Você está na página 1de 8

Ateliers : Installation d’Exchange 2016

Au travers de cet atelier, nous allons déployer notre premier serveur Exchange 2016, comportant les rôles serveurs 
d’accès client et serveur de boîtes aux lettres. 

Nous  allons  utiliser  ici  une  infrastructure  complète  basée  sur  Windows  Server  2012,  mais  vous  pourrez  l’adapter  si 
nécessaire à votre besoin grâce aux éléments fournis dans ce chapitre. 

1. Infrastructure requise 

Afin de réaliser cet atelier, il est nécessaire de disposer des composants d’infrastructure suivants : 

l Fichiers d’installation d’Exchange 2016 (CD­ROM ou répertoire). 

l DC : Serveur Windows 2012 R2, contrôleur de domaine du domaine editions­eni.lan nommé  AD­DC1 et configuré 


avec l’adresse  IP 172.16.1.1 (si vous avez besoin de l’installer ou de le réinstaller, référez­vous aux ateliers pratiques 
du chapitre Intégration à Active Directory). Les services DNS pour Active Directory doivent être installés. 

l EXCH  :  Serveur  sous  Windows  Server  2012  R2  avec  une  interface  graphique  (pas  d’édition  Core)  installé  avec  les 
options  par  défaut.  Ce  serveur,  nommé  EXCH­SRV1,  doit  être  configuré  avec  l’adresse  IP  172.16.1.21  et  le  DNS 
principal 172.16.1.1. Enfin, il doit être membre du domaine editions­eni.lan. 

Ces machines doivent être en mesure de communiquer entre elles et devraient, dans la mesure du possible, disposer 
d’un  accès  Internet.  Assurez­vous  de  paramétrer  vos  passerelles  en  ce  sens,  et  dans  le  cas  d’un  environnement 
virtualisé,  de  disposer  du  commutateur  virtuel  adéquat.  Dans  le  cas  contraire,  vous  devrez  télécharger  les  outils 
demandés lors du TP et les copier sur les machines où ils sont requis. 

La machine sur laquelle les manipulations devront être réalisées sera indiquée dans le titre entre crochets "[ ]". 

2. Déploiement d’Exchange 2016 

Le déploiement va s’effectuer en trois étapes successives : 

l Préparation de l’annuaire sur le contrôleur de domaine 

l Installation des prérequis sur le serveur destiné à héberger Exchange 2016 

l Installation d’Exchange 2016 

a. Préparation de l’annuaire 

[DC] Préparation de l’annuaire Active Directory 

Ouvrez  une  fenêtre  d’invite  de  commandes  et  positionnez­vous  sur  le  lecteur  ou  bien  le  répertoire 
contenant  les  fichiers  d’installation  d’Exchange  2016  et  lancez  la  commande  suivante  afin  de  préparer  le 
schéma Active Directory : 

setup.exe /PrepareSchema /IAcceptExchangeServerLicenseTerms

Lancez  ensuite  la  commande  de  préparation  du  domaine  Active  Directory  qui  créera  également  une 
organisation Exchange nommée EDITIONS­ENI : 

© Editions ENI – Tous droits réservés – Copie personnelle de Souha Belhaj Hassine - 1-
setup.exe /PrepareAD /OrganizationName:"EDITIONS-ENI"
/IAcceptExchangeServerLicenseTerms

La  préparation  de  l’annuaire  est  terminée.  Nous  allons  maintenant  basculer  sur  le  serveur  afin  d’y  installer ses 
prérequis. 

b. Installation des prérequis du serveur Exchange 

[EXCH] Ajout des fonctionnalités Windows Server 2012 requises 

Connectez­vous sur le domaine avec le compte Administrateur. 

Lancez l’environnement Windows PowerShell à partir de la barre des tâches, puis exécutez la commande 
suivante, ou exécutez le script prerequis2012.ps1 que vous aurez téléchargé au préalable depuis la page 
Informations générales : 

Install-WindowsFeature AS-HTTP-Activation, Desktop-Experience,


NET-Framework-45-Features, RPC-over-HTTP-proxy, RSAT-Clustering,
RSAT-Clustering-CmdInterface, RSAT-Clustering-Mgmt,
RSAT-Clustering-PowerShell, Web-Mgmt-Console, WAS-Process-Model,
Web-Asp-Net45, Web-Basic-Auth, Web-Client-Auth, Web-Digest-Auth,
Web-Dir-Browsing, Web-Dyn-Compression, Web-Http-Errors,
Web-Http-Logging, Web-Http-Redirect, Web-Http-Tracing, Web-ISAPI-Ext,
Web-ISAPI-Filter, Web-Lgcy-Mgmt-Console, Web-Metabase, Web-Mgmt-Console,
Web-Mgmt-Service, Web-Net-Ext45, Web-Request-Monitor, Web-Server,
Web-Stat-Compression, Web-Static-Content, Web-Windows-Auth, Web-WMI,
Windows-Identity-Foundation

- 2- © Editions ENI – Tous droits réservés – Copie personnelle de Souha Belhaj Hassine
Si  vous  utilisez  le  script  PowerShell,  pensez  à  permettre  l’exécution  des  scripts  locaux  en  exécutant  au  préalable  la 
commande Set­ExecutionPolicy RemoteSigned. 

À la fin de l’installation, vous pouvez obtenir un message d’avertissement vous conseillant d’activer les mises à jour 
Windows Update. 

Redémarrez le serveur pour finaliser l’installation. 

Rappelez­vous  que  cette  étape  peut  être  ignorée  si  vous  décidez  de  recourir  à  l’installation  des  fonctionnalités 
automatique pendant l’installation d’Exchange 2016.  

[EXCH] Téléchargement et installation des composants logiciels nécessaires 

Vous devez télécharger et installer les composants suivants dans l’ordre indiqué :  

n 1.  Microsoft  Framework  .NET  4.5.2  disponible  à  l’adresse  suivante :  https://www.microsoft.com/fr­


FR/download/details.aspx?id=42642  

n 2.  Microsoft  Unified  Communications  Managed  API  4.0,  Runtime  Core  64bits  disponible  à  l’adresse  suivante : 
https://www.microsoft.com/fr­fr/download/details.aspx?id=34992  

Rappel !  Le  Framework.NET  4.5.2  ne  concerne  que  Windows  2012  et  Windows  2012  R2.  Si  vous  déployez  un  serveur 
Exchange sous Windows Server 2016, vous devez installer les correctifs pour le Framework .NET 4.6.1. 

[EXCH] Installation d’Exchange via l’assistant d’installation 

Démarrez l’installation d’Exchange au travers de l’autorun de votre CD­ROM d’installation d’Exchange 2016 
ou  bien  en  double  cliquant  sur  le  fichier  setup.exe  du  répertoire  contenant  les  fichiers d’installation 
d’Exchange 2016. 

Si  l’assistant  s’affiche  en  anglais  alors  que  vous  employez  un  système  d’exploitation  en  français  et  que  vous  utilisez 
une image ISO, copiez les fichiers d’installation dans un répertoire local du serveur Exchange et relancez le processus 
d’installation depuis ce répertoire. 

Dans la fenêtre Vérifier les mises à jour, sélectionnez Ne pas vérifier les mises à jour maintenant, puis 
cliquez sur suivant. 

© Editions ENI – Tous droits réservés – Copie personnelle de Souha Belhaj Hassine - 3-
Ceci  n’est  valable  que  pour  cet  atelier.  En  conditions  réelles,  nous  vous  recommandons  vivement  de  rechercher  les 
mises à jour lors du processus d’installation. 

Sur la page Introduction, cliquez sur suivant. 

Sur  la  page  Contrat  de  licence,  sélectionnez  J’accepte  les  termes  du  contrat  de  licence  (si  vous  êtes 
d’accord) puis cliquez sur suivant. 

Sur la page Paramètres recommandés, laissez l’option par défaut et cliquez sur suivant. 

Sur la page Sélection du rôle serveur, cochez Rôle de boîte aux lettres puis cliquez sur suivant : 

- 4- © Editions ENI – Tous droits réservés – Copie personnelle de Souha Belhaj Hassine
Si vous n’avez pas installé les fonctionnalités Windows requises au préalable via PowerShell, vous pouvez cocher ici la 
case  Installer  automatiquement  les  rôles  et  les  fonctionnalités  Windows  Server  requis  pour  Exchange 
Server. 

Sur  la  page Espace  et  emplacement  d’installation,  laissez  le  chemin  indiqué  par  défaut  puis  cliquez  sur 
suivant. 

Si  l’écran suivant vous demande le nom de l’organisation Exchange, cela signifie que vous n’êtes pas connecté sur le 
domaine ou que vous n’avez pas préparé le domaine. Dans ce cas, annulez l’installation et identifiez la cause avant de 
relancer le processus d’installation d’Exchange 2016. 

Sur la page Paramètres de la protection anti­programmes malveillant(s), sélectionnez l’option Oui (pour 
désactiver la recherche de programmes malveillants) et cliquez sur suivant. 

Il s’agit  d’une protection contre les virus et les spyware, intégrée de base à Exchange 2016. Il est recommandé de ne 
pas la désactiver à moins de la remplacer par une solution comme Exchange Online Protection (ou toute autre solution 
tierce).  Nous  la  décochons  uniquement  pour  les  besoins  des  travaux  pratiques,  afin  d’économiser  les  ressources  sous 
dimensionnées des machines virtuelles employées. 

Sur  la  page  Tests  de  préparation,  à  l’issue  de  la  vérification  des  prérequis,  et  après  avoir  confirmé 
qu’aucune problématique critique n’a été remontée, cliquez sur installer : 

© Editions ENI – Tous droits réservés – Copie personnelle de Souha Belhaj Hassine - 5-
À l’issue de l’installation, sur la page Installation terminée, cliquez sur terminer. 

c. Vérification de l’installation d’Exchange 2016 

[EXCH] Vérification des rôles installés 

Sur l’écran d’accueil (touche [Windows]) de votre serveur Exchange, cliquez en bas à gauche de la fenêtre 
sur la flèche indiquant des nouvelles applications installées : 

Localisez Exchange Management Shell et lancez l’application : 

- 6- © Editions ENI – Tous droits réservés – Copie personnelle de Souha Belhaj Hassine
Dans la console Exchange Management Shell, tapez la commande suivante : 

Get-ExchangeServer

Confirmez la présence de votre serveur dans les résultats ainsi que les rôles déployés : 

[EXCH] Vérification du processus d’installation 

Ouvrez  le  journal  d’Application  de  l’observateur  d’événements  Windows  et  recherchez  d’éventuelles 
erreurs. 

Au travers de l’explorateur de fichiers, naviguez vers le répertoire c:\ExchangeSetupLogs. 

Ouvrez  le  fichier  ExchangeSetup.txt  et  confirmez  le  bon  déroulement  global  du  processus  d’installation 
d’Exchange 2013 : 

© Editions ENI – Tous droits réservés – Copie personnelle de Souha Belhaj Hassine - 7-
[EXCH] Confirmation de l’installation du Centre d’administration Exchange 

Ouvrez un navigateur Internet et connectez­vous à l’adresse https://exch­srv1/ecp. 

- 8- © Editions ENI – Tous droits réservés – Copie personnelle de Souha Belhaj Hassine