Você está na página 1de 17

source : site Exo7

Exercices calculs de DL

Exercice 1. Donner le développement limité en 0 des fonctions :


1. x 7→ ln(cos(x)) (à l’ordre 6).
2. x 7→ tan(x) (à l’ordre 7).
3. x 7→ sin(tan(x)) (à l’ordre 7).
4. x 7→ (ln(1 + x))2 (à l’ordre 4).
5. x 7→ exp(sin(x)) (à l’ordre 3).
6. x 7→ sin6 (x) (à l’ordre 9.)
1 1 1
1. ln(cos x) = − x2 − x4 − x6 + o x6 .

Correction 1.
2 12 45
1 3 2 5 17 7
x + o x7 .

2. tan x = x + x + x +
3 15 315
1 1 55 7
sin(tan x) = x + x3 − x5 − x + o x7 .

3.
6 40 1008
2 11 4
(ln(1 + x)) = x − x + x + o x4 .
2 3

4.
12
1 2
exp(sin x) = 1 + x + x + o x3 .

5.
2
sin6 x = x6 + o x6 .

6.

Exercice 2 (Calculs de DL).


Fonctions trigonométriques

x/ sin x = 1 + x2 /6 + 7x4 /360 + o(x4 )


1/ cos x = 1 + x2 /2 + 5x4 /24 + o(x4 )
ln(sin x/x) = −x2 /6 − x4 /180 − x6 /2835 + o(x6 )
exp(sin x/x) = e(1 − x2 /6 + x4 /45) + o(x4 )

tan x = 1 + h + h2 /2 + o(h2 ), h = x − π/4
sin(x + x2 + x3 − x4 ) = x + x2 + 5x3 /6 − 3x4 /2 + o(x4 )
ln(x tan(1/x)) = x−2 /3 + 7x−4 /90 + o(1/x4 )
(1 − cos x)/(ex − 1)2 = 1/2 − x/2 + x2 /6 + o(x2 )
sin((π cos x)/2) = 1 − π 2 x4 /32 + π 2 x6 /192 + o(x6 )
cos x ln(1 + x) = x − x2 /2 − x3 /6 + o(x4 )
(sin x − 1)/(cos x + 1) = −1/2 + x/2 − x2 /8 + o(x2 )

1
ln(2 cos x + tan x) = ln 2 + x/2 − 5x2 /8 + 11x3 /24 − 59x4 /192 + o(x4 )
ecos x = e(1 − x2 /2 + x4 /6) + o(x5 )

Fonctions circulaires inverses

arcsin2 x = x2 + x4 /3 + 8x6 /45 + o(x6 )


1/ arcsin2 x = x−2 − 1/3 − x2 /15 + o(x2 )
arctan (x + 1)/(x + 2) = π/4 − x−1 /4 + 3x−2 /8
p

arccos(sin x/x) = |x|/ 3(1 − x2 /90) + o(1/x3 )
1/ arctan x = x−1 + x/3 − 4x3 /45 + 44x5 /945 + o(x5 )
√ √
arcsin x = π/6 + 1/ 3(2h − 4h2 /3 + 32h3 /9) + o(h3 ), h = x − 1/4
arcsin(sin2 x) = x2 − x4 /3 + 19x6 /90 − 107x8 /630 + o(x8 )
arctan(1 + x) = π/4 + x/2 − x2 /4 + x3 /12 + o(x4 )
arcsin x/(x − x2 ) = 1 + x + 7x2 /6 + o(x2 )
√ √ √
earcsin x = eπ/6 (1 + 2h/ 3 + 2(1 + 3)h2 /(3 3)) + o(h2 ), h = x − 1/2
π π π π 1
e1/x arctan x = + ( − 1)x−1 + ( − 1)x−2 + ( − )x−3 + o(1/x3 )
2 2 4 12 6

Exponentielle et logarithme

x/(ex − 1) = 1 − x/2 + x2 /12 + o(x2 )



ln x/ x = h − h2 + 23h3 /24 + o(h3 ), h = x − 1
ln((2 − x)/(3 − x2 )) = ln(2/3) − x/2 + 5x2 /24 + o(x2 )
ln(1 + x)/(1 − x + x2 ) = x + x2 /2 − x3 /6 + o(x3 )
ch x/ ln(1 + x) = x−1 + 1/2 + 5x/12 + o(x)
ln(ln(1 + x)/x) = −x/2 + 5x2 /24 − x3 /8 + o(x3 )

ln(ax + bx ) = ln 2 + x ln ab + x2 ln2 (a/b)/8 + o(x2 )
exp(1/x)/x2 = e(1 − 3h + 13h2 /2 − 73h3 /6) + o(h3 ), h = x − 1

Fonctions hyperboliques inverses

Argth(sin x) = x + x3 /6 + x5 /24 + o(x5 )


√ √
Argsh(ex ) = ln(1 + 2) + 1/ 2(x + x2 /4) + o(x2 )

2
Formes exponentielles

(1 − x + x2 )1/x = e−1 (1 + x/2 + 19x2 /24) + o(x2 )


((1 + x)/(1 − x))α = 1 + 2αx + 2α2 x2 + 2α(2α2 + 1)x3 /3 + o(x3 )
2
(sin x/x)2/x = e−1/3 (1 − x2 /90) + o(x3 )
2
(sin x/x)3/x = e−1/2 (1 − x2 /60 − 139x4 /151200) + o(x4 )
(1 + sin x)1/x = e(1 − x/2 + 7x2 /24) + o(x2 )
(1 + sin x + cos x)x = 1 + x ln 2 + x2 (ln2 2 + 1)/2 + o(x2 )
(sin x)sin x = 1 − h2 /2 + 7h4 /24 + o(h4 ), h = x − π/2
(tan x)tan 2x = e−1 (1 + 2h2 /3 + 4h4 /5) + o(h4 ), h = x − π/4
Développer d’abord ln((1 + x)/(1 − x))

Radicaux
p √
x (x − 1)/(x + 1) = 1/ 3(2 + 5h/3 + h3 /54) + o(h3 ), h = x − 2
q
√ √
1 + 1 − x = 2(1 − x/8 − 5x2 /128 − 21x3 /1024) + o(x3 )

q p
1 − 1 − x2 = |x|/ 2(1 + x2 /8 + 7x4 /128) + o(x5 )

ex − 1 + 2x = x2 − x3 /3 + 2x4 /3 − 13x5 /15 + o(x5 )
p p
( x3 + x2 + x3 − x2 )/x = 2 − 2x−2 /9 + o(1/x3 )
3 3

Exercice 3 (IT). Déterminer les développements limités à l’ordre demandé


au voisinage des points indiqués :
1
1. 1−x2 −x3
(ordre 7 en 0)
1
2. cos x (ordre 7 en 0)
Arccos tanx x (ordre 3 en
p
3. 0)
4. tan x (ordre 3 en π4 )
2
5. (ch x)1/x (ordre 2 en 0)
6. tan3 x(cos(x2 ) − 1) (ordre 8 en 0)
ln(1+x)
7. x2
(ordre 3 en 1)
8. Arctan(cos x) (ordre 5 en 0)
q
9. Arctan x+1
x+2 (ordre 2 en 0)
1 1
10. x2
− Arcsin2 x
(ordre 5 en 0)

3
R x2
11. √ 1 dt (ordre 10 en 0)
x 1+t4
P 
99 xk
12. ln k=0 k! (ordre 100 en 0)
p
13. tan 3
4(π 3 + x3 ) (ordre 3 en π)

Correction 3. 1.
1
= 1 + (x2 + x3 ) + (x2 + x3 )2 + (x2 + x3 )3 + o(x7 ) = 1 + x2 + x3 + x4 + 2x5 + 2x
1 − x2 − x3 x→0
1
=
1−x2 −x3 x→0
1 + x2 + x3 + x4 + 2x5 + 2x6 + 3x7 + o(x7 ).

−1 2  2 3
x2 x4 x6
 2
x4 x6
  2
x4

1 7 x x x
= 1− + − + o(x ) =1+ − + + − +
cos x x→0 2 24 720 2 24 720 2 24 2
2
   
x 1 1 1 1 1 1 5 61 6
=1+ + x4 − + + x6 − + + o(x7 ) = 1 + x2 + x4 + x +o
2 24 4 720 24 8 2 24 720

1
=
cos x x→0 1 + 21 x2 + 5 4
24 x + 61 6
720 x + o(x7 ).
2.
3. Remarques.
(a) Pour x ∈ − π2 , π2 \{0}, on a 0< tanx x < 1 et donc la fonction x 7→
 

Arccos tanx x est définie sur − π2 , π2 \ {0} (qui est un voisinage


pointé de 0).
(b) Quand x tend vers 0, tanx x → 1 et donc Arccos tanx x = o(1)


(développement limité à l’ordre 0).


(c) La fonction x 7→ Arccos x n’est pas dérivable en 1 et n’admet
donc pas en 1 de développement limité d’ordre supérieur ou égal
à 1 (donc à priori, c’est mal parti).
(d) La fonction proposée est paire et, si elle admet en 0 un dévelop-
pement limité d’ordre 3, sa partie régulière ne contient que des
exposants pairs.
• Recherche d’un équivalent simple de Arccos x en 1 à gauche. Quand
x tend vers 1 par valeurs inférieures, Arccos x → 0 et donc,

p p √ √
Arccos x ∼ sin(Arccos x) = 1 − x2 = (1 + x)(1 − x) ∼ 2 1 − x.
p x 
• Déterminons un équivalent simple de Arccos tan x en 0. D’après
ce qui précède,

4
s
r r r 2 r r
x3 /3

 
x x x tan x − x
Arccos ∼ sin Arccos = 1− = ∼ =
tan x tan x tan x tan x x
p x 
Ainsi, la fonction x 7→ Arccos tan x n’est pas dérivable en 0 (mais
est dérivable à droite et à gauche) et n’admet donc pas de développe-
ment limité d’ordre supérieur ou égal à 1 (mais admet éventuellement
des développements limités à gauche et à droite pour lesquels la re-
marque initiale sur la parité des exposants ne p tient plus). • Détermi-
x √x quand x

nons un équivalent simple de f (x) = Arccos tan x − 3
tend vers 0 par valeurs supérieures.

r   r  
x x x x
Arccos − √ ∼ sin Arccos − √
tan x 3 tan x 3
 r       r
x x x
= sin Arccos cos √ − sin √ cos Arccos
tan x 3 3 ta
r   r  
tan x − x x x x
= cos √ − sin √ = g(x)
tan x 3 tan x 3
Maintenant,

r −1 !1/2
x3 2x5 x3
 3
2x5
  
tan x − x 5 3 1 x 5
= + + o(x ) x+ + o(x ) =√ + + o(x )
tan x 3 15 3 x 3 15
 3 1/2 1/2
x5 x2

1 x 5 x 2
=√ + + o(x ) =√ 1+ + o(x )
x 3 45 3 15
x x3
= √ + √ + o(x3 ),
3 30 3
et donc,

r
x3 x2 2x3
    
tan x − x x x x
cos √ = √ + √ + o(x3 ) 1− + o(x ) = √ − √ +o(x3 ).
2
tan x 3 3 30 3 6 3 15 3
Ensuite,

−1/2 
x2 x3 x2
r      
x x x x
sin √ = + o(x2 )
1+ √ − √ + o(x3 ) = 1 − + o(x2 ) √
tan x 3 3 3 18 3 6 3
x 2x3
= √ − √ + o(x3 ),
3 9 3

5
et finalement,

2x3 2x3 4x3 4x3


   
x x
g(x) = √ − √ + o(x3 ) − √ − √ + o(x3 ) = √ +o(x3 ) ∼ √ .
3 15 3 3 9 3 45 3 45 3
Ainsi, quand x tend vers 0 par valeurs supérieures,

4x3
r
x x
Arccos − √ = √ + o(x3 ).
tan x 3 45 3
f étant paire, on en déduit que
p x  |x| 4|x|3
Arccos = √ + 45√ + o(x3 ).
tan x 3 3x→0

(Ce n’est pas un développement limité).


4. La fonction x 7→ tan x est trois fois dérivable en π4 et admet donc en
π
4 un développement limité d’ordre 3 à savoir son développement de
Taylor-Young. tan π4 = 1 puis (tan)0 π4 = 1 + tan2 π4 = 2. Ensuite,


(tan)00 (x) = 2 tan x(1 + tan2 x) et (tan)00 ( π4 ) = 4. Enfin,

(tan)(3) (x) = 2(1 + tan2 x)2 + 4 tan2 x(1 + tan2 x),


et (tan)(3) ( π4 ) = 16. Finalement,

 
π π 2 8 π 3 π 3
   
tan x = 1+2 x− 4 +2 x− 4 + 3 x− 4 +o x− 4 .
x→π/4

2 !
x2 x4 x2 x4 1 x2 1 x2
  
1 1 4 1 4
ln(ch x) = ln 1 + + + o(x ) = 2 + − + o(x ) = − +o
x2 x→0 x2 2 24 x 2 24 2 2 2 12
et donc


1/x2 1 2
− x12 +o(x2 )
2
1/2 − x12 +o(x2 ) √ e 2
(ch x) =e 2 =e e = e− x + o(x2 ).
12
√ √
2 e 2
(ch x)1/x = = e− 12 x + o(x2 ).
x→0
5.
6. tan3 x(cos(x2 )
− 1) = tan x × tan2 x(cos(x2 ) − 1) et un équivalent de
6
− 1) en 0 est − x2 . On écrit donc tan x à l’ordre 2. De
tan2 x(cos(x2 )
même, un équivalent de tan3 x est x3 et on écrit donc cos(x2 ) − 1 à
l’ordre 5.
 4  4
x7
 
x x
tan x(cos(x )−1) = (x+o(x )) − + o(x ) = (x +o(x )) − + o(x ) = − +o(x8 )
3 2 2 3 5 3 4 5
x→0 2 2 2

6
7
tan3 x(cos(x2 ) − 1) = − x2 + o(x8 ).
x→0

7. On pose h = x − 1 ou encore x = 1 + h, de sorte que x tend vers 1 si


et seulement si h tend vers 0.

ln(1 + x)
= ln(2 + h)(1 + h)−2
x2     
h (−2)(−3) 2 (−2)(−3)(−4) 3
= ln 2 + ln 1 + 1 − 2h + h + h + o(h3 )
h→0 2 2 6
2 3
 
h h h
= ln 2 + − + + o(h3 ) (1 − 2h + 3h2 − 4h3 + o(h3 ))
2 8 24
     
1 9 2 43
= ln 2 + − 2 ln 2 h + 3 ln 2 − h + −4 ln 2 + h3 + o(h3 ).
2 8 24
Donc,

ln(1+x) 1
− 2 ln 2 (x − 1) + 3 ln 2 − 98 (x − 1)2 + −4 ln 2 + 43
(x − 1)3 + o((x −
  
x2
= ln 2 + 2 24
x→1

8. Pour x réel, posons f (x) = Arctan(cos x). f est dérivable sur R, et


pour x réel, f 0 (x) = − 1+cos
sin x
2 x . Puis,

 3
  2
2 !−1
x x
f 0 (x) = − x − + o(x4 ) 1+ 1− + o(x3 )
x→0 6 2
−1
x3 x3 x2
   
4 2 3 −1
 1 4 3
=− x− + o(x ) 2 − x + o(x ) =− x− + o(x ) 1− + o(x )
6 2 6 2
x3 x2 x x3
  
1 4 3
=− x− + o(x ) 1+ + o(x ) = − − + o(x4 ).
2 6 2 2 6

Donc, f 0 admet un développement limité d’ordre 4 en 0 et on sait que f


admet en 0 un développement limité d’ordre 5 obtenu par intégration.

x2 x4 π x2 x4
Arctan(cos x) = Arctan(cos 0)− − +o(x5 ) = − − +o(x5 ).
x→0 4 24 4 4 24
π x2 x4
Arctan(cos x) = − − + o(x5 ).
x→0 4 4 24

q
x+1
9. Pour x > −1, posons f (x) = Arctan x+2 . f est dérivable sur ] −
1, +∞[ et pour x > −1,

7
1 1 1 1 1
f 0 (x) = = ×
(x + 2)2 2 x+1 1 + x+1
q p
x+2
2 (2x + 3) (1 + x)(2 + x)
x+2

2x −1
   
1 −1/2
 x −1/2 1 2x x
= √ 1+ (1 + x) 1+ = √ 1− + o(x) 1 − + o(
2×3× 2 3 2 6 2 3 2
     
1 2 1 1 1 17x
= √ 1− + + x + o(x) = √ 1− + o(x) .
6 2 3 2 4 6 2 12

Ainsi, f 0 admet donc en 0 un développement limité d’ordre 1 et on sait


alors que f admet en 0 un développement limité d’ordre 2 obtenu par
intégration.
q
Arctan x+1 √1 1 17√ 2
x+2 = Arctan 2 + 6 2 x − 144 2 x + o(x ).
√ 2
x→0

− 12 − 32 − 21 − 32 − 52
      
1 1
√ = (1 − x2 )−1/2 = 1+ − 2
(−x ) + 2 2
(−x ) + (−x2 )3 +
1 − x2 x→0 2 2 6
1 3 4 5
= 1 + x2 + x + x6 + o(x7 ).
x→0 2 8 16
x3 3x5 5x7
Donc, Arcsin x = x + 6 + 40 + 112 + o(x8 ). Ensuite,
x→0

−2
x2 3x4 5x6

1 −2 1 7
= (Arcsin x) = 1+ + + + o(x )
Arcsin2 x x→0 x2 6 40 112
 2 2  2 3 !
3x4 5x6
 2
3x4

1 x x x 7
= 2 1−2 + + +3 + −4 + o(x )
x 6 40 112 6 40 6
   
1 1 3 1 2 5 3 1
= 2− + − + x + − + − x4 + o(x5 )
x 3 20 12 56 40 54
1 1 x2 31x4
= 2− − − + o(x5 ).
x 3 15 945
Finalement,
1 1 x2 31x4
x2
− = 1
Arcsin2 x x→0 3
+ 15 + 945 + o(x5 ).
10.
1
11. Pour x réel, posons f (x) = √1+x 4
. f est continue sur R et admet donc
des primitives sur R. Soit F la primitive de f sur R qui s’annule en 0
R x2 1
puis, pour x réel, soit g(x) = x √1+t 4
dt. g est définie sur R et, pour
2
x réel g(x) = F (x ) − F (x). g est dérivable sur R et, pour tout réel x,

8
2x 1
g 0 (x) = 2xF 0 (x2 ) − F 0 (x) = 2xf (x2 ) − f (x) = √ −√ .
1+x 8 1 + x4
Puis,

   
0 1 8 1 4 3 8 1 3
g (x) = 2x 1 − x + o(x ) − 1 − x + x + o(x ) = −1+2x+ x4 − x8 −x9 +o(x9 ).
8 9
x→0 2 2 8 2 8

Ainsi g 0 admet un développement limité d’ordre 9 en 0 et on sait que g


admet un développement limité d’ordre 10 en 0 obtenu par intégration.
En tenant compte de g(0) = 0, on obtient
x5 x9 x10
g(x) = −x + x2 + 10 − 24 − 10 + o(x10 ).
x→0

12.
99
!
xk x100
    100 
−x x
X
x 100 x 100
ln = ln e − + o(x ) = ln(e ) + ln 1 − e + o(x )
k! x→0 100! 100!
k=0
 100
x100
   
x
= x + ln 1 − (1 + o(1)) + o(x100 ) = x + ln 1 − + o(x100 ) =
(100)! (100)!
P 
99 xk x100
ln k=0 k! = x− (100)! + o(x100 ).
x→0

13. Posons h = x − π ou encore x = π + h de sorte que x tend vers π si et


seulement si h tend vers 0.

p p p
3
3
4(π 3 + x3 ) = 3 4(π 3 + (π + h)3 ) = 8π 3 + 12π 2 h + 12πh2 + 4h3
1/3
3h 3h2 h3

= 2π 1 + + +
h→0 2π 2π 2 2π 3
2 !
1 3h 3h2 h3 1 3h 3h2 5 3h 3
    
= 2π 1 + + + − + + + o(h3 )
3 2π 2π 2 2π 3 9 2π 2π 2 81 2π
   
2 1 1 3 1 1 5
= 2π + h + h − +h − + + o(h3 )
π 2π 3π 2 π 2 12π 2
h2 h3
= 2π + h + − 2 + o(h3 ).
2π 4π
Puis,

9
h2 h3
 
p
3 3
3 3
tan( 4(π + x )) = tan h + − + o(h )
2π 4π 2
h2 h3 h2
   
1 3 3 1 1
= h+ − + h + o(h ) = h + + − h3 + o(h3 ).
2π 4π 2 3 2π 3 4π 2

Finalement,

p 1 1 1
− 1)2 + (x − 1)3 + o((x − 1)3 ).

tan( 3 4(π 3 + x3 )) = (x − 1) + 2π (x 3 − 4π 2
x→π

Exercice 4. Donner le développement limité en 0 des fonctions :


1. cos x · exp x à l’ordre 3
2
2. (ln(1 + x)) à l’ordre 4
sh x − x
3. à l’ordre 6
x3 
4. exp sin(x) à l’ordre 4
5. sin6 (x) à l’ordre 9

6. ln cos(x) à l’ordre 6
1
7. à l’ordre 4
cos x
8. tan x à l’ordre 5 (ou 7 pour les plus courageux)
1
9. (1 + x) 1+x à l’ordre 3
10. arcsin ln(1 + x2 )

à l’ordre 6

Indications 4. 1. cos x · exp x = 1 + x − 31 x3 + o(x3 )


2. (ln(1 + x))2 = x2 − x3 + 11 4
12 x + o(x )
4

sh x−x
3. x3
= 3!1 + 5!1 x2 + 7!1 x4 + 9!1 x6 + o(x6 )
exp sin(x) = 1 + x + 12 x2 − 81 x4 + o(x4 )

4.
5. sin6 (x) = x6 − x8 + o(x9 )
6. ln(cos x) = − 21 x2 − 1 4 1 6 6
12 x − 45 x + o(x )
1 1 2 5 4 4
7. cos x = 1 + 2 x + 24 x + o(x )
3 5 17x7
8. tan x = x + x3 + 2x
15 + 315 + o(x )
7

1
 
1 x3
9. (1 + x) 1+x = exp 1+x ln(1 + x) = 1 + x − x2 + 2 + o(x3 )
x4 x6
10. arcsin ln(1 + x2 ) = x2 − + o(x6 )

2 + 2

10
Correction 4. 1. cos x · exp x (à l’ordre 3).
Le dl de cos x à l’ordre 3 est
1 2
cos x = 1 − x + ε1 (x)x3 .
2!
Le dl de exp x à l’ordre 3 est
1 2 1
exp x = 1 + x + x + x3 + ε2 (x)x3 .
2! 3!

Par convention toutes nos fonctions εi (x) vérifierons εi (x) → 0 lorsque


x → 0.

On multiplie ces deux expressions


 1   1 1 
cos x × exp x = 1 − x2 + ε1 (x)x3 × 1 + x + x2 + x3 + ε2 (x)x3
2 2! 3!
 1 2 1 3 
= 1 · 1 + x + x + x + ε2 (x)x3 on développe la ligne du dessus
2! 3!
1  1 1 
− x2 · 1 + x + x2 + x3 + ε2 (x)x3
2 2! 3!
 1 1 
+ ε1 (x)x3 · 1 + x + x2 + x3 + ε2 (x)x3
2! 3!

On va développer chacun de ces produits, par exemple pour le deuxième


produit :
1  1 1  1 1 1 1 1
− x2 · 1+x+ x2 + x3 +ε2 (x)x3 = − x2 − x3 − x4 − x5 − x2 ·ε2 (x)x3 .
2! 2! 3! 2 2 4 12 2

Mais on cherche un dl à l’ordre 3 donc tout terme en x4 , x5 ou plus se


met dans ε3 (x)x3 , y compris x2 · ε2 (x)x3 qui est un bien de la forme
ε(x)x3 . Donc
1  1 1  1 1
− x2 · 1 + x + x2 + x3 + ε2 (x)x3 = − x2 − x3 + ε3 (x)x3 .
2 2! 3! 2 2
Pour le troisième produit on a
 1 1 
ε1 (x)x3 · 1+x+ x2 + x3 +ε2 (x)x3 = ε1 (x)x3 +xε1 (x)x3 +· · · = ε4 (x)x3
2! 3!

11
On en arrive à :
 1   1 1 
cos x · exp x = 1 − x2 + ε1 (x)x3 × 1 + x + x2 + x3 + ε2 (x)x3
2 2! 3!
1 2 1 3
= 1 + x + x + x + ε1 (x)x3
2! 3!
1 2 1 3
− x − x + ε3 (x)x3
2 2
3
+ ε4 (x)x il ne reste plus qu’à regrouper les termes :
1 1 1 1
= 1 + x + ( − )x2 + ( − )x3 + ε5 (x)x3
2 2 6 2
1 3
= 1 + x − x + ε5 (x)x3
3

Ainsi le dl de cos x · exp x en 0 à l’ordre 3 est :


1
cos x · ln(1 + x) = 1 + x − x3 + ε5 (x)x3 .
3

2. (ln(1 + x))2 (à l’ordre 4).


Il s’agit juste de multiplier le dl de ln(1 + x) par lui-même. En fait si
l’on réfléchit un peu on s’aperçoit qu’un dl à l’ordre 3 sera suffisant
(car le terme constant est nul) :
1 1
ln(1 + x) = x − x2 + x3 + ε(x)x3
2 3
ε5 (x) → 0 lorsque x → 0.

12
(ln(1 + x))2 = ln(1 + x) × ln(1 + x)
   
1 2 1 3 3 1 2 1 3 3
= x − x + x + ε(x)x × x − x + x + ε(x)x
2 3 2 3
 
1 1
= x × x − x2 + x3 + ε(x)x3
2 3
 
1 2 1 2 1 3 3
− x × x − x + x + ε(x)x
2 2 3
 
1 3 1 2 1 3 3
+ x × x − x + x + ε(x)x
3 2 3
 
3 1 2 1 3 3
+ ε(x)x × x − x + x + ε(x)x
2 3
1 1
= x2 − x3 + x4 + ε(x)x4
2 3
1 3 1 4
− x + x + ε1 (x)x4
2 4
1 4
+ x + ε2 (x)x4
3
+ ε3 (x)x4
11
= x2 − x3 + x4 + ε4 (x)x4
12

sh x − x
3. (à l’ordre 6).
x3
sh x − x
Pour le dl de on commence par faire un dl du numérateur.
x3
Tout d’abord :
1 3 1 1 1
sh x = x + x + x5 + x7 + x9 + ε(x)x9
3! 5! 7! 9!
donc
1 3 1 1 1
sh x − x = x + x5 + x7 + x9 + ε(x)x9 .
3! 5! 7! 9!
Il ne reste plus qu’à diviser par x3 :
1 3 1 5 1 7 1 9
sh x − x 3! x + 5! x + 7! x + 9! x + ε(x)x9 1 1 2 1 4 1 6
= = + x + x + x +ε(x)x6
x3 x3 3! 5! 7! 9!
Remarquez que nous avons commencé par calculer un dl du numérateur
à l’ordre 9, pour obtenir après division un dl à l’ordre 6.

4. exp sin(x) (à l’ordre 4).

13
On sait sin x = x − 3!1 x3 + o(x4 ) et exp(u) = 1 + u + 2!1 u2 + 3!1 u3 +
1 4 4
4! u + o(u ).
On note désormais toute fonction ε(x)xn (où ε(x) → 0 lorsque x → 0)
par o(xn ). Cela évite les multiples expressions εi (x)xn .
On substitue u = sin(x), il faut donc calculer u, u2 , u3 et u4 :
1 3
u = sin x = x − x + o(x4 )
3!
1 3 2 1
u2 = x − x + o(x4 ) = x2 − x4 + o(x4 )
3! 3
1 3
u3 = x − x3 + o(x4 ) = x3 + o(x4 )

3!
u3 = x4 + o(x4 ) et o(u4 ) = o(x4 )
Pour obtenir :
1 3
exp(sin(x)) = 1 + x − x + o(x4 )
3!
1 2 1 4
x − x + o(x4 )

+
2! 3
1 3
x + o(x4 )

+
3!
1 4
x + o(x4 )

+
4!
+ o(x4 )
1 1
= 1 + x + x2 − x4 + o(x4 ).
2 8

5. sin6 (x) (à l’ordre 9).


On sait sin(x) = x − 3!1 x3 + o(x4 ).
Si l’on voulait calculer un dl de sin2 (x) à l’ordre 5 on écrirait :
1 2 1 1 1
sin2 (x) = x− x3 +o(x4 ) = x− x3 +o(x4 ) × x− x3 +o(x4 ) = x2 −2 x4 +o(x5 ).
 
3! 3! 3! 3!
En effet tous les autres termes sont dans o(x5 ).
Le principe est le même pour sin6 (x) :
1 6 1 1 1
sin6 (x) = x− x3 +o(x4 ) = x− x3 +o(x4 ) × x− x3 +o(x4 ) × x− x3 +o(x4 ) ×· · ·
  
3! 3! 3! 3!
Lorsque l’on développe ce produit en commençant par les termes de
plus petits degrés on obtient
1
sin6 (x) = x6 + 6 · x5 · (− x3 ) + o(x9 ) = x6 − x8 + o(x9 )
3!

14

6. ln cos(x) (à l’ordre 6).
Le dl de cos x à l’ordre 6 est
1 2 1 1
cos x = 1 − x + x4 − x6 + o(x6 ).
2! 4! 6!
Le dl de ln(1 + u) à l’ordre 6 est ln(1 + u) = u − 21 u2 + 13 u3 − 14 u4 +
1 5 1 6 6
5 u − 6 u + o(u ).
On pose u = − 2!1 x2 + 4!1 x4 − 6!1 x6 + o(x6 ) de sorte que

1 1 1 1 1
ln(cos x) = ln(1 + u) = u − u2 + u3 − u4 + u5 − u6 + o(u6 ).
2 3 4 5 6

Il ne reste qu’à développer les uk , ce qui n’est pas si dur que cela si les
calculs sont bien menés et les puissances trop grandes écartées.
Tout d’abord :
 2
2 1 2 1 4 1 6 6
u = − x + x − x + o(x )
2! 4! 6!
 2
1 1
= − x2 + x4 + o(x6 )
2! 4!
 2   
1 2 1 2 1 4
= − x +2 − x x + o(x6 )
2! 2! 4!
1 1
= x4 − x6 + o(x6 )
4 24

Ensuite :
 3
3 1 2 1 4 1 6 6
u = − x + x − x + o(x )
2! 4! 6!
 3
1
= − x2 + o(x6 )
2!
1
= − x6 + o(x6 )
8

En effet lorsque l’on développe u3 le terme (x2 )6 est le seul terme dont
l’exposant est ≤ 6.
Enfin les autres termes u4 , u5 , u6 sont tous des o(x6 ). Et en fait déve-
lopper ln(1 + u) à l’ordre 3 est suffisant.

15
Il ne reste plus qu’à rassembler :

ln(cos x) = ln(1 + u)
1 1
= u − u2 + u3 + o(u3 )
 2 3 
1 2 1 4 1 6 6
= − x + x − x + o(x )
2! 4! 6!
 
1 1 4 1 6 6
− x − x + o(x )
2 4 24
 
1 1 6 6
+ − x + o(x )
3 8
1 1 1
= − x2 − x4 − x6 + o(x6 )
2 12 45

1
7. à l’ordre 4.
cos x
Le dl de cos x à l’ordre 4 est
1 2 1
cos x = 1 − x + x4 + o(x4 ).
2! 4!
1 1
Le dl de 1+u à l’ordre 2 (qui sera suffisant ici) est 1+u = 1 − u + u2 +
o(u2 ).
On pose u = − 2!1 x2 + 4!1 x4 + o(x4 ) et on a u2 = 41 x4 + o(x4 ).

1 1
=
cos x 1+u
= 1 − u + u2 + o(u2 )
1 1 1 1 2
= 1 − − x2 + x4 + o(x4 ) + − x2 + x4 + o(x4 ) + o(x4 )

2! 4! 2! 4!
1 2 5 4
= 1 + x + x + o(x4 )
2 24

8. tan x (à l’ordre 5 (ou 7 pour les plus courageux)).


Pour ceux qui souhaitent seulement un dl à l’ordre 5 de tan x = sin x ×
1 1
cos x alors il faut multiplier le dl de sin x à l’ordre 5 par le dl de cos x à
l’ordre 4 (voir question précédente).
Si l’on veut un dl de tan x à l’ordre 7 il faut d’abord refaire le dl cos1 x
mais cette fois à l’ordre 6 :
1 1 5 61 6
= 1 + x2 + x4 + x + o(x6 )
cos x 2 24 720

16
Le dl à l’ordre 7 de sin x étant :
1 3 1 1
sin x = x − x + x5 − x7 + o(x7 )
3! 5! 7!

Comme tan x = sin x × cos1 x , il ne reste donc qu’à multiplier les deux
dl pour obtenir après calculs :

x3 2x5 17x7
tan x = x + + + + o(x7 )
3 15 315
1
9. (1 + x) 1+x (à l’ordre 3).
1
 
1
Si l’on pense bien à écrire (1 + x) 1+x = exp 1+x ln(1 + x) alors c’est
1
juste des calculs utilisant les dl à l’ordre 3 de ln(1 + x), 1+x et exp x.
On trouve
1 x3
(1 + x) 1+x = 1 + x − x2 + + o(x3 ).
2
10. arcsin ln(1 + x2 ) (à l’ordre 6).

4 6 3
Tout d’abord ln(1 + x2 ) = x2 − x2 + x3 + o(x6 ). Et arcsin u = u + u6 +
4 6
o(u3 ). Donc en posant u = x2 − x2 + x3 + o(x6 ) on a :

x4 x6
 
2 2 6

arcsin ln(1 + x ) = arcsin x − + + o(x )
2 3
= arcsin u
1
= u + u3 + o(u3 )
6
3
x4 x6 x4 x6
  
2 1 2
= x − + + x − + + o(x6 )
2 3 6 2 3
x4 x6 x6
 
= x2 − + + + o(x6 )
2 3 6
x4 x6
= x2 − + + o(x6 )
2 2

17