Você está na página 1de 14

Bienvenue à la

Division de la santé mère-enfant


de l’Hôpital général juif
Chers parents,
Bienvenue à la division de la santé mère-enfant de l’Hôpital
général juif, qui abrite le Centre des naissances, l’Unité post-
partum (5-Ouest) et l’Unité de soins intensifs de la néonatologie
(USIN). Vous trouverez dans la présente brochure des explica-
tions sur les services que vous recevrez au cours de votre séjour à
l’Hôpital et des renseignements qui vous aideront à vous préparer
à la naissance de votre bébé.
La naissance d’un enfant est un événement important. Qu’il
s’agisse du premier ou du huitième, chaque bébé est unique et a sa
propre personnalité. Notre objectif est de vous prodiguer les meil-
leurs soins possibles pendant votre séjour à l’Hôpital et de vous
aider à apprendre à connaître votre nourrisson.

Bienvenue à la Division de la santé mère-enfant


de l’Hôpital général juif
Vous trouverez dans la brochure des explications sur les services que vous recevrez au cours
de votre séjour à l’Hôpital et des renseignements qui vous aideront à vous préparer à la
naissance de votre bébé.
Cette brochure est disponible en français, anglais et espagnol.
Français / French/ Francés : www.jgh.ca/uploads/HSL/PEN/Submissions/WelcomeBookFv3.pdf

Rédaction :
L’équipe de soins de la Division de la santé mère-enfant
Hôpital général juif
3755, chemin de la Côte-Sainte-Catherine
Montréal (Québec) H3T 1E2

Révisé par :
Dre Louise Miner

jgh.ca

décembre 2013

L’information contenue dans la présente brochure ne peut en aucun cas tenir lieu
de conseil médical. Elle ne saurait remplacer une visite chez le médecin, l’infirmière ou
tout autre professionnel de la santé. Pour toute question sur votre état de santé,
veuillez vous adresser à un professionnel de la santé.
Inscription préalable
Vous pouvez remplir toutes les formalités d’inscription concernant votre séjour à l’hôpital dès
votre premier suivi de grossesse. Vous devez pour cela vous adresser à l’accueil (bureau B-114).
Vous recevrez un exemplaire du guide Mieux vivre avec notre enfant : de la grossesse à deux ans ,
publié par le gouvernement du Québec, lors de votre inscription préalable. L’ouvrage peut aussi
être téléchargé au http://www.inspq.qc.ca/MieuxVivre/.

Que doit apporter la maman à l’Hôpital


• Ses cartes d’assurance-maladie et de l’hôpital valides.
• Son dossier prénatal, son bilan sanguin et ses rapports échographie d’une clinique ou
d’un laboratoire extérieur à l’Hôpital général juif. Son médecin lui remettra son dossier
médical au cours du mois qui précède la date d’accouchement prévue.
• Une liste de tous vos medicaments, prescrits, en vente libre, produits naturels at traitements
alternatifs (homéopathie, etc.) que vous prenez au moment où vous venez à l’hôpital.
• Le guide Mieux vivre avec son enfant qui lui a été remis.
• Articles utiles durant le travail :
– Sucettes glacées (popsicles), jus clair, – Pochette chauffante
bouillon et bonbons durs – CD de musique relaxante
– Oreillers supplémentaires – Magazines
– Baume pour les lèvres – Cadenas
– Chaussettes chaudes et pantoufles – Tout autre objet désiré.
• Articles nécessaires après la naissance et non fournis par l’Hôpital :
– Serviettes hygiéniques extra absorbantes (au moins un paquet complet)
– Soutien-gorge de maternité et sous-vêtements
– Couches et lingettes pour bébé
– Trousse de toilette (brosse à dents, dentifrice, savon, shampooing, mouchoirs en
papier et tout autre article nécessaire)
– Chaussures ou sandales en plastique pour la douche
– Vêtements pour la maman et le bébé (pour le séjour à l’Hôpital)
– Couverture d’enfant (pour amener bébé à la maison)
– Pyjama pour le conjoint qui reste à coucher
La couverture qui enveloppe bébé après sa naissance appartient à l’Hôpital
et ne doit pas être apportée à la maison.
– Siège d’auto de l’enfant

1
Quand se rendre à l’Hôpital
Si l’un ou l’autre des cas suivants survient, communiquez avec le médecin ou la sage-femme et
suivez ses directives. Si vous ne pouvez pas les joindre, téléphonez au Centre des naissances
(514-340-8277) et suivez les consignes données par le médecin ou l’infirmière. Si le temps est venu
de vous rendre à l’Hôpital, présentez-vous au Centre des naissances au 5e étage du pavillon B.

Veuillez prendre note que les directives données dans la présente brochure sont d’ordre général
et ne remplacent pas les consignes du médecin ou de la sage-femme.

• Si le travail semble avoir commencé et que la grossesse compte moins de 37


semaines – Les signes précurseurs d’un travail prématuré (avant 37 semaines de grossesse)
peuvent être progressifs et sont souvent indolores. Pris à temps, un accouchement prématuré
peut être arrêté ou retardé, ce qui laissera au bébé davantage de temps pour poursuivre son
développement. À l’apparition d’un des signes suivants, N’ATTENDEZ PAS, appelez le médecin
ou la sage-femme, puis présentez-vous au Centre des naissances :
– Pression excessive dans le bassin (abdomen entre les os iliaques) ou le bas-ventre
– Douleurs fortes ou rythmées au bas du dos
– Crampes abdominales avec ou sans diarrhée
– Contractions régulières ou sensation de pression dans l’utérus à moins
de 20 minutes d’intervalle
– Tout changement de la texture (aqueuse, glaireuse ou sanguine) ou
de la quantité des pertes vaginales.
• Si la grossesse compte plus de 37 semaines et que se présentent de douloureuses
contractions régulières à cinq minutes d’intervalle pendant au moins une heure.

• Si les eaux sont crevées (fuite lente ou flux rapide soudain) à tout moment de la grossesse,
même en l’absence de contraction.

• En présence de pertes sanguines :


– Si la grossesse compte moins de 20 semaines et que surviennent des pertes sanguines,
se rendre directement à l’Urgence.
– Si la grossesse compte plus de 20 semaines et que surviennent des pertes sanguines,
se rendre directement au Centre des naissances.
• Si se manifestent des maux de tête douloureux et persistants, un trouble de la vue
ou une enflure soudaine des bras, des jambes, des mains, des pieds ou du visage.

2
• Si l’activité normale du bébé change – Chaque bébé est unique et est plus actif à certains
moments de la journée et moins à d’autres. La maman s’habitue aux mouvements du bébé
durant la grossesse. Si après 28 semaines de grossesse un changement à cet égard est noté,
comptez les mouvements du bébé (coups de pied, retournements et frottements).
– Mangez un peu et étendez-vous sur le côté gauche
– Essayez de relaxer et concentrez-vous sur les mouvements du bébé.
Si au bout de deux heures, vous comptez moins de six mouvements appelez et rendez vous
au Centre des naissances sans délai.

Rendez-vous SANS ATTENDRE à l’Hôpital :


– si AUCUN mouvement de bébé n’est détecté en 8 heures
– si vous faites une CHUTE
– si vous avez un ACCIDENT de voiture
– si vous recevez un COUP dans l’abdomen.
N’attendez pas le lendemain.
Votre bien-être et celui de votre bébé en dépendent!

RAPPEL :
Si vous n’êtes pas certaine de devoir vous rendre à l’hôpital ou en cas d’inquiétude concernant la
santé de la maman ou de bébé, n’hésitez pas à appeler le Centre des naissances – peu importe
l’heure du jour ou de la nuit – au 514-340-8277 et demander à parler à une infirmière.

3
Qui prend soin de vous?
Plusieurs membres de l’équipe de la Division de la santé mère-enfant ont un rôle à jouer pour les
soins que vous recevrez pendant votre grossesse et lors de votre accouchement. Notre équipe de
professionnels des soins de santé est composée d’hommes et de femmes dont l’objectif est de
travailler ensemble pour vous prodiguer des soins, à vous et à votre bébé.

• Obstétriciens – À l’Hôpital général juif, les obstétriciens travaillent en équipe. Il y a un obsté-


tricien en permanence à l’hôpital. Ce médecin de garde est responsable de toutes les femmes
enceintes et de toutes les mamans en séjour post-partum pendant son quart de travail. C’est
pourquoi il est possible que l’obstétricien qui vous a suivie pendant votre grossesse ne soit pas
celui qui met au monde votre bébé, à moins qu’il soit de garde ce jour-là. Si vous avez été suivie
par un obstétricien membre de l’équipe pendant votre grossesse, votre bébé sera mis au monde
par l’obstétricien de garde.

• Médecins du Groupe de médecine familiale – Les médecins du Groupe de médecine


familiale de l’Hôpital général juif mettent au monde les enfants des patients du groupe. Il
forment une équipe distincte des obstétriciens, mais en cas de complication ou de nécessité
de pratiquer une césarienne, ils consultent les obstétriciens. Votre médecin de famille discutera
avec vous de leur disponibilité pour votre accouchement qui sera effectué soit par votre propre
médecin de famille, soit par le médecin de famille de garde.

• Anesthésistes – Si vous optez pour une épidurale afin de soulager la douleur du travail, ou si
vous êtes accouchée par césarienne, le contrôle de la douleur sera assuré par l’anesthésiste, qui
répondra à toutes vos questions éventuelles sur ses interventions.

• Pédiatre / Néonatologiste / Médecin de famille – Ce docteur examine tous les nouveaux-


nés le lendemain ou le surlendemain de leur naissance. C’est également lui que l’on appellera
au besoin dans la salle d’accouchement à la naissance de votre bébé. Vous ne rencontrerez les
membre de l’équipe de l’unité des soins intensifs de la néonatologie que si votre bébé a besoins
de soins particuliers. Si vous avez déjà un pédiatre veuillez en informer votre infirmière.

• Résidents et étudiants en médecine – L’Hôpital général juif est un hôpital d’enseignement


de l’Université McGill. Cela veut dire que des étudiants en médecine qui travaillent sous la super-
vision du médecin de garde pourraient être appelés à vous prodiguer des soins. Le médecin de
garde sera aussi assisté par des résidents. Ces derniers ne sont pas des étudiants en médecine,
mais des médecins qui poursuivent leur formation médicale pour se spécialiser dans un domaine
particulier. Ils travaillent en collaboration étroite avec le médecin de garde (obstétricien, médecin
de famille, anesthésiste ou néonatologiste) et le tiennent au courant de tous les détails concer-
nant votre état de santé et celui de votre nourrisson. Le résident appellera le médecin de garde
au moment voulu pour votre accouchement ou s’il y a lieu de le faire. Le médecin de garde est en
tout temps informé sur votre état de santé et il est toujours à proximité.

4
• Le personnel infirmier – Des membres du personnel infirmier vous prodigueront des soins
à vous et à votre bébé pendant toute la durée de votre séjour à l’hôpital. Ils seront là pour
prendre soin de vous et vous assister pendant le travail et l’accouchement, ainsi qu’une fois que
votre bébé est né. Si vous avez des questions concernant les soins qui vous sont prodigués à
vous et à votre nouveau-né, n’hésitez pas à en faire part à votre infirmière. L’HGJ est un hôpital
d’enseignement de McGill. Ce qui veut dire que des étudiants en soins infirmier qui travaillent
sous la supervision d’infirmières pourraient vous donner des soins.

Politique concernant les visites


• Visiteurs au centre des naissances – La naissance d’un bébé est un événement qu’il importe
de partager avec les proches. Toutefois, afin que vous receviez les meilleurs soins possibles et que
vous puissiez vous reposer autant que nécessaire durant le travail, seuls deux visiteurs à la fois
peuvent se trouver dans la chambre avec vous. Les autres visiteurs doivent patienter dans la salle
d’attente. Les enfants de moins de 16 ans ne peuvent pas visiter le centre des naissances. Pour
la sécurité de tous, LES VISITEURS NE DOIVENT PAS DEMEURER DANS LES CORRIDORS
DU CENTRE DES NAISSANCES.

• Visiteurs à l’unité post-partum (5-Ouest) – Les heures de visite sont de 15 h 00 à


20 h 30 afin de permettre aux mamans de se reposer. Il est crucial de se reposer après une nais-
sance et il est difficile de le faire en présence de beaucoup de gens. De plus, les parents doivent
avoir le temps d’assimiler tout ce qu’ils veulent apprendre avant le départ pour la maison. Ne
conviez que les membres très proches de la famille à l’Hôpital. Il se peut que les visiteurs soient
invités à partir si cela est préférable pour la santé de maman, de l’enfant ou d’une autre patiente.
Les enfants de moins de 16 ans ne sont pas admis, sauf les frères et sœurs de
bébé. Il ne peut y avoir plus de deux visiteurs à la fois. Par contre, le conjoint ou la
personne accompagnatrice est en tout temps admis et n’est pas considéré comme visiteur.
*NOTE : toute personne malade doit s’abstenir de venir à l’Hôpital.

Unité post-partum (5-Ouest) :


Après l’accouchement, la maman et son bébé sont transférés dans une chambre de l’Unité post-
partum (5-Ouest) où ils séjournent jusqu’au départ pour la maison.

• Durée du séjour – Le séjour dure entre 36 et 48 heures (1,5 ou 2 jours) dans le cas d’une nais-
sance vaginale sans complication; il peut être prolongé à 72 heures (3 jours) dans le cas d’une
césarienne sans complication. Si vous souhaitez rentrer à la maison avant la date fixée, vous
devez en avertir votre infirmière. Vous ne pourrez pas obtenir votre congé de l’hôpital après 20 h.
Au besoin, nous prévoirons un suivi par votre CLSC après le départ pour la maison.

5
• Cohabitation 24 h / jour – La maman et son bébé séjournent ensemble dans une chambre de
l’Unité post-partum jusqu’au départ pour la maison, afin de favoriser la création de liens entre
eux ainsi que de donner aux parents et aux proches la chance d’apprendre à prendre soin du
nouveau-né. Il est recommandé que le conjoint ou une personne accompagnatrice passe la nuit
avec la maman. Si vous avez d’autres enfants, prévoyez de les faire garder pendant cette période,
car ils ne sont pas autorisés à passer la nuit à l’hôpital. S’il a besoin de soins spéciaux, votre
nouveau-né sera amené à l’Unité de soins intensifs néonatologie (USIN).

• Choix de la chambre à l’Unité post-partum – Lors de l’enregistrement du séjour à


l’Hôpital, la maman indique quel type de chambre post-partum est désiré.
– Chambre publique (à quatre lits) : Il s’agit de la chambre de base et elle est remboursée
par la Régie de l’assurance-maladie du Québec. Il s’agit d’une chambre partagée avec trois
autres nouvelles mamans.
– Chambre semi-privée (à deux lits) : Il s’agit d’une chambre partagée avec une autre
nouvelle maman.
– Chambre privée : L’Hôpital ne peut garantir la disponibilité d’une chambre à un lit parce
que ces chambres sont d’abord réservées aux mères qui en ont besoin pour des raisons médi-
cales. Autrement, les chambres à un lit sont attribuées en fonction de l’heure de l’accouchement.
Veuillez respecter les personnes avec qui vous partagez la chambre et faire le moins de bruit
possible, La personne passant la nuit avec vous doit être vêtue de façon appropriée, en particulier
la nuit.

• Repas – L’Hôpital fournit les repas aux mères qui séjournent à l’Unité post-partum aux heures
suivantes : Petit déjeuner : entre 8 h 00 et 9 h 30
Dîner : entre 12 h 00 et 13 h 30
Souper : entre 17 h 00 et 18 h 30
Il est recommandé de prévoir des collations entre les repas. Fait à préciser, l’Hôpital ne sert pas
de repas aux conjoints et aux personnes accompagnatrices.

• Sécurité :
– Ne pas apporter d’objets de valeur ou d’importantes sommes d’argent avec
vous à l’Unité post-partum. L’Hôpital n’est pas responsable des vols. Des casiers sont
disponibles, vous pouver utiliser un cadenas.
– Les lits et les salles de toilette sont dotés d’une sonnette qui vous servira à alerter
le personnel infirmier si vous ou votre bébé avez besoin d’aide.
– La sécurité de votre bébé est une des principales préoccupations de l’Hôpital. La maman
et son conjoint ou sa personne accompagnatrice portent un bracelet d’identification de
l’Hôpital qui correspond à celui du bébé et que le personnel infirmier vérifie lors de chaque
quart de travail et lorsque l’enfant entre et sort de la Pouponnière. Sans ce bracelet, il est
6
impossible d’entrer dans la Pouponnière. Le nouveau-né porte trois bracelets d’identification
à ses chevilles : deux identiques aux bracelets d’identification des parents et de la personne
accompagnatrice et un autre, individuel. Il est très important de NE JAMAIS LAISSER LE
BÉBÉ SEUL et que la maman et son conjoint ou la personne accompagnatrice portent leur
bracelet d’identification durant tout le séjour à l’Hôpital. Fait à noter, il est possible de prendre
une douche avec le bracelet d’identification.
– Déplacez toujours votre bébé dans un berceau de l’Hôpital et NON dans vos
bras. Il y a souvent beaucoup de va et vient dans les corridors, et l’Hôpital doit veiller à
la sécurité du bébé et à ce qu’il ne soit pas éjecté des bras d’un porteur par accident.
– Votre bébé doit toujours dormir sur le dos dans son propre berceau. Vous pouvez
faire du peau à peau ou allaiter votre bébé dans votre lit, mais vous devez le replacer dans
son berceau pour éviter que vous vous endormiez avec lui dans votre lit.
– Tous les membres du personnel qui prennent soin de vous et de votre bébé
doivent porter une carte d’identité. Ne laissez jamais quelqu’un que vous ne pouvez
identifier emmener votre bébé hors de votre chambre. Appelez votre infirmière immédiate-
ment si cela se produit.

• Téléphones cellulaires – Les téléphones cellulaires ne peuvent être utilisés partout à l’hôpital.
Veuillez suivre les directives sur les affiches.

• Enseignement précongé – Le personnel infirmier de l’Unité post-partum dispense quotidi-


ennement une formation de groupe pour préparer les parents au départ pour la maison. Le cours
est annoncé à l’interphone avant qu’il ne débute. Tous les parents sont invités à y participer étant
donné qu’il porte sur la récupération de la maman et les soins à donner au bébé à la maison. Si
vous avez des questions à propos de votre santé ou de celle de votre nouveau-né, n’hésitez pas
à en faire part à l’infirmière qui les communiquera au médecin de garde.

Départ de l’Hôpital :
• Transfert du dossier au CLSC – Le personnel infirmier informe votre CLSC de la naissance de
bébé et du départ de l’Hôpital. Généralement, un ou deux jours après l’arrivée à la maison, un
membre du personnel infirmier du CLSC vous appelle pour prendre rendez-vous pour une visite
à domicile. Il est important que vous communiquiez avec le CLSC si celui-ci ne l’a pas fait dans
les 2-3 jours. Vérifiez si le personnel infirmier de l’Hôpital dispose de votre adresse et de votre
numéro de téléphone et s’il a été informé de tout autre endroit où vous pourriez séjourner, vous
et votre bébé, en sortant de l’Hôpital afin que le CLSC en soit avisé.

• Heure de congé – Il faut prévoir libérer la chambre vers approximativement 10 h 00 la


journée du départ. Si vous ne pouvez quitter l’Hôpital avant cette heure, vous aurez peut-être
à patienter dans la salle d’attente afin que votre lit puisse être mis à la disposition d’une autre

7
nouvelle maman. Veuillez noter que l’heure de congé peut parfois être retardée.

• Congé du bébé – Aucun bébé ne peut recevoir son congé de l’hôpital s’il n’a pas été examiné
par un médecin au préalable.

• Sièges d’auto – La loi exige un siège d’auto pour le transport d’un bébé dans un véhicule.
Assurez-vous que vous savez comment installer et utiliser le siège avant de venir prendre le bébé
à l’Hôpital. En cas de doute quant à la bonne installation du siège d’auto, prenez rendez-vous au
poste de police le plus près de chez vous pour qu’un policier procède à une vérification.

• Déclaration de naissance – Pendant le séjour à l’Hôpital, vous devez vous procurer un


formulaire de déclaration de naissance. Veuillez le remplir et l’envoyer à l’adresse indiquée dans
les 30 jours qui suivent la naissance de l’enfant. C’est alors le temps de déterminer comment
écrire le nom choisi.

• Pochette d’information – Avant le départ de l’Hôpital, une pochette d’information, le livret


de vaccination de l’enfant, une trousse de dépistage urinaire ainsi que d’importants renseigne-
ments relatifs au rétablissement de la maman et aux soins du bébé sont remis aux parents.
Le personnel infirmier passe en revue l’information avec vous et répond à vos questions avant
de quitter l’Hôpital.

Matière à réflexion …
• Session d’information prénatale
L’hôpital offre des sessions d’information qui vous permettront d’en savoir plus sur les soins
donnés pendant votre séjour. La séance d’information dure environ 2 heures. Les sessions en
français ont lieu à 19 h le dernier mardi du mois, et celles en anglais à 19 h le deuxième mardi du
mois. Pour en savoir davantage, communiquer avec le Centre des naissances au 514-340-8277.

• Cours prénataux
Veuillez vous adresser au CLSC près de chez vous pour connaître les cours prénataux offerts. De
tels cours sont généralement gratuits, mais il existe également des cours payants. Informez-vous
auprès de votre médecin ou du personnel infirmier.

• Programme anti-tabac
Si un des parents ou quelqu’un de l’entourage du bébé songe à diminuer ou à cesser de fumer, se
rappeler qu’il n’est jamais trop tard. Parmi les avantages de ne pas fumer figurent les suivants :
– Bébé de poids plus élevé à la naissance
– Risque moindre de syndrome de mort subite du nourrisson (SMSN)
– Risque moindre d’accouchement prématuré
– Risque moindre de complications obstétriques

8
– Fréquence moindre de troubles respiratoires et d’infections auriculaires dans l’enfance.
Que ce soit pour en savoir plus ou parce que l’on songe à entreprendre le processus anti-tabac,
la ou le spécialiste clinique en soins infirmiers (désaccoutumance au tabac) peut offrir un soutien
et fournir les ressources nécessaires pour l’atteinte de cet objectif. Pour plus de renseignements,
s’adresser au personnel infirmier ou à un médecin ou appeler directement la ligne de soutien
j’Arrête au 1-866-527-7383 ou visiter le site Web à www.jarrete.qc.ca. Progamme de cessation
tabagique de l’HGJ 514-340-8222 poste 3870.

• Plan de naissance
Il est possible d’élaborer un plan de naissance afin de déterminer les besoins et les désirs concer-
nant la naissance. Ce plan permet au personnel médico-infirmier d’aider les parents à atteindre
leurs objectifs. Ces derniers, peuvent, par exemple, indiquer comment ils désirent que la douleur
soit gérée (épidurale, ballon de naissance ou autre dispositif, douche, baignoire à remous, etc.).
Il importe de discuter de son plan de naissance avec son médecin ou sa sage-femme avant de se
rendre à l’Hôpital pour accoucher. Si nécessaire, l’équipe de soins indiquera tout changement à
apporter au plan durant le travail afin d’assurer la sécurité de la maman et du bébé.

• Peau à peau
Dès la naissance, par un contact peau à peau, la maman peut stabiliser la température, la
fréquence cardiaque et la respiration du bébé ainsi que faciliter l’allaitement le moment
venu. Elle peut laisser le bébé téter le sein la première heure consécutive à la naissance et le
garder près d’elle les premières heures, voire les premiers jours de son existence pour favoriser
l’attachement et l’allaitement au sein. Les partenaires ou personnes de soutien peuvent aussi
pratiquer le « peau à peau ».

• Alimentation du bébé
Des organismes médicaux et infirmiers du monde entier recommandent d’allaiter exclusivement
le bébé jusqu’à l’âge de six mois, puis d’ajouter à celui-ci des aliments appropriés à l’âge de
l’enfant jusqu’à ce qu’il atteigne deux ans (poursuivre plus longtemps si la maman et le bébé
le désirent). Notre politique soutien toutes les familles avec leur choix d’alimentation pour leur
nouveau-né.
Les bébés allaités au sein présentent :
– moins d’infections
– un risque moindre de syndrome de mort subite du nourrisson (SMSN)
– un meilleur développement cognitif
– moins de cas d’asthme, d’eczéma et d’allergies
– moins de cancers infantiles comme la leucémie et un lymphome
– moins d’obésité, de diabète et de maladies cardiaques plus tard dans la vie.

9
Les mamans qui allaitent :
– épargnent entre 2 000 et 4 000 $ par année en lait artificiel
– peuvent facilement nourrir bébé où qu’elles soient (pas de stérilisation de biberon,
de préparation de lait et de biberon à tenir)
– n’ont pas à transporter de lait artificiel et de biberons lorsqu’elles se déplacent
– diminuent le risque de cancer du sein ou des ovaires et d’ostéoporose
– retrouvent plus rapidement leur poids normal.

Pendant le séjour à l’Hôpital, la maman apprend à allaiter et elle est conseillée à cet égard par
du personnel infirmier spécialisé en allaitement maternel.

L’ouvrage du gouvernement du Québec Mieux vivre avec notre enfant répond à de nombreuses
questions. Vous pouvez aussi obtenir de l’aide auprès des organismes suivants :
– les CLSC (composer le 811 ou visiter www.santemontreal.qc.ca pour connaître
l’adresse du CLSC le plus près de chez vous à l’aide de votre code postal)
– la Ligue La Leche : www.allaitement.ca ou 1-866-255-2483
(anglais : www.lalecheleaguecanada.ca ou 1-800-665-4324)
– la Fédération québécoise Nourri-Source : 514-948-5160.
– Nourri Source: 514-948-5160.
– Ajouter : Santé Canada : http://hc-sc.gc.ca
– Société canadienne de pédiatrie : http://www.cps.ca
– Maman Chérie : http://www.mamancherie.ca
– Association Québécoise de consultantes en lactation diplomies de l’IBLCE (AQC) :
514-990-0262
– Produits pour l’allaitement maternel : Auxilliaires HGJ : 514-340-8222 poste 8316
– Clinique de medecine familiale Herzl : 514-340-8222 poste 3121

• Tire-lait
Si votre bébé est prématuré ou soigné aux soins intensifs ou s’il a de la difficulté à téter le sein,
il est recommandé que vous exprimiez votre lait à la main ou à l’aide d’un tire-lait pour que le
bébé bénéficie du lait maternel (ou du colostrum) et que les seins soient stimulés à produire
du lait. Des tire-lait (modèle Symphony de Medela) sont gratuitement mis à la disposition des
patientes pour être utilisés à l’Unité post-partum et aux soins intensifs. Toutefois, les accessoires
à tire-lait doivent être achetés pour 20 $.

• Médicaments, produits chimiques et maladies


L’organisme Motherisk peut apaiser certaines inquiétudes des futurs parents en ce qui concerne
l’innocuité ou les risques que posent les médicaments, les produits chimiques et les maladies
pendant la grossesse et l’allaitement maternel. Veuillez composer le 1-800-436-8477 pour
obtenir de plus amples renseignements. Vous pouvez aussi visiter le site de l’organisme :
www.motherisk.org
10
Qui doit-on contacter si l’on a besoin d’aide?
Pendant la grossesse :
– Appeler son médecin ou sage-femme
– Appeler le Centre des naissances de l’Hôpital : 514-340-8277 (demander à parler à une
infirmière ou un médecin)
– Appeler son CLSC : 514-931-1448 (pour trouver le CLSC de votre quartier par le code postal)
Mother Risk : 1-800-436-8477 www.motherrisk.org (médicaments)

Après l’accouchement :
– Appeler son médecin ou sage-femme
– Appeler son CLSC
– Appeler la Pouponnière principale de l’Hôpital après le naissance (jusqu’à 7 jours) :
514-340-8222 poste 5550
– Pédiatre
– Appeler l’Hôpital de Montréal pour Enfants : 514-412-4400 (pour l’enfant)
– Appeler l’Hôpital Sainte-Justine : 514-345-4931 (pour l’enfant)
– Ligne Parents : 1-800-361-5085 www.ligneparents.com

Autres ressources de l’Hôpital …


Centre périnatal
Le Centre périnatal est un centre pour femmes enceintes dont la grossesse présente des complica-
tions. Il compte sur les services d’un personnel infirmier, d’endocrinologues (médecins spécialisés
dans les troubles thyroïdiens et le diabète), de diététistes et d’obstétriciens. On y traite des femmes
enceintes qui souffrent de diabète gestationnel, de diabète de type I ou II ou d’un trouble thyroï-
dien. On y aide également les femmes enceintes qui doivent passer un examen de réactivité fœtale
(ERF), recevoir une injection d’anticorps anti-D ou suivre une formation relative
à une césarienne planifiée.

Simple et indolore pour le fœtus, l’examen de réactivité fœtale dure au moins 20 minutes. Deux
ceintures placées autour du ventre sont raccordées à un moniteur qui enregistre la fréquence
cardiaque et les mouvements du fœtus. Si le médecin ou la sage-femme estime qu’un examen de
réactivité fœtale est nécessaire, la maman doit prendre un repas avant de subir l’examen (le fœtus
est plus actif après un repas).

Dans le cas d’une césarienne planifiée, la maman sera évaluée par une infirmière et doit remplir les
formalités nécessaires au Centre périnatal avant le jour de la césarienne. Le matin de l’intervention,
se rendre directement au Centre des naissances (5e étage, pavillon B).
11
Unité de soins intensifs de la néonatologie – USIN
Si votre bébé naît prématurément ou s’il doit faire l’objet d’une surveillance étroite pour une raison
ou une autre, il est possible qu’il soit confié à l’équipe des soins intensifs en néonatologie. Les
parents peuvent en tout temps lui rendre visite à l’Unité. Le personnel travaille étroitement avec
les parents et les proches. Un Coin des mamans y est réservé aux mamans pour donner le sein ou
tirer du lait. Des tire-lait y sont disponibles.

Clinique d’allaitement Goldfarb de la Clinique Herzl


Si le professionnel de la santé (conseillère ou conseiller en lactation, infirmière ou infirmier du CLSC
ou médecin de l’enfant) détecte un problème d’allaitement qu’il ne peut résoudre, il vous adressera
à la Clinique d’allaitement Goldfarb de la Clinique Herzl.

Services sociaux
N’hésitez pas à communiquer avec les Services sociaux (514-340-8222, poste 5305) en cas de
détresse causée par le stress ou tout risque durant la grossesse ou juste après la naissance de bébé.

Les droits des patients


En tant que patiente de l’Hôpital Général Juif vous avez des droits :
• Qualité de soins
• Non-discrimination
• Respect de la personne et de sa culture
• Information en matière de soins et consentement aux soins
• Confidentialité des renseignements personnels et respect de la vie privée
• Défense des droits
Si vous avez des questions ou des inquiétudes au sujet des soins qui vous sont prodigués, n’hésitez
pas à en discuter avec un membre de l’équipe de soins. S’ils ne peuvent vous aider, vous pouvez
alors communiquer avec l’Ombudsman de l’hôpital (514-340-8222, poste 5833). Vous trouverez de
plus amples renseignements sur vos droits ou concernant la résolution de problèmes au sujet des
soins reçus sur notre site Web (www.jgh.ca).

12