteau, fouet et machette Uma volta só Un tour de plus
Trabalha cara rasterar no chão Poussant son visage dans la merde O me leva, ô me volta Oh il m'emporte, oh il m'entoure
Trabalha cara rasterar no chão Poussant son visage dans la merde Uma volta só Un tour de plus
Voce não sabe que poder fazer o Tu ne sais pas ce que peut faire le O que volta demorada Oh quel dernier tour !
nego nègre Uma volta só Un tour de plus
Voce não sabe que poder fazer o Tu ne sais pas ce que peut faire Mas que volta ligeira Mais quel tour rapide
nego le nègre Uma volta só Un tour de plus
Troca mão pelo pé Échange la main pour le pied
* iaia (yah-YAH) : La fille du maître des esclaves. Ce chant porte l'attention sur le fait qu'un capoeiriste
Troca pé pela mão Échange le pied pour la main s'énerve dans la roda. Parfois chacun doit essayer
Troca mão pelo pé Échange la main pour le pied de changer la nature du jeu.
Troca pé pela mão Échange le pied pour la main
Troca pé pela mão Échange le pied pour la main
Troca mão pelo pé Échange la main pour le pied
Um, dois, tres Un, deux, trois

Um, dois, tres Un, deux, trois


Tum, tum, tum, Besouro de Tum, tum, tum, Besouro de Bate palma pra ele Applaudissez-le
Manganga Manganga Um, dois, tres Un, deux, trois
Bate palma pra ele Applaudissez-le
Tum, tum, tum, Besouro de Tum, tum, tum, Besouro de
Manganga Manganga
Bateu foi na polícia de soldado a A été frappé par la police militaire de Un peu de dendê
general, la tête aux pieds, Um pouquinho de dendê
Tum, tum, tum, Besouro de Tum, tum, tum, Besouro de
Um pouquinho de dendê Un petit peu de dendê
Manganga Manganga
Um pouquinho de dendê Un petit peu de dendê
Entrava na roda e não parava de Est entré dans la roda et n’a pas pu
Eu vim aqui buscar Je suis venu ici pour chercher
jogar, s’arrêter,
Um pouquinho de dendê Un peu de dendê
Tum, tum, tum, Besouro de Tum, tum, tum, Besouro de
Um pouquinho de dendê Un petit peu de dendê
Manganga Manganga
Um pouquinho de dendê Un petit peu de dendê
Bateu foi na polícia de soldado a A été frappé par la police militaire de
Prá passar do berimbau Pour laisser passer le berimbau
general, la tête aux pieds,
Um pouquinho de dendê Un peu de dendê
Tum, tum, tum, Besouro de Tum, tum, tum, Besouro de
(Coro) (Chœur)
Manganga Manganga
Prá passar do atabaque Pour laisser passer l'atabaque
Entrava na roda e não parava de Est entré dans la roda et n’a pas pu
Um pouquinho de dendê Un peu de dendê
jogar s’arrêter
(Coro) Chœur)
Prá passar do agogô Pour laisser passer l'agogô
Um pouquinho de dendê Un peu de dendê

- 65 -
Vai dizer a ela Je vais lui dire Vem começo a roda io io Je vais commencer la roda
io io
Vai... Je vais…
Vai dizer a ela que eu chego Je vais lui dire que j’arrive Vem começo a roda io io Je vais commencer la roda io io
Vai dizer a ela que eu chego Je vais lui dire que j’arrive Começo o canto ia ia Je commence à chanter ia ia
Vai dizer a ela Je vais lui dire Vem começo a roda io io Je vais commencer la roda io io
O vai... Oh je vais… Começo o canto ia ia Je commence à chanter ia ia
Vem começo a roda io io Je vais commencer la roda io io
Vai... Je vais… Começo o canto ia ia Je commence à chanter ia ia
Vai dizer a ela que eu chego Je vais lui dire que j’arrive Vem começo a roda io io Je vais commencer la roda io io
Começo o canto ia ia Je commence à chanter ia ia
Vai dizer a ela que eu vou chegar Je vais lui dire que je vais arriver Berimbau ta tocando menino Le berimbau est en train de jouer petit
agora maintenant Chamando voce pra jogar T'appelant pour jouer
O vai... Oh je vais… Capoeira arte e magia La capoeira art et magie
(Coro) (Chœur) E a coisa mais linda aqui C'est la chose la plus belle ici
Vem começo a roda io io Je vais commencer la roda io io
Vai dizer a ela que eu vou jogar Je vais lui dire que je vais faire de la Começo o canto ia ia Je commence à chanter ia ia
capoeira capoeira Vem começo a roda io io Je vais commencer la roda io io
(Coro) (Chœur) Começo o canto ia ia Je commence à chanter ia ia
Começo a roda io io Je commence la roda io io
Começo o canto ia ia Je commence à chanter ia ia
Começo a roda io io Je commence la roda io io
Veja, veja Regarde, regarde Começo o canto ia ia Je commence à chanter ia ia
Vem começo a roda io io Je vais commencer la roda io io
Veja, veja, veja, veja, iaia Regarde, regarde, regarde, regarde
Começo o canto ia ia Je commence à chanter ia ia
Aiaiaiaiai Aïaïaïaïaï
Vem começo a roda io io Je vais commencer la roda io io
Veja, veja, veja, veja, iaia Regarde, regarde, regarde, regarde
Começo o canto ia ia Je commence à chanter ia ia
Aiaiaiaiai Aïaïaïaïaï

O menina linda do Ilé Ayê aiaiai Oh jolie fille de l’Ile Ayê aïaïaï
Aiaiaiaiai Aïaïaïaïaï
Vou cantar vou jogar so pra voce aiai Je vais chanter et jouer pour toi aïaï
Aiaiaiaiai Aïaïaïaïaï

La encima tem uma vista boa Là en haut, il y a une belle vue


Aiaiaiaiai Aïaïaïaïaï
La em baixo tem uma lagoa Là en bas, il y a une lagune
Aiaiaiaiai Aïaïaïaïaï

La encima tem a lua Là en haut, il y a la lune


Para viajar Pour voyager
La em baixo tem o mar Là en bas, il y a la mer
Para nadar Pour nager

- 66 -
Vinha da Bahia pra lhe ver Je suis venu de Bahia pour Você que é forte C'est toi qui es fort
le voir
Você que é forte C'est toi qui es fort
Vinha da Bahia pra lhe ver, Je suis venu de Bahia pour le voir Que só pensa em pegar peso C'est la seule chose à penser pour
Vinha da Bahia pra lhe ver Je suis venu de Bahia pour le voir être plus fort
Vim da Bahia pra lhe ver, Je suis venu de Bahia pour le voir, Quero ver entrar na roda Je veux te voir entrer dans la roda
Pra lhe ver, pra lhe ver, pra pour le voir, pour le voir, pour le E mostrar que é mandingeiro Et te montrer ce qu'est un malin
lhe ver, pra lhe ver voir, pour le voir Você que é forte C'est toi qui es fort
(Coro) (Chœur) Que só pensa em pegar peso C'est la seule chose à penser pour
Tava la no alto da Ribeira J'étais là en haut du Ribeira être plus fort
Na Bahia que è terra de muito axê Á Bahia, une terre pleine d'énergie Quero ver entrar na roda Je veux te voir entrer dans la roda
Minha mae è uma grande lavadeira Ma mère est une grande laveuse E mostrar que é mandingeiro Et te montrer ce qu'est un malin
O meu pai nos appendera na colheita Mon père nous a appris à récolter Seu jogo não tem mandinga Ton jeu n'a pas de malice
do cafè le café Seu jogo não tem molejo Ton jeu n'a pas de mouvement
(Coro) (Chœur) Quando é jogo bonito Quand c'est un beau jeu
Minha jangadaõ vem pro Rio De Mon bateau arrive à Rio De Janeiro Você não faça nem um floreio Tu ne fais pas de floreio
Janeiro E quando o jogo aperta Et quand le jeu est stimulant
Vem ate Salome e São Tropè Il vient de Salome et de St. Tropez Você fica sem reação Tu ne réagis pas
Vem que eu so um bom jangadeiro* Il vient ici parce que je suis un bon Para logo pra agarrar Tu arrêtes vite d'attaquer
pêcheur E jogar outro no chão Et jete quelqu'un d'autre par terre
Tambem so um capoeira vim aqui so Je suis aussi un capoeiriste et je suis Você que é forte C'est toi qui es fort
pra lhe ver venu ici pour le voir Que só pensa em pegar peso C'est la seule chose à penser pour
(Coro) (Chœur) être plus fort
Chegar ao Rio de Janeiro Je suis arrivé à Rio De Janeiro Quero ver entrar na roda Je veux te voir entrer dans la roda
Terra com clima genial Une terre avec un bon climat E mostrar que é mandingeiro Et te montrer ce qu'est un malin
Trouxe de lembrança pra você um Je t'ai rapporté comme souvenir E num jogo de Angola Et dans le jeu d'Angola
atabaque un atabaque Você é a negação Tu es le contraire (de ce que le jeu
Um pandeiro e tambem trouxe um Un pandeiro et aussi un berimbau doit être)
berimbau Todo esse corpo duro Tout ce corps musclé
(Coro) (Chœur) Não saber jogar no chão Tu ne peux pas jouer au sol
Para na Baía de Guanabara Je me suis arrêté sur la baie de Vou te dizer meu camarada Je vais te dire mon ami
Guanabara+ Que eu não sou bom de capoeira Que je ne suis pas bon en capoeira
De frente ao faro Cristo Redentor Me En face du Christ Redentor Me+ Mas o que tu faça cansado Mais ce que tu fais fatiguer
deu fome eu comei o Pao de açucar Je mourrais de faim et mangeais le Eu faço na brincadeira Je le fais dans la malice
Pain sucré¤
Fui pra Barra da Tijuca so pra ver o J'ai été à Barra de Tijuca seulement
meu amor pour voir mon amour
Xarél, Xereré* Xarél, Xereré
* Le Jangada est un bateau de pêche fait de 6 # C'est le nom de la baie de Rio de Janeiro
longues buches du Piuva (arbre). Il est maintenu par + Grande statue à Rio (côte Sud-Est du Brésil). Xarél, xereré Xarél, xereré
des piquets de bois et des fibres végétales. Il est ¤ C'est une blague concernant le fait que
utilisé sur les plages du nord-est du Brésil par les la célèbre colline à Rio s'appelle "Pain sucré". É o peixe do mar Sont des poissons de la mer
"jangadeiros". Les jangadas sont une icône du
folklore brésilien. *Poisson de Bahia

- 67 -
Vou me embora pra Angola Je m’en vais pour Angola Zum, Zum, Zum Bzzz, Bzzz, Bzzz
Vou me embora, vou me embora Je m’en vais, je m’en vais ----------(Versão 1)---------- ----------(Version 1)----------
Vou me embora prá Angola Je m’en vais pour Angola Zum, zum, zum (x2) Bzzz, bzzz, bzzz
Vou me embora, vou me embora Je m’en vais, je m’en vais Capoeira mata um La capoeira en a tué une
Vou me embora prá Angola Je m’en vais pour Angola Zum, zum, zum Bzzz, bzzz, bzzz
Vou prá Ilha de Maré Je vais à l’Ile de Maré Capoeira mata um La capoeira en a t ué une
Vou ali e volto já Je vais là-bas et retourne déjà Onde tem marimbondo (x4) Où est la guêpe ?
(Coro) (Chœur) é zum, zum, zum. Bzzz, bzzz, bzzzzz
Oh a o a e (x4) Oh a o a e
Quero ver bater, quero ver cair Je veux voir frapper, je veux voir
tomber
Vou vadiar Je vais me défouler Zum, zum, zum (x2) Bzzz, bzzz, bzzz
Capoeira mata um La capoeira en a tué une
Vou vadiar, vou vadiar Je vais me défouler, je vais me Bzzz, bzzz, bzzz
Zum, zum, zum
défouler La capoeira en a t ué une
Capoeira mata um
Vou vadiar nesta roda, vou vadiar Je vais me défouler dans cette roda, Où est la guêpe ?
Onde tem marimbondo (x4)
(eu vou) je vais me défouler (je vais) Bzzz, bzzz, bzzzzz
é zum, zum, zum.
Vou vadiar, vou vadiar Je vais me défouler, je vais me Oh a o a e
Oh a o a e (x4)
défouler Je veux voir frapper, je veux voir
Quero ver bater, quero ver cair
Vou vadiar nesta roda, vou vadiar Je vais me défouler dans cette tomber
roda, je vais me défouler
----------(Versão 2)---------- ----------(Version 2)----------
(Coro) (Chœur) Zum zum zum capoeira mata um Zum zum zum la capoeira en a tué un
Aqui em Francia Ici en France Zum zum zum capoeira mata um Zum zum zum la capoeira en a tué un
Vou vadiar Je vais me défouler Cuidado com o preto velho que ele Attention au vieux noir parce qu'il peut
E em Bahia Et à Bahia pode machucar blesser
Vou vadiar Je vais me défouler No tempo da escravidão, olelê Du temps de l'esclavage, olelê se
E em Brazil Et au Brésil só jogava o pé pro ar jouait seulement avec les pieds
Vou vadiar Je vais me défouler Zum, zum, zum capoeira mata um Zum zum zum la Capoeira en a tué un
(Coro) (Coro) Zum zum zum capoeira mata um Zum zum zum la capoeira en a tué un
O filho do meu patrão ia na escola Le fils de mon patron est allé à l'école
estudar pour étudier
E a caneta do escravo, olelé era no E le stylo de l'esclave, olelé était dans
Xô xô meu canario Shoo, shoo mon canari canavial le champ de canne à sucre
Zum zum zum capoeira mata um Zum zum zum la Capoeira en a tué un
Xô xô meu canario Shoo, shoo mon canari Zum zum zum capoeira mata um Zum zum zum la capoeira en a tué un
Meu canario é cantador Mon canari est un chanteur
Xô xô meu canario Shoo, shoo mon canari
Foi embora e me deixou Il s'en est allé et m'a laissé
Xô xô meu canario Shoo, shoo mon canari
Meu canario é da alemanha Mon canari allemand

- 68 -
MACULÊLÊ

Boa noite pra quem é de Bonne nuit à celui qui est Cabana de guerreiro La cabane du guerrier
boa noite de bonne nuit
Certo dia na cabana um guerreiro Un jour dans la cabane du guerrier
Boa noite pra quem é de boa noite Bonne nuit à celui qui est de bonne nuit Certo dia na cabana um guerreiro Un jour dans la cabane du guerrier
Bom dia pra quem é de bom dia Bonne journée à celui qui est de Foi atacado por uma tribo pra valê Il était sérieusement attaqué par une
bonne journée tribu
A benção meu papai a benção Une bénédiction mon père une Pegou dois paus, saiu de salto mortal Il a attrapé deux bâtons, a fais un salto
bénédiction E gritou pula menino, que eu sou Et cria sur le garçon, parce que je suis
Maculelê é o rei da valentia Maculelê est le roi des braves Maculelê Maculêlê
Boa noite pra quem é de boa noite Bonne nuit à celui qui est de bonne Certo dia na cabana um guerreiro Un jour dans la cabane du guerrier
nuit Certo dia na cabana um guerreiro Un jour dans la cabane du guerrier
Bom dia pra quem é de bom dia Bonne journée à celui qui est de Foi atacado por uma tribo pra valê Il était sérieusement attaqué par
bonne journée une tribu
A benção meu papai a benção Une bénédiction mon pè re une Pegou dois paus, saiu de salto Il a attrapé deux batons, a fais un
bénédiction mortal salto
Maculelê é o rei da valentia Maculelê est le roi des braves E gritou pula menino, que eu sou Et cria sur le garçon, parce que je
Maculelê suis Maculêlê
Ê pula lá que eu pulo cá Saute là, parce que je saute ici
Que eu sou Maculelê Parce que je suis Maculêlê
Ê pula lá que eu quero vê Saute là, parce que je veux voir
Que eu sou Maculelê Parce que je suis Maculêlê
Ê pula eu pula você Je saute, tu sautes
Que eu sou Maculelê Parce que je suis Maculêlê
Ê pula lá que eu quero vê Saute là, parce que je veux voir

Clarear de lua Au clair de lune


Eu vim pela mata eu vinha Je suis arrivé par la forêt
Eu vim pela mata escura Je suis arrivé par la forêt obscure
Eu vi seu Maculêlê Je t’ai vu Maculêlê
No clarear no clarear de lua Au clair de lune
Eu vim pela mata eu vinha Je suis arrivé par la forêt
Eu vim pela mata escura Je suis arrivé par la forêt obscure
Eu vi seu Maculêlê Je t’ai vu Maculêlê
No clarear no clarear de lua Au clair de lune

- 69 -
Dois guerreiros Deux guerriers Eu sou um menino Je suis un garçon
Eu vi a luta J’ai vu la lutte Eu sou um menino Je suis un garçon
Eu tava là J’étais là Minha mãe soube me educa Ma mère a su m’éduquer
Eu vi a luta J’ai vu la lutte Chegando em terras alheais Arrivant en terres étrangères
Eu tava là J’étais là Pisa no chão devaga Pose ton pied gentiment
Dos guerreiros se pegando dentro do Deux guerriers se battant dans les Eu sou um menino Je suis un garçon
canavial champs de canne Minha mãe soube me educa Ma mère a su m’éduquer
Dos guerreiros se pegando dentro Deux guerriers se battant dans les Chegando em terras alheais Arrivant en terres étrangères
do canavial champs de canne Pisa no chão devaga Pose ton pied gentiment
Um tava Maculêlê L’un était Maculêlê
Na terra do Manganga De la terre de Manganga
Um gritou para o outro On a crié à l’autre
Tumba é caboclo La tombe et le caboclo Eu venho de longe Je viens de loin
Tumba la e ca La tombe là et ici
Tumba é guerreiro La tombe est le guerrier Eu vinho de longe Je viens de loin
Tumba la e ca La tombe là et ici Sem conhecer ninguem Sans connaître personne
Não me deixe so Ne me laisse pas seul Venho colher as rosas Je viens cueillir des roses
Tumba la e ca La tombe là et ici Que nas roseiras tem Dans le rosier
Tumba é caboclo La tombe et le caboclo Como é seu nome Comment tu t’apelles
Tumba la e ca La tombe là et ici Maculêlê Maculêlê
Tumba é Santo Amaro La tombe est Santo Amaro Torne a dizer Dis-le encore
Tumba la e ca La tombe là et ici Maculêlê Maculêlê
Não me deixe so Ne me laisse pas seul Quem não me conhece Qui ne me connaît pas
Tumba la e ca La tombe là et ici Maculêlê Maculêlê
Venha conhecer Viens me connaître
Maculêlê Maculêlê

E na hora ê C'est l'heure


Êêêê, mas E na hora ê, E na hora á Mais c'est l'heure, c'est l'heure Maculêlê não me mate o Maculêlê ne me tue pas cet
E na hora ê, sou de Angola C'est l'heure, je suis d'Angola homem homme
E na hora ê, E na hora á C'est l'heure, c'est l'heure
E na hora ê, sou de Angola C'est l'heure, je suis d'Angola Maculêlê não me mate o homem Maculêlê ne me tue pas cet homme
E na hora ê, E na hora á C'est l'heure, c'est l'heure Ele é meu parente, não me mate o C’est un parent à moi, ne me tue pas
E na hora ê, dá licença pr' eu passar C'est l'heure, donne moi la permission homem cet homme
de passer Maculêlê não me mate o homem Maculêlê ne me tue pas cet homme
E na hora ê, E na hora á C'est l'heure, c'est l'heure Ele é meu compadre, não me mate o C’est un camarade, ne me tue pas cet
E na hora ê, sou de Angola C'est l'heure, je suis d'Angola homem homme
Maculêlê não me mate o homem Maculêlê ne me tue pas cet homme
Ele é meu amigo, não me mate o C’est un ami, ne me tue pas cet
homem homme
Maculêlê não me mate o homem Maculêlê ne me tue pas cet homme

- 70 -
Maculêlê jurou vinganca Le maculêlê a juré Sou eu maculêlê C'est moi, maculêlê
vengeance
Sou eu, sou eu C'est moi, c'est moi
Maculêlê jurou vingança Le maculêlê a juré vengeance Sou eu, maculêlê, sou eu C'est moi, maculêlê, c'est moi
Mas que a dança que ele dança é Et dit que la danse qu'il danse est Sou eu, sou eu C'est moi, c'est moi
mortal mortelle Sou eu, maculêlê, sou eu C'est moi, maculêlê, c'est moi
Maculêlê é já folclore Maculêlê était déjà du folklore
E já foi luta no canavial Et était déjà une lutte dans les
champs de canne
Maculêlê jurou vingança Le maculêlê a juré vengeance
Tindolelê* auê Cauiza Tindolelê auê Cauiza
Mas que a dança que ele dança é Et dit que la danse qu'il danse est
Tindolelê auê Cauiza Tindolelê auê Cauiza
mortal mortelle
Tindolelê é sangue real Tindolelê est de sang royal
Maculêlê é já folclore Maculêlê était déjà du folklore
Meu pai é filho eu sou neto de Mon père est un fils je suis
E já foi luta no canavial Et était déjà une lutte dans les
Aruanda un petit-fils d’Aruanda
champs de canne
Tindolelê auê Cauiza Tindolelê auê Cauiza
Olele maculêlê, Olele maculêlê,
Cauiza, de onde é que veio Cauiza, d'où vient-il
O nós vamos vadiar Allons jouer
Eu vim de Angola ê Je suis venu d'Angola
Olele maculêlê, Olele maculêlê
Maculêlê, de onde é que veio Maculêlê, d'où vient-il
Lá no canavial Là dans les champs de canne
Eu vim de Angola ê Je suis venu d'Angola
Mestre Bimba, de onde é que veio Maître Bimba, d'où vient-il
Eu vim de Angola ê Je suis venu d'Angola
Noel Noel Noël, Noël E o atabaque, de onde é que veio Et l'atabaque, d'où vient-il
Eu vim de Angola ê Je suis venu d'Angola
Noel Noel Noël, Noël E o agogô, de onde é que veio Et l'agogo, d'où vient-il
Noel em sua barca é vem Noël vient dans sa barque Eu vim de Angola ê Je suis venu d'Angola
Na aldeia do caboclo Dans le village du caboclo * Tindolelê signifie « réel/royal/pure/sanguinaire » Ce sont des mots utilisés pendant les rituelsde
Completa sem mais ninguem Il y va sans rien de plus Candomblé.
Noel Noel Noël, Noël
Noel em sua barca é vem Noël vient da006Es sa barque
Na aldeia do caboclo Dans le village du caboclo
Completa sem mais ninguem Il y va sans rien de plus

Sai sai sai Sors, sors, sors


Sai sais ai Sors, sors, sors
É boa noite meu senhor C’est l’heure de dire bonne nuit
monsieur
Sai sai sai Sors, sors, sors
É boa noite minha senhora C’est l’heure de dire bonne nuit
madame

- 71 -
SAMBA

Lê lê lê Baiana Lê lê lê Baiana Praia da Amaralina* La plage d’Amaralina


A baiana me pega Une bahiane m'attrape Na praia da amaralina tem dois Sur la plage d’Amaralina, il y a deux
Me leva pro samba Elle me prend pour la samba camarão na areia crevettes sur le sable
Eu sou do samba Je suis de la samba Camarão tava sentado falando da Les crevettes assises parlent de la
Eu vim sambá Je suis venu danser de la samba vida alheia vie des autres
Lê lê lê baiana Lê lê lê baiana Na praia da amaralina tem dois Sur la plage d’Amaralina, il y a
Minha baiana que deu o sinal Ma bahiane qui donne le signal camarão na areia deux crevettes sur le sable
Lê lê lê baiana Lê lê lê baiana Camarão tava sentado falando da Les crevettes assises parlent de la
Pra' dançar o carnaval Pour danser au carnaval vida alheia vie des autres
Lê lê lê baiana Lê lê lê baiana Na praia da amaralina tem dois Sur la plage d’Amaralina, il y a deux
Tambem jogar capoiera Et aussi pour jouer de la capoeira camarão sentado crevettes sur le sable
Lê lê lê baiana Lê lê lê baiana Falando da vida alheia e camarão Parlant de la vie des autres des
Angola e regional Angola et regional malvado crevettes avares
Lê lê lê baiana Lê lê lê baiana Na praia da amaralina tem dois Sur la plage d’Amaralina, il y a
camarão sentado deux crevettes sur le sable
Falando da vida alheia e camarão Parlant de la vie des autres des
malvado crevettes avares
O levanta saia mulata* Lève-toi mulatresse
* La plage d’Amaralina est une plage célèbre de
O levanta saia mulata Lève-toi mulatresse Bahia.

Nao deixa a saia molhar Ne mouille pas ta jupe


Pois a saia custou dinheiro Parce que la jupe coûte chère
E dinheiro custou ganhar Et l'argent est dur à gagner Princesse, princesse
Sereia*, sereia
O levanta saia mulata Lève-toi mulatresse
Nao deixa a saia molhar Ne mouille pas ta jupe Je n'ai jamais été au bord de la mer
Eu nunca vi tanta areia no mar Princesse, princesse
Pois a saia custou dinheiro Parce que la jupe coûte chère
Sereia sereia Je n'ai jamais été au bord de la mer
E dinheiro custou ganhar Et l'argent est dur à gagner
Eu nunca vi tanta areia no mar Princesse, princesse
*mulata : mulatresse
Sereia sereia
*Sereia utilisé par les hommes pour les femmes
(princesse).

- 72 -
BONUS
BONUS

Les différents types de chants de Capoeira

Chulas
Chulas (SHOO-lahs, ou "chansons") sont aussi appelées cantos de entrada (KAHN-tohs d(j)ee ehn-TRAH-dah, ou "chants d"entrée"), et la
louvação (loo-vah-SAO(m), ou "salutation").
Elles consistent en une série d'appels et réponses qui achèvent la ladainha. Elles nomment différents personnes, lieux, images et
philosophies de la capoeira. Le chanteur commence chaque phrase par Yé. Le chœur répète la phrase en ajoutant le mot camarà (camarade).
Avec le commencement des chulas, tous les instruments restés silencieux commencent à jouer, et deux capoeiristes s'avancent au pied du
gunga, attendant la permission d'entrer dans la rode.

Corridos
Corridos (chants "rapides") qui marquent le début de la rode. Les corridos sont chantés continuellement pendant la rode.
Le chanteur commence avec le refrain, pour rappeler aux autres la mélodie, et le premier couplet du chant. Le reste de la chanson continue
normalement.
Exemples de Corridos : « Dona Maria como vai você? », « Ai, Ai, Aidê », « Ê Paraná », …

Despedidas
Plusieurs types de despedidas (desh-speh-D(j)EE-dahs), ou "aurevoirs" sont parfois chantés à la fin de la rode.
Exemples de Despedidas : « Adeus Corina », « Boa viagem », « Boitata », …

Ladainha
La ladainha (lah-dah-EEN-yah), ou "litanie," est l'incantation d'ouverture de la rode. Elle est habituellement chantée par le maitre, ou un capoeiriste
qui va entrer dans la rode, et il commence par le cri Yé!
Dans les rodes traditionnelles, la ladainha est chantée avec trois berimbaus et deux pandeiros. C’est un respect pour la rode et pour que le
chanteur soit bien entendu par l'audience.
Les ladainhas célèbrent souvent des places de Bahia, légende de l'histoire de la capoeira. Ça peut être une improvisation.

A
Quadras
La quadra commence comme une ladainha, mais peut être chanté au milieu de la rode et n'a pas de chula intermédiaire.
Les quadras de maitre Bimba remplacent aussi la ladainha. Elles font quatre vers de long et sont suivies (contrairement aux quadras
d'Angola) par la chula (souvent appelé la saudação en régional).

B
Instruments de capoeira

Agogo Deux cloches africaines Dobrão Pièce de monnaie ou pierre utilisé


Arame Fil utilisé pour le berimbau pour varier les sons du berimbau
Atabaque Large tambour Gunga Berimbau à grosse calebasse
Baqueta Bâton utilisé pour jouer du berimbau Medio Berimbau à calebasse moyenne
Beriba Types de bois pour le berimbau Palmas Applaudissements
Berimbau Instrument qui contrôle la rode Pandeiro Tambourin
Cabaça Fruit qui sert de caisse de résonnance Reco-reco Bambou « scratch »
Caixixi Petit sac tressé utilisé avec le berimbau Viola Berimbau à petite calebasse

Jeux de capoeira

Angola Jeu lent et plein de malice incluant des "chamadas"


Apanha laranja no chao tico-tico Jeu dans lequel les capoeiristes utilisent seulement leur bouche pour attraper un objet au sol
Batuque Jeu violent qui a inspiré maitre Bimba. Le père de maitre Bimba était champion de batuque
Benguela Jeu calme situé entre l'Angola et la Régional avec des floreios
Maculêlê Danse avec des bâtons
Regional Jeu rapide inventé par maitre Bimba
Samba Dansé la samba dans la rode de capoeira

C
Histoire de la Capoeira

L'histoire de la Capoeira s'inscrit dans un contexte douloureux, elle est issue de la souffrance des esclaves africains déportés au Brésil par les
colons portugais.

Ceux-ci s'étant rendus compte que les indiens du brésil ne résistaient pas aux travaux forcés, ils firent appel à une main d'œuvre plus solide
et bon marché : les hommes et femmes noirs de leurs colonies. Une véritable industrie esclavagiste se mit en place, si bien que plus de 3 millions
de noirs furent déporté au brésil du XVIème siècle à 1888, date de l'abolition de l'esclavage au Brésil.

Des tribus entières arrachées à leurs terres durent traverser l'océan dans des bateaux négriers, entassés comme des animaux, dans des
conditions de vie déplorables. Une fois parvenus au Brésil, dans les ports de Rio de Janeiro, Salvador ou Recife, les survivants à cet effroyable
voyage étaient vendus comme du bétail à de riches propriétaires terriens pour travailler dans les champs de cannes à sucre, de cacao ou les mines
d'or (dans l'Etat du Minas Gerais).

Durant ces années, leur esprit de révolte et leur soif de liberté se renforça pour aboutir à une nouvelle forme de lutte issue de leurs cultures
africaines : la Capoeira était née.

Les esclaves n'étaient, bien sur, pas autorisés à apprendre à se battre. Lors de leurs moments de repos, ils pouvaient néanmoins pratiquer
certaines de leurs coutumes comme la danse et la musique. C'est ainsi que, à l'insu de leurs maîtres, les esclaves s'entraînaient au combat.
Déguisée en danse, leur méthode de combat prenait un air inoffensif. Les mouvements étaient lents dansés et proche du sol mais ils pouvaient
êtres dévastateurs et ils utilisaient la ruse, la « malicia » pour surprendre l'adversaire.

Par la suite, avec l'émergence des camps d'esclaves en fuite, les « quilombos », la Capoeira devint un symbole de la rébellion des esclaves
et se vit interdite. Toutes personnes surprises à la pratiquer seraient sévèrement punies (fouettées, déportées, ou exécutées). Des lors, les
capoeiristes s'entraînaient dans la clandestinité et la Capoeira ne cessa d'évoluer, incorporant de nouveaux éléments (instruments de musique) Le
nom Capoeira viendrait Caa- puera qui signifie en Tupi Guarani « forêt coupée » ou « herbe qui repousse ». On pense que la raison de cette
appellation viendrait du fait que les esclaves en fuite allaient se réfugier dans cette végétation pour échapper au « capitão do mato » qui était
chargé de les capturer. Plus tard, ces mêmes esclaves rebelles attaquaient les convois de commerçants en se cachant dans les hautes herbes le
long des routes.

La Capoeira se pratiquait dans la rue, elle se montrait parfois violente, comme à Rio ou les « malandros » organisés en « maltas » s'en
servaient pour troubler l'ordre public. Ou avec les frasques de grands bandits comme Besouro de Manganga ou Lampião dont la légende fait partie
du folklore de la Capoeira.

C'est dans les années 1930 que la Capoeira a connue sa véritable évolution. Grâce aux travaux de deux maîtres : Mestre Bimba et Mestre
Pastinha. Tout deux, à leurs manières ont contribués à changer la Capoeira pour en faire un art structuré et en finir avec sa réputation d'art de
voyous.

D
Mestre Bimba, en ouvrant la première académie de Capoeira Régional et en réalisant une méthode d'enseignement à révélé toute
tout la
dimension sportive de la Capoeira. Aujourd'hui, le style Regional est le plus pratiqué dans le monde.

Mestre Pastinha a, lui, travaillé toute sa vie pour préserver la capoeira traditionnelle qu'il rebaptisa « Capoeira Angola ». Grâce à ses efforts,
la
a Capoeira est considérée comme une des plus importantes manifestations de la culture afro afro-brésilienne.

Bien sur des nombreux maîtres on comptés dans l'histoire de la Capoeira comme Mestre Canjiquinha, Mestre Waldemar, Mestre Marê,Mar
Mestre Noronha, Mestre Traira, Mestre Amorzinho et bien d'autres. Tous sont respectés par les capoeiristes et beaucoup d'entre eux sont présents
dans les chansons des rodas.

E
Zumbi Dos Palmares

Zumbi Dos Palmares fut l’un


un des chefs de guerre les plus importants du royaume autonome des Palmares, fondé au XVIIe siècle par des esclaves
insurgés dans le nord-est du Brésil.

Il semblerait qu’ilil soit né aux alentours de 1655 dans une des communautés de Palmares. Vers 1662, alors qu’ilqu est encore enfant, il est fait
prisonnier par des soldats portugais aux frontières du territoire autonome. Par une chance inouïe, il n n’est
est pas exécuté, mais livré au père Antonio
Melo. Celui-ci
ci le baptise et lui donne son nom chrétien : Francisco. Il passe alors des années à aider le père Antonio à la messe et à apprendre le
portugais et le latin. C’est
est aux alentours de 1670, ayant à peine quinze ans, qu
qu’il s’enfuit
enfuit et retourne à Palmares.

Dès 1675, âgé de vingt ans, il se révèle être un stratège et un chef militaire de qu
qualité
alité lors des luttes contres les soldats du sergent Manuel
Lopes.
En 1678, Pedro de Almeida, gouverneur de la région du Pernambuco, propose aux insurgés de se rendre : en échange, le pardon leur sera
accordé et ils pourront reprendre leurs travaux d’escla
esclaves sans punition ni exécution. L’un
un des chefs de guerre, Ganga Zumba, accepte. Zumbi, qui
ne peut tolérer une telle trahison, prend la tête de la résistance qui se met en place dès 1680. Selon certaines sources, il aurait assassiné Ganga
Zumba, pour avoir collaboré avec les Portugais.

Avec le soutien d’une forte poignée d’insurgés,


insurgés, Zumbi résiste vaillamment durant une quinzaine d d’années.
années. Il devient une icône pour son
propre peuple, et certains affirment qu’ilil est en partie humain et en partie habité par d
des esprits africains : des orixas. C’est
C en 1694 que les
commandants Domingos Jorge Velho et Vieira de Mello, appuyés d d’une
une puissante artillerie, mènent un assaut destructeur sur les Palmares. Après
de vaillants combats, Zumbi, gravement blessé, est contracontraint
int de prendre la fuite dans la jungle. Le 20 novembre 1695, Zumbi meurt au combat
dans la Serra Dois Irmãos.

Ce personnage reste une icône de la résistance anti


anti-esclavagiste
esclavagiste et anticolonialiste, et un héros pour la communauté afro-brésilienne,
afro le
Brésil et l’Amérique
Amérique latine en général. Le 20 novembre, anniversaire de sa mort, est considérée comme le jour de la conscience et de la résistance
afro-brésilienne (consciência negra).

F
Besouro de Manganga

Manoël Henrique Perreira est devenu le capoeiriste le plus célèbre de tous les temps. Son nom est resté gravé dans l’histoire de la capoeira. Il est
devenu un mythe.

Manoël Henrique Pereira, serait né dans la ville de Santo Amaro da Purificaçao en 1897 (d’autres documents indiquent la date de 1885).
Aucune trace écrite sur Besouro n’a été retrouvée, comme pour faire douter de la véracité de son existence, comme s’il n’était
n’étai qu’un personnage né
de l’imagination populaire. Il est mort à l’âge de 27 ans en 1924.

Manoël Henrique Pereira avait le surnom de Besouro de Mangangá (espèce de scarabée vénéneux), de Besouro preto et également
Besouro Cordão de Ouro (Ceinture d’or). Il était invincible et inégalable. Besouro reste célèbre pour ses confrontations avec la police contre
laquelle il n’a jamais perdu, pour ses bagarres, quand il utilisait les coups de Capoeira et de couteaux qui envoyaient au sol ses adversaires qui
recevaient son pouvoir de Capoeira, « Valentao », « Capadocio » et « Bamba ».. Les chants de capoeira chantent ses prouesses légendaires.
légenda
C'était le maître des maîtres.

Son surnom Besouro (scarabée), viendrait du fait que lorsqu'il se retrouvait pris dans une bagarre, sa mandinga lui permettait
permettai de s'enfuir, il
se transformait en scarabée et partait en volant. Besouro avait le « corpo fechado »,, le corps fermé. C'est à dire que ni les armes blanches ni les
balles ne pouvaient l'atteindre. Il apprit la capoeira dans la rue avec Mestre Alipio, à Santo Amaro. Il a beaucoup voyagé, travaillant dans des
plantations, des fermes, des moulins ou u comme doker.
Quand il était à Santo Amaro, Besouro restait plus au Trapiche (nom de son quartier)
quartier).

Ses combats simulés avec Doze Homens, Ioiô, Nicorí, et d’autres capoeiristes, ses amis, au son du berimbau et du pandeiro, étaient ét des
spectacles magnifiques de force, d’agilité et de délicatesse dans lesquels les loyaux participants en sueur s’appliquaient mutuellement les
dangereux « préceptes » d’attaque et de défense, avec attention pour ne pas se faire mal.
Il était aimable, très joueur, l’ami des enfants et « respectant les Blancs ». D’un courage personnel qui paraissait fou, il aimait provoquer la
police.

Besouroro était un révolutionnaire. Les combats de Besouro étaient nombreux et violents. Il se battait toujours contre des policiers et des
propriétaires de plantation. C’était souvent le chaos en face de la vieille prison, située au rez
rez-de-chaussée
chaussée de la Casa da Câmara (Chambre des
conseillers) de Santo Amaro. C’était Besouro qui, la nuit réveillait les policiers pour un « amusement » qui se prolongeait
p en poursuites et en coups
de feu desquels ils sortaient intact et toujours en souriant, comme il était entré. Besouro défiait ceux qui avaient un nom, ceux qui pouvaient
augmenter sa célébrité.

La mort de Besouro reste un mystère.


La seule certitude
itude qu’on puisse avoir sur sa mort, est qu’il a été tué d’un coup de couteau dans le ventre et qu’il est mort le 8 juillet
j 1924. Un
certificat de Santa Casa de Misericórdia confirme l'entrée et le décès de Manoel Henrique à cette date.
Aujourd'hui, Besouro
ro est un symbole de la capoeira. Il est connu pour son courage et sa loyauté. L'appui qu'il a apporté à ceux qui ont été
persécutés et opprimés par la police et les propriétaires de plantations n'a pas été oublié.

G
Lampião

Lampião de son vrai nom : Virgulino Ferreira da Silva, fut le chef de la principale bande de cangaceiros du Nordeste, entre 1920 et 1938. Capitaine
Virgulino, dit Lampião, avec son chapeau typique fût le plus grand « héros » folklorique brésilien.

Fils d'une famille de petits paysans


sans et éleveurs, Lampião est né vers 1900 à Serra Talhada, Sertão de Pernambuco. Pendant son enfance, la
famille de Virgulino se trouva empêtrée dans les inimités locales entre les familles et les grands propriétaires terriens. Pour
Po une raison ou une autre,
la famille finit par être en mauvais termes avec la police locale, et après une altercation avec elle, le père de Virgulino fut
f abattu en 1919. C'est
alors que Virgulino réunit ses jeunes frères et leur dit : « João, tu vas t'occuper de nos 4 sœurs et de e Ezequiel. Va-t-en d'ici, va vivre en paix ». Aux
autres, il dit : « Nous avons tout perdu, n'est-ce
ce point vrai ? Alors maintenant, il faut tuer jusqu'à ce que nous soyons nous-mêmes
nous tués ». Virgulino
entrait alors dans le Cangaço.

À 25 ans, Virgulino est


st devenu Lampião, le fléau de l'arrière
l'arrière-pays
pays et tueur des policiers et des soldats, qu'il a toujours appelés des macacos
(singes).

Pendant les 15 années qui suivirent, Lampião ne fut jamais loin des titres de journaux dans l'ensemble du Brésil. On dit souvent
souv que
Lampião est le Robin des bois du Brésil. En aucune manière! Car Lampião commença sa carrière en volant les dames âgées.
Lampião
ampião était un homme complexe, bien que très religieux et pourtant brutal.
Sa bande, dès 1930, intègre des femmes, et établira en son sein une sorte de « subculture » originale, avec ses attributs vestimentaires, ses
codes de hiérarchie, ses rapports entre
tre les genres, ses rituels d'initiation, ses valeurs culturelles et ses pratiques religieuses. Se déplaçant
beaucoup, généralement à pied, les cangaceiros (hommes et femmes) transportent sur leur dos une charge pouvant atteindre 40 kilos. k

Puisque la police
lice n'a rien pu faire contre lui, la majeure partie du peuple l'a soutenu à contrecœur. Mais cependant peu de gens l'ont rejoint.
rej
Lampião n'était pas un révolutionnaire, c’était un bandit. Ceux qui s'opposaient à lui pouvaient (ou auraient pu) tout perdre y compris leur vie.

En cas de trahison ou de dénonciation à la police, les cancageiros étaient impitoyables. Lampião allait jusqu’à l’extermination
l’exterminati des familles
entières de ses ennemis, attaquait les petites villes, tuant les policiers, rackettant les commerçant locaux, violant
viola même les femmes parfois si elles
avaient une relation avec des policiers ou des soldats, saisissant n’importe quelle richesse ou vivre. Ce dont il n’avait pas besoin, il le redistribuait à
d’autres villages, s’assurant ainsi leur sympathie.

38, alors que le roi du cangaceiro désire mettre fin à sa « carrière »,, la cachette de Lampião fut révélée à la police par le
En juin 1938,
commerçant Pedro Cândido, sous la torture. Agissant par surprise, la troupe massacra à la mitrailleuse le petit groupe des 50 cangaceiros, après
un combat d'une vingtaine de minutes, 40 bandits réussirent à s'échapper, mais les chefs furent visés les premiers et Lampião et 10 de ses
hommes furent abattus, ainsi que sa compagne, Maria Bonita...
Les corps furent décapités et les têtes mises, comme trophées, dans des bidons de kérosène avec de l'eau et du gros sel. Deux ans après
l'élimination de Lampião, ce sera le tour
our de son bras droit, Corisco.

Le Cangaço des bandes permanentes


tes prend fin mais Lampião, le « Roi du Cangaço », aura « régné » ainsi sur le Sertão de 1922 à 1938.

H
Manduca da Praia

Manduca da Praia était un métisse clair, grand, il portait une barbe fournie, en pointe, grise et couleur de cuivre. Chapeau de castor blanc ou de
paille sur le haut de la tête, aux yeux injectés et grands ouverts, d'une allure équilibrée et résolue, sa figure avait quelque chose qui imposait
impos la
crainte et la confiance.

Manduca avait un comptoir de poisson sur la place du marché, était honnête dans ses affaires, gagnait assez et vivait confortablement.
co Cet
habitant permanent de la "Cidade Nova", ville neuve, n'était pas influencé par la "capoeiragem" locale, ni par les autres manifestations
man du même
type, il était un capoeiriste indépendant. Un jour, à la fête de la Penha, Manduca da Praia, s'est battu avec tellement de volonté contre un groupe
de gitans armés de bâtons que certains restèrent étendus et la plupart hors de combat. Il fut le plus célèbre capoeiriste de son temps à Rio de
Janeiro.

Reconnu et craint par la police et les capoeiristes,


ristes, fort de sa barbe et de ses cheveux roux, il vécu jusqu'en 1850. Il démontra sa supériorité à tous
les capoeiristes carioca de son époque pourtant aussi redoutables que nombreux comme Aleixo Açougueiro, Quebra Coco, Pedro Cobra,
Bem-te-vi, Mamede entre autres.

Très tôt Manduca démontrât son agilité dans de nombreux domaines, en sautant sur des boeufs sauvages, à l'utilisation du poignard, du
rasoir ou du "pétropolis", un bâton de bois (madeira--de-lei), partenaire quasi inséparable de Manduca et de tous les bagarreurs de l'époque.
Il se faisait aussi remarquer grâce à la malice de son coup de poing ou de ses balayages, entre autres choses. Il se démarquait
démarqua le plus des autres,
c'était sa personnalité froide et calculatrice, son l'intelligence supéri
supérieur
eur à celle de ses partenaires (voyous, bagarreurs, gigolos, etc.).

Manduca était capoeiriste pour son propre compte. Comme à cette époque la capoeira était durement réprimée par la police, il était logique
et plus raisonnable pour un capoeiriste, d'appartenir
rtenir à une bande. Les plus fortes à cette époque étaient les Nagôs et les Guaiamuns, celles qui
régnaient sur Rio de Janeiro, de la même manière que les gan gangs de trafiquants de nos jours. Mais Manduca voulait être beaucoup plus qu'un
membre de gang, sujett dérangeant pour ses affaires. En effet, il était propriétaire d'un stand de poisson mais également garde du corps de
personnes de la haute société, surtout de politiciens. Lors des élections du quartier de São José, quand une bagarre avait lieu,
li personne n'égalait
Manduca avec un poignard.

De part sa grande influence, il compara à 27 procès pour blessures corporelles légères ou graves (sans être jamais touché) et en est sorti
complètement blanchi. Manduca est devenu encore plus célèbre, à l'arrivée du d député
éputé portugais Santana qui aimé les défis et les bagarres de rue.
Celui qui perdait était celui qui tombait évanoui ou demandait la clémence de son adversaire, chose que n'était pas accordé très
t souvent. Manduca
était donc souvent défié mais toujours grand d champion, laissant Santana très impressionné par ses capacités. Après les combats, ils sortaient cote
à cote, prendre du champagne. Ils devinrent de très grands amis.
Manduca da Praia était le champion de la Capoeira à Rio de Janeiro, une capoeira qui ne possédait ni musique ni instruments de musique,
elle n'était que bagarre de rue.

Manduca ne laissait jamais de coté son long manteau de tissu très épais, sa chaîne et sa montre en or. Il bénéficia dans sa vie de certains
avantages et de son stand de poisson qui lui rapporta des bons profits.

I
Mestre Bimba

Fils de Luis Cândido Machado et de Maria Martinha do Bonfim, Manoel dos Reis Machado, plus connu sous le nom de « Mestre Bimba » est né le
23 novembre 1900, dans le quartier de Engenho Velho à Salvador Bahia.

Son surnom « Bimba » viendrait d’un pari entre sa mère et sa nourrice. L’une pensait qu’il serait une fille, l’autre un garçon. Après sa
naissance, la nourrice lui donna le surnom de « Bimba » qui désigne l’organe sexuel masculin à Bahia.

Mestre Bimba commença la Capoeira à l’âge de 12 ans à Salvador, dans le quartier Estrada das Boiadas, aujourd’hui quartier Liberdade.
Son maître s’appelait Bentinho, un africain, capitaine de la compagnie Bahianaise de navigation. Il lui enseigna la Capoeira traditionnelle,
aujourd’hui connue sous le nom de Capoeira Angola. Mestre Bimba a d’ailleurs enseigné la Capoeira Angola pendant 10 ans.
Par la suite mestre Bimba se rendit compte que la Capoeira qu’il pratiquait ne se révélait pas efficace lors d’un combat réel. Il incorpora donc
des techniques de lutte, de boxe et de Batuque (un autre art martial d’origine africaine pratiqué par son père) et créa un nouveau style qu’il nomma
« Luta Regional Baiana » ou « Capoeira Regional ». Il introduisit des notions d’éthique et d’hygiène, adopta la tenue blanche, et créa une méthode
d’enseignement (sequência et cintura desprezada).

Il ouvrit sa première académie en 1932, « Centro de Cultura Fisica e Luta Regional » dans le quartier d’Engenho Velho de Brotas. En ce
temps là, la Capoeira était toujours illégale et sévèrement réprimée. Ce fut en 1937 que le président Gétulio Vargas revoqua la loi Sampaio Ferraz ,
autorisant ainsi la Capoeira.

Pour changer la réputation de la Capoeira (alors considérée comme une pratique de voyous) il imposa certaines règles à ses élèves : ils
devaient faire des études, être propre sur eux… résultat : de nombreux avocats, médecins, hommes politiques, gens de classe moyenne, hommes
et femmes (les femmes auparavant n’étaient pas admises dans les rondes de Capoeira) suivèrent l’enseignement de mestre Bimba.
Par la suite, pour prouver l’efficacité de son art, mestre Bimba provoqua en duel plusieurs lutteur reconnus. Il gagna tout les combats et devint une
célébrité.

En 1942, sa deuxième académie fut inaugurée au « Terreiro de Jesus – rua des Laranjeiras » aujourd’hui rua Francisco Muniz Barreto.
(Cette académie est toujours ouverte des nos jours, elle est tenue par Mestre Bamba, élève du mestre Vermelho 27 lui-même élève du mestre
Bimba.)

Mestre Bimba enseigna aussi la Capoeira dans des écoles militaires et de police, ce qui l’influença beaucoup dans sa méthode
d’enseignement.

En 1949, une de ses élèves mestre Damião l’invita à São Paulo pour faire des démonstrations, rencontrer les capoeiristes locaux et mesurer
ses élèves à des lutteurs de luta livre (lutte libre).

J
Dans le but de faire connaître la Capoeira Regional, Mestre Bimba et ses élèves donnèrent d’innombrables démonstrations à travers le
Brésil, jusque dans le palais du gouverneur de Bahia (Juracy Magalhães à l’époque). Cette démonstration permit au Mestre Bimba de s’attirer toute
l’estime des dignitaires de l’Etat et de présenter la Capoeira Regional au président de la République Getúlio Vargas. Cette démonstration marque
un tournant dans l’histoire de la Capoeira : Getúlio Vargas légalisa la Capoeira, la reconnu en tant que lutte nationale brésilienne et, par la suite,
officialisa sa pratique par le biais du ministère de l’éducation.

En 1973, un de ses élèves l’invita à ouvrir une académie de Capoeira dans l’Etat de Goias. Mestre Bimba quitta donc Salvador et parti
s’installer à Goiânia. Le 5 février 1974, Mestre Bimba fut admit à l’Hôpital Universitaire de Goiânia où il mourrut d’une attaque cérébrale. Toutes les
académies de Capoeira de Bahia furent fermées pendant sept jours en hommage au Mestre.

Mestre Bimba était et reste aujourd’hui une légende de la Capoeira. Un géant doté d’une très forte personnalité, un homme qui a su faire évoluer
son art et le faire sortir de la clandestinité pour le montrer aux yeux de tous.

K
Mestre Pastinha

Vicente Ferreira Pastinha est née le 05 Avril 1889 à Salvador de Bahia, il est le fils de José Señor Pastinha, un commerçant Espagnol, et de
Eugênia Maria de Carvalho, une Bahianaise.

Un africain, Benedito, assista de sa fenêtre à une dispute entre le jeune Pastinha et un autre enfant bien plus grand que lui. Benedito dit au
jeune Pastinha : « Vient la mon fils ». Le petit Pastinha, en pleurs et en colère après s'être fait battre obéis. « Tu ne peux vaincre ce jeune, il est
bien plus grand et bien plus fort que toi. Au lieu de perdre ton temps à jouer au cerf-volant, viens chez moi et je vais t'enseigner des choses qui ont
plus de valeurs. ». Ainsi commença la formation de Pastinha.

Mestre Pastinha s'engagea dans la marine à l'âge de 12 ans, où il enseigna la Capoeira à ses collègues marins. A 20 ans, il ouvrit sa 1ère
école de Capoeira. C'est seulement en 1941 qu'il fonda son centre sportif de Capoeira Angola avec l'aide d'Amorzinho qui lui offrit l'école.
Les élèves de cette académie devaient porter une tenue noire et jaune, couleur de l'équipe de football d'Ipiranga, l'équipe préférée de Pastinha. Ce
dernier, quant à lui, se revêtait d'une tenue blanche.

Son ami Jorge Amado l'aida à écrire son livre « Capoeira Angola » et plus tard Pastinha enregistra un disque d'Angola. Il fut filmé,
photographié et interviewé à plusieurs reprises dans sa vie.

Mestre Pastinha exerça plusieurs métiers; on le retrouve maçon, peintre, distributeurs de journaux, surveillant d'une maison de jeux. Mais
son activité préférée était d'enseigner son art.

Il était une personne agréable, cultivée, calme, à l'écoute des autres. Il mourut dans l'obscurité (aveugle depuis plusieurs années) et la
pauvreté, dans une petite chambre en bas du Pelourinho, le 13 novembre 1981.

Le nom de Mestre Pastinha est indissociable de la Capoeira Angola. De nombreuses chansons lui rendent hommage dans les rodas de
Capoeira et tout les mestres de tout style ont un profond respect pour l'œuvre et le travail de ce mestre qui au yeux de tous restera le plus grand
mestre de Capoeira Angola.

L
Histoire du groupe SENZALA
Mestre Elias

Pratiquant la Capoeira depuis 1968, José Elias da Silva plus connu sous le nom de Maître Elias a découvert en 1976 le travail développé par le
GROUPE SENZALA, où il a adopté les fondements, la technique et didactique de ce groupe développant alors une partie de la culture brésilienne.

Encore professeur il implante le groupe en 1982 sous la responsabilité de Maître Itamar, l’un des fondateurs du GROUPE SENZALA.
Grâce à son excellent et remarquable travail, son engagement et sa fidélité aux connaissances acquises, Elias reçu le grade de « Maître » en 1990.
C’est depuis ce jour qu’il est connu dans le monde de la Capoeira comme Maître Elias.

Dans la perspective d’enrichir ses connaissances afin de pouvoir apporter le maximum à ses élèves, Maître Elias a alors été diplômé en
éducation physique ce qui a renforcé le développement exceptionnel de son travail.

Maître Elias a parcouru le Brésil participant à diverses rencontres, conférences, colloques répondant ainsi aux invitations. De plus il donna
des cours de qualité à travers tout le Brésil.

En 1995, Le Groupe Senzala de Capoeira de Teresopolis, grâce a maître Peixinho, autre maître du Groupe Senzala a envoyé vers l’Europe
le professeur Michel York (aujourd’hui Contre-Maître) avec l’objectif d’implanter le Groupe Senzala à travers l’enseignement de l’art de la Capoeira.
Michel demeura à Londres où depuis six existait un travail développé par un autre maître du groupe, Maître Gato.
Ce travail fût tellement satisfaisant et ses répercussions tant optimistes qu’en 1996 Maître Elias s’est rendu spécialement en Angleterre puis en
France, il retourna successivement en France, Angleterre et Allemagne en 1997, où il emmena le professeur Torneiro (aujourd’hui Contre-Maître)
qu’il avait formé au préalable. Celui-ci est resté enseignant en France notamment à Paris avec l’aide de l’instructeur Français Bem-te-vi.

Depuis Teresopolis s’est transformé en un centre d’échanges culturels à partir de la Capoeira du fait de la présence de divers étrangers à la
recherche d’un apprentissage de cette pratique brésilienne.

M
Maculêlê

Le Maculelê est une danse de combat Afro-brésilienne


brésilienne liée à la Capoeira. Elle ss’effectue
effectue sur un rythme particulier, différent de ceux utilisés dans la
capoeira, et est accompagné par l’atabaque,
atabaque, la cloche agôgô et les caxixis.

Cette danse s’effectue


effectue avec des bâtons, traditionnellement des bâtons fait de bois de biriba, chaque capoeiriste en tenant un dans chaque
main, et constitue plus une expression corporelle libre
ibre qu
qu’une
une danse avec une chorégraphie précise. Il existe bien entendu des pas spécifiques,
mais le Maculelê appelle plus à l’expression
expression spontanée.

Le bâton appelé grimas mesure en général 60 centimètres de long et 3 centimètres de diamètre

Les bâtons viennent


iennent frapper le sol, tournent dans ll’air,
air, ou se frappent entre eux, chaque capoeriste allant frapper le bâton de son adversaire
sur le quatrième temps de la mesure, ou quatrième pulsation.

Les élèves gradés jouent parfois le maculelê en utilisant une p


paire
aire de Facões (grand machette de 40 centimètres). Un bruit caractéristique se
fait entendre quand les deux Facões s’entrechoquent.

Cette danse rappelle l’Afrique, part les costumes


stumes qui sont utilisés (« jupe » en paille), et se pratique comme la capoeira à l’intérieur
l d’une
ronde. Les bâtons peuvent être remplacés par des couteaux, rappelant que capoeira et maculelê sont bien à la base des sports de combats…

Il n’yy a pas de date précise quant à la naissance du maculelê, tout comme pour la Capoeira.

N
Puxada De Rede

La Puxada de Rede est une « pièce de théâtre » folklorique brésilienne jouée dans plusieurs représentations de capoeira. Elle est basée
sur une traditionnelle légende brésilienne.

Un pêcheur s’en va en mer un soir sur un jangada, un radeau navigable fait main utilisé par des pêcheurs du nord-ouest
nord du Brésil. Son
épouse a un mauvais pressentiment et essaye de l'empêcher d’aller pêcher ce soir. Il y va quoi qu’il en soit, laissant sa femme pleurant et ses
enfants effrayés. Son épouse l’attend toute la nuit sur la plage, et vers 5h00 du matin, l'heure habituelle, elle voit le jangada.
jan Les pêcheurs semblent
très attristés et certains pleurent même, mais elle ne voit pas son mari. Les pêc
pêcheurs
heurs lui disent que son mari est tombé du jangada
accidentellement. Pendant qu'ils commencent à replier le filet, ils trouvent son corps parmi les poissons. Ses amis portent son s corps sur leurs bras,
dans un rituel funèbre traditionnel sur la plage.

Voicii quelques chants utilisés lors des spectacles de Puxada de Rede, tout dépend de si on veut faire référence à la mort d’un pêcheur
pê ou à
la joie d’une heureuse pêche :

Minha jangada vais air p’ro mar Pescador vai p’ro mar O que, que me dar
Minha jangada vai sair p'ro mar Pescador vai pro mar he laia, O que, que me dar
Vou trabalhar, meu bem querer Pescador vai pro mar he laia Para levar
Se Deus quiser quando eu voltar do mar Pescador vai pro mar he laia, Pra donna Janaínha la no fundo do mar?
Um peixe bom, eu vou trazer Pescador vai pro mar he laia Corrente de ouro,
Meus companheiros tambem vão voltar Mas antes de partir laços e fitas
E a Deus do céu vamos agradecer Rezo pra Deus pra olhar por mim. Pra donna Janaínha que ela é a moça bonita
Pescador vai pro mar he laia, O que, que me dar
Minha jangada vai sair p'ro mar Pescador vai pro mar he laia Para levar
Vou trabalhar, meu bem querer Faço oferenda a yemanjá Pra donna Janaínha la no fundo do mar?
Se Deus quiser quando eu voltar do mar Para canoe não virar. Corrente de ouro,
Um peixe bom, eu vou trazer Pescador vai pro mar he laia, laços e fitas
Meus companheiros tambem vão voltar Pescador vai pro mar he laia Pra donna Janaínha que ela é a moça
E a Deus do céu vamos agradecer bonita

O
A rede puxa No mar Puxa a marra, marinheiro
A puxa a marra marinheiro No mar, no mar, no mar, no mar eu ouvi Puxa a marra marinheiro puxa a marra
A rede puxa cantar E olha o vento que te leva pela a barra
A puxa lá que eu puxo cá No mar, no mar, no mar minha sereia, ela é Puxa a marra, marinheiro, puxa a marra!
A rede puxa sereia E olha o vento como sopra pela barra
A puxa a marra samangolê Pescador traz presente pra ela,
A rede puxa Yemanjá ja se enamorou.
E se a jaganda volta sem ele,
Os olhos da morena marejou

Pedrinha miudinha de Aruanda hee É doce morrer no mar Puxa a rede, pescador

Pedrinha miudinha de Aruanda hee, É doce morrer no mar, Puxa a rede, pescador, traz peixe do mar.
Lajeiro tao grande, tao grande de Aruanda Nas ondas verdes do mar Não esquece de agradecer a rainha yemanjá
hee É doce morrer no mar, Puxa a rede, pescador, traz peixe do mar.
Pedrinha miudinha de Aruanda hee, Nas ondas verdes do mar Não esquece de agradecer a rainha
Lajeiro tao grande, tao grande de Aruanda É doce morrer no mar, yemanjá
hee Nas ondas verdes do mar Puxa a rede, pescador,
A rede puxa!
Puxa ah he que eu puxo ca,
A rede puxa!
Puxa a rede, pescador,
A rede puxa!
Adeus adeus Chorou, chorou de fazer dó Puxa ah he que eu puxo ca,
A rede puxa!
Adeus, adeus, Chorou, chorou de fazer dó,
pescador não se esqueça de mim! Quando a jaganda voltou só
Vou rezar pra ter bom tempo, marinhero, Chorou, chorou de fazer dó,
Pra não ter tempo ruim. Quando a jaganda voltou só
Vou fazer sua caminha bem quentinhia, Eu pedi a meu bem, sereno,
Perfumada de alecrim Que não fosse ao mar, sereno,
Adeus, adeus, Ele foi não voltou, sereno,
pescador não se esqueça de mim! Foi sereia do mar que levou marinheiro
Vou rezar pra ter bom tempo, marinhero,
Pra não ter tempo ruim.
Vou fazer sua caminha bem quentinhia,
Perfumada de alecrim

P
Toques

Certains toques de berimbau seront représentés lexicalement :


• Le son grave sera représenté par « DOM »
• Le son aigu sera représenté par « Dim »
• Le grésillement sera représenté par « Tchi »
• Le son du caixixi sera représenté par « Caixixi »

Angola
C'est le toque spécifique de la Capoeira Angola. Il est lent, cadencé et sonne tristement. Il convient pour un jeu lent également, proche du
sol, dangeureux, malicieux, expressif, théâtral et surtout spontané. Il est utilisé pour accompagner la ladainha, la chula et les chansons de Capoeira
Angola. Dans ce rythme, on ne tape pas dans les mains.
Medio : São Bento Pequeno ou São Bento Grande de Angola
« Tchi Tchi DOM Dim Caixixi »

São Bento Grande de Regional


C’est le toque le plus connu de la Capoeira Regional. Il a été créé par Mestre Bimba et caractérise un jeu très rapide, viril et agile, un jeu
d'attaques-réponses, un jeu ferme et décisif dans lequel les coups sont forts et explosifs. C'est le rythme le plus souvent associé à la regional (à tel
point qu'on pense parfois que Regional = São Bento Grande de Regional). Il autorise les coups de pieds de ligne et les coups "traumatisants", ce
qui en fait le type de jeu le plus effectif en combat.
Le São Bento Grande de Regional est le toque que l’on joue quand le rythme s’accélère ou quand le jeu devient plus agressif. Il est aussi très
utilisé dans les démonstrations publiques, les rodas de rue, les événements... et est idéal pour les chansons énergiques.
Medio: Jogo de Fora, rapide et avec plus de variations.
« Tchi Tchi DOM Tchi Tchi Dim Tchi Tchi DOM DOM Dim »

Benguela
Autrefois prononcé "Banguela", le nom Benguela est issu de celui d'une province à l'ouest de l'Angola. Ce toque a été créé par Mestre
Bimba. Le jeu qui correspond à ce rythme n'avait pas été développé à l'époque, mais Bimba le définissait comme un jeu "de dentro", imbriqué et
très technique. Mestre Camisa a alors cherché et travaillé pendant plusieurs années pour le créer. Il est le plus lent de la Capoeira Regional et
caractérise un jeu beau et malicieux, assez proche du sol. La particularité de la Benguela est de "transformer" les mouvements pour se sortir des
blocages de façon fluide. C'est ce qui en fait le style de jeu le plus technique de la Capoeira Regional, le plus difficile à jouer.
En benguela, les coups "agressifs" (avec choc) ne sont pas admis (comme martelo, ponteira...). Aucun coup de pied ne peut en théorie dépasser la
hauteur de la taille, et on fait le moins de ginga possible.
Medio: Jogo de Fora
« Tchi Tchi DOM Dim Dim »

Q
São Bento Pequeno
Toque de Capoeira Angola. Il est utilisé pour un jeu de dentro léger, agile, un jeu d’exhibition technique. C’est un toque intermédiaire entre le
toque de Angola et São Bento Grande de Angola. Il est aussi joué comme contra-toque par le medio dans le toque de Angola.
Il est aussi joué comme contra-toque par le medio dans le toque de Angola.
« Tchi Tchi Dim DOM Caixixi »

São Bento Grande de Angola


C'est le toque le plus rapide de la Capoeira Angola. Le toque de São Bento Grande de Angola est utilisé pour un jeu d’Angola plus rapide et
décisif, un jeu libéré et moins proche du sol que l’Angola, avec éventuellement des floreios.
Il est aussi joué comme contra-toque par le medio dans le toque de Angola.
« Tchi Tchi Dim DOM DOM »

Iúna
Ce toque de la Capoeira Regional a été créé par Mestre Bimba, en s'inspirant du chant de l'oiseau dont il porte le nom, "iúna". Il l'avait créé à
la base pour développer un travail "au sol", étant donné que ces élèves avaient plutôt l'habitude de jouer debout. Actuellement beaucoup de gens le
jouent de façon acrobatique, ce qui est une vraie dérive, mais à présent on distingue iúna lento, medio, rápido... pour un jeu de floreios au sol,
intermédiaire, ou acrobatique. C’est un jeu qui se caractérise principalement par son côté esthétique mais sans pour autant oublier la technique.
Les mouvements doivent être amples, souples, moins méfiants, contrôlés (ce n'est pas le rythme dans lequel on essaye des mouvements qu'on ne
maîtrise pas), et le jeu exige une coordination parfaite des mouvements, qui est seulement acquise après de nombreuses années de pratique. C'est
pourquoi il n'est réservé qu'aux gradés.
A l'époque de Bimba, seuls les plus avancés y avaient accès, ce qui revient à dire que c'était le jeu des contra-mestres. C'est pourquoi on doit le
jouer avec respect. Il est généralement utilisé dans les cérémonies ou à la fin d'une roda. Dans ce rythme, on ne chante pas.
Le terme iúna vient du nom abrégé de l'oiseau, "inhuma" ou "anhuma", de la famille des Anhimidés. Le mot vient du Tupi a'um, qui signifie "oiseau
noir". Le nom français de cet oiseau est le "kamichi cornu" (Anhima cornuta).
Medio: Le medio joue en contretemps. Quand le gunga joue calebasse collée, le medio doit jouer le rythme calebasse décollée et vice-versa
« [DOM Tchi](X5) DOM [DOM Tchi](X2) DOM(X7) Tchi DOM [DOM Tchi](X2) »

Cavalaria
C'est le toque d'alerte.
A l’époque de l'esclavage, ce toque était utilisé pour informer aux capoeiristes l'arrivée de l'administrateur et, pendant la République (quand la
capoeira fut interdite), les capoeiristes utilisaient la "cavalaria" pour prévenir l'arrivée de la police montée, la cavalerie.
Quand ils entendaient ce toque pendant leur entraînement au combat, ils se dispersaient ou transformaient leur jeu en dansant, en faisant des
floreios, pour laisser croire qu'il ne s'agissait que d'un amusement.
Dans certains groupes, on utilise maintenant ce toque pour informer le danger dans le jeu, la violence et la discorde à éviter.
« Tchi Tchi DOM Tchi DOM Tchi Tchi DOM Dim DOM »

R
Amazonas
C’est un toque de Capoeira regional créé par Mestre Bimba, mais le jeu correspondant par Mestre Camisa. Le toque d'Amazonas caractérise un
jeu où l'on imite le mouvements des animaux. Il y a certains animaux et déplacements de base mais on ne se limite pas qu'à ça, et la créativité des
joueurs peut donner lieu à des trucs inédits, tant que l'expression de l'animal imité y est.
Au niveau du jeu, il n'y a pas de ginga; la "rapidité" est la même que pour la benguela, les coups de pied utilisés aussi. Mais il y a une grande
différence. Contrairement à la benguela où l'on ferme son corps quand l'adversaire tente de pénétrer, ici le jeu doit être ouvert. C'est un jeu
imbriqué, où les partenaires doivent passer l'un en dessous de l'autre, au dessus, par les côtés; entre les jambes, les bras... tout en bougeant
comme un animal.
Camisa attache beaucoup d'importance à l'écologie, et veut réveiller la conscience des capoeiristes, les sensibiliser. Ce toque met les capoeiristes
dans la peau des animaux.
On ne chante ni ne tape dans les mains pendant ce rythme.
« Tchi Tchi DOM Tchi DOM Dim Tchi Tchi DOM DOM Dim »

Santa Maria (de Regional)


Parfois appelé "Apanha Laranja no chão, tico-tico"
Ce toque a été créé par Mestre Bimba, qu'il appelait "Hino da Capoeira Regional" (Hymne de la Capoeira Regional), et ne lui avait pas attribué une
manière de jouer. Il est à présent associé à un jeu qui existe depuis longtemps: c'est un jeu qui était commun aux fêtes de Santa Barbara, où un
tournoi était organisé pour attraper une récompense placée au milieu de la roda. On début on posait de l'argent à même le sol puis, pour des
raisons d'éthique et d'hygiène, on l'a mis dans une toile blanche. Actuellement, on le joue en plaçant un objet (généralement un caxixí) au milieu de
la roda, que l'on doit attraper avec les dents. Celui qui le ramasse a gagné. L'adversaire doit l'empêcher en le bloquant, sans déplacer l'objet, ce qui
en fait un jeu très technique.
Autrefois, on n'hésitait pas à frapper la tête qui s'approchait du butin, c'est pourquoi on doit jouer prudemment en Santa Maria, au cas où...
On lui a donné le nom de "Santa Maria", comme le toque oublié de "Santa Maria" de la Capoeira Angola.
On ne chante normalement pas dans ce rythme, mais il arrive qu'on utilise la chanson "Apanha Laranja no chão, tico-tico" pour accompagner le jeu.
« Tchi Tchi DOM DOM DOM DOM Tchi Tchi DOM DOM DOM Dim
Tchi Tchi Dim Dim Dim Dim Tchi Tchi Dim DOM Dim DOM »

Santa Maria (de Angola)


Le toque de Santa Maria de Angola est un toque correspondant à un jeu qui se jouait avec des couteaux ou des machettes.

Lamento
C'est un toque funèbre, utilisé en cas de décès d'un proche, pour les funérailles...
Chez Mestre Bimba et dans d'autres académies, on commençait la roda avec un toque de Lamento. On ne joue pas sur ce rythme.
« [Tchi Tchi Dim](X3) DOM DOM Tchi Tchi Dim DOM(X7) Dim DOM DOM »

S
Samba de Roda
Ce toque utilisé pour la Samba de Roda est généralement joué après la roda pour se reposer et décontracter l'ambiance. C'est sur ce rythme
que le capoeiriste montre son talent à danser la samba : mouvement souple de la ceinture et regard attentif envers son/sa partenaire.
Dans la Samba de Roda, on danse à deux ou en groupe et, en Samba Duro, il est permis de se faire tomber en dansant avec des bandas,
balayages...
La Samba de Roda était pratiquée par les esclaves pour se divertir, ou parfois pour masquer leur entraînement à la Capoeira, et a donné naissance
à la Samba moderne.
« [Tchi Tchi DOM](X3) DOM DOM DOM »

Idalina
C'est un toque créé par Mestre Bimba, dont il n'a pas eu le temps d'en définir les principes de jeu.
On l'associe maintenant à un jeu qui était jadis pratiqué pour des affrontements mortels, avec des rasoirs ou des couteaux, au pied ou à la main.
Les maltas qui s'affrontaient mettaient généralement un foulard en soie autour du cou au cas où une lame viendrait s'y attaquer, pour qu'elle y reste
coincée.
« Tchi Tchi DOM DOM Dim DOM DOM Tchi Dim »

Jogo de Dentro
Le toque de Jogo de Dentro est un toque de Capoeira de Angola qui, comme son nom l'indique, caractérise un jeu très imbriqué dans un
espace de roda très réduit.
« Tchi Tchi Dim DOM Dim »
« [[Tchi Dim Dim](X3) DOM Dim](X2) DOM Dim »

Jogo de Fora
Le toque de Jogo de Fora est un toque de Capoeira de Angola qui caractérise un jeu debout où l'on ne peut poser les mains au sol.
« Tchi Tchi Dim Dim DOM »

Miudinho
Le toque de Miudinho a été créé par Mestre Suassuna, en accélérant celui du "Jogo de Dentro". C'est un rythme entre Angola et Regional
qui caractérise un jeu rapide, proche, petit, sans contact, dans un espace réduit. C'est un jeu pour s'amuser, un jeu dansant où l'on travaille le
swing, la souplesse, l'esthétique.
Maître Suassuna a expliqué qu'il a créé le miudinho parce qu'il trouvait que les capoeiristes commençaient à jouer trop loin. Il a alors dit "non, non,
non, jouez petit, miudinho" et a créé ce rythme pour les entraîner à jouer très proche.

T
Samango
C’est un toque créé par Mestre Canjiquinha, semblable au toque de Cavalaria de Angola. Il caractérise un jeu de Dentro dans lequel on ne
joue que sur le côté, en utilisant les esquives et les coups latéraux. On peut également créer d'autres restrictions (ne jouer que de dos, uniquement
avec les pieds…).
« DOM Tchi DOM Tchi DOM Tchi »
« [Tchi Tchi DOM](X3) DOM DOM DOM »

Ijexa
Toque, abandonné pour certains, pendant lequel le jeu était élégant et majestueux.
« [DOM Tchi](X3) DOM Dim DOM DOM Tchi DOM Tchi DOM(X3) Dim DOM DOM »

Muzenza
Toque similaire à celui de Jogo de Dentro.
Toque originaire du Candomblé, créé par Mestre Canjiquinha (sa mère et sa soeur étaient dans le candomblé). Il l'avait entendu et est rentré
chez lui pour le jouer au berimbau, et s'est longtemps entraîné devant le miroir pour trouver un jeu qui allait avec. Il se joue en montrant du dédain
pour son adversaire.

Dandara
Toque créé par Mestre Acarajé en hommage aux femmes qui pratiquent la Capoeira. Dandara était une amoureuse de Zumbi, le roi du
Quilombo dos Palmares. Ce rythme se caractérise par un jeu esthétique et acrobatique, avec des mouvements de dextérité corporelle,
individuellement ou par deux.

Beba Fanta Laranja


Toque créé par Negativo avec l'aide de Braz (en s'inspirant d'un rythme de Bossa-Nova), lorsqu'ils étaient en tournée de spectacles en
Europe. Ils l'ont mis au point pour une mise en scène, "a descuberta do berimbau", avant de l'utiliser pour la batucada.

U
SOURCES
Chants
- Capoeira_Song_Compendium_Version_1.0_International.pdf

Informations
- http://www.capoeira-infos.org
- http://capoeira.wikia.com/wiki/Accueil

Glossaire
- http://www.capoeira-infos.org/ressources/glossaire

Mouvements
- http://cantocapoeira.free.fr/plus/lecons/index.htm
- http://www.akban.org/wiki/index.php/Category:Capoeira_techniques

Toques
- http://artenegra.chez-alice.fr/doc_html/version_fr/toque_de_berimbau.htm
- http://fr.abada.be/toques
- http://www.virtualcapoeira.com/play-berimbau.htm

Musiques
- http://formadogarrote.blogspot.com