Você está na página 1de 20

Anges et

Démons
« Car il donnera pour toi des ordres à ses
anges pour te garder dans toutes tes voies ! »
(Psaume 91 : 11)

DOUGWA TANKIO PASCAL DE BONTEMPS

Décembre 2008
2Anges et Démons

PREMIERE PARTIE : ANGEOLOGIE

I-INTRODUCTION ET DEFINITIONS
Depuis l’adoration païenne d’autrefois du diable et des démons jusqu’à la
sorcellerie moderne de nos jours, Satan essaie d’obscurcir l’enseignement
sur les anges (et ainsi aussi sur lui!).Ce n’est que par une connaissance
« claire » de l’Écriture et par la foi que nous pouvons nous opposer au
démonisme croissant de ces derniers jours.

Définitions :
• Ange : Le mot ange est dérivé du mot grec (angelos) et du mot
latin angelus, Angelos signifie: envoyé, messager, chargé
d’affaires.
Le mot ange est utilisé dans L’A.T. et dans le N.T. :
1. Pour les envoyés humains (Gen. 32:3-4; Jc. 2:25 [les messagers,
espions chez Rahab]),
2. Pour les envoyés de Dieu (prophètes) (Aggée 1:13; Mal. 2:7 et
Mt. 11:10)
3. Et surtout pour les envoyés célestes.
Il est à retenir que les anges sont aussi appelés esprits. Ceci est vrai pour
les bons anges (Hébr. 1:14) et pour les mauvais anges (Eph. 6:12). Ainsi
il n’est pas surprenant que les anges soient appelés fils de Dieu (Job 1:6
et 38:7) car Dieu est Esprit (Jn 4:24)
Dans la suite le mot ange fera référence aux bons anges

• Angéologie : par analogie au mot démonologie (étude des


puissances maléfiques et de leurs influences selon Dicos Encarta
2007) nous pouvons sans craindre de nous fourvoyer définir
l’Angéologie comme étant : l’étude des puissances bénéfiques et de
leurs influences.

Les anges jouent un rôle prépondérant dans le plan de Dieu. Les Saintes
Écritures les mentionnent plus de 200 fois. Malgré cela on peut observer
une certaine obscurité (léthargie dogmatique) parmi les chrétiens à propos
de l’enseignement biblique sur les anges.

D’une part il y a Ceux qui renient toute réalité (existence) transcendante


comme les saducéens dans Actes 23:8 (Car les Sadducéens disent qu’il
n’y a point de résurrection, et qu’il n’existe ni ange ni esprit...). Celui
qui a été éduqué d’une manière rationaliste risque de ne pas croire que
les anges existent
D’autre part on trouve aussi des personnes qui surestiment l’existence des
anges et allant jusqu’à leur vouer un culte ce que l’Apôtre Paul dénonce
dans (Col. 2:18).
3Anges et Démons

Tout ceci est dû à l’ignorance de l’Écriture et bien sûr, Satan a tout intérêt
à brouiller la vérité ; Aussi devrions-nous comprendre pourquoi il y a tant
de confusion à ce sujet.

L’étude biblique sur les anges nous aide à:


• Réaliser davantage la révélation de la grandeur de Dieu et à
l’adorer.
• Voir davantage la possibilité de Dieu d’intervenir dans nos vies et de
réaliser ses plans dans nos vies.
• Nous soumettre davantage à Dieu par l’obéissance (lorsque nous
observons l’obéissance de ces êtres élevés que sont les anges).
• Reconnaître notre dignité, car pour les anges il n’y a pas de
rédemption (Hébr. 2:16); nous aurons même à les juger (1 Cor.
6:3). Ils sont à notre service (Hébr. 1:14). Attention ! ceci ne veut
pas dire que nous devons invoquer les anges pour les soumettre à
notre volonté. D’ailleurs ils n’obéissent qu’aux ordres de Dieu.

II. L'ORDRE (HIERARCHIE) DES ANGES

Jésus-Christ est aussi le créateur des anges (Col. 1:16). Les anges sont
ses créatures et le servent. Son abaissement (humiliation), lorsqu’il est
devenu chair, allait si loin qu’il fut pour peu de temps inférieur aux anges
(Hébr. 2:7). Mais justement l’épître aux Hébreux nous montre qu’il est
supérieur aux anges Hébr. 1:4 Il est devenu d’autant supérieur aux
anges qu’il a hérité d’un nom plus excellent que le leur. D’où la
question : Quel rapport y a-t-il entre les anges?
Là encore l’Écriture nous parle de différents groupes (hiérarchies) et
donne les désignations suivantes :

A. L'Ange de l'Éternel
Dans l’A.T. nous trouvons souvent l’Ange de l’Éternel en rencontre avec
des hommes. Il s’agit là du Seigneur Jésus lui-même (Christophanie) dans
sa préexistence (Jn. 1:1.15; 8:58; 17:5.24;2 Cor. 8:9; Phil. 2:5-11),
c’est-à-dire avant sa représentation vivante. Pour illustration Voici
quelques passages:
Gen. 16:7.13 à Agar dans le désert
Ex. 3:2,4 à Moïse devant le buisson ardent
Jug. 6:11-16 à Gédéon lors de sa vocation

Dans de ces passages nous voyons:


• Que l’Ange de l’Eternel s’identifie lui-même avec le Seigneur.
• Qu’il est identifié par d’autres comme étant le Seigneur.
4Anges et Démons

Et plus loin dans le N.T. nous voyons Qu’il accepte l’adoration qui n’est
destinée qu’au Seigneur (cf. Apoc. 19:10; 22:8-9).

B. Les chérubins

Ce sont des êtres avec des ailes que nous trouvons toujours en rapport
avec le trône de Dieu. Ils ne sont pas de simples envoyés, mais ils
entourent toujours le trône de Dieu. Les quelques passages y afférent
sont: Ex. 25:20 dans le tabernacle (imitation en or), 1 Rois 6:23 dans le
sanctuaire (imitation en bois), Éz. 10:1 sous le trône de Dieu, 1 Chr.
28:18 l’arche de L’alliance. Apoc. 4:6-9 le trône de Dieu
Selon Psaume 18:11 les chérubins sont les porteurs du trône (char) de
Dieu. Ils sont les gardiens du trône de Dieu (cf. Gen. 3:24). Afin de remplir
cette tâche, ils sont équipés de beaucoup d’yeux et ils peuvent s’avancer
de leurs quatre côtés (Éz.1:17 et 10:11).

C. Les séraphins

Ils ont une position de préférence. Les chérubins sont autour et sous le
trône de Dieu tandis que les séraphins se trouvent au-dessus du trône de
Dieu (cf. És. 6:2). Animés d’une crainte respectueuse, ils se couvrent de
quatre ailes. Les séraphins nous apprennent malgré leur proximité « la
distance » du Dieu trois fois saint. Le rôle des séraphins consiste en
l'écartement du mal de la présence de Dieu. Ésaïe est purifié par eux (És.
6:6-7).

D. L’archange

L’Écriture ne parle que d’un seul archange avec nom: Michaël (Jude 9;
Apoc. 12:7). L’Église catholique parle encore de Raphaël et d'Uriel. La
tradition juive parle même de sept archanges: Gabriel, Michaël, Ragouel,
Raphaël, Renniel, Sarouel et Uriel. Michaël signifie "qui est semblable à
Dieu?" Déjà par son nom il glorifie Dieu.
Il possède une position particulière:
• Dan. 10:13 ...Michaël, l’un des principaux chefs...
• Dan. 12:1 ...en ce temps-là se lèvera Michaël, le grand chef, le
défenseur des enfants de ton peuple.
• Apoc. 12:7 Michaël et ses anges combattirent contre le dragon [le
diable]...
.
E. Gabriel
5Anges et Démons

Gabriel peut être traduit par puissance de Dieu, ou bien par homme
fort de Dieu.
Gabriel est l’ange qui apporte aux hommes les messages de la part de
Dieu. Il est vraiment le messager de Dieu. Dan. 8:16 Gabriel apparaît à
Daniel, Dan. 9:21 à Daniel, Lc 1:19 à Zacharie, Lc 1:26 à Marie

Quels serviteurs élevés Dieu possède, afin de communiquer aux


hommes une promesse ou un exaucement de prière!

III. LE MINISTERE DES ANGES POUR LES


HOMMES
En Hébr. 1:14 il est dit: "Les anges ne sont-ils pas tous des esprits
au service de Dieu, envoyés pour exercer un ministère en faveur
de ceux qui doivent hériter du salut?"
Dieu utilise les anges afin d’arriver au but qu’il a pour le monde, les
hommes et les peuples. Souvent il change par l’intervention de ses anges
une scène politique ou de société, ou bien il dirige le sort d’un homme. Les
anges sont en relation étroite avec tout ce qui se passe sur la terre. Ils
sont au milieu de nous (du moins une partie d'eux). Les anges se
réjouissent avec nous de toute victoire d’évangélisation, ce qui est
confirmé par cette parole de Jésus: "De même je vous le dis, il y a de
la joie devant les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se
repent." (Lc 15:10)
• Les anges exécutent le jugement (Mt. 13:41-42).
• Les anges ont averti par exemple Lot à Sodome et Gomorrhe (Gen.
19).
• Les anges ont donné la loi de Dieu aux hommes (Act. 7:53; Gal.
3:19).

Quelques exemples de ministères des anges pour des hommes:


1. Dan. 5: 5, 25 Un ange écrit au mur (« Compté, compté, pesé et
divisé »).
2. 2 Rois 6:14-17: Des anges protègent des hommes de Dieu en
face de leurs ennemis
3. Act. 27:23-25: Un ange apparaît à l’apôtre Paul qui est en
voyage pour Rome
4. Gen. 16:7: L'Ange de l'Éternel apparaît à Agar dans le désert.
5. Act. 12:5-11: Libération de Pierre de la prison par un ange.
6. Act. 8:26: Un ange apparaît à Philippe, l’évangéliste.
7. Apoc. 1:1-3: Un ange est envoyé auprès de Jean sur l’île de
Patmos.
En Mt. 18:10 il est dit, concernant les enfants: "Je vous dis que leurs
anges dans les cieux voient continuellement la face de mon Père
qui est dans les cieux." Ceci pourrait signifier que chaque enfant a son
ou ses ange(s) protecteur(s).
6Anges et Démons

En 1 Cor. 4:9 nous apprenons que les anges nous observent


constamment.
En Ps. 34:8 il est dit: "L’Ange de l’Éternel campe autour de ceux qui
le craignent, et il les arrache au danger."

Bénis soit d’âge en âge notre Dieu le


créateur du visible, et de l’invisible.
Amen !
7Anges et Démons

DEUXIEME PARTIE : SATAN ET SES


ANGES (LES DEMONS) ANALYSE ET
DECRYPTAGE

Introduction

Si nous parlons de Satan et de ses hordes, nous avons affaire à un sujet


bien « chaud » tabou. Satan lui-même fait tout afin de cacher la vérité sur
lui-même. Il a bien réussi à aveugler beaucoup d’hommes pour qu’ils ne
discernent pas la réalité:

• Certains ne voient en lui qu’un principe ou une force: C’est-à-


dire qu’ils ne savent pas qui il est réellement. La plupart des gens ne
parlent encore que « du bien » et « du mal »
• D’autres ne voient en lui qu’une image grotesque et bizarre
du Moyen Âge: En effet, dans le Moyen Âge on avait caricaturé
Satan avec des cornes sur la tête et avec des pieds de cheval.
Aujourd’hui la conséquence en est que beaucoup de gens ne
prennent plus Satan au sérieux. On croit que ce serait seulement
une figure fabuleuse de la mythologie ancienne. Mais Satan se
réjouit beaucoup si les hommes ne connaissent pas son vrai visage!
Il essaie tout pour que les chrétiens aussi ne le voient pas tel qu’il
est vraiment: Par l’ignorance ou bien il essaie recevoir la gloire
des hommes, ce qui est le cas si les gens parlent trop de lui.

Nous croyons en Jésus-Christ; c’est pourquoi nous croyons aussi en


l’existence personnelle de Satan. Celui qui renie l’existence de Satan,
renie forcément aussi la raison de la venue de Jésus-Christ dans le monde:
1 Jn 3:8 ….Le fils de Dieu a paru afin de détruire les œuvres du
diable (cf. Hébr. 2:14)
La Bible parle du diable autant que des anges. L’écriture ne nous permet
pas de croire que Satan serait seulement un personnage de la mythologie.
Mais parce que Satan est une personne puissante, nous voulons
consciemment prendre le bouclier de la foi avec lequel nous pourrons
éteindre tous les traits enflammés du malin (Satan)! Nous voulons louer le
Seigneur pour sa victoire sur Satan, et nous voulons aussi étudier sur
qui notre Seigneur a emporté la victoire!
8Anges et Démons

A. Satan
1. La création de Satan

On connaît plusieurs interprétations pour l’origine du mal. La Bible ne nous


donne pas beaucoup d’informations sur l’origine de Satan. Mais ce qui est
clair, c'est que le Dieu saint ne peut pas être le Créateur du mal!
Certes, il est le créateur de Satan, mais il ne l’avait pas créé en tant que
Satan (adversaire), mais plutôt comme un être spirituel élevé et saint.
Seulement par la désobéissance cet être spirituel est devenu le Satan
tel que nous le connaissons de nos jours (comme l’homme à l’origine avait
été bon et était devenu pécheur par le péché ; et comme certains anges
ont été aussi déchus par leur péché 2 Pi 2:4, parce qu’ils ont suivi le
diable dans la rébellion contre Dieu).
N’oublions pas ce que le péché a coûté à Dieu : Il est devenu homme en
Jésus-Christ pour ôter le péché, pour vaincre le diable (Rom. 8:32). À
cause du péché et du fait que la majorité de l’humanité résiste au vrai et
seul Dieu Créateur, le monde est entrain de péricliter.
Puisque l’Écriture ne nous dit pas beaucoup à ce sujet (origine de Satan),
nous devons supposer qu’il s’agit d’un mystère, d’un secret divin.

2. La chute de Satan

Quand nous lisons Éz. 28:11-19, nous sommes forcés d’admettre que
toutes les indications dans ce texte ne peuvent pas être appliquées au roi
de Tyr. Est-ce que Dieu, dans ce passage, voulait révéler certaines vérités
sur Satan? Si la réponse est oui (et nous le croyons), ce passage serait en
lui-même une révélation :
• Satan est une créature de Dieu (Éz. 28:13-15).
• Il occupait une position particulière (Éz. 28:12-13). Peut-être fut-il
le quatrième après la trinité?
• Tellement magnifique et puissant (Éz. 28:13-14) jusqu’à ce que
l’iniquité soit trouvé chez lui (Éz. 28:15).
En quoi consistait son iniquité? Son orgueil causa sa chute. En Éz. 28:16-
18 il est résumé:
• Par la grandeur de ton commerce tu as été rempli de
violence, et tu as péché...
• Ton cœur s’est élevé à cause de ta beauté.
• Tu as profané tes sanctuaires.
9Anges et Démons

L’Écriture nous présente Satan comme une personne puissante; sa


connaissance est redoutable. Pourtant, il n’est pas omniscient comme
Dieu:
• Il connaît l’avenir.
• Il offre sa connaissance aux hommes par le moyen de la sorcellerie,
du spiritisme, de l’interrogation des morts … etc.
• Il connaît la parole de Dieu (Mat. 4:6; Jac. 2:19).
Ses activités et ses noms nous informent également sur sa personnalité.
Voici quelques-uns de ses noms inscrits dans la Bible:

a) Tentateur: Ainsi le but principal de Satan est démontré. En Gen.


3:1 il commençait avec les hommes. Il tentait même Jésus, le fils de
Dieu.
b) Malin: informe sur l’être corrompu et pervers de Satan (méchanceté
personnifiée)
c) Menteur et Meurtrier: (Jn 8:44): Ceci dit tout! En Gen. 3:4-5 le
premier mensonge.
d) Prince du monde et dieu de ce monde: (Jn 14:30; 2 Cor. 4:4):
Ici son influence sur la politique et les religions est démontrée. En
tant que prince et dieu de ce monde il a ses serviteurs, ses
enseignements, ses temples … etc. (copie du royaume de Dieu qu’il
connait très bien)
e) Lion rugissant: (1 Pi. 5:8): Le diable possède une nature animale
f) Accusateur: (Apoc. 12:10): Satan nous accuse devant Dieu.
L’image d’un tribunal est utilisée.

3. Les activités diverses de Satan

Satan est l’adversaire de Dieu. En tant que tel, il est contre tout ce qui
vient de Dieu. L’Écriture est pleine d’images (et biographies) et
d'expressions qui démontrent les activités de Satan. Le but de l’attaque de
Satan est « d’être semblable à Dieu » Il cherche la domination absolue
et l’adoration totale.
Martin Luther (Théologien et réformateur religieux allemand à l’origine
de la reforme protestante 1483-1546) le désignait comme étant « le
singe de Dieu » parce qu’il contrefait les œuvres de Dieu. Le diable écrit
toujours au verso de la vérité. En anglais on dirait COPY CAT
L’Écriture parle: d’un royaume de Satan (Lc 4:5-6), d’un trône de
Satan (Apoc. 2:13), de la puissance et de la gloire de Satan (Lc 4:5-
6). Elle nous montre surtout son « côté religieux » et oui! Paradoxal diriez-
vous. Satan n’est pas à un paradoxe près. Voyons plutôt :

a. Sa prostituée (en opposition à Église qui est Épouse de Christ:


Apo. 17:1-5)
b. Ses anges (démons)
c. Ses serviteurs (2 Cor. 11:15)
d. un autre évangile (Gal. 1:6-7), de faux docteurs (2. Pi 2:1) etc.
10Anges et Démons

e. Sa synagogue (Apoc. 2:9): Il a ses adorateurs, ses victimes et


sa communion (1 Cor. 10:20), sa table et sa coupe (1 Cor.
10:21).
f. Ses miracles (2 Thess. 2:9): Par ceux-ci il séduira surtout dans les
derniers temps les hommes
Cela vous rappelle t-il quelque chose ? Normal Satan n’est qu’un
usurpateur, un voleur, un tricheur.

Quand nous parlons de la séduction religieuse de Satan, nous pensons


surtout au domaine occulte (spiritisme, sorcellerie, astrologie, superstition,
divination ... etc.). C’est dans ces domaines qu’il manifeste sa grande
puissance. Il travaille aussi avec les incrédules (2 Cor. 4:4). Mais son
attaque principale se dirige vers ou contre les croyants (Apoc 12:17)
En tant que croyants, nous avons affaire à un ennemi qui a déjà été vaincu
par Jésus-Christ. Mais il est encore puissant. Dieu permet qu’il agisse
encore. En confessant la Seigneurie de Jésus, nous déclarons la guerre à
Satan et ses démons. C’est pourquoi, Chacun de nous (chrétiens) se
trouve dans le combat de la foi contre lui: le Combat Spirituel.

4. La victoire sur Satan

La bible nous montre les différentes étapes du jugement de Satan, il


connait déjà son sort : la fournaise éternelle.

a) Le premier jugement a eu lieu lors de sa chute, de son expulsion du


ciel sur la terre (Es 14 : 13-15).
b) Le deuxième jugement a été exécuté par Jésus-Christ par sa mort et
sa résurrection: (Jn 12:31; Col. 2:15; Apoc 12:9-10)
c) Son jugement final aura lieu après le règne de 1000 ans. Il sera jeté
dans l’étang de feu, c’est-à-dire dans l’enfer (Apoc. 20:10) qui est
préparé pour lui et ses anges (Mt. 25:41)
11Anges et Démons

B. Les démons
Avant toute chose nous souhaitons préciser que le domaine de la
démonologie comprend de vastes sujets qu’il ne serait pas idoine
d’évoquer dans ce document.
En effet il est important d’avoir à l’esprit que la démonologie est loin
d’être une science exacte. Le terme démon ayant un sens propre à
chaque culture, foi, tradition …etc. ; et que nombre de sources se
contredisent au sujet d’une même entité, de sa description, de ses
attributs ou domaines d’action ainsi de suite. Il est donc fort possible que
vous trouviez une même description pour des démons différents, ou
encore que certain critères évoqués ne corresponde pas avec vos
connaissances en la matière.

En bref la démonologie est indissociable de la religion, et parler des


démons sans faire allusion aux rites et croyances qui en ont découlé serait
difficile et par là trop restrictif. C’est pourquoi nous nous limiterons aux
démons bibliques (en clair tous les démons ne sont pas exclusivement liés
à la religion chrétienne).

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il convient de définir le « concept »


démon. Etymologiquement ce terme issu du latin daemonium, lui-même
issu du mot grec daimôn, signifie : dieu, ou génie. Selon l’encyclopédie
Microsoft Encarta 2007 : un démon, est un être surnaturel, esprit ou force
capable d'influer sur l'existence humaine, de façon maléfique.

Suivant une autre ligne d’interprétation : le démon symbolise une


illumination supérieure aux normes habituelles, permettant de voire plus
loin et plus surement, d’une façon irréductible aux arguments. Il autorise
même a violé les règles de la raison, au nom d’une lumière transcendante
qui est, non seulement de l’ordre de la connaissance, mais aussi de celle
du destin. Voilà une définition éthérée presque mystique diriez-vous.

Dans la démonologie chrétienne : les démons sont des anges déchus (2Pi
2 :4, Jude1 :6).Une partie d’entre eux fut tout de suite liée et réservée
pour le jugement (2 Pi. 2:4;). D’autres se trouvent dans l’abîme afin
d’être relâchés à un certain moment pour tourmenter les hommes
incrédules (Apoc. 9:1-4).

1. Les œuvres des démons


12Anges et Démons

Les démons sont soumis à Satan et ils l’assistent dans le combat contre
Dieu et ses anges. Aussi parmi eux il y a une hiérarchie (cf. Eph. 6:12).
Nous trouvons plusieurs désignations pour eux dans la Bible:
Esprit de mensonge, Esprits impurs (Mt. 10:1), Esprits méchants,
Esprits séducteurs (1 Tim. 4:1). Ils s’opposent au plan divin. Aussi
aujourd’hui se déroule un combat acharné dans les lieux célestes.
Lorsque des démons habitent dans un homme, nous parlons d’une
possession. Voici quelques caractéristiques d’un homme possédé par des
mauvais esprits:

1. Un « autre » parle dans cet homme. Par exemple lors d’une séance de
délivrance une femme a pris une voie d’homme (Mt. 8:28-29)
2. Peur et résistance contre Dieu et son œuvre (Mc 1:24, Mc 5 :7)
3. Des forces surnaturelles (Mc 5: 1-4)
4. Rage et autodestruction (Mc 5:5)
5. la possession peut aussi se manifester au travers des maladies: Muet
(Mt. 9:32), Aveugle et muet (Mt. 12:22); Sourd (Mc 9:25), infirmité (Lc
13:11-13).

Le but final des démons est l’autodestruction de l'homme (Mc 9:22).


C’est pourquoi des hommes possédés ont souvent envie de se suicider.
Exemple le roi Saül (1 Sam 16) et Juda Iscariot le traitre.

Question : comment arrive-t-il qu’un homme puisse être possédé par des
démons?
Réponse : par l’endurcissement dans le péché et la désobéissance nous
ouvrons des portes d’accès au diable et sa cohorte.

Il semble que les morts peuvent être interrogés par les vivants. Dans les
contrées où la tradition (sous se vocable se cache des abominations, et
maléfisme en tout genre) à encore pignon sur rue, on invoque les esprits
des ancêtres soit disant. Dans le monde occidental « civilisé » on dit
spiritisme, voyance, nécromancie et autres. Le plus curieux c’est que
la grande majorité cite la bible comme exemple en faisant allusion au
fameux passage de 1Samuel 28, qui reconnaissons-le est troublant à
plus d’un titre. Toutefois il est fort possible que ce soit en fait un démon
déguisé qui répond à celui qui interroge et non pas le défunt interrogé.
Quoi qu’il en soit, la bible est claire : Dieu interdit l’interrogation des
morts (Dt. 18:10-12). Nous ne devrions jamais écouter les déclarations
des esprits ni des sorciers, enchanteurs etc. Nous devrions plutôt nous y
opposer dans l’autorité de Jésus-Christ. Les démons savent que Jésus est
vainqueur, il tremble devant lui, ils savent que le jour du jugement
viendra. Dans Col 2:15, il est écrit : Il [Jésus] a dépouillé les
dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en
spectacle, en triomphant d’elles par la croix.

2. Les pratiques occultes (magie, sorcellerie, etc.)


13Anges et Démons

Il ne faut pas se leurrer: la sorcellerie, les fétiches etc. ne représentent, en


fait, rien d’autre que des œuvres du diable. Ceux qui s’adonnent à ces
pratiques se mettent inévitablement en rapport avec des puissances
démoniaques. Si une personne est liée à ces choses, elle ne peut être
libérée que par le sang et le nom de Jésus-Christ.
Malheureusement nos Eglises sont remplies de pseudo-chrétiens, des
personnes qui prétendent être chrétiennes, mais qui par la suite
commettent le compromis de s’adonner à des pratiques occultes et qui ne
veulent pas se repentir. Si nous voulons que le travail dans nos Églises
avance, nous devrions prendre clairement position contre ces choses. On
ne peut pas être en contact avec les démons par des pratiques occultes et
en même temps servir Jésus-Christ. Il faut faire le choix: Ou bien l’un ou
bien l’autre. On ne peut servir deux maitres Mt. 6:24
Nous observons que même parmi les chrétiens il y a souvent confusion
dans le domaine de l’occultisme. Non seulement les païens, mais aussi les
chrétiens vivent souvent dans la crainte des esprits et de la sorcellerie.
Un exemple: Dans des régions où l'animisme (la religion des ancêtres)
est encore influent, les gens ont peur de passer près d’un cimetière,
surtout pendant la nuit, parce qu’on craint que l’esprit d’un mort pourrait
attaquer le passant. Certains ont peur de s’approcher de la rive d’une
rivière ou d’un fleuve où on dit qu’il y aurait un homme-crocodile ou
une mami-wata. La liste de tels phénomènes pourrait être prolongée à
volonté.
Pour donc se prémunir de ces puissances, les hommes qui les craignent se
procurent alors auprès d’un sorcier (marabout, ganga, chaman ...) une
protection ou blindage qui se décline sous différentes formes :
scarifications, talisman, eau bénite, etc. que l’on porte sur le corps ou
bien que l’on met par exemple sous le lit ou bien quelque part dans
l’entrée de la maison. Nombreux sont ceux qui sacrifient un animal afin de
se rendre agréable aux esprits ou bien aux prétendues divinités.

L’animisme prétend ceci: il y a un grand Dieu créateur qui a créé toutes


choses. Mais quand le premier homme a péché ce Dieu suprême s’est
retiré, ensuite ce Dieu suprême, après s’être retiré, aurait donné aux
hommes des sous-divinités et des sorciers comme intermédiaires.
D’aucuns parmi ces génies seraient bénéfiques, et d’autres plutôt
maléfiques. D’où les concepts de magie blanche et magie noire. Le
sorcier qui vend « un médicament de protection » pratiquerait la
magie blanche, le sorcier par contre qui vend une puissance magique pour
nuire à quelqu’un pratiquerait la magie noire.

Imposture! Leur source est la même: ils travaillent avec la


puissance satanique. Ce qui en résulte c’est que les gens qui
entrent en contact avec ces choses s’enferment dans un cercle
vicieux, ils deviennent esclaves de la tromperie du diable, ce qui
coûte cher: Non seulement le sorcier demande de l’argent pour
son service diabolique, mais en plus celui qui s’adonne à ces
14Anges et Démons

pratiques se livre consciemment à Satan. Le peuple de Dieu péri


faute de connaissance.

Contrairement à la croyance des ancêtres, la Bible affirme qu’il n’y a


qu’un seul Dieu (1 Cor. 8:4, 6) et pas de « sous-dieux ». Disons-nous
donc qu’il n’y a pas de mauvais esprits? Non, la Bible parle aussi de
l’existence de mauvais esprits. La question qui se pose est seulement de
savoir qui sont ces mauvais esprits que les hommes craignent tant?

Selon les rationalistes occidentaux, l’Africain en général (et toute personne


influencée par des conceptions animistes) vivrait dans une superstition
ridicule étant donné qu’une grande partie des Européens ne prennent pas
au sérieux les manifestations occultes. En tant que Chrétien, nous croyons
en l’existence des esprits et que la puissance magique est une réalité.
Seulement, nous disons que la Bible nous montre que ces esprits
ne sont pas les esprits des défunts mais plutôt des démons, qui
sont des anges déchus, des anges qui se sont révoltés contre Dieu, avec le
diable. Leur travail c’est de nuire aux hommes et leur chef est Satan en
personne.
Celui qui croit pouvoir se protéger efficacement par un « médicament »
produit par un sorcier se met le doigt dans l’œil jusqu’au coude. Pourquoi?
Parce qu’on ne peut pas lutter efficacement par la puissance occulto-
diabolique contre les puissances démoniaco-diaboliques(Mc 3:22-26).

Comment donc peut-on se protéger efficacement contre les


mauvais esprits? Que faut-il faire pour ne pas être effrayé par des
mauvais songes, les fantômes, les mami-wata etc.?

Voici le seul vrai « médicament », le seul vrai remède contre ces


puissances sataniques : Jésus Christ. La Bible nous dit que le Fils de
Dieu, Jésus-Christ, est venu dans le monde afin de détruire les œuvres du
diable. Jésus a vaincu le diable, les mauvais esprits. Par quel moyen? En
Col. 2:13-15 il nous est dit que c’est à la croix que Jésus, par son sang, a
vaincu les puissances sataniques. C’est par le sang de Jésus-Christ que
nous pouvons résister, oui et même remporter la victoire sur Satan.
Seulement, nous ne portons pas le sang de Jésus, comme médicament
dans un petit flacon sur nous comme font, les païens avec leur protection
autour des reins ou bien autour du cou (Incroyable mais vrai, il existe
sur le marché des sachets de sang de Jésus, que les exorcistes
catholique utilisent).
Non, c’est par la foi que nous croyons qu’en Jésus-Christ nous sommes
vainqueurs. C’est en donnant sa vie à Jésus-Christ que l’homme échappe
au pouvoir de Satan, car Jésus-Christ a vaincu le diable et ses anges (c.-à-
d. les mauvais esprits). Au moment où le chrétien se sent dérangé par de
mauvais rêves ou semblables, il n’a qu’à invoquer le nom de Jésus-Christ
ainsi le diable et ses anges (les mauvais esprits, les démons) devront fuir
parce qu’ils ne peuvent pas résister au sang de Jésus-Christ. Aucun fétiche
ne peut nuire à ceux qui sont en Jésus-Christ puisqu’ils sont sous la
protection du sang de Jésus-Christ qui est un « médicament » plus
15Anges et Démons

puissant que toute puissance magique. En plus de cela, n’oublions pas


que, tandis que le médicament inefficace et trompeur du sorcier coûte
cher, le sang de Jésus-Christ, et par ricochet son salut, est gratuit. (Es.
55:1-3;). Celui qui est en Jésus-Christ est du côté du vainqueur, quelle
joie, quelle assurance!
Nous terminons ce sujet en recommandant une lecture attentive du
merveilleux passage de Rom. 8:34-39 et en rappelant le fait qu’il ne
suffit pas au chrétien de croire en Jésus-Christ seulement par son
intelligence et de le confesser avec ses lèvres, non, il faut aussi que la vie
du chrétien soit conforme aux commandements du Seigneur, c’est-à-dire
aux normes bibliques. La foi sans l’obéissance envers les commandements
du Seigneur Jésus est vaine.

C’est donc seulement au chrétien obéissant et vivant dans la


sanctification qu’appartient la victoire en Jésus-Christ sur le
diable et les siens.
AMEN !

TROISIEME PARTIE : LES DEMONS


BIBLIQUE
Définition : la démonologie est la science étudiant la nature et l’influence
des démons

En espérant que ce document (qui est loin d’être exhaustif) vous


permettra d’avoir une nouvelle lecture de la Bible, nous vous proposons
un lexique des démons cités tout au long de la bible.

Abaddon : Apoc 9 : 11
Chef des démons de la septième hiérarchie, Abbadon est le souverain du
puits sans fond et le roi des démons sauterelles. En Hébreux, Abaddon est
un « endroit de destruction », il s’agit d’ ailleurs du mot hébreu pour le
royaume des morts. Abaddon est mentionné à 5 reprises dans l’Ancien
Testament ce qui renforce l’importance religieuse de ce démon. Les
sorciers l’invoquent dans les rituels amoureux pour briser, ruiner ou
détruire un rival et récupérer ainsi l’être aimé.

Adrammalec : 2Roi 17 : 31
Il apparaît seulement deux fois dans l’ancien testament. Adramelech est
un grand chancelier des Enfers, intendant de la garde-robe du souverain
des démons (Satan), président du haut-conseil des diables. Il était adoré à
16Anges et Démons

Sépharvaïm, ville des assyriens, qui brûlaient des enfants sur ses autels.
Les rabbins disent qu’il se montre sous la figure d’un mulet, et quelquefois
sous celle d’un paon.

Anammelec : 2Roi 17 : 31
Démon obscur porteur de mauvaises nouvelles, il était adoré à Séraphaïm,
ville des Assyriens. Représenté sous la figure d’une caille, son nom
signifierait « bon Roi » et des doctes assurent que ce démon serait la
Lune, tout comme Adramelech serait le Soleil.

Asima /ashima 2Roi 17 : 30


Démon qui rie quand il fait le mal. Il a été adoré à Emath, dans la tribu de
Nephtali, avant que ses habitants fussent transportés dans la ville de
Samarie.

Astarté : 1Roi 11 : 5
Épouse d’Astaroth (grand duc puissant aux enfers), Une des maîtresses de
Satan, elle est aussi la démone de la prostitution. Elle préside aux plaisirs
de l’amour charnel et, porte des cornes en forme de croissants de lune.
Cette démone mettra tout en œuvre pour séduire les hommes et portera
de fausses accusations à ceux qui refusent ses avances.
Azazel : Lev 16 : 8
Démon de second ordre auquel on faisait hommage d’un bouc émissaire,
lâché dans le désert en expiation des péchés des Israélites : « Le bouc
emportera avec lui toutes les iniquités dans une terre désolée ; il sera
chassé dans le désert. » (Lév 16 : 22).
En effet, à la fête de l’Expiation, que les Juifs célébraient le dixième jour du
septième mois, on amenait au grand prêtre deux boucs qu’il tirait au sort :
l’un pour le Seigneur et l’autre pour Azazel. Celui sur qui tombait le sort du
Seigneur était immolé et son sang servait pour l’Expiation. Le grand prêtre
mettait ensuite ses deux mains sur la tête de l’autre, confessait ses
péchés et ceux du peuple, et en chargeait cet animal qui était alors
conduit dans le désert et mis en liberté. Le peuple, ayant laissé au bouc
émissaire le soin de ses iniquités, s’en retournait alors en silence.

Baal : Jug 2 : 11-13 ; No 22 : 41


Figure principale du panthéon cananéen, adoré en Phénicie et à Carthage
où on lui offrait des sacrifices humains pour obtenir de belles récoltes ou la
déroutes des ennemis. Il est assimilé par les Grecs à Apollon (dieu de la
beauté) et par les Romains à Saturne. Grand-duc dont la domination est
très étendu aux enfers. Il commande 70 légions et règne sur toute la
partie orientale des Enfers.

Baal-Berith : Jug 8 : 33
17Anges et Démons

Démon de second ordre, maître ou seigneur de l’alliance. Il est, selon


quelques démonomanes, secrétaire général et conservateur des archives
de l’enfer. Les Phéniciens, qui l’adoraient, le prenaient à témoin de leurs
serments.

Bélial : 2Cor 6 : 15
Démon redoutable qui fut adoré des Sidoniens. Il est l’esprit le plus dissolu
des enfers, le plus crapuleux, le plus épris du vice pour le vice même. Si
son âme est hideuse et vile, son extérieur est séduisant. Il a le maintien
plein de grâce et de dignité. Il eut un culte à Sodome et dans d’autres
villes; il entraîna la plupart des anges dans la révolte et commande 80
légions. Il est ambassadeur (de Satan) en Italie. C’est le démon du vice et
de la perversion

Béelzebul : Mat 10 : 25
Premier en pouvoir et en crime après Satan, qualifié de prince des démons
par les Apôtres (Matthieu 12 :24 ; Luc 11 :15 ; Marc 3 :22), Il est le
chef suprême de l’empire infernal selon la plupart des démonographes.
Selon, le Dictionnaire infernal de Collin de Plancy (Jacques Auguste
Simon Collin de Plancy, Démonologue français 1793-1887):

« Belzébuth est d’une taille prodigieuse, assis sur un trône immense,


ayant le front ceint d’un bandeau de feu, la poitrine gonflée, le visage
bouffi, les yeux étincelants, les sourcils élevés et l’air menaçant. Il a les
narines extrêmement larges, ainsi que deux grandes cornes sur la tête ; il
est noir comme un Maure, deux grandes ailes de chauves-souris sont
attachées à ses épaules ; il a deux larges pattes de canard, une queue de
lion, et de longs poils depuis la tête jusqu’ aux pieds. »

Dagon : 1Sa 5 : 4
Ancien dieu agraire de l’Asie antérieure, adoré par la suite chez les
Philistins, Dagon offrait l’aspect d’un homme dont le bas du corps se fût
terminé par une queue de poisson. Il est depuis devenu boulanger de la
cour infernale.

Léviathan : Job 3 : 8
Les conjectures sont très diverses quant à l’aspect extérieur du démon
Léviathan: serpent de mer ou démon aquatique: « ce Léviathan que tu
as formé pour se jouer dans les flots » (Psaume 104 : 26). Le
Léviathan est un démon très menteur ; Grand amiral de l’Enfer,
gouverneur des contrées maritimes de l’Empire infernal, chevalier de la
Mouche, les démonomanes le surnomment le Grand Menteur car il
apprend à mentir.

Lucifer : Es 14 : 12
18Anges et Démons

Le Prince des Anges à l’origine, le Porteur de Lumière (de Lux, lumière, et


ferre, porter), devenu le chef des cours infernales et surnommé l’Ange des
Ténèbres, par sa rébellion et son orgueil qui lui interdisaient de se mettre
au-dessous du trône de Dieu.

Mammon : Mat 6 : 24
Démon dont le nom vient de l’araméen Mamura, richesse. C’est lui que
Matthieu appelle le Démon de la Richesse et de l’Iniquité. Il est aussi, et
par cela même, le démon de l’avarice et c’est lui qui, pour pervertir les
hommes, leur enseigna à ouvrir la terre pour en posséder les trésors. Les
bourses de valeurs immobilières sont encore aujourd’hui les sanctuaires
préférés de Mammon. On le dit Ambassadeur en Angleterre

Moloc ou Milcom: 1Roi 11 : 5


Cruelle idole des Phéniciens et des Carthaginois, à qui l’on sacrifiait
vivants d’innombrables enfants afin d’obtenir d’abondantes récoltes ou
des succès guerriers. Représenté sous la forme d’un homme à tête de
taureau portant une couronne, on le dit Prince du pays des larmes et
membre du conseil infernal. Il était idolâtré à travers une statue de bronze
le représentant, prolongée par un four dans lequel étaient placées les
victimes de rituels qui lui étaient consacrés. Il est devenu aujourd’hui le
symbole de l’État tyrannique et dévorateur.

Nergal : 2Roi 17 : 30
Démon du second ordre, chef de la police du ténébreux empire, premier
espion de Belzébuth, sous la surveillance du grand justicier Lucifer. Il fut
adoré par les Assyriens.

Rimmon : 2Roi 5 : 18
Démon d’un ordre inférieur, Diable Syrien vénéré à Damas. Premier
médecin de l’empereur infernal, il était adoré à Damas sous le nom de
Remmon ou Remnon. On lui attribue le pouvoir de guérir la lèpre et on le
dit Ambassadeur en Russie.

Satan ou diable (mentionné plus de 50 fois): Mc 3 : 24


Démon du premier ordre. Prince détrôné, chef du parti de l’opposition
dans le gouvernement de Belzébuth. Démon de la discorde. Lorsqu’il était
encore dans le Ciel, dont il gouvernait la région du nord, c’est lui qui a prit
la tête de la rébellion des anges contre Dieu, a la suite de quoi il fut vaincu
et précipité par l’archange Michael dans l’abîme qu’il gouverna jusqu’au
jour ou Belzébuth parvint à le détrôner. Il n’a de cesse de reprendre sa
couronne. Il serait semblable à une tour gigantesque par sa taille, fixant sa
19Anges et Démons

hauteur à quarante mille pieds. Satan est un terme hébreu signifiant, en


général : adversaire, ennemi, accusateur ou contradicteur. Il reçut divers
surnoms tels que : Rebelle, Révolté, Antique Serpent, Antithéos, Père du
mensonge, Très Bas, Prince de ce monde, Ténébreux, Maudit, etc.…
D’abord entité métaphysique, Satan se matérialisa au cours des âges pour
se mettre à la portée des hommes, qu’il jalouse profondément, et dont il a
toujours souhaité la perte.

COMMENTAIRES ET LIVRES
DIVERS
• Gleason L. Introduction à l'Ancien Testament. Adapté de
l'américain. Saint-Légier, Suisse: Editions Emmaüs, 1978
• www.onlinebible.org
• Manuel de travail pour la délivrance et le brisement des
liens ancestraux (sois délivré des mauvaises fondations)
Pasteur Alex Djibril TCHIMEDJI
• Microsoft Encarta 2007
• Bible version Louis second
• www.wikipedia.org
• Cours école du bonheur M.E.E.C
20Anges et Démons

• The Final Quest, Rick JOINER


• The Anointing, Benny HINN