Você está na página 1de 7

médiation

UNE CULTURE DE QUALITé OUVERTE à TOUS


L’iselp propose toute l’année une offre variée de cours, de
séminaires, de conversations, de conférences et de projections,
mais également des colloques, des visites, des excursions et
des voyages. Conférenciers, artistes, œuvres d’art et public
s’y rencontrent pour un dialogue sur la création artistique en
général et sur l’art contemporain en particulier.
Lieu de débat sur le rôle des expressions artistiques dans la
société contemporaine, l’iselp accueille ses auditeurs dans sa
confortable salle de conférences, équipée d’une installation
audiovisuelle performante, dans le cadre architectural
exceptionnel des anciennes écuries du Palais d’Egmont.

14 15
Nicolas Grimaud, lignes de mire, vue de l’installation (galerie Bortier, 2007) - © photo : Gilles Van Thienen, 2007
Grande conférence de rentrée

médiation - ÉVÉNEMENTS DE RENTRÉE


L’iselp accueille l’architecte Olivier Bastin, premier bouwmeester-maître architecte
bruxellois, nouvellement chargé de veiller à la qualité architecturale des bâtiments
et des espaces publics.
« L’art (public) peut-il (ré) enchanter la ville ? »
Face aux enjeux urbains auxquels Bruxelles se trouvera confrontée dans les
décennies à venir, et, en particulier, celui du boom démographique dans la zone la
plus sensible et la plus fragile de la ville, quelle place les artistes ont-ils à prendre
en tenant compte d’une nécessaire médiation de l’art contemporain vis-à-vis du
public, d’une part, mais également de l’indispensable indépendance de pensée et
de manières de faire par rapport au « politiquement correct », d’autre part ?
➤ mercredi 29 septembre à 18h30 - 5€/3€

Journées Portes Ouvertes

Comme chaque année, l’iselp ouvre les portes de son auditoire à toutes les
personnes curieuses de découvrir la programmation de l’année ainsi que les
conférenciers.
Tout un chacun peut ainsi découvrir l’institut et suivre gratuitement une leçon
inaugurale pour chaque cours du quadrimestre à venir, afin de choisir en
connaissance de cause.
L’équipe s’efforcera de répondre à toutes vos questions et vous proposera une
visite guidée gratuite des expositions en cours.
➤ lundi 4, mardi 5 et mercredi 6 octobre
La date et les heures des leçons inaugurales sont précisées pour chaque cours dans les pages suivantes.
Entrée libre.

Festival du film sur l’art : 10e édition

Dans le sillage de l’ouverture de l’année académique, L’iselp organise la 10e édition


de son Festival du film sur l’art. Les membres de l’institut pourront ainsi découvrir
une sélection commentée de films documentaires sur l’art contemporain.
➤ samedi 23 et dimanche 24 octobre

16 17
Vues de voyages - © photo : iselp
Lundi de 14 à 16h Mardi de 14 à 16h

médiation - cours d’après-midi


Vanité/Vanités dans l’art contemporain Les meilleures choses ont un début :
Conférencière : Dominique Lamy, historienne de l’art initiation aux prologues cinématographiques
Les Vanités… Depuis les années 1980, elles sont innombrables. Graves, cyniques Conférencier : Adrien Grimmeau, historien de l’art
ou parodiques, elles invitent à la méditation ou à la dérision. Parées d’attributs On dit que la première phrase d’un roman contient toutes les suivantes. Pour tout
somptueux, clinquants ou éphémères, elles empruntent souvent leur apparence raconteur d’histoire, la question de l’entrée en matière est primordiale. Au cinéma
à l’iconographie traditionnelle, en la détournant, afin d’être en adéquation avec la aussi. Avant de débuter le récit, d’installer les personnages, le réalisateur doit nous
vision du monde de l’homme contemporain. Elles s’expriment à travers les modes extraire de notre quotidien.
artistiques les plus variés : installation, photographie, vidéo, performance aussi Les séquences introductives des films, dont certaines sont connues pour être des
bien que peinture ou sculpture. Malgré leur diversité, toutes cependant tentent de bijoux de mise en scène, contiennent souvent des clés de lecture de toute l’histoire.
représenter l’irreprésentable : la fuite du temps et la finitude de la vie, la fragilité des Par un parcours subjectif, nous examinerons notamment comment Lars Von Trier
choses du monde, la relativité et l’impermanence de notre identité. nous met en état d’hypnose, Terry Gilliam nous fait balancer entre raison et passion
Après une brève analyse des Vanités classiques, nous examinerons ce renouveau ou Brian De Palma se moque de nous et de lui-même.
que suscitent autant la mémoire des guerres ou l’ombre du virus HIV que le goût Parfois, ces prologues apparaissent comme de véritables condensés des intentions
très actuel —à la fois morbide et parfois artificiel— pour les crânes, les squelettes artistiques de leurs auteurs. L’étude approfondie de ces séquences nous plongera
et autres attirails, reflet d’un art où oscillent, avec plus ou moins de constance, dans l’univers de cinéastes majeurs tels que Kurosawa ou Tarkovski, pour nous
profondeur et vanité. initier au langage cinématographique et à la manière dont chacun se l’approprie.
➤ cours de 20 heures en 10 séances de 2 heures Un cours en forme d’invitation à regarder la suite des films...
➤ octobre 11, 18, 25 - novembre 8, 15, 22, 29 - décembre 6, 13, 20 ➤ cours de 20 heures en 10 séances de 2 heures
➤ leçon inaugurale : 4 octobre, de 14 à 15h ➤ octobre 12, 19, 26 - novembre 9, 16, 23, 30 - décembre 7, 14, 21
➤ leçon inaugurale : 5 octobre, de 14 à 15h

18 19
Lundi de 18 à 20h Mercredi de 18 à 20h

médiation - cours du soir


Pritzker Architecture Prize 1979-2010 : un panorama Artistes contemporains : mode d’emploi !
critique de la création architecturale Conférencier : Olivier Duquenne, historien de l’art
Conférencier : Pablo Lhoas, architecte Le public se trouve souvent confronté à une création contemporaine qui lui semble
Depuis sa création en 1979, le Pritzker Architecture Prize, ce prix annuel chaotique, inintelligible, voire dépourvue de sens. Aujourd’hui, les catégories
d’architecture couramment appelé le «Nobel» de l’architecture, a distingué une traditionnelles de l’art ancien se sont effondrées. Les deux dimensions du tableau
grande variété d’auteurs : certaines stars/d’autres très confidentiels, certains ont été remises en question au même titre que la notion d’œuvre permanente. La
légers/d’autres profonds, certains branchés/d’autres anachroniques, certains distinction entre beaux-arts et arts appliqués tend à s’effacer. Difficile donc pour le
vieux/d’autres jeunes, certains américains/d’autres pas, des hommes et même des néophyte de se faire une idée claire et précise d’un art qui se présente visiblement
femmes, certains très prolifiques/d’autres très économes, certains théoriciens/ très polymorphe à ses yeux et tout aussi polysémique à son entendement.
d’autres pas, certains importants/d’autres futiles, certains particularistes/d’autres Les artistes d’aujourd’hui utilisent des techniques particulièrement hétéroclites.
universalistes, certains ancrés dans l’histoire/d’autres qui prétendent s’en affranchir, Nous vivons l’ère où l’image picturale se fait distancer par l’image vidéo ou
certains exubérants/d’autres rigoristes, certains qui aiment la technique/d’autres informatique. Tous les procédés ont été explorés y compris les plus déconcertants.
pas, certains engagés socialement/d’autres pas ... Les plasticiens s’emparent de tous les matériaux possibles aussi bien ce que nous
Trente figures représentatives des principaux enjeux qui ont animé la création laissons sur le trottoir que leur propre corps ou bien encore celui des spectateurs
architecturale mondiale depuis un demi-siècle. En analysant la production de qui assistent à leurs performances.
ces 30 personnalités, en forçant des regroupements et des différenciations, nous Le but de ce cycle de conférences est de donner à l’auditeur un « mode d’emploi »
illustrerons un panorama, somme toute assez complet et varié, des principaux pour enfin tenter de comprendre clairement les artistes d’aujourd’hui. Comment
enjeux de l’architecture internationale depuis la seconde guerre mondiale. saisir les œuvres de Wim Delvoye, Francis Alÿs, Gilbert et George, Takashi
➤ cours de 20 heures en 10 séances de 2 heures Murakami, et tant d’autres ? Ce cycle, volontairement pédagogique, a pour objectif
➤ octobre 11, 18, 25 - novembre 8, 15, 22, 29 - décembre 6, 13, 20 de privilégier une autre « culture du regard » : rien de moins qu’une invitation à
➤ leçon inaugurale : 4 octobre, de 18 à 19h
partager ensemble toutes les fascinations de l’art actuel !
➤ cours de 20 heures en 10 séances de 2 heures
➤ octobre 13, 20, 27 - novembre 10, 17, 24 - décembre 1er, 8, 15, 22
➤ leçon inaugurale : 6 octobre, de 18 à 19h

20 21
médiation - conversations

mardi de 19 à 21h30 MERCREDI À 15H

médiation - projections
Écoles d’art : de la transmission à la création DES CYCLES DE FILMS dans le cadre des COURS
coordinateur : Éric Van Essche, historien de l’art Dans le cadre du programme des cours et des séminaires, l’iselp propose aux
Tout professeur formant des artistes se retrouve un jour confronté à un doute auditeurs exclusivement de découvrir chaque mercredi un film long-métrage en
sournois sur l’utilité voire la pertinence même de son enseignement : outre les écho aux matières abordées par certains professeurs. Une manière de découvrir,
compétences techniques ou historiques, est-il vraiment possible d’enseigner l’art ? par cycle de plusieurs films, un cinéma de qualité autour d’un thème particulier,
Et si oui, de quelle(s) façon(s) ? Que l’on penche pour une approche conceptuelle ou, prolongeant la matière du cours en question. Si les cycles sont construits par
à l’opposé, plus intuitive de l’acte créateur, on finit toujours par buter sur quelques rapport aux matières enseignées, chaque projection peut aussi se concevoir à
paradoxes inhérents aux études artistiques : comment concilier l’apprentissage de l’unité pour celles ou ceux qui voudraient y assister à la carte.
règles collectives avec le développement d’un talent individuel ? Pourquoi recourir ➤ CYCLE Vanité/Vanités dans l’art contemporain (Dominique Lamy, voir p.18)
au discours pour la transmission, l’évaluation ou même la défense d’une expression 5 films : octobre 13, 20, 27, novembre 10, 17
iconique ? Quelles sont les possibilités d’une réelle inspiration de l’élève, débouchant ➤ CYCLE Les meilleures choses ont un début : initiation aux prologues cinémato-
sur une véritable authenticité du travail, face au formatage inévitable d’un cours ? À graphiques (Adrien Grimmeau, voir p.19)
défaut d’être évidente, cette pédagogie tiraillée entre liberté et contrainte imposée 5 films : novembre 24, décembre 1er, 8, 15, 22
aux étudiants, de même qu’entre tradition et transgression du savoir, ne manque
pas d’être passionnante : de grands auteurs y ont même consacré des ouvrages
de référence (Thierry de Duve, Faire école (ou la refaire ?), nouvelle édition revue et
augmentée en 2008 ; Yves Michaud, Enseigner l’art ? Analyses et réflexions sur les
écoles d’art, deuxième édition augmentée et refondue en 1999).
En rencontrant des directeurs, des enseignants et des étudiants, ces conversations
vous ouvriront les portes des grandes écoles des beaux-arts, mais aussi
d’architecture, de cinéma et de musique. Une occasion unique de comprendre les
pratiques artistiques contemporaines « par leurs racines pédagogiques » !
➤ cycle de 4 rencontres entre théoriciens et praticiens
➤ une séance par mois de 19 à 21h30 (avec pause dînatoire)
➤ 26 octobre, 23 novembre, 21 décembre 2010, 25 janvier 2011
➤ leçon inaugurale : 5 octobre, de 19 à 20h

Ce cycle fait l’objet d’un programme détaillé par séance, disponible au secrétariat ou sur notre site
www.iselp.be.

22 23
DE LA RENTRÉE À NOËL (1er quadrimestre) Mercredi - Introduction à l’architecture de 1945 à nos jours (Maurizio

médiation - année 2010-2011


Cohen)
cours d’après-midi 14 à 16h ➤ janvier 19, 26 / février 2, 9, 16, 23 / mars 2, 16, 23, 30

Lundi - Vanité/Vanités dans l’art contemporain (Dominique Lamy) ➤ leçon inaugurale : 12 janvier, de 18 à 19h

➤ octobre 11, 18, 25 / novembre 8, 15, 22, 29 / décembre 6, 13, 20


➤ leçon inaugurale : 4 octobre, de 14 à 15h conversations de 19 à 21h30 (avec pause dînatoire)
Mardi - Les meilleures choses ont un début : initiation aux prologues Jeudi - Scènes d’art : William Kentridge et l’opéra (Sabine Theunissen)
cinématographiques (Adrien Grimeau) ➤ 24 février, 24 mars, 28 avril, 26 mai
➤ octobre 12, 19, 28 / novembre 9, 16, 23, 30 / décembre 7, 14, 21 ➤ leçon inaugurale : 13 janvier, de 19 à 20h
➤ leçon inaugurale : 5 octobre, de 14 à 15h

cours du soir 18 à 20h DE PÂQUES À L’ÉTÉ (3e quadrimestre)


Lundi - L’architecture contemporaine : à la découverte critique des séminaires de 18 à 20h
lauréats du Pritzker Prize (Pablo Lohas)
➤ octobre 11, 18, 25 / novembre 8, 15, 22, 29 / décembre 6, 13, 20 Mercredi - Affaires publiques : la production de l’espace public
➤ leçon inaugurale : 4 octobre, de 18 à 19h bruxellois (Rafaella Houlstan-Hasaerts)
➤ avril 27 / mai 4, 11, 18
Mercredi - Artistes contemporains : mode d’emploi ! (Olivier Duquenne)
➤ octobre 13, 20, 27 / novembre 10, 17, 24 / décembre 1er, 8, 15, 22 Lundi - Art et technologie : une approche philosophique avec Gilbert
➤ leçon inaugurale : 6 octobre, de 18 à 19h Simondon (Ludovic Duhem)
➤ mai 9, 16, 23, 30

conversations de 19 à 21h30 (avec pause dînatoire) Mercredi - Un art adulescent : la culture nouvelle de ces éternels
Mardi - Écoles d’art : de la transmission à la création (Éric Van Essche) enfants (Adrien Grimeau)
➤ mai 25 / juin 1er, 8, 15
➤ 26 octobre, 23 novembre, 21 décembre 2010, 25 janvier 2011
➤ leçon inaugurale : 5 octobre, de 19 à 20h

Projections – toute l’année


DE NOËL À PÂQUES (2 e quadrimestre) mercredi à 15h
cours d’après-midi 14 à 16h Chaque semaine, la découverte d’un film long-métrage en écho aux matières abordées dans
Lundi - De la reine Mathilde à Louise Bourgeois : un monde artistique au les cours et séminaires : un cinéma de qualité autour d’un thème particulier
féminin (Ben Durant) CYCLE Vanité/Vanités dans l’art contemporain (Dominique Lamy)
➤ janvier 17, 24, 31 / février 7, 14, 21, 28 / mars 14, 21, 28 ➤ 5 films octobre 13, 20, 27, novembre 10, 17
➤ leçon inaugurale : 10 janvier, de 14 à 15h
CYCLE Les meilleures choses ont un début : initiation aux prologues cinématographiques
Mardi - Musiques et cinéma : dialogues entre sons et images (Gilles (Adrien Grimmeau)
Rémy) ➤ 5 films novembre 24, décembre 1er, 8, 15, 22
➤ janvier 18, 25 / février 1er, 8, 15, 22 / mars 1er, 15, 22, 29 CYCLE De la Reine Mathilde à Louise Bourgeois : un monde artistique au féminin (Ben
➤ leçon inaugurale : 11 janvier, de 14 à 15h Durant)
➤ 5 films janvier 19, 26, février 2, 9, 16

cours du soir 18 à 20h CYCLE Musiques et cinéma : dialogues entre son et images (Gilles Rémy)
➤ 5 films février 23, mars, 2, 16, 23, 30
Lundi - Simple / complexe / ludique / sévère / exaltant : Art conceptuel,
une invitation (Laurent Courtens) CYCLE Art et technologie : une approche philosophique avec Gilbert Simondon
➤ janvier 17, 24, 31 / février 7, 14, 21, 28 / mars 14, 21, 28 (Ludovic Duhem)
➤ leçon inaugurale : 10 janvier, de 14 à 15h ➤ 3 films mai 11, 18, 25
CYCLE Un art adulescent : la culture nouvelle de ces éternels enfants (Adrien
Grimmeau)
24 ➤ 3 films juin 1er, 8, 15 25
tarifs

médiation - tarifs
➤ cours (cycles de 20h en 10 conférences de 2h)
60 € 50 €* 40 €**
➤ séminaires (cycles de 8h en 4 conférences de 2h)
45 € 30 €* 20 €**
➤ conversations (billetterie par soirée)
6 € plein tarif 4 € tarif réduit
➤ conférences (billetterie par soirée)
5 € plein tarif 3 € tarif réduit
➤ visitesguidées des expositions de l’Iselp
Gratuites pour les groupes scolaires et associations d’éducation permanente
(réservation 1 semaine à l’avance)
Contacter le secrétariat pour les groupes privés
➤ parcours urbains et initiation
40 € pour les groupes scolaires et associations d’éducation permanente
Contacter le secrétariat pour les groupes privés
* « âge d’or » et enseignants sur présentation d’une pièce justificative
** étudiants effectifs et demandeurs d’emploi sur présentation d’une pièce justificative

La carte de membre

La cotisation de membre est annuelle et préalable à toute inscription aux cours


et aux séminaires. Elle couvre, entre autres, le coût des informations relatives aux
activités de l’iselp, ainsi qu’une assurance. Elle donne droit à un tarif préférentiel
pour toutes les activités faisant l’objet d’un droit d’entrée, ainsi qu’à une réduction
sur les consommations à la cafétéria et les livres achetés à la librairie de l’institut.
➤ cotisation : 12,50 € - validité : 12 mois à partir de la date d’inscription

26 27