Você está na página 1de 44

« … Nous voulons faire d’ If rane une

province pilote, en matière de tourisme


et d’agriculture… »
Extrait de l’allocution prononcée par
Feu SA MAJESTE LE ROI HASSAN II,
lors de la création de la province d’Ifrane
Le 18 septembre 1979
SA MAJESTÉ LE ROI MOHAMMED VI
QUE DIEU L’ASSISTE
7 1. DONNEES GENERALES
7 Aperçu historique
8 Géographie
11 Démographie
12 Découpage administratif

13 2. INFRASTRUCTURES DE BASE
13 Equipement
14 Transport
15 Electrification
16 Eau potable
17 Télécommunications
18 Energie et mines

19 3. SECTEUR SOCIAL
19 Education nationale
21 Formation professionnelle
22 Santé
25 Jeunesse et sport
26 Entraide nationale
27 Habitat
28 Culture

30 4. POTENTIALITES ECONOMIQUES
30 Tourisme
32 Agriculture
35 Forêt
37 Pisciculture
39 Commerce et industrie
40 Artisanat
42 Adresses utiles

5
DONNÉES
1. DONNÉES GÉNÉRALES
GÉNÉRALES

■ APERÇU HISTORIQUE

Les premières traces de l’instal- La population de la Province est


l ation humaine dans la région constituée de 3 grandes tribus :
d’Ifrane remontent à l’ère néo- • Bni-Mguild et Bni-M’tir origi-
lithique. En témoignent les grottes naires de la confédération des
qu’on trouve encore, notamment Senhaja dont les déplacements
à Tizguite. vers le Nord avaient été arrêtés
D’où la dénomination “Ifrane” qui au XVe siècle par la ceinture des
est la tra d u ction be r b è re de Kasbas érigées par le Roi My
“Gro t te s”. De même que sa Ismail. Ce qui contribua à leur
végétation luxuriante ainsi que sédentarisation et permis la
l’abondance de ses ressources en création des agglomérations
eau et des pâturages fertiles lui telles que les Kasbas d’Azrou,
ont valu le nom d’Ourti qui veut d’Ain Leuh.
dire en berbère « Jardin ». • Ait Seghrouchen originaires de
Le site actuel de la ville d’Ifrane a l’ o ri e ntal du Ma roc et qui se
été choisi par le Secrétaire sont installées dans la zone mé-
Général du protectorat français, ridionale des Bni-M’Tir (Daye t
Eirick Labone qui en fit un centre Aoua).
d’ e s t i vage pour les autorités
coloniales, par un ar-
rêté viziriel du 16 sep-
te m b re 1929. Le 14
janvier 1947 le centre
d’Ifrane a été élevé au
rang de Municipalité.
Jouissant de la haute
sollicitude de feu Sa
Majesté HASSAN II,
Ifrane est devenue le
siège de la Prov i n ce,
créée par Décision
Royale le 18 septem-
Rocher Akechmir Azrou
bre 1979.

7
■ GÉOGRAPHIE

Géomorphologie
Trois grands reliefs géo-
morphologiques
p r é d o m i n e nt dans la
Province :
• Le plateau central au
Nord-Ouest.
• Le causse moye n
Atlasique au centre.
• Le moyen Atlas au
Sud.

Situation géographique Sols


La province d’Ifrane qui s’étend Ils sont ca ra ctérisés par une
sur une superficie de 3.573 km2, gamme import a nte de faciès
fait partie de la région Meknès- géologiques donnant lieu à une
Tafilalet. Elle est limitée : multitude de roches mères d’âges
géologiques allant des basaltes
• Au Nord par les Provinces de
quaternaires, des argiles du trias,
Sefrou et d’El Hajeb.
aux schistes primaires et allu-
• Au Sud et à l’Ouest par la Pro- vions et colluvions.
vince de Khénifra.
Climat
• A l’Est par la Province de Bou-
lemane. De type médite rranéen, il est
ca ra ct é risé par un hiver ri g o u-
Milieu physique
Le territo i re de la Prov i n ce
entièrement situé dans le moyen
Atlas central, se distingue par un
relief montagneux, avec un
g ra d i e nt d’altitude allant des
basses collines du No rd - O u e s t
aux hauts sommets du Sud-Est
dont le point culminant atteind
2409 m à Jbel Hyan.

8
Rocher de Tisfoula « verres » Ain Leuh

reux et un été frais. La différence météorologiques important. Ainsi


d’altitude entraîne des nuances les te m p é rat u res maximales et
importantes entre la montagne minimales enregistrées dura nt
et la plaine avec un étagement les 10 dernières années ont été
bioclimatique humide et semi- re s pe ct i ve m e nt de +37°C et
aride. –24°C.

Les précipitations Potentiel hydrique


Elles varient annuellement entre La province se distingue par la
350 (au Sud- Ouest) et 1.100 mm richesse de ses re s s o u rces en
(au Nord–Est).
Les chutes de
neige ont lieu
s po ra d i q u e m e nt
de déce m b re à
av ril avec des
hauteurs variables
allant de 20 cm à
60 cm.

Les températures
Le ca ra ct è re mé-
d i te rranéen du
c l i m at induit un
taux de variations Ras El Ma

9
eau. Ce qui lui vaut l’appellation
de château d’eau.
Celles-ci sont évaluées à quel-
ques 700 millions de m3 répartis
en :
• Eaux superficielles : 300 millions
de m3.
• Eaux souterraines : 400 millions
de m3.
Du fait de la nature géologique
du terrain, près de 70 % de ce
potentiel alimente les bassins de Il existe 2 barrages collinaires et
Saiss et de Beht et contribue à y 15 lacs artificiels, d’une capacité
développer des richesses agro- totale de 6,6 millions m3 destinées
nomiques. essentiellement pour :
Quant aux 30 % restants, ils sont • L’irrigation.
utilisés pour : • L’abreuvement du cheptel.
3
• l’eau potable : 22 millions m ; • La pisciculture.
• l’irrigation : 158millions m3. • La pêche sportive.

Barrage collinaire

10
■ DÉMOGRAPHIE

Composante de la population tribus : Bni-Mguild, Bni M’tir et


La po p u l ation de la prov i n ce Ait Se g h rouchen est répartie
qui est composée de 3 grandes comme suit :

TRIBUS FRACTIONS AIRE GÉOGRAPHIQUE


BENI-MGUILD DU NORD • Ait Arfa de Guigou Caidat de Timahdite
• Irklaouen Caidat Irklaouen
• Ait Mouli
• Ait Ouahi, Ait Lias Caidat Ain Leuh
BENI-MTIR DU SUD • Ait M’hamed ou Lahcen
et Ait Méroual
• Ait Hmad, Ait Ourtindi
• Ait Sidi Abdeslam
Caidat de Tizguite
AIT SEGHROUCHEN • Ait Idir, Ait Daoud Ou
Moussa, El Hajjaj

R.G.P.H. • Po p u l ation ru rale : 6 9 . 5 9 8


D’après le R.G.P.H. de 2004, la po- (48,55%).
pulation légale de la province est Le taux d’accroissement moyen
de 143.380 habitants répartis annuel est de l’ o rd re de 1,2%
selon le milieu comme suit : (1,9% en milieu urbain et 0,4% en
• Po p u l ation urbaine : 7 3 . 7 8 2 milieu ru ral) co nt re 2,03 en
(51,45 %) 1994.

11
■ DÉCOUPAGE ADMINISTRATIF ET COMMUNAL

Découpage administratif
• 2 Pachaliks
• 1 Cercle
• 4 Caïdats
Découpage communal
• 10 Communes dont 8 rurales.
Siège de la Province d’Ifrane

Carte faisant ressortir les limites des communes

12
INFRASTRUCTURE
2. INFRASTRUCTURE DE
DE BASE BASE

■ ÉQUIPEMENT

Réseau routier
Le réseau routier de la province
s’étale sur une longueur de 832 km.
Route nationale

Longueur (en km)


Route Total (en Km)
revêtue Non revêtue
Route Nationale 150 0 150
(RP21 et RP24)
Route Régionale 53 0 53
Route Provinciale 401 228 629
Total 604 228 832
Ce réseau assure un niveau de desserte sat i s f a i s a nt comme le
montrent les indicateurs ci-dessous :
Indicateurs du réseau Moyenne Moyenne Moyenne
routier provinciale régionale nationale
Réseau revêtu/réseau 72 58 50
total (en %)
Densité routière : longueur 23 7,47 8,4
du réseau routier/surface
(en Km/10Km?)
Disponibilité routière : 4,7 1,82 2,17
réseau revêtu/nombre d’habitants
(Km/100 habitants)
Réseau revêtu / surface provinciale : 17 4,4 4,2
(Km/100km?)

La longueur des sections du pement qui dispose du matériel


réseau routier enneigé dura nt néce s s a i re pour assurer une
l’hiver est de 500 km environ. Les circulation régulière des biens et
o p é rations de déneigement y des personnes dans des co n-
sont réalisées en temps réel par ditions satisfaisantes.
la Direction Provinciale de l’Equi-

13
■ TRANSPORT

Le secteur de transport est un • 1 aérodrome à Ifrane.


vecteur pri m o rdial pour le • 1 agence de l’ O. N . T. (Office
développement des activités National des Transports).
productives, des échanges com- • 1 centre d’immatriculation.
merciaux et le déplacement des
populations. • 1 centre de visite technique.

Transports publics de voyageurs


Infrastructure
De par sa situation géographique
La prov i n ce dispose des infra-
à l’intersection de la RN n° 8 et la
structures et services suivants :
RN n° 13, la prov i n ce d’If ra n e
• 2 gares routières. connait un flux de transport de
• 17 Stations de Taxis. voyageurs assuré par :
• 140 Autocars de transit.
• 235 Autocars basés.
12 % du parc régional et
0,5 % de celui national. • 9 Autocars terminus.
• 29 autorisations de transport
mixte.
• 260 taxis de 1re catégorie
Quant au transport urbain, il est
assuré par 63 taxis de 2e catégorie.

Gare routière d’Ifrane

14
■ ELECTRIFICATION

La distribution de l’ é n e rg i e
électrique est assurée par les
services de l’O.N.E à travers trois
a ntennes co m m e rciales instal-
lées à Ifrane, Azrou et Ain Leuh.

Infrastructure électrique
L’agence de distribution d’Ifrane
est alimentée à partir de deux
postes- sources situés à Azrou et
à Ifrane d’une puissance de
30.000 kVa. Perspective d’avenir
Le réseau « Moyenne Tension » Dans le ca d re du Programme
s’étend sur 418 km. Il alimente d’ El e ct ri f i cation Ru rale Globale
147 postes de distribution et 142 (P. E.R.G.) dont les communes
postes clients. sont bénéficiaires, il est prévu de
Le réseau « Basse Tension » g é n é raliser l’électrification aux
s’étend quant à lui sur une douars restants à l’horizon 2008.
longueur de 544 Km et dessert Ce programme permettra d’élec-
plus de 23.856 ménages, soit trifier 156 nouveaux douars avec
e nv i ron 80 % du total des un coût estimatif de 133.890.250
ménages. Dhs.

Poste de distribution

15
■ EAU POTABLE

L’aliment ation en eau po t a b l e Perspectives d’avenir


des centres et villes de la Pro- Elles int é re s s e nt des pro j e t s
v i n ce rev i e nt à l’ O. N . E. P. q u i suivants :
intervient au niveau de la pro-
duction et de la distribution dans • Réalisation et équipement d’une
3 centres : Ifrane, Azrou et Ain- station de reprise à Michlifen.
Leuh. • Al i m e nt ation en eau potable
Elle est asurée convenablement des agglomérations d’Ait Yahia
par un débit équipé à raison de Oualla et Ait Ameur ou Ali.
343 L/S alors que le débit moyen • Alimentation en eau potable par
est de 180 L/S. b ra n c h e m e nts individuels des
Les taux d’accès à l’eau potable douars de la CR de Ben Smim.
se présentent comme suit : • R é a l i s ation et équipe m e nt
d’une station de re p rise à
Au niveau urbain Michlifen.
Ifrane 100%
• Al i m e nt ation en eau potable
Azrou 97% des réserves de chasse de
Kissariat et Tourtit.
Au niveau des centres ruraux
Ain Leuh 69%
Tigrigra 68%
Oued Ifrane 68%
Sidi el Mekhfi 69%
Ben Smim 90%
Timahdite 83%
Tizguite 95%
Dayet Aoua 89%

Centre de distribution

16
■ TELECOMMUNICATIONS

La prov i n ce dispose d’ u n e • Internet – ADSL (Internet haut


infra s t ru ct u re en téléco m m u- débit).
nications modernes du type dit • Liaisons spécialisées po s te à
“Technologie Numérique” poste.
La Téléphonie • Liaisons spécialisées numé-
• R.N.I.S (Réseau Numérique à riques plus.
Intégration de Services) appelé • Un réseau GSM performant de
MA.R.N.I.S. qualité de service international.
• Transmission des données des • Un réseau GSM par satellite
différents débits. (Global Star).

Répartition des BTS (Bases Terriennes Stations)


au niveau de la Province
Commune Nombre de BTS
Pachalik Ifrane 9
Pachalik Azrou 3
Cercle Azrou 13
Total 25

Le réseau commercial de très haut niveau avec une


Il comprend : qualité de service performante.
• 2 agences I.A.M à Ifrane et à
Azrou.
• 1 Réseau de distribution indi-
re cte co u v ra nt l’ensemble du
territoire de la province.
La diversification du réseau des
télécommunications, tant pour le
volet technique que commercial,
offre aux usagers et en particulier
aux investisseurs désirant réaliser
des projets dans cette province,
des moyens de communication

17
■ ÉNERGIE ET MINES

Mines Hydrocarbures
La province, de par sa structure • Co n s o m m ation en G.P. L :
géolog i q u e, dispose des gise- 13.780 tonnes
ments import a nts de schistes • Co n s o m m ation en hyd roca r-
bitumineux évalués à 18 Milliards bures liquides : 10.330 m3.
de tonnes avec une teneur de 70
litres par tonne, soit l’équivalent
de 1,3 Milliard de m3 d’huile.

Energie
Installations énergitiques
• Points de vente opérationnels : 14
• Appareils à pression de gaz : 5

Gisement des schistes bitumineux à Timahdite

18
SECTEUR
3. SECTEUR SOCIAL
SOCIAL
■ ÉDUCATION NATIONALE

Infrastructure scolaire L’effectif des enseignants du cycle


Enseignement préscolaire primaire s’élève à 733 enseignants
dont 437 en milieu rural.
• Urbain : 45 établissements.
Au niveau du 2e cycle secondaire
• Rural : 13 établissements.
co l l é g i a l , la prov i n ce co m p te
Enseignement fondamental 10 établissements qui accueillent
Le premier cycle fondamental près de 6.000 élèves dont 3.000
co m p te act u e l l e m e nt 141 éta- f i l l e s, encadrés par 410 en-
blissements sco l a i res dont 129 s e i g n a nts dans 180 salles de
en milieu rural, accueillant 16.799 classe.
élèves (7.738 filles). Enseignement secondaire qualifiant
Le taux de scolarisation a atteint A ce niveau, le nombre des éta-
88%. blissements est de 4, comprenant
La restauration dans les cantines 97 classes qui re ç o i vent 3.000
s co l a i res bénéficie à près de é l è ves encadrés par 230 en-
10.000 élèves, dont 4.200 filles, seignants. Deux de ces établis-
soit une couverture de 88,7% de sements sont dotés de 2 inter-
l’effectif scolarisé de ce cycle. nats qui accueillent 315 élèves.

Ecole primaire

19
Enseignement privé nique po u va nt co ntribuer au
Ce secteur est représenté par 10 développement durable dans la
établissements d’un effe ctif de province et la région.
1.380 élèves et 281 encadrants.
Programme de lutte contre
l’analphabétisme
Enseignement universitaire
Université Al Akhawayn
L’objectif tracé cible 3.000 anal-
phabètes.
Inaugurée par FEU SA MAJESTÉ
LE ROI HASSAN II le 16 janvier L’action des différe nts inte rve-
1 9 9 5, l’université Al Akh away n nants a permis l’encadrement de
est un établissement d’ e n- plus 2.500 analphabètes au cours
seignement supérieur dispensant de l’année 2005.
des prog rammes académiques
Perspectives d’avenir
sanctionnés par des diplômes au
niveau Bachelor (licence) et du L’amélioration de l’enseignement
Master (troisième cycle). fondamental, passe par :
Son organisation administrative • La construction de 2 collèges, le
et pédagogique s’ i n s p i re du premier à Tigrigra et le second à
modèle universitaire Américain. Dayet Aoua.
Cette université s’investit dans la • La construction d’un nouveau
re c h e rche scientifique et te c h- lycée à la ville d’Azrou.

Université Al Akhawayn

20
■ FORMATION PROFESSIONNELLE

La capacité d’accueil globale de dont 4 publics (1.425 élèves) et


l’enseignement pro fe s s i o n n e l 8 privés (245 élèves) de diffé-
dans la province d’Ifrane est de rentes disciplines, représentées
670 places pédagogiques ré- par les sections suivantes :
parties sur 12 établissement s
• Secrétariat Bureautique.
• Comptabilité d’Entreprise.
• Informatique et Bureautique
• Electricité de bâtiments.
• Electricité.
• Mécanique-Auto et générale.
• Broderie.
• Coiffure.
• Coupe- couture.
• Soudure.
• Informatique de gestion.
• Ebénisterie.
• Jardinage, agriculture.

ISTA d’Ifrane

21
■ SANTE

Infrastructure • 1 po l yclinique de santé pub-


lique d’une capacité de 45 lits à
Secteur public
Azrou répartis comme suit :
L’infra s t ru ct u re sanitaire de la Chirurgie 30 lits
province comprend :
ORL 15 lits
Réseau hospitalier
• 1 ce ntre de transfusion san-
• 1 hôpital provincial à Azrou guine à Azrou.
d’une capacité de 113 lits
répartis selon les services • 1 centre de traitement ambu-
suivants : latoire pour les M.S.T / SIDA en
partenariat avec l’Organisation
Urgences 4 lits
Panafricaine de Lutte contre le
Médecine générale 55 lits Sida “OPALS”.
Pédiatrie 24 lits
Maternité 30 lits

22
Réseau de soins de santé de base
Formations sanitaires Lieu d’implantation Nombre
Hôpital local Ain Leuh (12 lits) • Ifrane (11 lits) 2
Centre de santé urbain Tarik/Azrou Sidi Assou/Azrou • Ahadaf/Azrou 3
Centre de santé urbain Hay Essalam/Ifrane 1
avec module
d’accouchement
Centre de santé Ait Yahya Ou Alla/Tigrigra 3
communal Sidi El Mekhfi • Oued Ifrane
Centre de santé Timahdite • Dayet Aoua
communal avec module Tizguite • Sidi el mekhfi 4
d’accouchement
Dispensaire rural Commune Ain Leuh : 20
Toufselte • Bouharch • Taberghazite
Tagounite • Ighoud.
Commune Oued Ifrane :
Assaka • Amghass • Zaouiat Ifrane • Bousraf
Commune Sidi El Mekhfi :
Bouchahda • Ait Ataman Ou Lahcen • Tiouririne
Commune Dayet Aoua : Dayet Hachlaf.
Commune Tizguite : Ain Lahnach – Sidi Brahim.
Commune Timahdite : Tassmaket • Bekrit • Zad
+ Dispensaire Ougmes et Ben Smim
Centre de diagnostic Ville Azrou 1
spécialisé en tuberculose
(intègre le centre de
santé Tarik)
Centre de référence Ville Azrou 1
(intègre le centre de
santé Tarik)
Total 35

23
Réseau de laboratoire Secteur privé
Il comprend : Il est composé de :
• Le Laborato i re de diagnostic • 11 cabinets de co n s u l t at i o n s
de biologie clinique à l’Hôpital médicales générales.
« 20 Août » Azou. • 2 cabinets de consultations
• Le Laboratoire de diagnostic de médicales spécialisées (Gastro-
biologie clinique à l’Hôpital e nt é ro l ogie et Gy n é co obsté-
local d’Ifrane. trique).
• Le Laboratoire d’épidémiologie
et d’ hygiène aliment a i re à la • 1 polyclinique (16 lits).
délégation d’Ifrane. • 34 pharmacies.
• Le Laboratoire de diagnostic du • 3 cabinets de chirurgie dentaire.
paludisme au Centre de Santé
Tarik à Azou. Ressources humaines
• Le Laboratoire de diagnostic de Le personnel affecté dans les
la tube rculose au Ce ntre de différentes structures de la santé
Santé Tarik à Azou. publique est de 240 dont :
Par ailleurs, le Croissant Rouge • 28 médecins compétents, dont
Marocain (C.R.M.) intervient dans 12 spécialistes.
de multiples et diverses opé- • 212 infirm i è res et pe r s o n n e l
rations de secours. Il dispose de administratif et paramédical.
48 volontaires qui lui permettent
d’accomplir sa mission dans des
conditions satisfaisantes.

Polyclinique d’Azrou

24
■ JEUNESSE ET SPORT

Les conditions climato l ogiques • 15 salles de sports privées (630


et d’altitude favo ra b l e s, l’exis- adhérents).
tence du complexe sportif réalisé
en 1990 (à l’ oc casion de l’ o u- La province dispose également
verture de la 4e édition des jeux de 12 colonies de vacances semi-
publiques pouvant abriter près
de 10.000 estiva nts chaque
année, (plus de 50% de la
capacité d’accueil au nive a u
national).
Le domaine de la jeunesse et de
l’enfance compte :
• 3 maisons des jeunes (20.097
jeunes).
• 9 foyers féminins (506 béné-
Manifestation sportive ficiaires).
mondiaux de la paix), équipé • 9 garderies d’enfants (200 en-
d’une piste en tartan et doté fants).
d’une capacité de 8.000 places • 7 camps de vacances (25.000
assises ; font de la ville d’Ifrane un estivants chaque année).
espace idéal pour la co n cen- • 3 centres d’accueil (Azrou, Ifrane
tration des at h l è tes de haut et Michlifen).
niveau international.
On dénombre également :
Infrastructure • 179 équipes de quartiers (1.505
Outre le complexe sportif d’Ifrane, adhérents).
il existe dans la Province : • 46 associations sportives (1813
• 2 terrains de football à Azrou et adhérents).
Ifrane.
• 6 terrains de sport de proximité.
• 2 piscines.
• 3 terrains omnisports de la
jeunesse.
• 28 écoles de spo rts (foo t b a l l ,
vo l l ey-ball, basket-ball, hand-
ball et athlétisme), fréquentées
Complexe sportif - Ifrane
par 382 jeunes.

25
■ ENTRAIDE NATIONALE

La mission sociale dévolue à


l’Entraide Nationale s’articule sur
l’amélioration et le déve l o p-
pe m e nt des conditions de vie
des familles éco n o m i q u e m e nt
f a i b l e s, et la supe rvision de
l’opération « IFTAR » organisée à Centre de formation relevant
l’occasion du mois sacré de de l’entraide nationale, Azrou
Ramadan par la Fo n d ation de sensibilisation et d’ é d u-
Mohammed V de Solidarité. cation de la femme.
Infrastructure • 2 nouveaux centre en cours de
réalisation.
La Prov i n ce dispose dans ce
domaine de : L’ As s oc i ation El Youssoufia des
handicapés à Azrou, dont l’ob-
• 2 garderies d’enfants avec une
jectif est l’intégration de
capacité d’accueil de 100
l’ h a n d i capé dans son env i ro n-
élèves.
n e m e nt soc i o - é co n o m i q u e, par
• 5 Associations Musulmanes de l’aide en nature et la formation
Bienfaisance (A.M.B) dont une pro fe s s i o n n e l l e. L’effectif des
maison pour les jeunes filles à bénéficiaires a atteint 120 per-
Ain Le u h . Leur capacité sonnes en 2005.
d’accueil s’ é l è ve à 550 élèves
bénéficiant de l’hébe rg e m e nt, Opération “IFTAR”
de la nourriture et du soutien
pédagogique. Dans le ca d re des actions
sociales ent re p rises par la
• 2 centres d’accueil (AMB) sont
Fondation Mohammed V pour la
en cours d’ a c h è ve m e nt. Le
Solidarité 3.700 familles dé-
premier à Oued Ifrane (Da r
munies ont bénéficie de l’aide en
Talib) et le second à Sidi El
n at u re au cours de l’ o p é ration
Mekhfi (Dar Taliba) d’une
Ramadan 1425 (2005).
capacité totale de 160 places.
• 3 ce ntres d’éducation et de • 3.200 lots de denrées
formation dont la mission a l i m e nt a i res en milieu ru ral
co n s i s te en l’ i n s e rtion de la (Tizguite/ 400, Dayet Aoua/ 400,
jeune fille dans la vie active, par Ti m a h d i te/800, Irklaouen/800
l’apprentissage des métiers tels et Ain Leuh/800).
que couture, broderie, tissage et • 500 lots de denrées alimen-
tricotage ainsi que des séances taires en milieu urbain (Azrou).

26
■ HABITAT

Des efforts soutenus ont été dép- Logements sociaux


loyés dans le domaine de l’ha- Nombre de lotissements réalisés :
bitat et de l’urbanisme notam- 2 (Azrou, Ifrane)
ment dans la ville d’Azrou qui
Nombre de lots valorisés : 946
avait connu une prolifération des
habitats irréguliers et insalubres. Coût global : 1.4300.000 Dhs

En effet, l’intervention de l’Etat et Zone d’activités économiques


du secteur privé en matière de
création des lotissements a permis Localisation Ville d’Azrou
d’atteindre les résultats suivants : Superficie 2 ha
• La restructuration des anciens Nombre de lots 86 lots ( 100 m2)
quartiers. Aménageur A.N.H.I.
• L’éradication des bidonvilles. Objectif Développement
• La construction des logements des petits métiers
sociaux.
Zone industrielle
Les lotisseurs Localisation Ville d’Azrou
Opérateurs publics Superficie 8 ha
Il s’agit des opérations de lan- Nombre de lots 50 lots (allant
cement des travaux d’équipement jusqu’à 480 me/lot)
et la réalisation des objectifs de Aménageur A.N.H.I.
recasement des bidonvilles. Objectif Développement
Nombre de lotissements réalisés des petites et
9 (5 à Azrou, 4 à Ifrane) moyennes entreprises
peu capitalistiques
Nombre de lots : 2.593
et génératrices
Coût global : 101.330.000 Dhs d’emplois

Opérateurs privés
Il s’inscrit dans l’opération de la
l u t te cont re l’habitat insalubre
entamée par le secteur privé :
Nombre de lotissements réalisés :
14 (4 à Azrou, 9 à Ifrane et
1 à Timahdite)
Nombre de lots réalisés : 844
Coût global : 143.000.000 Dhs

27
■ CULTURE

Avec ses sites pittoresques (cèdre Site Aicha M’barek


Go u ra u d, lacs nat u rels et arti-
Zaouiat de Ben Smim
ficiels, ca cades…), l’ a bo n d a n ce
des ressources en eau, ses forêts Sources Aberchane
et ses pays a g e s, la Prov i n ce Sources Sidi Rachid
constitue le creuset d’un patri- Le Cèdre Centenaire Gouraud
moine culturel très diversifié.
Sources Ras El Ma
Patrimoine historique Site Scénitique de Tizi Oughmarine
La province est riche en sites ar-
Le lion d’Ifrane
chéologique, Kasbas et Zaouiats :
Il constitue un patrimoine cul-
Site de Zarouka
turel célèbre réalisé en 1932 par
Site Vallée des Roches (Tidghine) Henri Mo re a u, p ro fesseur de
Site de Zaouiat d’Ifrane dessin au lycée Gouraud de
Site Scénitique d’Itto Ou Balcon Rabat (1930-1944) sur une roche
deTigrigra vive naturelle qui se trouvait sur
Site du Rocher d’Azrou place et qui avait déjà des allures
rappelant un lion.
Site d’ajaabou
Kasba d’ Ain Leuh Patrimoine populaire
Site Moudmame Il se ca ra ct é rise par un habil-
Zaouiat de Sidi Abdeslam lement traditionnel et un folklore
Cascade de Refuge ou Cascade berbère distingué (Ahidous).
des Vierges
L’habillement
Zaouiat de Oued Ifrane
Divers selon le climat et le sexe,
est constitué pour la femme de
H a n d i ra , Sabnia, Haddouna,
Charbil et Targhiouine, et pour
l’homme de Fa ra j i a , Djelaba,
Belgha, Razza et Selham.

Le Folklore
Le folklore de cette région est
marqué par son originalité basée
essentiellement sur l’ é l é m e nt
humain et quelques instruments

28
traditionnels de musique. On
distingue quatre types :
• Ahidous.
• La danse ou Chikhat.
• Amhallal ou Inachaden.
• Timawyne

Perspectives d’avenir
Il est prévu la construction du
musée du Moyen Atlas à la ville Cascade Vittel à Ifrane
d’Azrou. Ce projet d’un montant

de 4.200.000 dhs sera réalisé en


partenariat avec le Ministère de
la culture, le conseil régional, le
conseil provincial et la munici-
palité d’Azrou.

Troupe folklorique locale

29
POTENTIALITES
4. POTENTIALITES ECONOMIQUES
ECONOMIQUES

■ TOURISME

La province dispose des atouts Ta d o n e, Cove rt, Guêpier de


exceptionnels caractérisés par : Perge…).
• La diversité végétale (Forêt de Ces atous font de la province une
Cèdres, Chêne vert, Pins…) et destination à vocation to u ris-
animalière (Perdreaux, Sangliers, tique par excellence.
Singes, Magots, Macaques…).
Infrastructure touristique
• La diversité pays a g è re (Lacs
Nat u rels et Artificiels, Gro t te s, Etablissements d’hébergement
classés
Sites Volcaniques et Scéniques
magnifiques, milieux de Cédraies 16 hôtels classés d’une capacité
et Steppes…). d’hébergement de 510 chambres
et 1.248 lits.
• La diversité du patrimoine
culturel du moyen Atlas Etablissements d’hébergement
(folklore, habillement, Zaouiat, non classés
sculptures en bois et articles de 15 hôtels non classés d’une capa-
bijouterie…) . cité d’hébergement de 725 lits.
• Les sites ornithologiques recon- En mat i è re d’hébergement, le
nus à l’échelle inte rnationale secteur représente 17,29 % par
pour l’observation de certains rapport à la capacité régionale et
oiseaux particuliers (Fo u l q u e, 0,94 % par ra p port à ce l l e
nationale.
Concernant les arrivées, celles-ci
représentent 16,35 % par rapport
à la région et 0,68 % au niveau
national.

Restaurants
La province dispose de 6 restau-
ra nts touristiques avec une
capacité de 735 couverts dont
Centre d’estivage
deux classés 2 fourchettes.

30
Etablissements de tourisme social
et associatif
Ils comprennent :
• 34 résidences avec une capacité
d’hébergement de 1.014 lits.
• 12 colonies de vacances accuei-
llant environ 10.000 estivants/
an, soit plus de 50% de la
capacité d’accueil nationale.
• 6 camps de vacances accueillant
près de 25.000 estivants/an.

Auberge

Folklore de la région

31
■ AGRICULTURE

Production végétale

La superficie de la province qui s u i va nt l’oc c u p ation des sols


est de 357.300 ha, se répartit comme suit :
S.A.U (Superficie Agricole Utile) 83.000 ha (dont 19.200 ha irrigués)
Forêt 116.000 ha
Parcours et terrains incultes 158.550 ha
Superficie irriguée par système goutte à goutte 67.320 ha( 86 exploitations)

La S.A.U est caractérisée par le La répartition des cultures prati-


m o rcellement de la pro p ri é t é quées dans la S.A.U se présente
agricole (54 % des exploitations comme suit :
ont moins de 5 ha.)

19%

Céréaliculture
Jachère
13% Cultures fourragères
62% Arboriculture fruitière
Autres
4%
2%

Variété de cerises et pommes

32
La production fruitière moyenne n e s, se co m pose par espèce
annuelle, estimée à 36.290 ton- comme suit :
Pommes 23.880 Tonnes (65,80 %)
Poires 6.690 Tonnes (18,43 %)
Pêches 2.630 Tonnes (6,50 %)
Cerises 1.750 Tonnes (4,80 %)
Prunes 670 Tonnes (1,85 %)
Autres 670 Tonnes (1,85 %)
Total 36.290 Tonnes

Le circuit de commercialisation
de cette production est mono-
polisé par les intermédiaires qui
i nte rv i e n n e nt aux différe nt s
stades de la chaîne de distri-
bution, depuis l’achat à l’état
frais, jusqu‘à la vente des fruits
issus de la conservation dans les
Unité d’élevage de lapins
entrepôts frigorifiques.

Production animale l’ a g ro-sylvo-pastoral, dont les


axes stratégiques sont :
Le cheptel (745.500 têtes) est
composé de : • L’ é l evage ovins et ca p rins de
ra ce, sur parcours avec des
Ovins 648.700 têtes (87 %)
ateliers d’embouche au niveau
Bovins 26.400 têtes (3,5 %) des périmètres irrigués.
Caprins 70.400 têtes (9,5 %) • La valorisation des produits de
L’élevage des ovins avec la pré- terroir (viande, fromagerie Label
d o m i n a n ce de « la ra ce Ti- Ti m a h d i te, ce ri s e, po m m e,
mahdite » constitue la principale pêche…).
ressource économique de la po- • Le déve l o p pement de l’ av i-
pulation rurale. culture, de la cuniculiculture et
l’apiculture.
Perspectives d’avenir
• La dive r s i f i cation et l’ i nte n s i-
La production susceptible d’être f i cation des prod u ctions agri-
développée dans la province est coles avec une reconversion des

33
superficies de certaines cultures • La création des unités de sto-
(céréales et arbo ri c u l t u re fru i- ckage, de lavage, de filature et
tière) en cultures de gra n d e de teinture de la laine.
performance moins exigeantes • La réalisation d’une plate-forme
en eau et à haute valeur ajoutée. de commercialisation des fruits
• La co nversion et gestion des et légumes (Criée Provinciale ou
ressources naturelles (économie Marché de Gros).
de l’eau, avec l’introduction du
s ystème d’ i rri g ation goutte à
goutte, gestion rationnelle des
parcours…).
• La dive r s i f i cation des reve n u s
des agriculteurs par l’encoura-
gement de l’écotourisme et du
tourisme rural.
• La réalisation de nouvelles
unités de stockage et de con-
servation des fruits (les frigos).

Secteur d’élevage

34
■ FORET

La superficie couverte par la forêt


dans la province est de 116.000 ha
soit un taux de boisement de :
33 % (le plus élevé du Royaume) et
14 % de la région Meknès- Tafilelt.
Tableau de répartition des forêts naturelles
Résineux 15.640 ha
Chêne 85.734 ha
Divers 14.634 ha

Considérée comme un véritable Forêt de cèdres


conservatoire génétique, de par le cèdre qui constitue la plus
sa diversité biologique, le patri- grande reserve de cette éspèce à
moine forestier est dominé par travers le monde.

15%

2% Cèdre (48.687 ha)


3%
42% Chêne vert (44.299 ha)
Chêne zeen (2.938 ha)
Pin maritime (2.320 ha)
Divers (17.756 ha)
38%

La forêt joue un rôle fonda- • 100.000 stères de bois de feu


mental dans la préservation des (5 % de la production nationale).
écosystèmes, des équilibres bio- • 6.000 tonnes de lichen destinées
logiques et la conservation de à l’exportation. Ce produit entre
l’eau et du sol. dans la fabrication des cosmé-
Elle a des effets induits impor- tiques et autres produits de
tants : beauté.
• 30.000m3 de bois d’ œ u v re • 30.000.000 unités fo u rra g è res
(30,5% de la production par an soit l’ é q u i va l e nt de
nationale). 30.000 tonnes d’orge.

35
L’ ex p l o i t ation des produits Perspectives d’avenir
forestiers procure aux communes Dans le cadre de la conservation
ru rales env i ron 30 millions de et le déve l o p pement des res-
dirhams par an destinés à sources nat u relles et afin de
améliorer leurs équipements et diminuer la pression humaine et
infrastructures. pastorale sur la forêt, la province a
La forêt procure aux usagers du élaboré en parte n a riat avec le
bois mort une source d’énergie. département chargé des eaux et
De même qu’elle constitue un forêts et l’ Ag e n ce Française de
ve cteur de création d’emplois Développement (A.F.D.) un projet
correspondant à près de 300.000 dont l’objectif est de contribuer
journées de travail par an. au développement économique
et social des populations rurales
La diversité végétale, faunique, qui vivent à l’intérieur et autour
piscicole et paysagère constitue des zones forestières.
un pôle at t ra ctif pour les
passionnés de la chasse Ce projet d’un montant de 214
(sangliers, pe rdreaux, lièvres…), millions de dhs à réaliser sur
la pêche (truite, brochet, carpe…) 5ans, s’articule autour des pôles
et les randonnées (parc forestier, de développement suivants :
grottes, lacs naturels…). • Agrico l e, en augment a nt la
productivité agronomique par
la mobilisation et la rationa-
lisation de l’ e a u, l’ a m é n a-
gement hyd ro - a g ri cole et les
actions d’appui de production.
• An i m a l e, g r â ce à des actions
visant l’amélioration pastorale,
l’infrastructure, les équipements
pastoraux et l’amélioration
génétique du cheptel.
• Touristique, à travers l’aména-
gement et l’ é q u i pement du
Parc National d’Ifrane.
• Forestier, par la régénération, le
re bo i s e m e nt et par des opé-
rations sylvicoles et de lutte
contre les incendies.

36
■ PISCICULTURE

La prov i n ce recèle des po te n-


tialités hyd riques impo rtante s
sous fo rme de rivières, lacs
naturels et lacs collinaires consti-
t u a nt des éco s ystèmes aqua-
tiques propices pour les poissons
(Truite Fario, Arc en ciel, Brochet,
Black-bass et Ecrev i s s e s … ) . Ce
qui contribue à la promotion de
la pêche sportive.

Infrastructure
Unités de production pour repeuplement
Unités piscicoles Espèces Production/an
Ras el Ma • Alevins de truites arc en ciel 700.000 unités
• Alevins de truites fario 300.000 unités
Amghass • Brochets 500.000 unités
• Black-bass 100.000 unités

Unité de production à usage commercial


Unités piscicoles Espèces Production/an
Ain-Aghbal Truite arc en ciel 100 tonnes

Déversement
Le nombre de déversements des
différe ntes espèces (broc h e t,
Bl a c k - Ba s s, Tru i te arc en ciel,
Truite Fario, Gambusie) s’élève à
178.250 unités.

Milieux aquatiques
• Oueds d’une longueur de 130 km .
• Lacs nat u rels d’une superficie
de 866 ha.
Station de repeuplement de la truite

37
Principales espèces de poisson et d’ecrevisses peuplant les
milieux aquatiques

Espèces Nombre Vivrières


Brochet 46.000 Dayet Aoua–Afnnourir-Tifounassine-
Aguelmame Sidi Ali-Dayet Ifrah-Dayet Iffer
Black-bass 5.000 Dayet Aoua-Dayet Ifrah
Truite Arc 60.750 Tizguit- AmghassI-Guigou-Zaouiat If ra n e - Ba kri t -
en ciel Amghass II-Fellat-PépinièreProv i n ce - Ze rro u ka II-
Mo u a l i - Ile d’Amour-Hachlaf-Sidi-Mimoun-Zerro u ka I
Truite Fario 55.000 Zaouiat Ifrane-Bakrit-Amengouss-Oued Senoual-
Ras El Ma-Sidi Rached
Gambusie 11.500 Tizguit-Ben Smim-Oued Ougmès-Oued Ifrane
Dayet Ifrah-Dayet Aoua
Total 178.250

38
■ COMMERCE ET INDUSTRIE

Situation des industries dans


la province
Le secteur industriel de la
Province peut être qualifié d’em-
bryonnaire. Son tissu compte 88
é t a b l i s s e m e nts de pe t i tes et
moyennes tailles re p r é s e nt a nt
27% des industries de tra n s-
formation de la région :
• 70 unités agro-alimentaires. Le système d’approvisionnement
se trouve normalement et régu-
• 14 unités de transformation du lièrement assuré.
bois.
• 4 unités de fabri cation de Perspectives du secteur
industriel
m at é riaux de co n s t ruction
(tuiles, marbre et céramique). Le déve l o p pe m e nt du secte u r
repose sur les axes suivants :
Situation du secteur
commercial • Agro-industrie.

Le secteur commercial revêt une • Industrie du bois.


importance non négligeable et • Industrie de textile (traitement
ce par le nombre d’emplois qu’il de la laine – filature – textile et
oc c u pe et le volume de confection).
l’investissement qui y est réalisé. • Industrie cosmétique.

Unité de fabrication

39
■ ARTISANAT

L’art i s a n at oc c u pe une place


import a nte dans l’ a ctivité
économique de la province.
Ce secteur emploie près de 3.000
a rtisans répartis sur env i ro n
30 métiers, (axés principalement
sur le travail du bois, le tissage et
la broderie) constitués de petites
unités traditionnelles et indivi-
duelles.
Parallèlement, certaines activités
a rtisanales sont re g roupées
en coo p é rat i ves (4) et asso-
ciations (14).
Tapis de la région
Le complexe artisanal d’Azrou
Il comprend : ferronnerie traditionnelle.
• Une coopérative de tissage de • Une salle d’exposition qui
tapis et des artisans de permet aux artisans régionaux
sculpture de bois et de d’exposer et de commercialiser

Production locale

40
leurs produits artisanaux (meu- branche ou section de formation
bles de menuiserie, po te rie, et perfectionnement au sein du
pierres roc h e u s e s, articles en complexe artisanal d’Azrou.
bois, en fer et cuivre, tapis…).

Perspectives de
développement
L’activité artisanale qui génère
un nombre important de postes
d’emplois est appelée à se
développer par l’amélioration de
la capacité et la qualité de
production notamment dans le
secteur du tissage, puisque la
p rovince produit env i ron 737
tonnes de laine par an.
La valeur ajoutée des produits
fabriqués pourrait être également
augmentée par la création d’une

Production locale

41
ADRESSES
ADRESSES UTILES
UTILES
Administrations Téléphone Fax
Province d’Ifrane 035 56 64 61 035 56 61 23
Commune urbaine d’Ifrane 035 56 69 01 035 56 47 36
Commune urbaine d’Azrou 035 56 27 89 035 56 27 81
Commune rurale de Tizguit 035 56 69 01 035 56 47 36
Commune rurale Dayet Aoua 035 56 67 41 035 56 89 00
Commune rurale de Tigrigra 035 56 25 79 035 56 47 36
Commune rurale de Ben Smim 035 56 40 78 035 56 45 21
Commune rurale d’Ain Leuh 035 56 90 56 035 56 90 07
Commune rurale de Sidi El Mekhfi 035 56 78 51 035 56 48 51
Commune rurale d’Oued Ifrane 035 56 05 72 035 56 05 49
Commune rurale de Timahdite 035 56 04 09 035 56 04 04
Police 035 56 78 80 035 56 79 71
Gendarmerie Royale d’Azrou 035 56 20 22 035 56 03 88
Gendarmerie Royale d’Ifrane 035 56 60 01 035 56 60 01
Protection Civile 035 56 65 59 035 56 65 59
Direction Provinciale de l’Equipement 035 56 65 82 035 56 66 55
Direction Provinciale de l’Agriculture 035 56 23 43 035 56 21 94
Délégation Provinciale de l’Education Nationale 035 56 36 53 035 56 65 94
Délégation Provinciale de la Jeunesse 035 56 63 19 035 56 63 18
Délégation Provinciale du Tourisme 035 56 68 21 035 56 68 22
Délégation Provinciale du transport 035 56 73 56 035 56 73 56
Délégation Provinciale de la Santé 035 56 56 39 035 56 64 73
Délégation Provinciale de l’Habitat 035 56 66 72 035 56 66 73
Délégation Provinciale de l’Entraide Nationale 035 56 61 54 035 56 61 54
Délégation Provinciale de l’Emploi 035 56 69 80 035 56 70 40
Conservation foncière 035 56 67 47 035 56 67 47
Trésorerie Provinciale 035 56 63 46 035 56 60 73
Cadastre 035 56 70 50 035 56 70 50
Centre National de Pisciculture 035 56 02 78 035 56 02 78
Service des Impôts 035 56 45 81 035 56 23 65
Complexe Artisanal d’Azrou 035 56 24 30 035 56 24 30

42