Você está na página 1de 34

Data Música Série

Transcrição:
Orlando Fraga

John Dowland
Cancões Elizabethanas
Volume 1

voz e violão
Nota Editorial

A presente edição em 3 volumes é uma seleção entre as 38 canções contidas no The


First Booke of Songs or Ayres, de 1597 (1600, 1603, 1606, 1613) e no The Second
Booke of Songs or Ayres, de 1600, ambos de John Dowland.

Correntemente temos dois critérios de transcrição de música de alaúde para violão:


por um lado, aquele que mantém a tonalidade original independente do mecanismo, e
por outro, que retém o movimento original dos dedos em detrimento da tonalidade.
Estes, por sua vez, aplicados à música para voz e alaúde nos possibilitam três outras
abordagem: 1) a manutenção da tonalidade original tanto da voz quanto do violão; 2)
transposição terça menor abaixo de ambos, voz e violão; 3) um sistema híbrido onde
a voz permanece em sua tonalidade original e o violão é transposto terça abaixo. O
segundo destes critérios é o adotado nesta edição.

Nunca é demais lembrar que a afinação do alaúde é em sol, enquanto a do violão é em


mi. Assim, para restabelecer a tonalidade original da canção, basta o violonista colocar
um capo-tasto na terceira casa. Outras transposições ou casas podem ser consideradas
para melhor acomodar à tessitura da voz.

O texto preserva a ortografia original unicamente para fins musicológicos e sua


modernização pode ser bem vinda em situações em que a clareza do texto seja
necessária.

A instrumentação é, obviamente, para voz e violão/alaúde. Porém, seguindo os


critérios da época, a voz pode ser substituída por um instrumento melódico, como a
flauta doce ou viola da gamba soprano, e o acompanhamento por outro instrumento
hamônico, como a harpa, espineta, virginal, órgão positivo, entre outros. A linha do
baixo pode ser dobrada por um instrumento grave, como a viola da gamba, flauta doce
baixo, violoncello, flageolet, e outros.

Finalmente, é de suma importância considerar uma ornamentação segundo os critérios


vigentes para a música elisabethana. Consultas em tratados e métodos contempo-
râneos, como os de Thomas Ford, Thomas Robinson e Thomas Mace, podem se revelar
difíceis pela dificuldade de acesso. Porém pode-se apreender muito analisando os
procedimentos de ornamentação no restante da obra de Dowland, em particular nos
consorts onde aparecem versões de algumas das canções aqui contidas.

Orlando Fraga
A Shepherd in a Shade
Transcrição: Orlando Fraga John Dowland
The Second Book of Ayres (1600)

¬ ### C «« ««ˆ« . «« «« ‰ ««j . ««


«
« «
«
“==============================
l& ˆ« ˆ« j
j «
«
ˆ« ˆ« «
« «
« «
«
ˆ« l ˆ« ˆ« ˆ
j
« l ˆ« ˆ« »œ
»
» ˆ«=l
j
“l A shep - herd in a shade, his plain - ing made, Or love and

“l « «« ««« «« « «« ««« ««ˆ«


Since love and for - tune will, I ho - nour still, Your fair and

“l ### C ««˙«˙«« « «« «« ««ˆ« ««ˆ« «« «««


ˆ
« ˆ
««
ˆ
« ˆ
« #ˆ«ˆ« .. ˆ«« «ˆ« ˆ« ˆ«ˆ«
« . «
ˆ
« «
ˆ
L“==============================
l& ˆ« «
ˆ ˆ
«
l _ _ _ _»œ «
ˆ
« ˆ
« l _»œ .
_
_
_
_
_

J _
_»œ» _
_
_ _
_»œ» __»œ #___œ __»œ » » __J»œ __œ»»»œ #œ___»»»œ =l
œ
»
»» . » »
œ
»» »» »» » »» »» »» » » »» »»» »»»
3 = fá#
» ◊

¬4 ### « ««˙« «« ««ˆ« ««ˆ« ««ˆ« ««


«
ˆ
« œ
»
»
“l==============================
& «
l _««ˆ _«j« « «
« ˆ« =l
» «ˆ _«j «ˆ #ˆ« ˆ« l
“l
“l
lov - ers' wrong, Un - to the fair - est lass that trod on

««ˆ« «« « «« «« . ««j ««« « «« ««« ««ˆ« ««ˆ« #ˆ««« ««ˆ« «««ˆ«


love - ly eye, What con - quest will it be, sweet nymph for

“l ### «««ˆ #ˆ«ˆ« «ˆ« ˆ« #ˆ«ˆ« . ˆ« ˆ««ˆ «ˆ« «ˆ«ˆ« «ˆ«


ˆ« _ _ _ _
L“l==============================
& l ˙
» «ˆ« l œ»»œ
_
_ _ _ _
_œ»» . _œ»» œ»»» _œ»» »» ˙
» _ »
˙
»
»» _ œ
ˆ
»
«
»» . J
_
œ
»
» #œ »
»
» _
_ _
_ »»» __œ»»»œ __œ» =l
» _»œ» _ œ
»»» »»» »»
» » » » ◊ ◊ ◊ »

¬7 ### « ‰ « « ##n « « «« «« œ»
«
ˆ« «
ˆ
j
« «
ˆ« j
j «
« «
« «
« «
l ˆ« #ˆ«« _««ˆ ˙« « «
« «
ˆ
j
« «
ˆ
« ˆ« ˆ« »» =l
j
“==============================
l& ˆ« ˆ« ll
“l
“l
grass, And thus be - gun his song. Re - store, re - store my

“l ### #ˆ«««œ» . «« « ««ˆ« . «« «« ««ˆ« ««ˆ«


thee, If I for sor - row die.

««j ˆ
j « «
« . « « # n
# «ˆ« . nˆj
œ_»»»œ _»œ» ˆ« _«ˆ« _«ˆ«œ» _»œ ««ˆ ««ˆ« l _«ˆ«ˆ«œ .
L“l==============================
& _»œ»
«j
ˆ« «˙««˙
___ l l __»œ __»œ
« «ˆˆ« ««
__»œ __»œ̂ =l
»»» _œ»» _œ»»» »» »» »»» » ˙
» » » »» »»
»» »» » »

1
¬10 ## «« ««ˆ« ««
ˆ« «« l ««ˆ« . ««j
ˆ« ««ˆ« ««ˆ« «« l «« « «
“l==============================
& ˆ« . ˆ«
j ˆ« _ˆ« _«ˆ« _««ˆ _«««˙ =l
“l
“l
heart a - gain, Which love by thy sweet looks hath slain,

« «««
“l ## «««ˆˆ« ˆ«ˆ« #ˆ
«« .
«
ˆ
« . ««
ˆ
j
«
«« .
nˆ«
ˆ
« . ««j
ˆ
« ««« ««ˆ« ««
«
ˆ ««j ««
ˆ
« ««j ««
˙«˙»
ˆ
« ˆ«œ»
L“l==============================
& œ»» ˙»»˙ l «
ˆ
« œ»œ» l #ˆ « œ
» ˆ
« =l
» »
» _ »»» _»œ»» _
#_»»œ _ »œ̂»» _
__œ»» » _
__»œ »
» _ »»˙»
» »»» »» »

¬13 ## «« «« « ««ˆ« « « . ««j ««


« «
“==============================
l & “ { _««ˆ «
«ˆ« « ˆ« «j «
ˆ« « «
l #ˆ«« » œ
»
» ˆ
« ˆ« =l
_««ˆ «ˆ j
_«j ˆ« l j ˆ« ˆ«
“l
“l
Lest that en - fore'd by your dis - dain, I sing, Fie fie on

“l ## « « « « « «
« « « « ««« ««« ˆ««« ˆ«« ««« «« «« ««« « ««ˆ« . ««
« « « « «
ˆ« _««ˆ «ˆ _«« «ˆ l _ˆ« «ˆ« _ ˆ«« _««
«j ˆ « « « «
ˆ « «
«ˆ «ˆ l «ˆ« ˆ« ˆ « ˆ«
j
l & “{ _ˆ_«œ «ˆ« n_
«j
L“==============================
_œ»» »œ» _»œ̂» »œ» __»œ »œ̂» n_œ»» _»œ» . #œ
#_J»œ» »» œ
»
» »» =l
œ
»
»» » » » » » » » »
» »»

¬16 ## « . ««j «« ««ˆ« ‰ «« ««ˆ« . ««j ««


«
ˆ
« œ
»
»
“==============================
l& ˆ
« ˆ
« l « «
« ˆ« l ˆ
« ˙« =”{
» «_j
«ˆ ˆ
«
“l
“l
love, fie fie on love, it is a fool - ish thing.

««
“l ## #ˆ«««ˆ« ««ˆ« «« .
ˆ
««j
ˆ« #ˆ«‰
«« ««ˆ« ˆ« ««
ˆ
«« nˆ««« «« . «« «
_J»œ» #œœ»»»»
L“l==============================
& _»œ» .
« œ»» l _»œ Jœ»»» _ œ»»» œ»» _œ»»» _
« ‰ Jœ»» l #œJ» «ˆ_œ» œ»»_ _«ˆœ Jœ» ˆ« #˙_««˙« =”{
» » » »» _»œ» » __»œ __»œ » »» »» » _»»œ »»» »» __»˙
» »» »» » »»

2
All ye, Whom Love or Fortune
Transcrição: Orlando Fraga John Dowland
The First Book of Ayres (1597)

¬ ## C « «« «« ««ˆ « « «
«˙« ˆ« ˆ« «
“l==============================
& l «ˆ« «ˆ« «ˆ« . ««j
ˆ« ««ˆ« l ««ˆ« #ˆ««« ««˙« =l
“l
“l
All ye, whom Love or For - tune hath be - tray'd;

“l ## C ««˙ «««
˙ « ««ˆ« . « «« .
ˆ ««j « « «« nˆ«««
«
#˙_«˙«»˙
« «
«ˆˆ« «ˆ«
“Ll==============================
& _ ˙ l _ «
ˆ« _ˆ«˙
j « . ˆ
« «
l _ˆ«»œ . _ j ˆ« _«ˆ«ˆ«
«
__»œ =l
» »
» # _ ˙
»
» »
» » n _
œ
»
» _ œ
»
»» »»
3 = fá# » » » » » »

¬4 ## ‰ ««ˆ« «« «« «« ««j «« «« « «
Ó ˆ« «ˆ« «ˆ« ««ˆ «
“==============================
l& ˆ« ˆ« l ˆ« . ˆ
« l «ˆ« « #˙«« =l
“l
“l
All ye, that dream of bliss but live in grief;

«« «« «« «« ««
“l ## ««ˆ« . j
«»œ̂ #ˆ«œ» . ˆ« Jœ» n˙«
œ
» nˆ « «« «««˙ «««˙« ««j
»
œ »
œ » »
L“==============================
l& »œ » »
» l » œ
» . ˆ
« l ˙
« «ˆ« . ˆ « =l
_
_ » »
»» » »» » » » _»œ» __»»œ . __»Jœ _»˙» _»˙»
_»˙» » »» »» » »
»

¬7 ## «« . «« « «« ««ˆ« ««
Œ « « « « «
« ˙«
“==============================
l& ˆ« ˆ« ˆ« l _««ˆ .
j _«j
«ˆ _««ˆ #ˆ« l ˆ« =l
“l
“l
All ye, whose hopes are ev - er - more de - lay'd;

««« ««« «« «« « «« ««
“l ## «« «« «« ««ˆ « « « « « «
« l «œ̂» . ˆ« #ˆ«« #ˆ«« «ˆ« Jœ» ˆ« . nˆ«« nˆ«« «« l ««« ˆ««« ˆˆ««« «ˆ« «ˆ« «ˆ«ˆ «ˆ «««ˆ«=l
« « « « « « « «
l & _ˆ« #ˆ« #ˆ«˙»»»
L“============================== »» » #œ»» _œ»» _
œ
» _ _ _ #ˆ« __«
_
_»˙» » »
» » »
» »» _
œ̂
» _
œ̂
»
»» _
_»œ» _»˙»
» » »

¬10 ## Œ ‰ «« ««ˆ« ‰ ««ˆ« ‰ ««j ««ˆ« «« ««ˆ«


«
« «
«
“l==============================
& ˆ« . #ˆj ˆ« l
j « ˆ
« l ˆ« =l
« «_j
«ˆ
“l
“l
All ye, whose sighs, whose sighs or sick - ness wants

“l ## ««ˆ«ˆ ««ˆ« . «« ««ˆ« «« ««« ««« «««ˆ ˆ««« ««« ««« «« ««« «« « «« «« «« «
ˆ «
« « «
« #ˆ
« «
« ˆ nˆ
l& œ»»
» ‰ œ»»» ˆ«Jœ» œ»»œ
j
L“==============================
»» »» l #œ»» ˆ« œ»œ̂»» _œ»»œ œ̂
»
» _ l _ _»»»œ̂ _ˆ« ˆ«« _«««œ̂» . ˆ««ˆ«ˆ #ˆ««« =
« « « «««
_ œˆ«»»» l
» » »»» »»» _»»œ __»»œ #___»»œ __»œ »»
» » »» »»
3
¬13 ## « « « ««ˆ «« ««
& «
«
ˆ «
ˆ
« «
“l==============================
˙« l“l { Ó Œ « l ˆ
« #ˆ « =l
“l
“l
re - lief; Lend ears and

« ««« ˆ««« ««« «ˆ« «« ««


“l ## « «« «« nˆ«««« «««« « «
ˆ #ˆ « «« . « « «
«
«ˆ« «« . ˆˆ«««
«««
ˆ.
«
««
ˆ«
«
« «
ˆ #ˆ « ˆ« ««ˆ« l l ˆ«œ»
L“l==============================
& ˆ
œ»œ̂»œ »
œ œ«ˆ»»» #ˆ «« .
#œ̂»«» _
_ « “ { #œ»» »
»» _œ»» »»» »» _œ»» l »
œ̂
»» œ»» _œ»» _œ»» = l
» _»˙» » » » » » » »
»

¬16 ## «« ««« ««ˆ« «« . ««j ««˙«


ˆ
« #ˆ
“==============================
l& l »œ
»
» l ˆ
« ˆ« =l
“l
“l
tears to me, most hap - less man,

«« «« «««
“l ## ««ˆ« ˆ««« ««˙« ««
«
ˆ « ˆ
« . œ
» ˆ
j
« #˙ ˙««˙«
l& ˆ«
L“==============================
l «ˆ«» ««ˆˆ« l »
œ œ»» œ
»
» =l
_
_œ»» __œ» _
_ _
_ #œ »» _œ»»» _J»œ» _œ»» __œ» __»œ» __»» » __»» _»˙»
» »
» _»
œ
»» _
»
œ
»» » » »
» »
» _ œ
»
» _ »
œ
»»» »
◊ _«

¬19 ## ‰ œ «« ««ˆ« «« ‰ «« ««ˆ« ««


»
» ˆ
«
“l==============================
& ˆ
« «
«
ˆ
j l œ
»
» ˆ
« ˆ« ««j
ˆ« =l
» « »
“l
“l
That sings my sor - rows; That sings my sor - rows

“l ## ««j «« ««j ««j «« « ««« «« «« ««« ˆ««« ««ˆ« ««ˆ« nˆ««« «« «« «« ««« «« ««
ˆ« ˆ
« ˆ
« nˆ « ˆ« «
ˆ« «ˆ ˆ« «ˆ« l ««
j ˆ« ˆ« ˆ« ˆ« ˆ« «ˆ« =
& _œ»»œ»»
L“l==============================
_
_ _
_ _
_ _
_ _ œ̂»
» _
_ _
_ ___ ___ l
» _
œ
»
»» _ »œ»» _
#_»œ» _ »œ»» » _œ
»
»» _ »œ»» #_»œ» »œ»»
» »

¬21 ## Œ «« ««ˆ« «« « ««j


ˆ« ««˙«
1. 2.

l& ˙«
“============================== «ˆ l «ˆ« . ”{ w =”
“l
“l
like the____ dy - ing swan. swan.

« « «« «« «« «« «« «« « ««« nˆ«««« «««


“l ## ««j̇ «
ˆ«˙» «ˆ« «j «
ˆ« #ˆ«˙»» ˆ« ˆ« ˆ« #ˆ« ««ˆ ˆ« ««ˆ« ˆ«ˆ« ˆ«« ««« w
L“l==============================
& »»» »_»˙» l _»˙ #ˆ_« «
ˆ {
” #w_w =”
»» »
» _
_ »˙»» _
_ w

4
Awake, sweet love, thou art return'd
(Galliarda)
Transcrição: Orlando Fraga John Dowland

¬ ## 3 ˙» « «« « «
The First Booke of Songs or Ayres (1597)

» ˙
» ˙
» « ˙
» Ó
2 » »
» »» l
“==============================
l& w ˙
« lw »» l w l ˙« «˙« «˙« =l
“l
««
A - wake, sweet love, thou art re - turn'd My heart, which

“l ««˙« ««˙«
Let love, which nev - er ab - sent dies, Now live for

˙«
“l ## 23 www.. w ˙» ˙»
» ˙
» w «« «« «« w ˙
« w
l ww » »»
L“==============================
l& w. »» l w ˙« ˙« ˙« l ẇ»»» w ˙« l __w.
w .. =l
3 = fá#
w

¬6 ## ««˙« ««˙«
& w ««˙«
“l==============================
l _w l w l w. =l
“l long in ab - sence mourn'd, Lives now

“l ««ˆ« «« ««
ev - er in her eyes, Whence came

# # w «
« « « «
« ˙
»
» ˙
» «««˙ . ˆ«˙» nˆ« ««
«˙««˙
“l ˙
« «
˙« «
˙« ˙
« » »
» ˙
» . œ
» w
w_w
& _ l _w ..
L“l============================== l »_˙»» .. »_»œ» »˙»» l __»œ _˙«»œ» __»œ =l
_w _w _˙»» »
» » _ ˙
»
»» . »» » »»
»
¬10 ## « «« ««ˆ« «« ˙»»
«
˙
« ˙
« .
“==============================
l& l w. l w. ”{ “ { ˙
« ˙
»
» » =l
»
“l in per - fect joy. On - ly her -

“l ««˙ ««ˆ «« ««˙« ««˙« . «« «««


my first an - noy. De - spair did

# «
“l # «ˆ«˙» « « ˙
« w . ˙
«
˙
« ˙«« #˙««˙«
˙
»
»˙»»_. .
L“l==============================
& œ
» Œ
l w ˙»»» œ
» œ»» œ»» l w. ˙
« ˙« « =l
»˙»» »
» »
» » ˙
»
» w {
” “ { _ ˙
» _
w
»_w ◊
» » »»

¬14 ## w «« ««˙« « « «« w ««
˙
»
» w #˙ « « « ˆ
« ˙« Ó =
“==============================
l& » l l ˙« ˆ« l lw l
“l self hath seem - ed fair: She on - ly I could love,

“l ««˙« . ««ˆ« «˙« « «« ««˙ « «« « «« «« . «« ««ˆ« ««˙« ««˙«


make me wish to die; That I my joys might end:

# # w ˙
» «
˙
« «
˙
« « ˆ
« «
˙
« . «
«
ˆ
« «
˙
« «
˙
« «
« «
« «
«
ˆ
« ˆ
«
“l
l & _w »»»
L“==============================˙
» l ˙«˙»»» ˙»» _ˆ« l w
_
˙«œ œ» l w˙« . ˆ« »ˆ«˙
»
» » » l ˙»»
˙
»
»
œ»»
» œ»» _»œ» œ»»»=l
_w »» » _ _»˙» _
w » » » » » »
»
¬19 ## « « «« «« «« « «« «« «« « ««
& ˙« « « «
ˆ ˆ
«
“l============================== ˙
»
»» l ˙
« ˙
« «

« l ˙
« ˙
« ˙
« ˙
»
l »» « ˙« «
˙ lw Ó =”{
“l She on - ly drave me to de - spair, When she un - kind did prove.

“l ««« . «« ««˙« «« ««ˆ« ««« «« « « «« ««ˆ« «««˙ . ««ˆ« «« « w .


She on - ly, which did make me fly, My state may now a - mend.

#
“l # ẇ«« . « «
« ˆ« «˙«˙ ˆ« ˆˆ« ˆ« «ˆ« « ˙« . œ»
«
«ˆ« ˙»»
L“==============================
l & ẇ _
ˆ
« l _»»»» _ww l _ ˙
» ˆ« »œ»» ˙»˙»» l ˙»» . w ˆ« «ˆ« l w.
˙
« . w.
w. =”{
»_˙» _ ˙
» _ »
˙
» Œ » »
»»» »» »» ◊
5
Away with these selfe loving lads
Transcrição: Orlando Fraga John Dowland
The First Booke of Songs (1597)

¬ ### «« «« . ««j œ»» «« ««ˆ« ««


C Ó Œ ˆ
« ˆ
« œ
»
» » œ
»
» ˆ
« ˆ« =l
“==============================
l& ˆ« l » l »
“l A - way with these selfe lov - ing lads, Whom

“l # # ««« ««˙« . ««ˆ ««« ««« «««


# « . «
ˆ
« ˙
« #ˆ « ˆ«ˆ«
ll & C Ó Œ ˆ«ˆ«œ̂
“L“==============================
»»
œ
»
»
l » ˙»» . œ
J
»
»
» »»œ
» ˆ
« ˙
«
«
l œ̇»» _ _ _ _»œ ˆ
«
ˆ
« œ»» =l
» » __»œ »
» _
_ _»
œ _
»
œ
» » »
3 = fá# »
» »» œ»»» »» » »

¬4 ### «« «« « «« « ««
ˆ
« . ˆ
j
«
“l==============================
& «
ˆ
« ˆ« l «ˆ« ˆ« ««˙« l Ó Œ
_«««ˆ =l
“l
“l # # ««˙ « « « «
Cu - pids ar - rowe nev - er glads: A -

«««ˆ «ˆ««ˆ ‰ «« «« ««˙«˙ «««


# ˙
«
˙
«
“L“ll============================== ˆ
« ˆ
« ‰ «
ˆ
« ˆ
j
« «
˙
« Ó Œ «ˆ« =l
& œ»» l _»˙ ˆ« Jœ»» #œ»» l
_œ»»» _œ»»» _œ»»» #œ»»»
_ » _
_»œ» »» » » _
_
_»˙» _ »œ̂»»
» »
¬7 ### «« ««ˆ ««ˆ «« ««ˆ« . ««j «« . «« ««ˆ ««
«
« « œ
»
» « ˆ
« ˆ
« ˆ
« ˆ
j
« « ˆ«
“==============================
l& #ˆ« . ˆ«
j » l l =l
“l
“l # # « «« . ««j «
«««ˆ «« «« . «« ««ˆ« . «« ««ˆ« #ˆ««« ««««
way poore soules that sigh & weepe In love of them that

# « . ««j
ˆ #ˆ « ˆ « nœ̂ «
« #ˆ « ˆ
j
«
ˆ« « « ˆ«œ̂ ˙»»˙
“L“ll==============================
& _w»˙» _»˙» l ˆ«»» »» _ »»˙» l ˙»˙»»˙» ˆ« œ»
j
_ »
»
«ˆœ̂»
»» __=l
» » » » »
» » _ »œ
»» »»» _œ»»
»
¬10 ### « ««
«ˆ« ««ˆ«
“l==============================
& ˙« “{ Ó Œ nˆ««« «
l nˆ«« .
««j
ˆ« ««ˆ« ««ˆ«
=l
“l
“l # # «« . « ««« «
lie & sleepe, For Cu - pid is a

#ˆ « «j
ˆ
« ˙ ««ˆ« ««ˆ« . ««j «ˆ« «««ˆ
# œ
» #œ»J» «
˙ Ó Œ ˆ
« «ˆ« =l
“L“ll==============================
& _»œ» Jœ»»» »» _»œ» » _«˙«»˙» “ { _Ó
Œ
nœ_»»œ
n_œ»»» » l n˙_»»˙»
n_˙»»» n _œ »
»» _ »»»œ
» » » » »
¬13 ### « ««ˆ ««ˆ« «« ««ˆ «« « ««j
nˆ «
« œ
»
» «
“==============================
l& » l nˆ« œ
»
»
» « ˆ« l «ˆ« . ˆ« ««˙« =”{
“l
“l # # « nˆ«« « « « ««« «« «« «« ««ˆ« «« «« «« ««
med - ooe god, & fore - eth none to kisse the rod.

«ˆ«˙ . «j
ˆ
« ˆ. ˆ
j «
ˆ « « #ˆ ˙«««˙
# «
n˙_«ˆ»˙» »
»˙»»
“L“==============================
ll & nˆ «
ˆ
« .
. « «
ˆ œ
» ‰̂ « »
œ
˙»» l œ»» « _ _ œ
»
»»»œ _ »
»œ» l _»˙ »» »» » _˙«
œ̂
J
» »
œ » =”{
n_˙»»»» » » _
_ œ _ _
_ »
»
»œ»» » _
_ ˙
» »»» »» » »»»
6
Burst Forth, My Tears
Transcrição: Orlando Fraga John Dowland
The First Booke of Songs (1597)

¬ ## C Ó ««˙ ««˙«
««˙« l Œ
“==============================
l& « ««ˆ« l ««ˆ« ««
˙«
««ˆ« =l
“l Burst, burst forth my tears, as -

“l
“l ## C ««˙« «« «« «
« Œ «« «
« « «
« ««
Œ ˆ
« ˆ
« ˆ« ˆ
«
ˆ« ˙«˙» «
ˆ«œ» «˙˙«»˙ ˆ«œ»
L“==============================
l& »˙»
» _Ó l ˙
»
»» ˙
»
»» l »
» »
» »» __»»»œ» =l
3 = fá# »»

¬4 ## « ««ˆ« «« . ««j ««ˆ«


«ˆ«
“l==============================
& ˆ« ˆ« #˙««« l Ó Œ =l
“l
“l
sist my for - ward grief, And

“l ## ««« ««ˆ« «««ˆ « « «


« «
« ««ˆ« ««ˆ« «« «« ««
ˆ«
j
««ˆœ ««ˆ« «ˆ« «ˆ« ˙«««˙ œ ˆ«. «Jœ̂» ˆ«œ» . œ
L“l==============================
& œ̂»» »»» n_˙»» _»˙» l »
»» _»˙ »
» ___»˙ » »
»» =l
» » » »
» »
»»

¬6 ## «« ««
«
«ˆ« «
«
“==============================
l& ˆ« ˆ« . ˆ« l ««ˆ«
j ««
ˆ« ««ˆ« . ««j
ˆ«
««
˙« =l
“l show what pain im - pe - rious Love pro - vokes.

“l
“l ## ˆ«««« «««ˆ ««« ««ˆ« «««ˆ« ««« «« «« ««ˆ« «« « ««j «« «« «« ««ˆ«
#ˆ«« «
ˆ«ˆ« ˆ«œ»œ
j ˆ
j
« «
ˆ«œ» . ˆ
« #ˆ « «ˆ« «ˆ
L“l==============================
& œ»»_ œ̂»» _
«_ˆ»œ _ l ___œ»» » œ
»
»
_œ»» __»»œ » ___ _œ»»»œ» .. _J»œ» =l
» _»˙»» » _ »_œ»»
_ »
œ » » œ
»»» » »
»» #_œ»» »»» »»
»

¬8 ## Ó Œ
“==============================
l& _«««ˆ l _«««ˆ _«««ˆ _«««˙ =l
“l
“l
Kind ten - der lambs,

««« «« ««« ««« ««ˆ« ««˙« «« ««j ««« «« ««


“l # # «
ˆ _«
ˆ ««œ ˆ« ˆ
« . ˆ
« «œ̂ «ˆ ««ˆ
«˙« Œ œ
» œœ»»»
l& #œ»» œ»»» »
L“==============================
œ̂»» #˙
»
_ l »
œ
»
» #œ » »» =l
» » »»»˙ Œ » »»
7
¬10 ## Œ
««˙« ««
_«««˙
“l==============================
& ˆ« l _«««ˆ . _««j
«ˆ _«««˙ =l
“l
“l
la - ment Love's scant re - lief,

“l ## #ˆ«««ˆ« .. «« «««ˆ ««« «« «« « ««« «« «« ««« «« «« ««« ««« ««


«j
«ˆ«ˆ« «««ˆ ˆ««ˆ« ˆ««« «ˆ«« #ˆ««« «ˆ« ««« «ˆ #ˆ« #ˆ«« ˆ« «ˆ« ˆ ««
L“l==============================
& _»œ» . _J»œ» _ _ ˆ « nˆ
« _ «
ˆ
« _ l _ « _ _ ˆ« =l
_ _ _ œ̂
»
» _ « œ̂
»
» œ
»
»
» » _»œ»» _»œ»
»
_»œ»
» » _«»˙ˆ»
» » »

¬12 ## Œ ««ˆ« ««
œ
»
»
“==============================
l& » ˆ« l ««ˆ« ««
ˆ« ««
#ˆ«
««
ˆ
« l
««ˆ« . ««j
ˆ
« ««
˙« =l l
“l
“l
And pine, since pen - sive Care my free - dom yokes.

«
“l ## ««ˆ« ««« ««ˆ« «« ««ˆ« #ˆ««« «««ˆ«ˆ ««ˆ« «« « « « « «
«
ˆ « « «
ˆ
« .
« « « ««j
ˆ
« nˆ
««
« ««ˆ« . «« «
« «
«
L“==============================
l& «
ˆ «
ˆ
œ
»
» ˆ
« l œ
» «
ˆ
«
œ
ˆ
» «
ˆ
«
ˆ «
ˆ «
ˆ
« ˆ «
« «
«
ˆ l #œ
» œ «ˆ ««˙«˙ =l l
_ _ _ » _ _»œ» » n_œ»» _»œ» __»œ __»»œ »» #_œ»»» _œ»» » ___
_»œ»
»
_»œ»
» _»»»œ»
_ _
_»œ» » » » »
» » » » » »˙»»
» »

¬15 ## Ó Œ ««ˆ« . «« ««ˆ« « ««


l & “{
“============================== ˆ«
j l «ˆ« ˆ« #˙««« =l
“l
“l
O pine, to see me pine,

«« ««ˆ«
“l ## Œ ˆ
« . ««j ««ˆ
«
««
nˆ« . «
« « « «
l & “ { œ»»» . œ»» ˆ« œ»»
L“==============================
Jœ»» œ»» ˆ«
_ l «« «ˆ« «ˆ«œ»

ˆ
»« » _
«ˆ«
_ ___ =l
» » » » J»œ» »
» »
» _
_ œ
»
» .
» »» œ»»» » J»œ»
»

¬17 ## Œ œ . ««j ««ˆ« «« «« «« « ««j ««


»
»
“==============================
l& » ˆ
« l ˆ« ˆ« #ˆ««« ˆ« l «ˆ« . ˆ« ˙« =”{
“l
“l
O pine, to see me pine, my ten - der flocks.

‰ ««ˆ« ««« «« ««« «« ««« ««j «««


“l ## Œ ««j ˆ« #ˆ « «
ˆ ˆ
« ˆ «
ˆ
«
«
«
ˆ
«
«
«
«
ˆ ‰ ˆ
« nˆ «
««« .
ˆ ««ˆ« ««
œ̂
»
»»
L“l==============================
& œ»» l _œ»» . ˆ
« «
ˆ« « «
l __ˆ«œ̂ #œ_«»»ˆ.œ ˙«˙«
_
_»œ» _œ»»»œ»
_ _
_
_ ˙
» » _
_ »
»
œ»» .
_
_
_
J»œ» »
_
œ
»
» _
_ œ
»
»» »
» »
»
_
_
_ »˙»»
=”{
» » »» » » »
8
Can Shee Excuse My Wrongs
Transcrição: Orlando Fraga John Dowland
The First Booke of Songes (1597)

¬ ### 3 «« ««ˆ« . «« «« ««
4 « ˆ
«
“==============================
l& œ
»
» l ˆ
j
« ˆ
« l ˆ« ««ˆ« «« =l
_««ˆ » ˆ«
“l
“l
Can shee ex - cuse my wrongs with ver - tues

« «
««ˆ« ««ˆ« ««ˆ . «« « _««ˆ«ˆ _«ˆ««« ««ˆ
Are those cleere fiers which van - nish in - to

“l # # 3 ««ˆ« ««ˆ« «« «
ˆ . ˆ
j
« «
ˆ ««ˆ«
# «
ˆ «
˙
» «
œ
» « ˆ
«
œ
»
l & 4 _œ»»
“L==============================
_œ»»»œ» .. _J»œ» l »»˙» »»œ» l œ»œ»» __»»»œ» _œ»»»œ» =l
œ»» » » » »
3 = fá# » » »» »

¬4 ### ««ˆ« ««j «« «« «


«
“l==============================
& «_«˙ . l ˆ« nˆ « ˆ«
j l «˙« «« =l
ˆ«
“l
“l
cloake: Shall I call her good when

« « « «
“l ### «˙««˙.« . «ˆ« . «ˆ« ««« «« «« ««« . ««
smoake: Must I praise the leaves where

««ˆ. «
ˆ ˆ ««
#˙ « . œ
»
»
œ œ̂ nœ œ
»
» «
ˆ «
«
ˆ
.
.
ˆ«
j ˆ«
& _ l _ »
L“l==============================
» _Jœ»» »
» __»»» __»Jœ l ___ « __œ» =l
_
_»˙» . _»»œ»»
_ » _»œ» »» _»˙» n »
»
» » »» »

¬7 ### « ««ˆ« ««ˆ« ««ˆ«


«ˆ« «« ««
“l==============================
& l « {
” “ { =l
_«ˆ _«ˆ _««˙ .
“l
“l
she proves un - kind. No no where

««ˆ« ««ˆ«
no fruit I find. Cold love is

“l ### «««ˆ ««ˆ


«
«« ««« «««
ˆ «« ««ˆ« ««
nˆ « #ˆ «
L“l==============================
& ˆ_« l _˙«»œ̇ « «
ˆ« {
” “ { #ˆ. «
œ»» . Jœ»» »
œ ˆ« =l
_
_»œ» _
_
_»»˙» ˙
» »» _
˙
»
»» » » »
» _ œ»»»
» » ◊_«

¬10 ### « ««j ««ˆ« «« ««˙« «« «


«
ˆ
« ˆ
«
“==============================
l& ˆ
j
« l nˆ « l «˙« . =l
“l
“l
shad - owes do for bod - ies stand,

«« «« ««
like to words writ - ten on sand,

“l ### ««« «« ««ˆ« « «« «« «


ˆ «
ˆ ˆ«œ» ««ˆ« ««
« ˆ
j
«
«ˆ« «
ˆ
j
« ˙»» «
ˆ ˆ« nœ»» #˙.˙.««˙« .
& _ˆ«»œ̂»
L“l==============================
# _
_ œ
J
» _ œ»»œ ..
»
»
l » _
_ œ
» . _
_
_ _
_
_ » l ___˙ . =l
» »
» » »
» _J»œ» »œ»» »
»»
»
9
¬13 ### «« ««j «« «« ««˙« «« «
ˆ
« ˆ
« nˆ « nˆ « l «ˆ« œ»» œ»»
“==============================
l& ˆ« l
j » » =l
“l
“l
Thou maist be a - busdes if thy sight be
Or to bub - bles which on the wa - ter

“l # # ««ˆ« . ««ˆ« «« «««ˆ. «« «« «« . ««


ˆ
j
« ««ˆ« ««ˆ« «« «« « «« ««ˆ«
# œ
»
»»œ» «
ˆ
“L“==============================
ll & œ»»œ ˆ
« ˆ
« ˆ
«
˙»» nœ œ»»» œ»»» #œ»» ˆ« ˆ« «ˆ« ˆ«
_ _J»œ» œ
»
» _ »
»»» _ l ___ » ___» l ___»»œ » __˙» =l
_»»œ»»
_ » _
_œ»» _
œ
J
»
»
» _»˙» »œ»» »»» n »»
» » »

¬16 ### «« « « « «« «« « «« ««
#˙« .
“==============================
l& ”{ “ { «ˆ.« ««ˆ «j ˆ« ˆ« ˆ« l «ˆ«
j ˆ« ˆ« .
j =l
“l
“l
dim. Wilt thou be thus a - bus - ed still,

« ««
“l ### ‰ ˆˆ.«««« . ««
swim.

««ˆ«ˆ « « «
« «« «
« ˆ
« ««j
ˆ
« «« ««j

« . »
œ
L“l============================== ˆ
« «
«
ˆ. «
«
ˆ ˆ
j
« ˆ
« ˆ
j
« ˆ
« ˆ« =l
& _
_ »
» _
_ _
_
”{ “ { ˙»» œ
»
» l ˙
»
» œ
»
»
_»œ» »»» _œ»» _»œ» » » » »
» » »

¬19 ### « « « « ««j « ««j


«ˆ« . «ˆ« «jˆ« «ˆ«
“==============================
l& ˆ« l «ˆ« ˆ« ««ˆ« ««j
ˆ« l ««ˆ« «« «« «« ««
ˆ« ˆ« ˆ« ˆ« =l
“l
“l
See - ing that she will right thee nev - er If thou canst not over -

“l ### «« «« «« ««ˆ «« ««ˆ« «« «« «« « «« ««ˆ« «« ««ˆ«


«ˆ˙» . ˆ« ˆ«
j « ˆ« l ˙
j ˆ
j
« ˆ
« ˆ«
j «
#ˆ.«œ» . ˆ« ˆ«
L“l==============================
& »» œ
»
»» »
»» œ
»
»» l »
» ___œ . =l
»»
»

¬22 ### « «« «« «« «« «««ˆ «« ««


« «
«
ˆ
« ˆ
«
“==============================
l& «
ˆ «
«ˆ l #ˆ.« ˆ« ˆ« « ˆ« «ˆ l #˙««« _«««ˆ =”{
“l
“l
come her will, Thy love will thus be fruit - less ev - er.

“l ### ««««ˆ. «««ˆ ««ˆ« ˆ«««« ««ˆ« «««ˆ ««« .


ˆ
««
ˆ ««j ‰ «« .
ˆ
«««
& #˙
_
»
»»»
L“l============================== _
œ
»
»»» «
l _ˆ«œ» .. _œ» #œ»» «
ˆ«œ»» _œ
»
#ˆ « l _
« »»» _œ» _ˆ«ˆ«œ =”{
œ
_
_˙»»» _
_œ»»» »» »» » » »» »œ»» » »» »»»
» »

10
Come again: Sweet love doth now
Transcrição: Orlando Fraga John Dowland

¬ ### C Ó ««ˆ« . ««j «« ««


The First Booke of Ayres (1597)

ˆ
« w Ó ˙
»
» ˙»» ˙
»
» ˙
« . ˆ« =Ò
“==============================
l& Ò l » Ò » » l
“l Come a - gain: Sweet love doth now in -

“l ««« ««
“l ### C www ww ˆ #ˆ ««ˆ« #ˆ««« ««˙«« ««« «««ˆ «« ««« ««
L“==============================
l& w Ò ww l Ó
«
ˆ«˙»˙
»»»
«
Ò _˙»» ˙«˙
» l ŵ #ˆ« ˆ« ˙« =Ò
_»˙» __»˙» ___w
3 = fá# » »»»
¬6 ### «« ««˙« ««˙«
w Ó ˙
»
» ˙
»
» ˙
«
“l==============================
& l » Ò » l Ò w =l
“l vite, Thy grac - es that re - frain,

“l ««ˆ« . «« ««˙ «« . «« ««˙ . ««ˆ«


“l # ww# # w ˆ
j
« « ˆ
« #ˆ j
« « #ww
Ó ˙»˙» ˙
»
˙»» w ẇ
L“l==============================
& _ l _ »
» Ò _ _ _ » l ẇ
_ _ Ò _»»» _»˙» =l
_
_w _
_»˙» _
_»œ» _
_»œ» _»˙» _ _ »»» _
_»˙» »
» » » » » ◊
¬11 ### Ó ««˙« «« «« « ««ˆ« Œ « «« =
“==============================
l& Ò ˙« ˙« l «˙« . Ò w l“l { _««ˆ ˙« Ò
“l
“l
To do me due de - light, To see,

« ««˙« . ««ˆ ««ˆ« #w


“l ### Ó #˙«««˙« wẇ
««
ˆ«
«« ««ˆ .
»»»jˆ«œ »»»œ #œ»» »»œ «˙»»
« wẇ ww
L“==============================
l& ˙_« Ò _ _ l _ » » » » Ò _ _ l“l { _ =Ò
»˙» _
_ _ ˙
» _
_
w »» »˙» _w
» »»» »» » »

¬ ## Œ # ««
««˙« Œ Œ «« ««˙« «
« « l Œ «ˆ« ˙»»» Ò w
16

“l==============================
& «_«ˆ l #ˆ« « ˙
« Ò ˆ« =l
“l to hear, to touch, to kiss, to die,

“l «« «« #˙««« «« ««« « «« ««
“l # «˙˙«# # «ˆˆ« «˙«˙ «
«ˆˆ« ˙
«
«˙« «ˆ«ˆ« w
Œ «ˆˆ« «˙«˙« Œ « Œ Œ ẇ
L“l==============================
& _ _ l _»˙ _ œ»
» Ò _ ˙
» _ œ
» l #˙ »
» œ
»
» Ò »»» ___ =l
_»˙» _»œ» »
» » »
» »
» » » ˙»»
» » »
¬21 ### w ««ˆ« «« «« Œ ««
“==============================
l& Ò
Œ œ
»
»
» ˆ« l ˙« ˆ« Ò ««ˆ« ««ˆ« ««˙« «
l «ˆ« #ˆ««« _««ˆ« ««˙« Ò w =”{
“l
««
With thee a - gain in sweet - est sym - pa - - - thy.

“l «˙«« ««« ««« «« « «« «« « «« «« «


“l # ˙« # # ˙
« «ˆ.ˆ«. #ˆ«j «ˆ« ˆ« #˙«˙« «ˆ« ˆ« «« Œ ««˙« «« ww
«˙˙« «ˆˆ« «˙« ˆ
L“==============================
l& œ»» _ _ Ò _˙»»
_ _ _ _
_ ˙ l _»˙ __˙»» Ò __œ _»œ _»˙ « l _w ˙« œ»» #˙»» ˆ« Ò __w =”{
«
» _»œ _»˙» »˙»» »»» »» ˙»»» »»» »» »» » » _w
»» » » »
11
Come Away, Come Sweet Love
Transcrição: Orlando Fraga John Dowland

¬ ## C œ «« «« «« ««
The First Bokke of Ayres (1597)

»
» ˆ
« ˙
« ˆ
« ««ˆ« «« «« ««ˆ« ˆ« œ»»
“l==============================
& » l ˙« l ˆ« » =l
“l Come a - way, come sweet love, The gould - en morn

“l « «« ««« ««« ««« ««« ««˙«


All the earth, all the ayre Of love and pleas

“l ## C ««ˆ««ˆ «ˆ«ˆ« ˙««˙ ˆ«« ˆ ««« «


«
˙«˙ ˆ«œ̂ ««« #˙«˙« #ˆ«ˆ« «ˆ«
#ˆ«œ»
L“l==============================
& _»œ» » l » nˆ œ̂
» _»˙» ˙
« l _»œ» œ̂»» nœ»» _»»»œ _œ»» =l
»» » »» »» »» » »
3 = fá# » » »
¬4 ## œ ««« . nœJ»» œ»»» ««ˆ« «« ««˙«
»
» #ˆ
“==============================
l& ˙
»
» ”{ “ { » œ
»
» » œ
»
» l ˆ« =l
» » »
“l
“l
- ing breakes, Teach thine armes then to em - brace,

« « « « «
« « « « «
“l ## ‰‰ ««ˆ«ˆ« Jœ» ««« «« «ˆ« «ˆ« ˆ«« «« ««ˆ« «ˆ« «««ˆ #˙«««
- ure speakes. Eyes were made for beau - ties grace,

«j
ˆ
« #˙ « nˆ « «
ˆ «
ˆ
« «˙«˙«
˙»» »» #œ»»»
L“==============================
l& ˙
«˙« {
” «
ˆ
« ˆ«œ ˆ«
» _»˙» “ { __»œ . __»Jœ _»œ» . n_œJ»» l »
»» œ
»
»» _»˙» =l
» »» »» » » »
¬7 ## 3 « «
« «« ««ˆ« « «« «««ˆ «««ˆ «« ««ˆ« ««ˆ«
4 « .
“l==============================
& ˆ« «
ˆ «
ˆ l «
ˆ
« . «
ˆ l ˆ
« =l
“l
“l
And sweet ros - - - - ie lips to

« «« ««« ««« «« ««j̇ «« ««j


“l ## 3 n˙««˙««
Vew - ing, ru - - - - ing Love long

ˆ««ˆˆ ˙
« ˆ
«
ˆ
« ˆ
« ˆ
«
» ˆ« ˆ«
4 ˙ « « «˙« œ
»
œ
» »
˙
»
L“l==============================
& n_œ»» . _J»œ» _ l œ̇»» . n_œJ»» _»œ» l œ»» »˙» =l
» » _ œ
»
»» » » » » »
»
¬10 ## ˙ ««ˆ« . ««
»
»
“==============================
l& »
œ
»
»
» l ˆ«
j ˆ««« ««
ˆ« l #˙«««
««
ˆ« =l
“l
“l
kisse, And mixe our____________ soules in

« «« ««
“l ## «˙«˙» «« ««
pain, Pro - cured by____________ beau - ties

ˆ« ˆ« ˆ« «ˆ ««ˆ« ««« «««ˆ


˙
»
L“l==============================
& œ
» l ˙»» ˆ
«
œ»» «
l _˙«»œ̇ . ˆ« _ =l
_»»»˙»
_ _»»»»œ
_ » » »» _
_
œ
J
»
»»
_
_ œ»»» __œ»»
»» »» »
¬13 ## ««ˆ« «« «« .
“l==============================
& ˙« l ˙« =”{
“l
“l
mu - tual blisse.

««ˆ ««ˆ« «««ˆ « «««


rude dis - daine.

“l ## « #ˆ«« ˙.«˙« .
L“l==============================
& Œ œ»»_˙. œ
J
»
» l #˙ «. =”{
_
_ » »»» » _
__»˙ .
_»œ» »»
»
12
COME HEAVY SLEEPE
Transcrição: Orlando Fraga John Dowland
The First Booke of Ayres (1597)

¬ ### «« ««ˆ« «« ‰ ««j «« «« «« #ˆ«««


C Œ ˙
« ˙
»
» ˆ
« ˆ« j
j ˆ« ˆ«
“l==============================
& » ˙« l =l
“l Come, hea - vy sleepe, the Ima - ge of true

“l
“l ### «« «« «« « « « « « ««« «« «« ««
C ˆ
«
œ
» « « « «
#ˆ« ˆ« ««ˆ «ˆ« «« «ˆ« ‰ «ˆ« « «
«j ˙
«˙«˙« ˙
«
«˙˙« «
ˆ.
«ˆ« . ˆ«
j
œ
»
L“l==============================
& œ̂»» ˙»» «
ˆ ˆ
« Jœ»» #œ»» ˆ
« l _. _œ» _œ» #œ»» œ»»
_
_
_
»»» » » _»˙» » » ___ »
_ œ » » » » _»œ» =l
3 = fá#
»
œ
»»» » ˙
»
»» »
» » »
» » »

¬ ### ‰ ««j «« ««j ˙»» Jœ»» Kœ»» Kœ» ««j «« ˙ «« ««j


˙»» ˆ
j ˆ
« ˆ
j » œ
J
» œ
J
»
« « » » j ˆ«
4

“==============================
l& » ˆ
« l » » » »» ˆ
« l » » » » ˆ«=l
“l
“l
Death: And close up these - - - - - my wea- ry wee - ping

“l ### #˙«««« ««
« «
« « « « «
« «« «« ««ˆ« ««ˆ« «« ««
ˆ
«
««« «« ««ˆ«
˙« ˆ.
«
«ˆ .. nˆ
j
« ˆ.«« « « « « «
ˆ #œ» œ» «
ˆ. #ˆ « «
ˆ«
l& _˙«J»œ» _œ»» . ˆ«»œ»»
L“============================== _ l _ˆ« . _œ» _»œ #œ«ˆ»» ˆ« »˙»«ˆ« ˆ« l œ»»»œ»» __ _»» »» _œ»»»œ» _ =l
» » _
_
»œ»» _œ »
» »
» » » »»
» » » » _ _

»
»» œ»»» »» »» _ »
œ
» _ œ
»
»
»

¬ ### « ‰ ««j «« ««j «« . «« ««j «« . ««j


« ˆ
« «
7

˙
«
“==============================
l& ˆ
j
« ˆ
« l j ˆ« «_k ˆ
j
« ˆ
« ˆ
« ˆ« =l
«ˆ
“l eyes, Whose spring of tears doth stop my vi - tall
“l
“l ### #˙«««« ««ˆ« ««ˆ« ««ˆ« ««« ««« « ««ˆ«« «« ««ˆ«««ˆ« . #ˆ««« ««
« ˙»»˙ ˆ« ˆ« l ««ˆ «ˆ« ˆ« œ» œ»» #ˆj « =l
l& _«J̇»œ̇» _»œ» .
L“==============================
_
»_
_»»˙» _
œ
»
»» _ œ
»
»» _»œ»
»» _
_œ»» »
» » » »»
◊ ◊

13
¬ ### ‰ «« ««j «« ««j «« «« ««
« #ˆ j
« œ
» ˆ« ««j
9

«
“==============================
l& #˙« nˆj
« ˆ
« l » » ˆ
« ˆ« ˆ«
j ˆ« =
j
“l breath, And tears my hart with sor - rows high swoln

“l
“l ### «««˙ «« ««« «« «««ˆ «« «« «« «« ««ˆ« ««« ««« ««
««˙ ˆ««ˆœ ˆ
«
««ˆ»œ̂ œ» #ˆ «
ˆ«ˆ« «
ˆ «
ˆ
»»»œ œ»» œ̂.»» « #ˆ
« ˆ« »œ
L“==============================
l& _»˙» » »»» »» #œ»»» _œ»»» l _»œ» œ
J
» » __»œ » œ
»
» œ̂
_J»œ» » _»œ» »» »» »
» »
œ̂ »»» =
» »
» »
»
» » » » »» » »

¬ ### «« ‰ ««ˆ« ««j « « « ««


« « « « . « « «
ˆ« j ˆ« =l
11

“l==============================
& ˙« l“l { #ˆ«k
« «k ˆ« #ˆ«j « ˆ« ˆ« «k
«j ˆ« #ˆ«j
« j.ˆ« k
“l
“l
crys: Come & pos - ses my tir - ed thoughts - worne - -

“l ### ««« «« ««« ««« ««« ««« ««« ««« . ««« ««« «« «« ««« «« ««
˙«˙« #ˆ « ˆ ˆ ˆ #ˆ ˆ ˆ ˆ ˆ « ˆ«ˆ« «ˆˆ« «ˆ« ««ˆ« ˆ«
& ˙« l“l { # _««ˆ«
L“l============================== «««ˆ ««« ««ˆ« # ««« ««ˆ« ««ˆ.« ««ˆ« «» =l
_
_ _ œ
» _
_ œ
» _
_ »
œ̂ _
_ »
œ _
_ »œ̂ _
_ »
œ _
_
»
œ . _
_
œ
» _
œ̂ » _
_ _
_
_»˙» »» »» »» »» »» »» »» »» »» _œ»» _»œ»
» » »

¬ ### « ‰ « «« #ˆ««j . « « « «
«
««
« ˆ« « l »» œ
J
» « «j.ˆ« «k
ˆ« «ˆ
j ˆ« =
j
14

˙« ˆ« j
«j
“==============================
l& _««k
«ˆ #ˆ «
j
« «j
ˆ
« l
“l
“l
soule, That liv - ing dies, That liv - ing dies, That liv - ving

««« ˆ««« «« «« ««« ««« «« ««


“l ### ««ˆ.« «« «
«
j « « «
ˆ «

« ˆ
«
«
«
« ˆ «
« «
«
ˆ
« ˆ
«
« «« «ˆ«
«
ˆ
« .
. «
ˆ
« ˆ
«
ˆ
«
L“==============================
l& «
ˆ
«
ˆ «
ˆ
« «
ˆ
« «ˆ ˆ
« »
œ «
ˆ
œ̂
» »
œ
#ˆ_«»œ . _Ĵ»œ» nœ»»» »œ̂»» œ»»» #œ»» _œ»» l _»œ̂ _œ̂»» _»»œ __»»œ __»œ ___»œ »»» »» »» œ̂»»» nœ = »» l
»» » » » » »» » »» » »» »» »» »

¬ ### œ» . ««j . «« ««
» ˙
» œ
» « ««˙
16

» ˆ
«
“==============================
l& »
» l » » «
ˆ«
j ˆ
« . ˆj
« « =”{
“l dies, till thou on me be stoule.

“l ««« «« «« ««
“l ### #ˆ««««ˆ «««
nˆ «
«««
ˆ
«
««« ˆ««« «« ««
ˆ
« ˆ « #ˆ «
««ˆ«
«««
ˆ
« «
ˆ
« «ˆ« «ˆ« ««ˆ« ««ˆ« «««
«˙«˙˙«
«ˆ« «ˆ«œ̂
L“l==============================
& ˆ«ˆ«œ ˆ««œ̂
» »
œ l ˆ««ˆ ˆ««ˆ« Jœ» . œ
J
»
»
_»œ» »
»» »
»» »» »»» #œ»»» _œ»»» _»œ̂» __»œ « _»˙» »» » ___˙»»»˙ =”{
» » »» » »
˙
»»»
14
Deare, If You Change
Transcrição: Orlando Fraga John Dowland
The First Booke of Ayres (1597)

¬ #C «« «« «« ««
« « «
«
“==============================
l& « l «
«
˙ «
«
˙ l ˙
« . ˆ
« l ˆ
« ˆ« ««˙« =l
_««˙ . _«ˆ ˆ« « «
“l
“l
Deare, if you change, I'll nev - er chuse

“l # C ««« . «« ««˙ ««˙ «« . «« « «« ««ˆ


ẇw ˆ
« « « « ˆ
« « ˆ
« « =l
l ˙«˙»»
L“l==============================
& ˙«˙»
»» l w
#ẇ l ˙«˙» .
»» œ»»
3 = fá#
» »

¬5 # « «« «« «
l& «˙«
“==============================
˙« l #w l Ó ˙« l «ˆ« __««««ˆ
«
_««˙ =l
“l
“l
a - gaine. Sweet, if you

“l # ««ˆ« «« « «« «« «««ˆ ««
˙ « «
ˆ w w « .
«
»œ»» ˆ
«
L“==============================
l & Œ _w ˙»» l #w_ww w
l __ww l ˙»»__w.̇ œ»» ˆ« =l
» _w » »

¬9 #
«« l ««ˆ« ««ˆ«
l & _«««˙ .
“==============================
_«ˆ _«««˙ l _«««˙ __««««˙ l _w =l
“l
“l
shrinke, I'll nev - er thinke of love.

««
“l # «« «« «« ««˙« «« «« «
ˆ « « «
« «
« « « ˆ« #ww
ˆ
« ˆ
«
œ
»_»» «
ˆ
L“==============================
l & _œ»» ˙»»œ _ l «
« ˆ
«
ˆ«»œ _»œ» «
ˆ «
ˆ
«
œ»» ˆ
«
œ
» l ˆ
« «
ˆ
« «
ˆ
« l ww =l
_
»_»œ __ œ _
_ » _ œ
» _ » » »
» _
w _
»» »
»» »» »
» » »

¬13 # Ó «« ««
& « l «
«
“l============================== « l « œ
»
» l ˙
« ˙« =l
_««˙ ˙« . «
#_«ˆ _««˙ . »
“l
“l
Faire, if you faile, I'll judge all

“l # n˙«««˙« .. «««
#ˆ ««
« ««˙« ẇ « Ó « Œ̇
««
ˆ«
& _ww l _ẇ»˙
L“l============================== l «
«« «˙« l « «
«ˆ« #ˆ«« #_«ˆ« _˙» =l
»» _
_ _
_w _
__»˙ »
»
_»˙» »» »
»
15
¬17 # « ««ˆ« ««
«˙« .
“==============================
l& l w Ó «« ««˙« ˙«
l n˙« l =l
“l
“l
beau - tie vaine. Wise, if too

“l # «« « ««˙« w Ó ««˙ «
« «
«
«« ««ˆ
« =l
ˆ« «ˆ«
L“l==============================
& _ l #w_ww l «
ˆ«˙ ˆ« l ˆ«˙ ˙
« ˙
_ _
_ _
Ó _ »
»» _ »
»» »
»
»
_»˙» . _»œ»
» »
¬21 # «« «« ««˙« « ««
w
“l==============================
& l ˙« «
« ˙
« l ˙« l «˙« . ˆ« =l
“l
“l
weake, moe wits I'll nev - er

«« «« «« «« «« ««
“l # ««ˆ« ««ˆ« ««ˆ« «« w. «
«˙« . ˆ
« ˆ« ˆ« #ˆ« #ˆ«« ˙« œ
& w ˆ
«
L“l============================== l œ»»_ œ
J
»
» œ
»
» œ
» l #˙
» ˙
» l ˙
»
» . »»» =l
» _w » » »
» »
» _
w »
» » _ w

¬25 #
Ó ˙»» w Ó ˙»»
“==============================
l& w “{ » l l » =l
“l
“l
prove. Deare, sweet, faire,

“l # w˙» «« «« «« «« « «« ««ˆ« ««ˆ« . «« ««ˆ«


#˙ » nœ
»
L“l==============================
& _ œ
»
» ˆ
« ˆ
« . ˆ
j
« ˆ
« «
«˙. ˆ
«
ˆ
«
» »œ» » “ { #˙»» ˙»» l #˙_«»˙ .. ___ l ___ ___ j ˆ« =l
_w»
_ » » » »» »œ» #_»˙» ˙
»
»»
» »
¬29 # ˙ «« «« ««ˆ« . «« «« ««˙« ««
»
» Œ œ
»
» ˆ
« ˆ« ˆ
j
« l w l ˆ« ˆ« =l
“==============================
l& » » l
“l
“l
wise, change, shrinke, nor be not waeke: And, on my

“l # «««˙ «« ««« «« ««ˆ« «« «« ««ˆ«


« Œ ˆ
«
ˆ
« «
˙
« ˆ
« #ww Œ ˆ
«
l & #˙_«˙«»˙
L“============================== _ ˆ« l ˙«œ̇»» _ __˙»»»» l _ww l n˙__»» _ˆ«˙»˙»» =l
»» Œ _»œ» » _
_ _ »
˙»» ˙
»
»» »
» _»œ» »
»
¬33 # «« « « «« « « «
l & ˆ« »» ˙
» «
ˆ« l ˆ« ˙« « «
ˆ« l «˙« . «ˆ« l w
1. 2.

“============================== ”{ w =”
“l
“l
faith, my faith shal nev - er breake. breake.

“l # «« ««ˆ« ««ˆ« ««ˆ« ««ˆ« . «« «« ‰̇ ««ˆ «« « ««


ˆ
«
˙ ˙
»
«
«
ˆ
j
« «
œ ˆ
«
œ
» »
» . « #ˆ« #ˆ«« ˙« œ» #˙
w˙»
» nœ
» œ
»
» #w
ww
»
L“==============================
l & »˙» »˙»» l #_˙»˙» »
#œ̂»» »œ»» l _w» »
» l __»» œ»» » ”{ __ =”
» »» » _w » _w

16
Fine knacks for ladies
Transcrição: Orlando Fraga John Dowland

¬ ## C «« ««j ««j ««ˆ« ««ˆ« ««ˆ« «« ««ˆ«


The Seconde Booke of Songs or Ayres (1600)

ˆ
« ˆ
« ˆ
« œ»» œ
J
» #ˆj
“==============================
l& » l »
» « =l
“l
««« ««« ««« ««« ««« «« «««
Fine knacks for la - dies, cheape choise brave a new,

“l # ˆ ˆ ˆ ˆ ˆ ˆ
« ˆ
« ««ˆ ««« «« ««
ll & # C «ˆ« «
ˆ «
ˆ
««
“L“============================== «
ˆ
«« «
ˆ
«ˆ« «
ˆ
«ˆ« ˆ
«
ˆ «
ˆ«ˆ« «
ˆ«ˆ« ˆ.
«
ˆ«œ .»»œ #œ»» «ˆ «ˆ«ˆ«ˆ =l
l « »» »
œ»»
»
œ̂»»» œ̂»»» œ»»
»
œ»»
»
œ»»
» __œ» __œ»» » » __«»œ
3 = fá# »» » »»

¬3 ## ‰ «« «« «« ««j œ»» Jœ»» Jœ»» ««ˆ« . ««


ˆ
j
« œ
J
»
»
“============================== œ
J
»
» ˆ
« . ˆ« l
j ˆ
« «
«j «
« «
« «
ˆ« «˙« » » » ˆ«=l
j
l& » » ˆ« j ˆ« j l
“l
« «« . « «« « « « «« « « « « «« ««ˆ« . «««
Good pen - ni - worths but mon - y can - not move, I keep a faier but

“l # «« ««ˆ« ««ˆ« «
ˆ « « « « « « « ««ĵ ««ˆ ˆ«ˆ«
j
«
ˆ
ll & # «ˆ« «
ˆ«ˆ«
“L“============================== «
ˆ . «

«ˆ« . «« «ˆ «ˆ ˆ
« ˆ « « « «
ˆ « « «
˙
«ˆ« «ˆ« ˆ« «ˆ« «« ˙» «
ˆ
« « ˆ
j
« «
ˆ
«
ˆ .
. ˆ«=l
œ»» œ
» . œ

» l _ _œ» « _œ»» ˙«˙« ˙»»˙ l _ «
œ
» . œ J»»
» _ _ _»
œ _ »
œ
_œ»» _»»»œ »» »»» » » »
» _»»œ » _»œ» »
» _ _
_»œ» . _œ»»» »» »» »œ
» _ »
œ » »
» » » » » »

¬6 ## « « « «« ««j ««ˆ« «« ««ˆ« ««ˆ« « «« «« «


l& «
ˆ
j
« «
ˆ
j
« «
ˆ
j
«
“============================== ˆ
j
« ˙
»
» l ˆ
« ˆ«
j l «j ««˙ =l l
» ˆ« j ˆ« j ˆ« _«j
«ˆ «
“l
“l # « « «« ««« ««
for the faier to view, A beg - gar may bee li - ber - all of love,

# « «
« « ˆ
« «

« _ «Ó̂« «« «
« « « «« . ««« «««ˆ ««ˆ« «« «« ««« ««ˆ« ««˙« ˙
& «
«
ˆ «
ˆ «
“L“ll==============================
« «
ˆ «
ˆ
« ˙
«
˙
«
œ̂»»» #œ̂»» œ̂»»» n_œˆ«»» _»œ _»œ l œ»» «
«
ˆ «
ˆ
« «
ˆ »
œ »
œ «
ˆ «
ˆ
« «
ˆ
« «
ˆ
«
ˆ ˙«˙« »»˙» =l l
_ ˆ«»œ _ »
œ. »
œ̂
» » »
» _
œ»» . » »» »» _œ»» l _ « _« _ _
_œ̂»» __œ̂»» __œ» . __œ» »»
» » »» »» » »» » » » » » » »» »» ◊

¬9 ## «« œ»» œ»» «« ‰ ««j Jœ»» Jœ» ««˙«
Œ ˆ
« œ
»
» » œ
»
» ˙
« ˆ
« » »»
“==============================
l & “{ » l » » l =l
“l
««« ««« ««Ó «« ««ˆ «« ««ˆ« ««
Though all my wares bee trash the hart is true,

“l # ˆ ˆ _ « «
« «
« « « «
« « «
«
ll & # “ { «ˆ« «ˆ« «
ˆ
“L“============================== ˆ
«
«ˆˆ« «
ˆ
««ˆ« ˆ.
«
ˆ«œ» . #œ» ˆ
j
« «
j
«ˆ.ˆ«. «j
ˆ ˆ
j
«
œ»» œ
»
œ̂»œ»» »»œ.. ˆ«
j
œ̂»» . Jœ»» _ l »
»œ»» œ
» « l »œ»» »»»œ __»»œ œ.»» » =l
» » _»œ»» _»œ» _
_ »» __œ»» . _œ»» _»»»œ __œ»» _ œ
J
»
»
» »» » » » » »» » »

¬12 ## « «« ««j «« ‰ «« ««˙« U


«
ˆ«
j ˆ
« #ˆ
“==============================
l& « ˙
« l ˆ«
j «
«ˆ« l ««˙« =”{
“l

The hart is true, The hart is true.

“l # «« « « « ‰ ««ˆ «
«
« «
« « «
« « «««
# ˆ
« . «ĵ
«
ˆ« «« . ˆ.«
« «
«
ˆ
j «
ˆ
« ˆ
« «
ˆ ˆ «
« «
«ˆ «
« «
«
ˆ ««˙«˙ ˙»»
“L“ll==============================
& œ»»» œ»»» _»œ ˆ_ ««ˆ« l œ»»
«_»œ . _œ» _»»œ _ œ
» œ»» _««ˆœ» _ _ˆ« ««ˆ _ˆ««ˆ« l ˙« »˙» =”{
»» »» »» » _œ»»» »» »» »» œ»»» _»œ» _»œ» »
» »

17
FLOW MY TEARS
(Lachimae)
Transcrição: Orlando Fraga John Dowland
The Second Book
of Songs or Ayres - 1600

¬ #c « « «« «« ««j «« « ««
& «
ˆ« . « «
« «
«ˆ« _ˆ«« _«
“l============================== ˆ
« l ˆ« ˆ
« ˆ
j « l ˆ «« «« ««j ««=l
«ˆ « #˙ « « _ «ˆ . _ j
«ˆ ˆ
« ˆ«
j
“l l l Ex - ilde l
“l l l l
Flow my teares fall from your spring, for ev - er,

« «
Downe vaine lights shine you no more, No nights are dark e -

“l # c «« ««ˆ« ««ˆ« ««ˆ« l ˆ««« «« «« «« ««ˆ« ««ˆ« l ««« ««ˆ« «ˆ« « « «


«ˆ« ««ˆ« «« «« ««ˆ«« « l
«_»˙»ˆ . «
« «
ˆ «
ˆ ˆ
« œ
» . ˆ« ˆ« «ˆ« «ˆ«=l
ˆ
j
«
L“l==============================
& œ
»
»» _ . œ
J
» l ˙
»
_»»˙ _»˙» ˙
»
» l œ
»
___»œ̂» .. ___ __»œ __»œ
• _˙»˙»»
_ _
_»˙» »» » » »œ»» . œ
J
»
» »
» »»
3 = fá# » » » »

¬4 # «« ««ˆ «« «« . «« « « ««
« « « ˆ« l
j « «
« ˆ« « «
ˆ« j
« ˆ« ˆ« #ˆ«« ˆ« =l
ˆ« «j
k
“==============================
l & _««ˆ _
_ «««ˆ _««ˆ . ˆ« #ˆ«« l j
“l Where l nights l sad in - fa -my sings, There l
“l l l l
let me mourne black bird hir

«
nough for those That in dis - paire their lost for - tuns de - plore, Light

“l # « l ‰ «j « «
« « «
« « «
« « « « « « « «
« «
«
ˆ«« ˆ««« «««ˆ« ««« ˆ««« «« « ˆ
« ˆ«« ««ˆ« ««œ #ˆ«« ˆ« ««ˆ« «ˆ« l «ˆ« «ˆ« «ˆ« «ˆ« ««œ̂ ˆ« l
L“==============================
l& _ «
_»œ» ˆ« _»˙» ˆ« #ˆ« l _œ»» . »
»Jœ̂»» œ
»
»œ» œ
»
»»œ»
_ l _»˙»˙ _ œ»»œ _»»» =l
• _»œ»» » » _ »
_»œ» . » » »
» »»» _»»œ
»» »»

¬7 # « «« . «« « « ««ˆ«
l& j «
ˆ« j «
« «
«
ˆ« ˆ« . « « « ˆ
« ˆ« «j
“============================== #ˆ«« #_««ˆ «ˆ« l w {”“ { j ˆ« «j ˆ« =l
“l let mee live for - - - l lorne. ”“ From
Ner - er may my wo l
“l l ”“ l
doth but shame dis - - - close. the high - est spire

“l # « « « « « « « « «
l «« «ˆ« ˆ«« « ««« «« ˙««« ”“ ˙«˙««
« « «
«
«ˆ«««ˆ «« «ˆ«« « ‰̇ «ˆ«
«
ˆ « « «j
ˆ
« #ˆ « . ˆ
« « ««ˆ
« ˆ«««ˆ l
«
ˆ
L“==============================
l& _ »
_»œ» ˆ« _»˙»» l _˙»»˙ ˆ
« ˆ
« _ ˙
« œ»»» __ {”“ { __ ˙
« _ ˆ
«
ˆ«œ _«ˆ«»œ» =l
• _»œ»» » » _ »
_»˙» _
_œ»» »»» _»œ» ˙
»
»» _ »
»» »
»» » »

¬10 # « « « ««ˆ« ‰ «« ‰ « « ‰ « ««
ˆ« «ˆ« ˆ««« «ˆ«
«j
“==============================
l& «« l ˆ« « ««j
« ˆ« _««j
#ˆ«j « l
ˆ« «ˆ _««ˆ __«««ˆj _««ˆ «ˆ ˆ« =l
_«j
“l l Since pit - ie is fled, l And teares, l
“l l «« «« l «« «« l
be re - liev - ed, and sighes,

««
of con - tent - ment, My for - tune is fled, And feare, and griefe,

“l # «
« « « « « ‰ « ‰
ˆ« «ˆ« «ˆ« ««ˆ ˆ««« ««ˆ« «« «« l «« ««ˆ« ««« «ˆ« «««ˆ «« «ˆ «ˆ« l «ˆ« ˆ« ˆ«
«j
»
œ
«ˆ« l

l& _ œ» .
L“==============================
_J»œ» _ «
ˆ «
_«Ĵ»œ» l _ « « ___ __«»œ̂ «
__J»œ l __ˆ«J»œ _œ»» »»»œ __œ»» _œ»»» »»»œ »»» _J»œ» =l
• _»»œ»» . » _»œ»» . » _»»œ̂ ___œ» _»œ̂»» œ
J
» » # »» »» » » » » »
»» »» »» »
◊ _« ◊
18
¬13 # ‰ « « ‰ « «« ««k ««ˆ« ‰ « « « «« ‰ ««ˆ« ««j «« « « « «
« «
ˆ
«
“==============================
l& ˆ«
j « ˆ
j.
« ˆ
« l « ˆ
« ˆ« «j
j ˆ« «ˆ« #ˆ«« «j
ˆ«
j __«««ˆj _«j«ˆ . k ˆ« ˆ« l ˆ«=l
“l my wea - rie l dayes, l Of all joyes have de - priv - l
“l «« l l l
and grones my wea - rie dayes,

« « « « « « «
and paine for my de - serts, for my de - serts, Are my hopes since ho - pe is

“l # ˆ«ˆ««« «« «« «« «« «« ««ˆ« . «ˆ« «ˆ« l ‰ «« «««ˆ. «ˆ« «j ˆ« ‰ «j «


l «ˆ« «ˆ« ««« ««ˆ« ««« ««ˆ« ««ˆ« «« l
«
ˆ « « ˆ
« ˆ
« «
ˆ . ˆ
j
« « ˆ« «
ˆ ˆ ˆ«=l
j
l & œ»» . ˆ« ˆ« _
L“==============================
_ _ ««
ˆ. œ
J
»
» l œ.»»» _ _«
ˆ . ‰ _ _»
œ . »
œ
» l œ
»
» . #œ
J
»
» œ
»
» œ
»
_
œ
»
• » _J»œ» _»œ»» . » » _œ»» _»œ»
» »
_J»œ» »»
» » » » » »»
◊ » ◊ _« ◊ _«

¬16 # « « « «« ««
“==============================
l & #w {”“ { #ˆ««« . ««j
ˆ« «ˆ« «ˆ« l «j ˆ« j ˆ« ˙« «
#ˆ«« =l
“l ed. ”“ Harke you shad - owes l that in dark - nesse l
“l ”“ l l
gone.

« «
“l # ««ˆ . «ˆ« «« «« «« «« «« « ”“ «˙ « «
««˙ «« l «««ˆˆ « «« ««ˆ« «ˆ« .« ««j l
˙
» «
ˆ «
ˆ «
«
ˆ «
L“l==============================
& #˙_»˙» «
˙
« «
˙
«
ˆ« _«˙«˙œ̇» _œ» _»œ {”“ { _»˙ «
˙
«
# _»˙«ˆ .«
« «
ˆ« l #˙_»»˙
j «
ˆ ˙
» ˆ
« =l
• »» »» »» »» »» »» »» _»˙»»
»
◊ ◊ ◊

¬19 # « «« ««j «« « . ««j ««ˆ«


« . ˆ
j
« ˆ
«
“l==============================
& ˆ« ˆ
j
« «
ˆ« l #˙« «
« Ó l Œ œ
»
» ˆ
« =l
»
“l dwell, Learne to con - temne
l light,
l Hap - pie, hap -
l
“l l l l
«
“l # «« «« ««ˆ« . #ˆ«« «ĵ « «« l «««ˆ . « «
ˆ« . «
ˆ ««ˆ ««ˆ«
« ˆ
j
« « «« ««ˆ« ««ˆ«« l ««ˆ«
«
««ˆ« ««
ˆ
« .
««j
ˆ
« l
l & _œ»»œ ..
L“==============================
Jœ»» œ»»» _œ»œ»» _œ»œ»» l _ˆ«»˙ . ˆj« _»œ . ˆ« _ l _ˆ« Œ ˙»» ___˙ #œ»» =l
• __»»»œ . » » » » »
» »
» _
_
œ
J
»
»»
_ ˙
»
»» » »
»» »
»»

¬22 # «« « « «« « «« «« ««
ˆ« ˆ««« «ˆ«
“l==============================
& ˆ« ««ˆ« l #ˆ««« «ˆ« ˆ« j
j ˆ« ˆ« . «« «« «« l w ={”
ˆ« #_ˆ« ˆ«
“l pie they that in l hell Feele not the worlds de - - - l spite. ”
“l l ‰ « l ”
“l # «ˆ«« « «
«ˆ« «
«« ««ˆ« l ««ˆ «« «j « «
ˆ« «ˆ«««ˆ« «« ««ˆ««« « «ˆ« .. ««j « « «
l ««« «ˆ« «ˆ« « ««« «« ««˙« ”
« ‰ ««j
ˆ ˆ
« ˆ
« «
ˆ « ˆ
« ˆ
« #ˆ « . «
ˆ «
ˆ « ˙
«
L“l==============================
& _ ˆ« Jœ»» œ»» « _»œ» ˆ
«
l #ˆ_«»œ nœ_»» __»œ «
ˆ
_»œ» ˆ« _»œ» _»œ» l _˙»»˙ «
ˆ ___ œ»»»» ___ ={”
• _
_»œ» . » » » »» _œ»»» »» » » » __»»˙
»»» œ»»» »» »œ»
» ◊ _« ◊ »
19
A shepherd in a shade
Text by Anonymous
Set by John Dowland (1562-1626)
The Second Booke of Songs or Ayres (1600)

1
A shepherd in a shade,
His plaining made,
Of love and lovers' wrong,
Unto the fairest lass
That trod on grass,
And thus began his song.

Since Love and Fortune will,


I honour still,
Your fair and lovely eye,
What conquest will it be,
Sweet nymph, for thee,
If I for sorrow die?

Restore, restore my heart again,


Which love by thy sweet looks hath slain,
Lest that, enforc'd by your disdain, I sing,
Fie, fie on love, it is a foolish thing.

2
My heart where have you laid,
O cruel maid,
To kill, when you might save,
Why have ye cast it forth
As nothing worth,
Without a tomb or grave.

O let it be entomb'd and lie,


In your sweet mind and memory,
Lest I resound on every warbling string,
Fie, fie on love, that is a foolish thing.

20
All ye, whom Love or Fortune
Text by Anonymous
Set by John Dowland (1562-1626)
The First Booke of Songs or Ayres (1597)

1
All ye, whom Love or Fortune hath betray’d;
All ye, that dream of bliss but live in grief;
All ye, whose hopes are evermore delay’d;
All ye, whose sighs or sickness wants relief;
Lend ears and tears to me, most hapless man,
That sings my sorrows like the dying swan.

2
Care that consumes the heart with inward pain,
Pain that presents sad care in outward view,
Both tyrant-like enforce me to complain;
But still in vain: for none my plaints will rue.
Tears, sighs and ceaseless cries alone I spend:
My woe wants comfort, and my sorrow end.

21
Awake, sweet love
Text by Anonymous
Set by John Dowland (1562-1626).
The First Bokke of Songs an Ayres (1597)

1
Awake, sweet love! Thou art return'd,
My heart, which long in absence mourn'd,
Lives now in perfect joy.
Let love, which never absent dies,
Now live forever in her eyes,
Whence came my first annoy.

Only herself hath seemed fair,


She only I could love,
She only drove me to despair,
When she unkind did prove.
Despair did make me wish to die,
That I my griefs might end,
She only which did make me fly,
My state may now amend.

2
If she esteem thee, now aught worth,
She will not grieve thy love henceforth,
Which so despair hath prov'd.
Despair hath proved now in me,
That love will not inconstant be,
Though long in vain I lov'd.

If she at last reward thy love,


And all thy harm repair,
Thy happiness will sweeter prove,
Rais'd up from deep despair.
And if that now thou welcome be
When though with her dost meet,
She, all the while, but play'd with thee,
To make thy joys more sweet.

22
Away with these selfe loving lads
Text by Fulke Greville
Set by John Dowland (1562-1626)
The First Booke of Songs or Ayres (1597)

1
Away with these selfe loving lads,
Whom Cupids arrowe never glads:
Away poore soules that sigh & weepe
In love of them that lie & sleepe,
For Cupid is a medooe god,
& foreeth none to kisse the rod.

2
God Cupid shaft like destinie,
Doth either good or ill decrees
Desert is borne out of his bow,
Reward upon his feet doth go,
What fooles are they that have not knowne
That love likes no lawes but his owne?

3
My songs they be of Cynthias praise,
I weare her rings on hollidaies,
On every tree I write her name,
And every day I read the same
Where honor, Cupids rival is,
There miracles are seene of him.

4
If Cinthia crave her ring of me,
I blot her name out of the tree,
If doubt do darken things held deere,
Then well fare nothing once a yeere:
For many run, but one must win,
Fooles only hedge the Cukoo in.

5
The worth that worthiness should move
Is love, which is the bowe of love,
And love as well the foster can,
As can the mighty Noble-man:
Sweet Saint, tis true you worthie be,
Yet without love nought worth o me.
23
1

Burst forth, my tears


Text by Anonymous
Set by John Dowland (1562-1626)
The First Booke of Songes (1597)

1
Burst forth, my tears, assist my forward grief,
And show what pain imperious Love provokes.
Kind tender lambs, lament Love's scant relief
And pine, since pensive Care my freedom yokes.
O pine to see me pine, my tender flocks.

2
Sad, sad pining Care, that never may have peace,
At Beauty's gate in hope of pity knocks.
But Mercy sleeps while deep Disdain increase,
And Beauty Hope in her fair bosom locks.
O grieve to hear my grief, my tender flocks.

3
Like, like to the winds my sighs have winged been,
Yet are my sighs and suits repaid with mocks.
I plead, yet she repineth at my teen.
O ruthless rigour harder than the rocks,
That both the shepherd kills and his poor flocks.

24
Can she excuse my wrongs
Text by Anonymous
Set by John Dowland (1562-1626)
The First Booke of Ayres (1597)

1
Can she excuse my wrongs with Virtue's cloak?
Shall I call her good when she proves unkind?
Are those clear fires which vanish into smoke?
Must I praise the leaves where no fruit I find?
No, no; where shadows do for bodies stand,
That may'st be abus'd if thy sight be dim.

2
Cold love is like to words written on sand,
Or to bubbles which on the water swim.
Wilt thou be thus abused still,
Seeing that she will right thee never?
If thou canst not o'ercome her will,
Thy love will be thus fruitless ever.

3
Was I so base, that I might not aspire
Unto those high joys which she holds from me?
As they are high, so high is my desire,
If she this deny, what can granted be?
If she will yield to that which reason is,
It is reason's will that love should be just.

4
Dear, make me happy still by granting this,
Or cut off delays if that I die must.
Better a thousand times to die
Than for to love thus still tormented:
Dear, but remember it was I
Who for thy sake did die contented.

25
Come Again: Sweet Love Doth Now Invite
John Dowland
The First Book of Ayres (1597)

1 4
Come again: All the night
Sweet love doth now invite, My sleeps are full of dreams,
Thy graces that refrain, My eyes are full of streams.
To do me due delight, My heart takes no delights,
To see, to hear, to touch, to kiss, to die, To see the fruits and joys that some do
With thee again in sweetest sympathy. find,
And mark the storms are me assign’d.
2
Come again: 5
That I may cease to mourn, Out alas,
Through thy unkind disdain: My faith is ever true,
For now left and forlorn, Yet will she never rue,
I sit, I sigh, I weep, I faint, I die, Nor yield me any grace:
In deadly pain and endless misery. Her eyes of fire, her heart of flint is made,
Whom tears, nor truth may once invade.
3
Al the day 6
The sun that lends me shine, Gentle Love
By frowns do cause me pine, Draw forth thy wounding dart,
And feeds me with delay, Thou canst not pierce her heart,
Her smile my springs, that makes my joys For I that to approve,
to grow, By sighs and tears more hot than are thy
Her frowns the Winter of my woe: shafts,
Did tempt while she for triumph laughs.

26
Come away, come sweet love
Text by Anonymous
Set by John Dowland (1562-1626)
The First Booke of Ayres (1597)

1
Come away, come sweet love,
The golden morning breaks.
All the earth, all the air
of love and pleasure speaks:
Teach thine arms to embrace,
And sweet rosy lips to kiss,
And mix our souls in mutual bliss,
Eyes were made for beauty's grace,
Viewing, rueing love's long pain
Procur'd by beauty's rude disdain.

2
Come away, come sweet love,
The golden morning wastes,
While the sun from his sphere
his fiery arrows casts,
Making all the shadows fly,
Playing, Staying in the grove
To entertain the stealth of love.
Thither, sweet love, let us hie,
Flying, dying in desire
Wing'd with sweet hopes and heav'nly fire.

3
Come away, come sweet love,
Do not in vain adorn
Beauty's grace, that should rise
like to the naked morn.
Lilies on the riverside
And the fair Cyprian flow'rs newblown
Desire no beauties but their own,
Ornament is nurse of pride,
Pleasure, measure love's delight.
Haste then, sweet love, our wished flight!

27
Come Heavy Sleepe
John Dowland
The First Booke of Songs (1597)

1
Come heavy sleepe, the Image of true death:
And close up these my weary weeping eyes,
Whose spring of tears doth stop my vitall breath,
And tears my hart with sorrows high swln cryes:
Come & posses my tired thoughts-worne soule,
That living dies, till thou on me be stoule.

2
Come shadow of my end: and shape of rest, *
Alied to death, child to this black fac’t night,
Come thou and charme these rebels in my brest,
Whose waking fancies doth my mind affright.
O come sweet sleepe, come or I die for ever,
Come ere my last sleepe coms, or come never.

Anonymous

* Come shape of rest: and shadow of my end.

28
Dear, if you change
Text by Anonymous
Set by John Dowland (1562-1626)
The First Booke of Ayres (1597)

1
Dear, if you change, I'll never choose again.
Sweet, if you shrink, I'll never think of love.
Fair, if you fail, I'll judge all beauty vain.
Wise, if too weak, more wits I'll never prove.
Dear, Sweet, Fair, Wise, change, shrink, nor be not weak:
And on my faith, my faith shall never break.

2
Earth with her flowers shall sooner heav'n adorn.
Heaven her bright stars through earth's dim globe shall move.
Fire heat shall lose, and frosts of flame be born.
Air, made to shine, as black as hell shall prove.
Earth, Heav'n, Fire, Air, the world transform'd shall view,
Ere I prove false to faith, or strange to you.

29
Fine knacks for ladies
Text by Anonymous
John Dowland (1562-1626)
The Second Booke of Songs or Ayres (1600)

1
Fine knacks for ladies, cheape, choise, brave and new,
Good penniworths but money cannot move,
I keep a faier but for the faier to view,
A beggar may bee liberall of love,
Though all my wares bee trash, the heart is true,
The heart is true,
The heart is true.

2
Great gifts are guiles and looke for gifts againe,
My trifles come, as treasures from my minde,
It is a precious Jewel to bee plaine,
Sometimes in shell th’ orients pearles we finde,
Of others take a sheaf, of mee a graine,
Of mee a graine,
Of mee a graine.

3
Within this pack pinnes, points, laces & gloves,
And divers toies fitting a country faier,
But in my hart, where duety serves and loves,
Turtels & twins, courts brood, a heavenly paier:
Happy the hart that thincks of no removes,
Of no removes,
Of no removes.

30
_+_+_+_+_+_+_+_+_+_+_+_+_+_+

1
Fine knacks for ladies, cheap, choice, brave and new,
Good pennyworths but money cannot move,
I keep a fair but for the fair to view,
A beggar may be liberal of love.
Though all my wares be trash, the heart is true.

2
Great gifts are guiles and look for gifts again,
My trifles come as treasures from my mind,
It is a precious jewel to be plain,
Sometimes in shell the Orient's pearls we find.
Of others take a sheaf, of me a grain.

3
Within this pack pins, points, laces and gloves,
And divers toys fitting a country fair,
But in my heart, where duty serves and loves,
Turtles and twins, Court's brood, a heav'nly pair.
Happy the man that thinks of no removes.

31
Flow My Tears
(Lachime)

The Second Booke of Songs or Ayres (1600)

1
Flow my teares fall from your springs,
Exilde for ever, let me mourne
Where noghts black bird hir sad infamy sings,
There let me live forlorne.

2
Downe vaine lights shine you no more,
No nights are dark enough for those
That in dispaire their lost fortunes deplore,
Light doth but shame disclose.

3
Never may my woes be relieved,
Since pitie is fled,
And teares, and sighes, and grones my wearies dayes
Of all joyes have deprives.

4
From the highest spire of contentment,
My fortune is throwne,
And feare, and griefe, and paine for my deserts,
Are my hopes since hope is gone.

5
Harke you shadowes that in darknesse dwell,
Learne to contemne light,
Happie, happie they that in hell
Feele not the worlds despite.

Anonimous

32