Você está na página 1de 17

LES CHASSES

DU COMTE LASSARY
PAR MICHEL GAUDO

Ajouts ludiques et aides de jeu


Jean-Philippe PALANCHINI

« Quand un homme désire tuer un tigre. Il appelle cela sport ;


quand un tigre désire le tuer, il appelle cela férocité. »
George Bernard Shaw
Maximes pour Révolutionnaires.

© Éditions du Club Pythagore - 2004


PETIT PRÉAMBULE EN votre “complice” et c’est précisément là qu’il vous faudra
être très convaincant ! Nous en reparlerons plus bas.
FORME DE MISE EN Quelques idées pour “varier le plaisir” de cette intro-
GARDE. duction…

1. Le texte présente la variante “copain de lycée”.


Tout joueur de jeu de rôle est un honnête homme Simple, mais de bon goût et surtout crédible.
doublé d’un gentleman, c’est bien connu. Son esprit est
vif, il a la repartie facile, le regard acéré et peu de détails
échappent à son esprit, tant ses qualités d’observation et NOTE POUR LE MENEUR DE JEU
de déduction sont grandes. C’est en fait le seul critère… Si votre “victime” ne croit pas à
C’est pour cela, cher Meneur de jeu, que mettre en votre histoire et soupçonne d’emblée un coup fourré, vous
scène et animer ce scénario va représenter pour vous un aurez du mal à la convaincre d’accepter votre (louche) propo-
travail de titan… Hercule lui-même aurait certainement sition. D’où l’importance, déjà signalée, que vous soyez très
longuement hésité avant d’accepter d’accomplir une convaincant…
semblable tâche.
Mais je VOUS fais confiance, car, si les joueurs possè-
dent toutes les qualités évoquées ci-dessus, vous, oh vous !,
vous en possédez d’aussi grandes... 2. Dans le même ordre d’idée, pensez au copain de
Vos capacités de conteur, d’animateur, – que dis-je régiment…
de magicien ! – sont sans pareilles et votre art de la
persuasion fait que Machiavel et la famille Borgia au grand Ces deux possibilités vous cantonnent à des person-
complet ne sont que des enfants de chœur à côté de vous. nages masculins. Pour celles qui suivent, cela fonctionne
Heureusement d’ailleurs que vous savez jouer de votre aussi avec des personnages féminins…
persuasion, car savez-vous ce que je vais vous demander ?
Oh non ! ne cherchez pas, vous ne trouveriez pas ! 3. Pour un(e) troisième pensez au coup du “pays”,
Je vais vous demander de mentir, mentir effrontément à vous savez, celui qui est un de ces « imbécile(s) heureux
chacun de vos joueurs, en lui faisant croire qu’il est le seul qui sont nés quelque part », comme chantait Brassens,
à être de connivence avec vous. Pourquoi cela ? “Tout mais celui-ci, il est né au même endroit (ou presque) que
simplement” pour les embarquer dans une histoire tordue le personnage ! Ça crée des liens, avouez ! Et ici, il n’est
qui va leur “péter au nez”… pas nécessaire que les deux personnages aient le même
âge, alors que c’était le cas des deux idées précédentes.
Avant la partie, vous allez donc prendre à part chacun
de vos joueurs et le convaincre de créer un personnage 4. Celui de la fille du meilleur ami est aussi envisa-
dont l’honnêteté – le croiriez-vous ? – laisse à désirer. geable :
Il n’est pas nécessaire qu’il soit un bandit de grand « Mais dites-moi, Mademoiselle, plus je vous regarde,
chemin, ni un assassin confirmé, disons plutôt qu’il lui là, plus je crois que… oui, ça pourrait être ça… Vous ne
faudra jouer un personnage démuni d’argent, “une seriez pas “la petite Louise” ? Enfin, la petite, c’est comme
personne dans le besoin” comme on disait à l’époque, et ça que je vous appelais quand vous aviez 12 ans… Vous
qui ne s’embarrasse pas trop de scrupules pour se procurer vous rappelez pas de moi ? Lenglumé, Lucien, Lulu, quoi,
le nécessaire, voire le superflu. le vieux poteau à votre père !… Ben dites donc, ça a pas
Or, comme dans la vie (et je n’en doute pas une seule l’air de trop rigoler pour vous, en ce moment !…
seconde !) vous ne fréquentez que d’honnêtes gens, vous Si j’osais…Oh et puis allez, tiens, je me lance, en
voyez l’ampleur de la tâche qui vous attend ! souvenir de ce vieil Émile... » (adaptez, évidemment !)
Mais interpréter un personnage qui est à l’opposé de Et il lui propose l’affaire « juste pour vous dépanner
sa nature intime, n’est-ce pas après tout la finalité du jeu un peu, hein, par amitié, comme qui dirait… » (enflure !).
de rôle en général et de Maléfices en particulier ? Ici encore, la différence d’âge est non seulement
possible mais recommandée. C’est à réserver à un person-
Cette mise en garde ayant été faite, nous allons nage plutôt jeune, vu l’âge de Lenglumé…
pouvoir frapper les trois coups...
5. L’ami de la famille (de Lenglumé ou de celle du
joueur, ça marche dans les deux sens !) est une astuce qui
NOTE POUR LE MENEUR DE JEU peut aussi être utilisée… Elle a aussi l’avantage de ne pas
être liée à l’âge des personnages…
La séquence introductive qui suit précède en fait votre partie.
Elle figure ici UNE fois, précédée de cinq idées de variantes, Voici donc quelques idées de base. Vous aurez sans
une par joueur, car elle sera, à peu de choses près, jouée cinq
nul doute d’autres idées, peut-être plus adaptées à ce que
fois, une fois avec chaque joueur.
vous savez de VOS joueurs (grâce à la Fiche indiscrète de
personnage, par exemple) alors je vous en prie, ne vous
privez pas d’utiliser ces autres idées qui vous viendraient...
Naturellement chacun d’entre eux doit être persuadé
qu’il est le seul à avoir été ainsi recruté, LE SEUL à être Et maintenant, en route pour une…

–2–
SÉANCE PRÉLIMINAIRE Reprenons le fil de notre introduction et revenons
donc à ce que va dire ce brave Lenglumé…
(ET MALHONNÊTE !)
« Pour gagner cette somme, ajoute Lenglumé, je ne
te demande pas de tuer père et mère ! Il ne faut pas faire
Le rideau se lève, nous nous trouvons à Paris en 1903, grand-chose, il suffit de passer un week-end à la
un jeudi 5 novembre, dans un petit mastroquet du côte campagne... enfin presque.
de la Contrescarpe, où monsieur Alfred Lenglumé, clerc Mais que je t’explique ! Comme je viens de te le dire,
de notaire, la petite quarantaine (adaptable à vos person- je travaille chez un notaire, maître Massot, un brave type
nages) se rend chaque soir à la fermeture de l’étude. assez coulant mais pas trop scrupuleux. Personnellement
Là, il dispute une partie de manille avec d’autres habi- moi, n’étant qu’employé, cela ne me dérange pas et de
tués des lieux : MM. Stéphane Bertrand, musicien famé- plus cela offre parfois des avantages. Que veux-tu, il faut
lique qui court le cachet le soir et les petites femmes bien vivre !
l’après-midi, Isidore Rohmer, grouillot aux éditions Et voila t’y pas qu’il y a quelques semaines, l’un de
Desbrèmes, éditions spécialisées dans les publications nos vieux clients, le comte Lassary vient à décéder, lais-
égrillardes et crapuleuses et Patrice Berkowicz, réfugié sant à ses héritiers une fort jolie villa située à Fontaine-
polonais et pickpocket de son état. Du beau monde, bleau. »
comme on le voit !

La partie de manille fait rage, il est dix-huit heures A. Version masculine :


trente et l’un de vos joueurs pénètre dans l’établissement. « Jusque là rien d’extraordinaire, la succession ne
Lenglumé lève la tête et reconnaît immédiatement la présentant pas de difficultés particulières… Oui mais voilà,
personne... Ils sont allés au lycée ensemble – quelle coïn- depuis six mois déjà, mon notaire a une maîtresse, dont
cidence ! il est amoureux fou, miss Gladys des “Folies Parisiennes”.
Lenglumé interrompt immédiatement la partie, (peut- Tu vois le topo : elle a vingt ans de moins que lui et
être était-il en train de perdre !) et invite cordialement le toutes ses dents, enfin juste le nombre qu’il faut pour
joueur à prendre l’apéritif, en souvenir du bon vieux temps. croquer la fortune de mon patron, et depuis quelques
temps miss Gladys, qui entre nous soit dit est née dans
Deux ou trois consommations plus tard, – que le
joueur se rassure c’est Lenglumé, en veine de générosité, la Mayenne et de son vrai nom se nomme Virginie Dupois,
qui paie ! –, le clerc de notaire propose une combine a envie d’air pur, d’herbe fraîche et de retour à la nature,
facile qui, contrairement au loto, si elle ne doit pas ses origines sans doute y sont pour quelque chose !
rapporter gros, permettra cependant au joueur de toucher En un mot la petite a envie d’une propriété à la
une somme substantielle (200 francs de l’époque, soit campagne ; mon patron n’y est pas opposé, d’autant plus
près de 500 € uros actuels). que cela le mettrait à l’abri des regards indiscrets de sa
bourgeoise. »

NOTE POUR LE MENEUR DE JEU NOTE POUR LE MENEUR DE JEU


Conseil ludique important : Lenglumé rencontre donc sépa- Cette version peut aussi être servie à une femme “aux idées
rément chaque joueur et lui fait cette proposition. larges”, ou habituée à ce type d’histoire peu glorieuses :
cocotte, demi-mondaine, femme qui utilise les hommes dans
Mais il est essentiel, je le redis, que chacun d’entre eux soit son ascensioin sociale, etc. Mais pour les personnages de
persuadé qu’il est le seul à être dans la combine : il vous faut femmes plus… moins… pour les personnages de femmes
donc contacter vos joueurs de manière individuelle certes, honnêtes (?), voici une…
mais aussi le plus possible “cloisonnée”, et insister sans trop
insister – oui je sais, c’est bien là la difficulté ! – sur le fait
que “les autres” ne doivent pas une seconde soupçonner votre
petit arrangement préalable… B. Version féminine :
Bien entendu face aux autres joueurs il devra ne rien dévoiler
de l’entretien qu’il vient d’avoir avec le clerc de notaire, les « Jusque là rien d’extraordinaire, la succession ne
autres joueurs devant être pour lui d’authentiques héritiers. présentant pas de difficultés particulières… Oui mais voilà,
Le conseil n o 1 vous proposera deux bons moyens de mettre depuis six mois déjà, mon notaire, pourtant célibataire
toutes les chances de votre côté lors de cette séquence initiale… endurci, est tombé amoureux fou, d’une mignonne petiote,
Lenglumé demandera ainsi à chaque joueur d’accomplir une petite modiste gentille comme tout, une certaine
durant son séjour à Fontainebleau un ou deux actes bien Eudoxie, mais passons…
précis, destinés à faire croire que la maison est hantée (voir C’est une bonne gamine, un peu plus jeune que lui,
plus loin). douce et aimante, qui a eu tous les scrupules du monde
Soyez prévenu, cependant, Meneur : vous ne leur referez pas à accepter les avances de maître Massot, parce qu’elle ne
ce coup-là une autre fois ! Après cette histoire, ils seront voulait pas passer pour une intrigante, vu qu’elle n’a
devenus très méfiants… aucune fortune et que lui est notaire… Tu vois le genre
Dernière chose : Pour des raisons de mentalités, deux versions de perle !
sont prévues : une destinée aux personnages masculins et Elle est née dans la Mayenne et aime l’air pur, l’herbe
une autre pour les personnages féminins… fraîche et le retour à la nature, ses origines sans doute y
sont pour quelque chose !

–3–
En un mot mon notaire de patron a envie d’offrir à la Tu séjourneras en leur compagnie à Fontainebleau
petite une propriété à la campagne ; ça leur ferait un petit durant le week-end et, pendant leur sommeil, nous orga-
nid d’amour où ils envisagent déjà de voir gambader une niserons différents petits “phénomènes bizarres” destinés
ribambelle de petits mouflets… » à faire croire que la maison est hantée…
Je dis “nous”, parce que mon patron n’étant pas
Suite pour les deux versions… tombé de la dernière pluie, tient à ce que je surveille la
personne que j’aurai engagée, pour être certain qu’elle
« Toutefois il aimerait bien se procurer ce style de accomplisse la besogne qui lui aura été confiée… et pour
cottage au meilleur prix. C’est pour cela que la villa de laquelle elle sera grassement payée !
Fontainebleau arrive à pic et qu’il aimerait bien s’en rendre Tu vas voir que c’est très simple ; mais ça produira
acquéreur. son effet sur ces petits bourgeois de province bien frileux...
Seulement, les héritiers ne sont pas des imbéciles, et Voilà ce que j’ai pensé que tu pourrais faire… »
ils comptent bien en tirer le meilleur prix. De son côté
maître Massot, n’est pas idiot non plus et, avant-hier, il
a eu une idée de génie... Me convoquant dans son bureau, NOTE POUR LE MENEUR DE JEU
il m’annonça :
« Mon petit Lucien, croyez-vous aux fantômes ? » Je lui Le meneur à ce moment se reportera à à la page placée en
avouai que je n’avais jamais réfléchi à la question. Annexes et intitulée “Les actions des différents personnages”
« D’accord , d’accord me dit-il, mais pourriez-vous pour donner à chacune de ses “victimes” à la fois la “mission”
affirmer qu’ils n’existent pas ? » qu’il aura à accomplir, et le “matériel” dont il aura besoin pour
Je reconnus que, bien qu’étant plutôt rationaliste, je ce faire.
ne pouvais m’empêcher d’éprouver de légers doutes… Le Conseil n o 2 expliquera en détails comment se servir de
Après tout, nous ne connaissons rien de l’au-delà ! cette feuille et comment “désamorcer” une éventuelle méfiance
« Parfait ! enchaîna-t-il… Eh bien je crois que, dans le des joueurs quant à cette “petite affaire” qu’on leur propose…
pire des cas, les héritiers du Comte Lassary devraient au et qu’ils doivent accepter si vous ne voulez pas replier votre
moins éprouver les mêmes doutes que vous ! Il nous suffit paravent en moins de temps qu’il n’en faut pour lire ce
de les conforter dans cette idée et de leur rendre palpable scénario !
l’au-delà, de peupler la maison de Fontainebleau de spec-
tres décharnés, d’y mijoter quelques apparitions, d’y
concocter quelques phénomènes étranges dépassant l’en- Ensuite Lenglumé reprend la parole pour aller au bout
tendement, et nous aurons la maison du comte pour une de son “affaire” :
bouchée de pain. Enfin quand je dis nous, je parle de moi « J’insiste sur le fait que, la clause stipulant que le
bien entendu !… séjour est un simple week-end, tous ces actes doivent être
Mais rassurez-vous, je ne suis pas un ingrat et vous impérativement accomplis dans la nuit du samedi au
toucherez votre commission… Voici mon plan... » dimanche si on veut les voir produire leur effet sur les héri-
tiers…
« Et je reconnais, ajoute Lenglumé, que l’idée de mon En ce qui concerne les effets spéciaux, apparitions et
patron est assez géniale et fort simple : il suffit de faire autres phénomènes étranges, je m’en charge. Mais un
croire aux héritiers que la baraque est hantée ! complice dans la place me permettra d’être plus libre pour
Pour parvenir à ses fins, mon patron a utilisé un petit agir…
tour de passe-passe juridique dont il a le secret ! Il a Tu comprends, ajoute-t-il, pendant que tu leur tiendras
simplement ajouté une petite clause au testament du le crachoir, moi je pourrai vaquer à mes "petites occupa-
comte… Dans cette clause, il est dit que pour pouvoir tions" pour leur foutre la frousse de leur vie !… De même,
prendre possession de la maison, les héritiers doivent y je pourrai détourner l’attention pendant que tu agiras…
séjourner le temps d’un week-end. À nous deux, ça ne devrait pas être trop difficile…
Ceux-ci étant tous des parents éloignés du comte, ne Naturellement, ce n’est pas en tant que pseudo-héri-
se connaissent pas… Donc rien de plus simple que de te tier que je séjournerai à Fontainebleau mais en tant que
faire passer pour l’un d’eux... représentant de l’étude de maître Massot, le notaire étant
juridiquement responsable des lieux jusqu’à la délivrance
du legs.
Voilà, mon vieux… Tu vois, pas de quoi fouetter un
chat ! Voici un petit acompte – mon patron sait vivre ! –
dont le solde te sera versé après notre affaire, soit lundi
matin, au cabinet... Ah ! Au fait, à propos de cabinet !
Voici ta convocation, c’est bien sûr la même que celle
des vrais héritiers, il te faudra l’apporter, après-demain...
Ah, vraiment, c’est une chance de t’avoir rencontré aujour-
d’hui ! C’est vrai, quoi ! Autant faire profiter de l’aubaine
un vieux copain comme toi plutôt qu’un inconnu pas
forcément de confiance… Si tu es d’accord, rendez-vous
chez mon patron après demain à trois heures. Tiens, voilà
ton acompte (il lui donne 50 Francs, voir Conseil 3). N’ou-
blie pas l’adresse : 8, rue de la Baume, Paris VIIIe.
C’est au rez-de-chaussée ... 15 heures, hein, sois
ponctuel !… »

–4–
Il règle les consommations et s’en va... NOTE POUR LE MENEUR DE JEU
Pour la petite histoire, l’auteur de ces lignes tient à préciser
NOTE POUR LE MENEUR DE JEU que ce tombeau existe vraiment et que cette anecdote est
authentique… Seul le nom du comte, par respect pour sa
Vous allez jouer cette petite comédie cinq fois. Quand vous
mémoire, a été changé ; de plus, le “vrai” comte était marié
aurez “ferré” les poissons – on ne ferre pas les pigeons, sinon
et avait des héritiers, un fils et une fille (qui du reste attaquè-
c’eût été le mot que j’aurais employé ! – vous serez prêt à
rent le testament et demandèrent « au nom du respect dû aux
“débuter la partie”. Mais avant…
sépultures » que ces volontés ne fussent pas exécutées !).
Son épouse, faisant preuve de plus de mansuétude et de
dignité, fit répondre par son avocat qu’elle comptait respecter
les termes du testament et qu’elle avait l’intention de se
conformer à la volonté de son époux. Cependant, pour ne
pas choquer la moralité publique – douce hypocrisie ! – elle
L’ÉTRANGE COMTE LASSARY consentait à remplacer les portraits des maîtresses du comte
par une statue de la vierge entourée de marbres antiques (!!).
C’est le moment, peut-être, de quelques explications, Le tribunal de la Seine lui donna raison. On ignore ce qu’est
non ? devenu le semainier maudit, car il fut construit, mais malheu-
À ce stade du récit il y a une question que vous devez reusement on n’en a jamais retrouvé la trace. Beau sujet pour
certainement vous poser : « Mais à quoi donc peut bien un autre scénario de Maléfices n’est-ce pas ?
servir toute cette comédie ? »
Certainement pas, comme semble le dire le clerc de
notaire, à racheter la villa à vil prix, puisqu’en réalité il
n’existe aucun héritier légitime ! Ce qui est exact, puisque
tous les joueurs ne sont que des “figurants”, intimement D’AUTRES RÉVÉLATIONS… POUR LE
persuadés au fond d’eux-mêmes qu’ils ne sont là que pour MENEUR !
duper les quatre autres.
Alors... Alors posons nous une autre question : et si
tous les joueurs, plus Lenglumé, étaient victimes d’une On voit en tout cas à quel point le comte Lassary ne
mystification de Massot ayant pour but d’attirer dans la craignait pas de défrayer la chronique ; en revanche, il
maison du comte un certain nombre de personnes pour gardait un mutisme absolu sur une autre de ses passions,
leur faire accomplir, à leur insu, un rite satanique, rite la magie noire… Sur ce sujet, le comte était beaucoup
destiné à provoquer réellement des effets diaboliques ? plus discret.
Et si la comédie devait se transformer en drame ? La seule personne à être au courant de la chose était
maître Massot, son ami de toujours. Et encore, disons
Mais pour bien comprendre les tenants et les abou- qu’à ce sujet le notaire avait plus de doutes que de certi-
tissants de cette histoire, il est indispensable que vous tudes, le comte Lassary ne lui ayant jamais, à propre-
possédiez plus d’informations sur la personnalité du comte ment parler, fait des confidences sur sa manie d’exercer
Lassary. “l’art de la main gauche”.
Curieux homme que ce comte ! De tempérament De plus, maître Massot n’était pas particulièrement
sanguin, il était joueur, buveur, coureur de jupons et aimait intéressé par cette sorte de pratique. Par contre, tout
frénétiquement la chasse, aimant les femmes il n’en épousa comme le comte, il appréciait fort les femmes, l’alcool et
aucune et mourut célibataire à l’âge de 68 ans. le jeu.
Il se fichait totalement des convenances et des qu’en
dira-t-on, à tel point qu’il n’hésita pas, de son vivant, à Quelques mois avant sa mort, un soir de beuverie, il
faire construire un tombeau en pleine forêt de Fontaine- advint que le comte perdît au jeu sa demeure de Fontai-
bleau, dans la région du Chêne-au-chien, à la “Roche- nebleau au profit de maître Massot.
cassée”, route de Chailly à la Glande (voir plan). Les deux hommes étant de vieux amis, le notaire
Ce tombeau est connu dans la région sous le nom du accepta de ne pas prendre possession de la maison avant
“tombeau du comte Lassary”. la mort du comte. Il fut décidé que ce n’était qu’après cette
C’est là qu’il se fit enterrer… avec ses chiens et son date que le notaire en deviendrait propriétaire.
cheval qu’il appelle dans son testament “ses vieux amis”. Fidèle à sa parole, dès le lendemain, le comte Lassary
se rendit à l’étude du notaire et fit un testament en sa
Il est également stipulé dans son testament : faveur, lui léguant la villa (on pourra trouver trace de tout
« Je laisse mes marbres, mes albâtres, mes colonnes cela au fil de l’aventure, bien que cela se passe souvent
et mes portraits de femmes pour l’ornement dudit tombeau vers la fin).
et aussi mes statues de marbre, de bronze et de bois. » Après avoir paraphé l’acte, il se leva, prit sa canne et
Ce tombeau fit scandale et un journaliste de La gazette son chapeau et, un étrange sourire aux lèvres, lui tint ses
de Fontainebleau écrivit même à ce sujet : « Quoi ! ces propos :
portraits de femmes autour d’une tombe ! C’est le cata-
logue de Don Juan chanté sur son cercueil ! » « Cher ami, puisque les cartes m’ont trahi, vous voilà
En effet, grâce à une sorte de semainier mobile, le mon héritier ; cependant, retenez bien ces paroles : vous
défunt pouvait contempler chaque jour une autre voilà propriétaire de mon pavillon de Fontainebleau, mais
compagne d’Outre-Tombe. vous n’en serez jamais l’occupant, ni vous, ni quiconque.

–5–
Je ne vous le conseille pas d’ailleurs car, dans ce cas, Si les choses tournaient mal – allez donc savoir ce qui
vous courrez un péril mortel. J’ai perdu ma maison, je vous peut se passer quand on utilise ce genre de pratiques ! –
la cède comme il est de mon devoir, mais en revanche rien le notaire, ne se trouvant pas sur les lieux, ne risquerait
ne m’oblige à vous en faciliter l’accès… rien…
N’oubliez jamais que tant que je serai vivant vous serez
toujours le bienvenu sous mon toit, mais à la minute même Appâté par une somme d’argent assez rondelette, et
où je fermerai les yeux, vous ne pourrez plus en franchir peu superstitieux, Lenglumé (qui n’est pas au courant du
le seuil qu’à vos risques et périls. vrai but de maître Massot), accepte d’accompagner sur les
Sur ce je vous quitte, mon bon ami... À mardi au lieux les personnages, pour surveiller que le “rite” soit
Cercle, comme d’habitude ! » respecté et que tout s’est passé exactement comme il le
fallait. Il ne sait pas dans quel guêpier son patron l’a
Après son départ le notaire réfléchit longuement, car envoyé lui aussi !…
il ne prenait pas du tout à la légère les menaces voilées
du comte Lassary. NOTE POUR LE MENEUR DE JEU
Il avait fort bien compris que celui-ci allait tout faire
pour lui interdire l’accès de sa demeure après sa mort, et Voilà le prologue achevé. L’aventure peut maintenant
que pour parvenir à ses fins il n’hésiterait pas à se servir commencer, tout est en place...
de ses connaissances en matière de magie noire.
Important : Après lecture de ce qui précède, vous avez compris
Comme nous l’avons vu, le notaire ne bénéficiait pas que la tâche qui vous attend risque d’être rude… En effet, à
de connaissances spéciales en ce domaine ; mais malgré partir du moment où les personnages arrivent à la maison,
cela, il n’ignorait pas, tout de même, que si un lieu peut- le scénario devient très ouvert…
être envoûté et devenir maudit, il existe cependant des
Vous vous doutez bien, en particulier, que la nuit du samedi
rituels permettant de le rendre accessible au commun des au dimanche ne va pas être facile à gérer, parce que joueurs
mortels. vont tous vouloir agir durant cette nuit.
Or, il y avait de fortes chances que le comte Lassary
possède quelques papiers ou grimoires faisant mention de Le conseil n o 4 vous donnera quelques précisions pour gérer
au mieux tout ce qui peut se passer, et, croyez-moi, vous n’êtes
ces rituels : après tout, quand on sait confectionner un
pas au bout de vos surprises ! Chaque fois que j’ai mené ce
poison, on n’ignore en général rien de la préparation de scénario, il a amené des situations inédites et des surprises
l’antidote. de role-playing délectables !…
Maître Massot continua donc à fréquenter assidûment
la maison du comte et, chaque fois que celui-ci quittait la Ceci dit, parfois, le scénario commence avant la convocation
chez le notaire. Voyons cela…
pièce où ils se trouvaient, ne serait-ce que quelques
instants, le notaire en profitait pour fouiller consciencieu-
sement les moindres coins et recoins.
Si un ou plusieurs de vos joueurs sont particulièrement
Cette méthode finit par être récompensée, puisqu’un prudents, ou méfiants – depuis le temps que vous les
jour, enfin, maître Massot finit par mettre la main sur un embarquez dans des coups foireux, ce n’est pas forcé-
vieux grimoire relatif à ce sujet. ment ridicule ! –, il(s) pourrai(en)t avoir envie de se rensei-
Or le comte, fort malin, avait prévu que le notaire, gner sur ce comte de Lassary. Selon leurs dires, vous
mettant à profit ces fréquentes visites, n’hésiterait pas à gèrerez leurs actions, avec un souci de cohérence. Voici
fouiller un peu partout pour tenter de s’emparer de parche- quelques pistes :
mins lui permettant de lever la malédiction. - le Comte Lassary figure sur le Gotha ; mais sa mort,
Il “dissimula” donc un parchemin dans sa bibliothèque, toute récente, n’y figure pas encore.
parchemin que le notaire devait fatalement découvrir. - l’examen des récents journaux permet de découvrir,
Bien entendu, ce parchemin, si on suivait à la lettre à la rubrique nécrologique, l’avis de décès.
ses directives, provoquerait un effet diamétralement opposé
à celui escompté et décrit dans le texte… - avec son adresse (dans le Gotha), on peut interroger
Parions qu’avant de quitter ce bas monde, le comte – avec discrétion et tact – les voisins.
a dû se réjouir du mauvais tour qu’il venait de jouer au - on se reportera au paragraphe “Le comte de Lassary”
notaire… pour distiller certains des renseignements qui y figu-
rent. (ceux qu’on peut raisonnablement apprendre,
Alors, patiemment, le notaire mit sur pied un plan certains restant secrets, évidemment… ).
destiné à venir à bout d’éventuelles malédictions.
Avec la complicité de son clerc, monsieur Lenglumé,
à qui il promit une forte somme, il inventa une histoire NOTE POUR LE MENEUR DE JEU
d’héritiers à qui on devait, grâce à une supercherie,
RIEN de ce qui concerne la sorcellerie, ni des rapports
racheter la demeure à bas prix. Lassary/Massot ne peut être appris. En revanche certains
En réalité, les personnes contactées devaient, à leur connaissent le penchant de Lassary pour le jeu, d’autres son
insu, accomplir le rituel de désenvoûtement, qui permet- penchant pour les femmes…Certains connaissent aussi le fait
trait ensuite au notaire de prendre possession des lieux qu’il jouait parfois au Cercle de Carreau. Rien de plus.
en toute quiétude… Lenglumé sait que son patron est joueur, et membre du Cercle
Cela coûterait certes un peu d’argent, mais maître de Carreau. Mais il ne parlera de cela que si on le ques-
Massot ne voulait en aucun cas prendre le risque d’af- tionne…
fronter, et encore moins de pratiquer la magie noire.

–6–
NOTE POUR LE MENEUR DE JEU
Bien entendu il leur est fortement conseillé de s’inventer un
lien de parenté avec feu le comte avant cet entretien, mais vous
aurez évidemment pris soin de ne pas leur y faire penser ! Ainsi,
au cas où ils n’y auraient même pas songé, vous allez vous
faire un petit plaisir…
Cueillez-les à froid en faisant dire à maître Massot, sitôt que
chacun est assis :
« Mesdames, Messieurs, je vous remercie d’avoir répondu à ma
convocation. Nous sommes ici réunis pour procéder à la
lecture du testament de feu M. le comte Pierre-Olivier de
Lassary. Je vais vous demander de vous présenter et de me
préciser votre degré de parenté avec le défunt, aux fins de véri-
fication d’identité… »
Si certains n’ont pas le sens de l’à-propos et mettent trois
minute à pondre un mensonge , ils vont se faire repérer par
les autres héritiers, n’en doutez pas… Cela prépare déjà
Mais laissez-leur la possibilité – en solo ! – de se rensei- la suite !
gner sur le défunt s’ils le souhaitent. Il se peut même – s’ils
se rendent chez le notaire avant le samedi “pour voir” – Chacun ayant répondu à maître Massot, alors seule-
que l’épisode de l’erreur d’étage (voir ci-après) soit joué ment commencera la rituelle séance d’ouverture du testa-
avant ledit samedi ! ment : le notaire exhibe une grande enveloppe, qu’il ouvre,
et dont il extrait une liasse de documents manuscrits.
Voyons maintenant la suite, c’est à dire le “vrai” début Le Conseil no 5 concerne précisément ce testament,
de l’aventure. qu’il serait bon que vous fabriquiez réellement…
Le notaire leur fera la lecture du testament, et notam-
ment de la clause qui stipule « qu’avant de prendre posses-
SAMEDI 7 NOVEMBRE 1903 sion de leur héritage ils doivent obligatoirement séjourner
ce week-end dans la maison de Fontainebleau. Naturelle-
CHEZ MAÎTRE MASSOT, ment, ajoute-t-il, ce séjour, outre qu’il est impératif pour que
votre héritage soit validé, est aux frais du défunt, lequel a
RUE DE LA BAUME prévu nourriture et boissons en abondance… Mon client
étant un chasseur et un épicurien, il y a dans la demeure
de quoi soutenir un siège ! Vous ne mourrez pas de faim,
Lenglumé, le clerc de notaire, ayant trop abusé des croyez-moi ! »
spiritueux lors de ses diverses entrevues avec les person- Maître Massot s’enquiert ensuite de savoir si certains,
nages a fait une erreur sur l’étage quand il leur a fourni refusent la clause suspensive. « Si c’est le cas, ajoute-t-il,
l’adresse du notaire. Ce n’est pas, contrairement à ce vous acceptez de fait de renoncer à votre part d’héri-
qu’il a dit, au rez-de-chaussée que celui-ci réside, mais au tage… »
premier étage. Gageons qu’aucun des héritiers ne se désistera ! Ils
L’erreur n’est pas bien grave, mais cependant, si un devront donc s’y rendre le soir même, en fin d’après-midi.
des joueurs, sans faire attention, se rend au rez-de- « Mon clerc Lucien Lenglumé, ici présent, vous y
chaussée, il fera la connaissance de deux personnages attendra à partir de six heures. » Le notaire présente alors
pittoresques, Séraphin Pluminal et Alfred Gordiveau qui son clerc “à la famille”, donne l’adresse de la maison du
dirigent, administrent et rédigent un petit journal spécia- comte de Lassary – Croix de Montmorin, en pleine forêt
lisé dans les jeux, l’activité principale de ces deux joyeux de Fontainebleau.
lurons étant de fournir aux gogos des tuyaux, martingales
et autres conseils "infaillibles" pour faire fortune rapide-
ment, et cela pour la modeste somme de 25 cts le
pronostic, ceci après tout n’est pas bien méchant.
Évidemment si le joueur est un peu naïf, il repartira À FONTAINEBLEAU
avec un abonnement à Equus Cavalli, journal spécialisé
dans les courses et principale source de revenus des deux DANS LA MAISON DU COMTE LASSARY
inénarrables compères, que le joueur ne pourra comparer La maison est donc située à la Croix de Montmorin,
à Laurel et Hardy, pour la seule et unique raison que en pleine forêt.
ceux-ci n’existaient pas encore à l’époque... sans cela !!! Elle est composée d’un rez-de-chaussée, d’un premier
étage, de caves et de combles aménagés (voir plan de la
Mais ceci n’est qu’anecdotique. Donc, comme maison).
convenu, les personnages vont se présenter chez maître C’est une fort belle demeure, et l’on se rend compte
Massot le samedi 7 à 15 heures pour l’ouverture du testa- tout de suite qu’elle a appartenu à un chasseur : des
ment du comte Lassary. panoplies d’armes et des trophées de chasse sont accro-
C’est Lenglumé qui leur ouvre la porte et les mène chés aux murs, ainsi que des gravures et des tableaux
au bureau de maître Massot. Il assistera à l’entretien… traitant du même sujet.

–7–
NOTE POUR LE MENEUR DE JEU NOTE POUR LE MENEUR DE JEU
Ceci est VITAL pour la suite de l’histoire. Vous aurez donc à Je ne vois pas un joueur se précipiter maintenant pour l’ou-
cœur de ne pas insister, mais en même temps de décrire assez vrir, devant ceux qu’il croit être “les héritiers”... Cependant,
précisément ce décor : cela servira à la fois de “points de si cela se passait, c’est à l’intérieur de cette écritoire que se
repère” pour le(s) joueur(s) qui pense(nt) être seul(s) à avoir trouve le double de la lettre par laquelle le notaire Massot et
une mission à accomplir ! Cela paraîtra normal à tous les le comte de Lassary ont fait leur arrangement selon lequel
joueurs, à qui on décrit habituellement les lieux où ils entrent... Massot s’engage à laisser au comte la jouissance de la maison
Voici donc ce que je vous propose : jusqu’à sa mort...

« Vous pénétrez dans ce qui est à la fois un pavillon La pièce sert également de bibliothèque. Ladite biblio-
de chasse et une villégiature bourgeoise. Lenglumé, qui thèque contient quasiment tout ce que la littérature dite
vous attendait sur le seuil, ouvre la porte : passé la “classique” a produit, ce qui prouve en passant que le
véranda, il vous fait entrer dans le salon. » comte était un homme de grande culture (le conseil no 7
vous parle des livres).
Le salon : Si on se penche d’un peu plus près sur les nombreux
ouvrages, citez en vrac Voltaire, M me de Sévigné,
Il est orné de nombreux trophées de chasse, têtes de Montaigne, Balzac, Diderot, Saint-Simon... Bref, il y a
cerfs, de biches, la tête d’un énorme sanglier, sans doute parmi les livres tout “Lagarde et Michard” pour ceux qui
un vieux solitaire ; d’autres animaux plus petits, natura- voient à quoi je fais référence.
lisés aussi.
Des gravures et tableaux sur le sujet de la chasse
ornent les murs du pavillon. (Le Conseil no 6 vous parle NOTE POUR LE MENEUR DE JEU
de ces tableaux).
Sur un des murs, une très belle panoplie d’armes de Donc, a priori, un joueur pourrait vous demander n’importe
chasse, de toutes époques ; cela va de l’épieu au fusil de quel livre dit "classique" et l’obtenir après un minimum de
chasse, en passant par les piques, couteaux et dagues de recherches... Ceci servira (peut-être) par la suite !
chasse...
Un examen encore plus minutieux (Jet/CULT) mon-
NOTE POUR LE MENEUR DE JEU trera qu’il se trouve aussi pas mal de livres d’histoire,
quelques chroniques remontant au Moyen Âge et d’autres
Naturellement, vous décrirez les autres pièces au fur et à
mesure de la “visite” des joueurs dans les lieux. Il est hors de
plus récentes, couvrant des événements plus “proches”,
question de leur imposer une “visite guidée” de la maison, comme la Commune, par exemple. Mais beaucoup de
pièce par pièce, comme je l’ai fait ici par pure commodité... “petite histoire” à côté d’ouvrages plus sérieux...
On trouvera également dans la bibliothèque de nomb-
Mais vous pourrez ajouter ceci au fil des “explorations” de
reux ouvrages se rapportant à la chasse, ce qui ne devrait
vos joueurs ; celle-ci a généralement lieu dès leur arrivée,
pour ce qui concerne le rez-de-chaussée en tout cas...
plus étonner les héritiers… Aussi bien des ouvrages
“sérieux” et “techniques” que des livres de légendes ou
de récits de chasse plus classiques.
Parmi eux, un certain Contes et histoires de Chasse et
Une chaude ambiance se dégage de la maison où de chasseurs qui recense tout ce qu’on peut trouver sur la
cuirs, cuivres et acajous dominent, rien de sinistre ni d’in- question.
quiétant dans le décor, et on se dit qu’après tout l’épreuve Également un petit Guide des promenades touristiques
imposée par feu le comte n’est pas bien terrible et les en forêt de Fontainebleau, source de plaisirs futurs pour
personnages peuvent se préparer à passer un agréable les amoureux de la nature... Il recense les sites, sentiers,
séjour à la campagne dans une demeure confortable. buts de promenade de la forêt...
Si vous le possédez, le Baedeker Paris et ses environs
peut aussi figurer dans la bibliothèque et être fourni aux
Salle à manger : joueurs (il contient six pages sur Fontainebleau et une
carte de la forêt que vous trouverez également sur le site
Rien de notable, si ce n’est une gravure religieuse malefices.com).
représentant la Vierge – procurez-vous en une ! –, seule C’est tout (!) pour la bibliothèque…
“concession” de feu le maître des lieux à la religion. La
gravure est très belle, ce n’est pas une image de saint Après ceci, ou dès leur arrivée, ils pourront se préoc-
Sulpice... cuper de leurs chambres. Lenglumé placera les “héritiers”
dans les chambres en tenant compte du “tableau de
Petit salon : gestion”, afin d’éviter les “impairs”…
Il peut d’ailleurs ne pas leur laisser le choix, soi-disant
Outre des meubles courants dans ce type de pièce pour « que les gogos n’en aient que plus peur », les phéno-
(bureau, fauteuils, bibliothèque…), on y voit une magnifique mènes bizarres que lui doit faire étant prévus dans telle
écritoire. ou telle chambre (à dire à chacun séparément, évidemment !)

–8–
Un mot sur ces chambres : On comprendra ici que le comte aimait la bonne chère,
sa cave est particulièrement bien fournie et de nombreux
Elles ne présentent rien de particulier ; seule une placards dans l’office et dans la cuisine regorgent de
d’entre elles – celle du comte ? plausible, c’est la plus vaste conserves “faites maison” pâtés de lièvre, terrines de
et la plus “intime” – contient une petit bibliothèque sanglier ou de chevreuil, confit de volaille, salmis de
réservée à “l’Amour dans la littérature” ; cela va de L’art faisans, civets de sanglier, etc. etc., y figurent en abon-
d’aimer d’Ovide aux Contes et nouvelles de La Fontaine, dance, il y a bien là de quoi soutenir un siège.
en passant par des choses plus libertines, voire plus On dispose donc de tout ce qu’il faut pour confec-
précises encore... tionner le repas du soir, et Lenglumé fera, sans aucun
ATTENTION ! Pas de pornographie ! On doit en déduire
scrupule, largement honneur à ce repas.
que le comte, en épicurien convaincu, chassait aussi un
autre “gibier” que celui que les trophées exposés exhibent.
Ensuite à chacun d’agir selon sa guise, sachant qu’il
Ensuite chacun vaque à ce qu’il veut, par exemple se lui faut “discrètement” durant la nuit remplir la mission qui
reposer et profiter de la fin de la journée pour faire plus lui a été confiée.
ample connaissance, ou… l’air de rien “prendre ses Mais que les personnages ne se hâtent pas trop car
repères” pour agir au mieux le soir, et ceci jusqu’à l’heure ils ont la nuit entière pour effectuer le travail pour lequel
du repas. ils ont été payés Et vouloir faire ça au plus vite risque
À ce sujet Lenglumé, conformément aux dires du d’aboutir au résultat inverse : si chacun sort en même
notaire, ne verra aucun inconvénient à ce que l’on puise temps que tous les autres, il sera impossible d’agir sans
largement dans les provisions du comte si les “héritiers” se faire prendre !
s’en montrent d’accord. Lenglumé, prétextant une insomnie, n’ira pas se
Après visite, il s’avère que la cave est fort bien garnie, coucher, du moins pas tout de suite, ce qui lui permettra
tant en conserves-maisons qu’en vins fins. Et cela ne nuira de surveiller, sans en avoir l’air, le comportement de
pas aux héritiers… puisqu’ils sont là ! chacun.

–9–
NOTE POUR LE MENEUR DE JEU en conviendrez aisément, ce ne sont pas des choses à
faire...
On l’a dit, la nuit risque d’être assez animée et, pour vous,
fort réjouissante. À vous de gérer tout cela le mieux possible Chambre no 2 :
grâce à la feuille récapitulative…
Si on dessine un pentacle sur un des murs de la
Curieuse nuit donc que cette nuit-là, d’autant plus que chaque chambre no 2…
fois que l’un des personnages aura rempli sa mission, à son
…au même instant ce pentacle se trouvera reproduit
insu, un phénomène inattendu va se produire, soit immédia-
tement, soit avec un léger temps de retard.
sur le sol de la chambre no 5 située dans les combles. Si
on est éveillé, on peut assister à la scène étonnante d’un
Note importante, pour chacun des "héritiers" : dessin sorcier qui se trace au sol sans aucune interven-
a/ accomplir les rites magiques demandés par Lenglumé, tion extérieure… Quiconque assisterait à cela ferait un
constitue un événement de force 1 : jet/SPI avec Confron- Jet/OUV ordre 2 avec Confrontation
tation.
b/ Assister aux phénomènes déclenchés par les person- Chambre no 3 :
nages (tête de sanglier qui saigne, apparition du crâne,
etc...) constitue un événement de force 2, jet/OUV d’esprit Dès que les signes cabalistiques seront peints sur un
avec Confrontation. des murs de cette chambre…
…dans le petit salon du rez-de-chaussée un panneau
va glisser, faisant apparaître, dans le mur, une niche dans
La page suivante recense les diverses conséquences laquelle se trouve un crâne entouré de deux chandeliers
des actes commis : à bougies noires.
Dès qu’une personne pénètrera dans cette pièce, les
Salon : deux chandeliers s’allumeront automatiquement. Nous y
reviendrons…
Si le poignard confié par Lenglumé est planté dans
la tête du sanglier celle-ci, dès que le personnage aura Dès que quelques rituels sont accomplis, au petit matin :
quitté la pièce, se met à saigner abondamment et, à partir
de cet instant, rien ne pourra endiguer cette hémorragie, 1/ On entend brusquement des bruits de verrous, de
tout du moins tant que les personnages se trouveront volets : la maison se ferme et portes, volets et fenêtres
dans la demeure du comte. deviennent indestructibles… Ceci sera développé plus bas.
Le conseil no 8 vous expliquera une variante moins 2/ Dès qu’une personne pénètrera dans le petit salon,
spectaculaire mais… tout aussi efficace ! on l’a dit, les deux chandeliers s’allumeront automatique-
ment
Salle à manger : Mais sitôt que les 5 rituels sont accomplis, les chan-
delles de la niche du petit salon commencent à donner
Si on remplace le tableau de la vierge par une gravure une lumière rougeâtre : dans le crâne, sans que l’on puisse
diabolique comme il a été demandé… comprendre comment la chose a pu être possible, un
…environ une dizaine de minutes plus tard un rire parchemin noir portant des inscriptions blanches est
satanique se fait entendre dans la chambre no 4, mais il apparu…
est suffisamment puissant pour réveiller toute la
maisonnée….

Petit salon / Bibliothèque :


QUELQUES MOTS ENTRE NOUS,
Le fait de déposer une bible avec un crapaud sur l’écri- MENEUR…
toire se trouvant près de la bibliothèque aura pour consé-
quence immédiate de faire tomber avec fracas un crucifix
accroché au mur de la chambre no 3, située au premier Voici donc ce qui se passerait si chaque personnage,
étage. Le crucifix est bien entendu suspendu à la tête du sans état d’âme, “remplissait son contrat”. Je dois honnê-
lit, il faut en tenir compte si quelqu’un est en train d’y tement vous prévenir, Meneur, que c’est rarement le cas !
dormir.
Le crucifix “refusera” obstinément de reprendre sa En effet, face à tous ces événements, il faut s’attendre
place d’origine : si on tente de l’y remettre, il tient – durée à ce qu’au bout d’un laps de temps plus ou moins long,
aléatoire, parfois 15 minutes, parfois 35 secondes –… et les joueurs commencent à se poser des questions.
il retombe ! Ils finiront nécessairement par comprendre que de
Si un joueur se croyant plus malin que ces congé- drôles de choses sont en train de se produire, et qu’elles
naires décide de le poser à plat sur une table, il l’entendra ne sont pas dues uniquement à leurs activités nocturnes.
tomber à terre sitôt qu’il sortira de la pièce. Très certainement aussi ils vont se demander si, après
Si, histoire de ne pas contrarier l’objet, il le pose déli- tout, les autres personnes qui se trouvent sur les lieux
bérément à terre, il le retrouvera, la prochaine fois qu’il sont bien les héritiers du comte et si l’histoire que leur a
entrera dans la pièce, accroché au mur en position racontée Lenglumé n’a pas simplement servi de prétexte
inversée. pour les attirer en cet endroit.
La seule solution pour avoir le dernier mot avec ce Il se pourrait même qu’un ou plusieurs joueurs, pris
saint objet serait de le jeter dans la cheminée. Mais vous de soupçons, avouent la vérité aux autres, ne serait-ce

– 10 –
que pour savoir si, après tout, ils n’ont pas tous été NOTE POUR LE MENEUR DE JEU
victimes d’une machination.
Attention ! Ne le faites pas partir tout de suite, mais attirez
Un moment jouissif, et qui se répète plusieurs fois au les soupçons sur ses agissements (qui se veulent subreptices,
cours de la partie, est celui durant lequel un personnage mais doivent être au moins soupçonnables) destinés à préparer
s’isole avec Lenglumé et lui dit, par exemple : « Bravo pour une fuite en catimini…
le coup du sang dans la tête du sanglier ! » Il est en effet plus intéressant à mon sens qu’il soit présent
Auquel cas ma réponse est toute prête : je prends quand arrive le Grand Veneur Noir, vous verrez pourquoi un
mon air le plus ahuri – je sais très bien le faire ! – et je peu plus tard… Cela dit, vous pouvez préférer lui donner une
rétorque : « Ah mais non, c’est pas moi… » et je profite chance !…
du silence qui suit immédiatement pour déguster la tronche Par contre si Lenglumé ne parvient pas à quitter la maison
que tire le joueur à ce moment précis… En général le de Fontainebleau, il finira, terrifié, pas avouer la vérité, tout
dialogue reprend, du genre : en essayant cependant d’atténuer sa propre responsabilité
« Non, vous plaisantez, c’est vous, le sang ? dans cette affaire. Et il est vrai qu’il n’était absolument pas
au courant des vrais plans de Massot. Lui aussi a été trompé…
- Mais non, je vous dis ! Je pensais que c’était une petite
improvisation de votre part... Alors, c’est pas vous ? » Ensuite, tout au long de la partie, étant mort de peur, sa
conduite ne fera que compliquer les choses, ce qui n’arran-
gera rien, la situation étant déjà assez difficile comme cela.
La réaction des personnages à ce moment est souvent Et il est temps maintenant de revenir au cours de notre
de penser d’abord qu’un des héritiers a eu la même idée histoire…
que Massot et qu’il veut faire peur aux autres pour garder
la maison pour lui seul… Il soupçonne alors tel ou telle,
selon ce qui s’est passé…
Ensuite viennent le soupçon plus général, les interro-
gations fondamentales… C’est souvent là qu’ils pensent PIÉGÉS !
“machination plus tordue” de la part du notaire.
Dès que la vérité – ou une petite part de vérité – écla-
tera, l’ensemble des personnages va demander des En effet, dès que, grâce à l’aimable participation des
comptes à Lucien Lenglumé. personnages, les rites sataniques auront été accomplis, la
demeure du comte de Lassary va se fermer comme une
huître et nul ne pourra plus en sortir.
Mais au fait, que devient-il, ce charmant clerc de Si des fenêtres ou des volets sont restés ouverts, ils
notaire ? En d’autres termes, de jeu cette fois, comment se refermeront brutalement. Il en va de même pour les
le jouer ? portes donnant sur l’extérieur.
- Durant toute la durée de son séjour dans la maison Par contre, on pourra aller et venir à sa guise à l’in-
de Fontainebleau, Lenglumé a essayé d’être très avenant térieur de la maison.
et serviable mais surtout le plus discret possible, surveillant
simplement que chaque “héritier” effectue le travail qui lui Sympathique, non ? Et ce n’est pas fini !
Quelles que soient les méthodes et les moyens
a été assigné.
employés pour tenter d’en sortir, rien n’y fera, portes et
Mais comme justement il n’ignore rien de ce que
fenêtres sont devenus, à partir de cet instant, inviolables
chaque personnage doit faire, les manifestations surnatu- et indestructibles.
relles qui n’étaient pas prévues au programme n’ont pu
lui échapper.

- Au début, passe encore, il a mis cela sur le compte NOTE POUR LE MENEUR DE JEU
de l’initiative qu’un ou plusieurs joueurs à l’esprit inventif
Même si tous les rites n’ont pas été accomplis le résultat sera
auraient pu prendre. identique. Il suffit qu’une seule personne (deux ou trois si vous
voulez que cela n’arrive pas trop tôt) ait rempli sa mission
- Mais plus les choses prennent une tournure drama- pour qu’au petit matin au plus tard, la maison de Fontaine-
tique, plus Lenglumé commence à avoir des doutes, doutes bleau se transforme en prison.
qui se transformeront bien vite en inquiétude, celle-ci
faisant place ensuite à la panique la plus totale.
Lenglumé commençait à croire à l’irrationnel... Et si,
après tout, le comte Lassary était réellement capable, de
l’au-delà, de faire intervenir des forces mauvaises ? QUE FAIRE ?
Lenglumé n’aimait pas cela du tout. Voici donc nos joueurs enfermés dans cette maison
sans aucun moyen de sortir. Peuvent-ils espérer un quel-
- C’est pour cette raison que, profitant du moindre conque secours venant de l’extérieur, franchement non !
moment d’inattention des personnages, il va (tenter de) La demeure de Fontainebleau est isolée au milieu de
prendre la poudre d’escampette et abandonner les joueurs la forêt et, sachant que le comte est mort, ses proches
à leur triste sort. voisins ne s’inquiéteront nullement de voir que la bâtisse
est hermétiquement close.

– 11 –
Reste le notaire maître Massot mais, à la place des Car seul le parchemin du crâne peut leur donner la
joueurs, je ne compterais pas trop sur lui, car : clef de l’énigme, et il n’apparaît que quand tous les rituels
- soit Lenglumé, ayant pu s’échapper, est allé le ont été accomplis.
prévenir qu’il se passe de curieuses choses chez le Or il ne se passera rien tant que les joueurs n’auront
comte et dans ce cas le notaire se garde bien d’aller pas pris connaissance de ce message. Vous allez me dire
voir de plus près, étant bien trop peureux pour cela ! que la (mauvaise) plaisanterie pourrait alors durer long-
Il évite également soigneusement de prévenir qui que temps, très longtemps et que ce scénario qui commençait
ce soit et surtout pas la police, vu ses agissements bien risque de s’enliser définitivement…
délictueux ;
Mais ce serait compter sans trois “petits détails” crous-
- soit Lenglumé n’a pas pu parvenir à quitter la tillants, détails sinistres au demeurant :
maison, auquel cas le notaire ignore tout de ce qui
se passe à Fontainebleau et il se contente d’at- - la tête de sanglier qui se trouve dans le salon s’est
tendre patiemment le retour des personnages. mise a saigner dès qu’un des joueurs y a planté un
couteau de chasse, elle continue toujours à saigner
N’oublions pas qu’il ne brille pas par son courage et et il en sera ainsi tant que la maison restera close.
qu’il prend très au sérieux les menaces proférées par feu On imagine aisément l’aspect que doit présenter la
le comte. pièce en ce moment. C’est du plus mauvais effet
Aux personnages donc de se débrouiller ! Mais que sur le moral, ce genre de choses… Vider toutes les
peuvent-ils faire, surtout que tant que les cinq actes du heures un seau de sang frais peut assez vite avoir
rituel n’ont pas été accomplis, il ne se passe strictement les mêmes effets…
rien dans l’ancienne demeure du comte ! - deuxième détail : à partir du moment où il n’est plus
On ne peut même pas dire que l’ambiance soit parti- possible de sortir de la maison, toutes les deux
culièrement inquiétante, à une exception près, mais elle- heures les personnages, À LEUR INSU, vieillissent
est de taille : on ne peut ni sortir de la maison ni la d’un an. Au bout de quelques heures, cela devrait
détruite, on s’en apercevra si à l’aide d’un instrument devenir perceptible : un(e) tel(le) remarque en se
quelconque on tente de s’attaquer à une porte ou une coiffant son premier cheveu blanc (à 36 ans, c’est
fenêtre ou même un mur, par exemple : l’outil “rebondit” un peu jeune !) un(e) tel(le) remarque soudain avec
sur le mur ou la porte, échappe des mains du personnage horreur, au coin de ses yeux, cette affreuse patte
voire, si on insiste, se retourne contre lui… d’oie tant redoutée… Tel autre, plus âgé, se découvre
soudain des “taches de vieillesse”… etc. N’allez pas
trop vite ni trop fort dans ce domaine, il faut être
très progressif… Mais faites-leur tout de même sentir
“qu’il faut agir si on ne veut pas aller au terme de
cette horreur !”
- troisième et dernier détail qui devrait les pousser à
l’action, même si elle leur paraît risquée : à la cave,
les conserves, les vivres commencent à moisir ; le
lendemain matin, elles seront totalement moisies,
et le problème de la faim, la maison étant devenue
une prison dont on ne s’évade pas, va s’ajouter à
tous les autres désagréments…

Qu’on le veuille ou non, il FAUT aller au bout du rituel…


Espérons donc pour les personnages qu’ils parvien-
dront enfin à mettre la main sur le message post-mortem
ALORS QUE FAIRE ? (BIS…) du comte.
Deux hypothèses se présentent alors… Le Conseil no 9 vous parle de ce message d’outre
tombe…
Première hypothèse :
Or ce parchemin, tant que les forces du mal n’auront
Les joueurs ont accompli TOUS les rites. pas été TOUTES invoquées, ne se trouvera pas dans le
Dans ce cas, si l’un d’eux, surmontant sa répugnance, crâne. C’est véritablement un message de l’au-delà qui ne
a l’idée de soulever le crâne se trouvant dans la niche peut “apparaître” qu’une fois le rituel complètement
apparue dans le petit salon, il découvrira qu’un rouleau accompli…
de parchemin noir y a été dissimulé, ou y est apparu… Il ne reste donc aux personnages qu’à terminer ce
qu’ils avaient si imprudemment commencé, et bien malgré
Seconde hypothèse : eux à demander au malin de venir leur rendre visite.
Les personnages doivent bien comprendre qu’il ne
Les joueurs n’ont pas accompli tous les rites. s’agit en aucun cas d’un message écrit du vivant de l’an-
On comprend qu’ils hésitent, dans l’état actuel des cien propriétaire, mais bel et bien d’un message d’outre-
choses, à terminer leur tâche. tombe qui leur parvient par des moyens sorciers….
Pourtant, c’est ce qu’il va leur falloir faire, sans cela,
ils le comprendront assez vite, ils ne pourront jamais Vous voyez, cher lecteur, à quel point la malhonnê-
quitter la maison. teté peut-être dangereuse et comme quoi dans la vie on

– 12 –
a toujours raison d’écouter ses parents, ses maîtres, ses Le décor extérieur n’évoque pas non plus le jardin de
supérieurs, son adjudant et son aumônier ! l’Eden : la forêt de Fontainebleau a pris soudainement un
aspect sinistre, une pluie fine s’est mise à tomber et un
vent glacial est en train de se lever… De plus, la pénombre
NOTE POUR LE MENEUR DE JEU envahit petit à petit les alentours (et cela quelle que soit
l’heure).
1/ La personne qui lira la lettre du comte va subir l’influence Mais… Est-ce un effet de mon imagination ou… au loin
de forces mauvaises, événement de force 3 (jet/SPI) des aboiements ne se font-ils pas entendre, ainsi que des
2/ Pour ceux qui écoutent la lecture, jet/SPI force 2. sonneries de cor ? Qui peut bien chasser à courre par ce
Donnez donc à vos joueurs le parchemin s’ils osent soulever temps-là ?
le crâne ! et laissez-les lire cette prose ô combien édifiante ! Les personnages devront prendre une décision rapide,
Le texte que nous proposons sur le site malefices.com s’inter-
d’autant plus que la chasse semble se rapprocher... Vont-
rompt à chaque allusion littéraire, laissant ainsi aux joueurs ils rester dans la maison du comte ou tenter de fuir à travers
la possibilité d’aller chercher le livre cité, et de lire au fur et bois pour rejoindre le village le plus proche ?
à mesure ce qui est dit dans le livre en question du Grand
Veneur.
S’ils ne bougent pas, ce n’est pas grave, un autre fragment
Première solution : fuir, fuir FUIR !… (La curée)
du parchemin “s’écrit” sous leurs yeux, dans la niche, sous Si les personnages agissent rapidement et quittent en
le crâne… vitesse la demeure du comte pour gagner la localité la
Ceci jusqu’à la fin du texte. plus proche (Veneux-les-Sablons se trouve à 5 kilomètres
de là, voir plan) avant que le Grand Veneur ne leur rende
visite :
Celui-ci, guidé par son infaillible instinct, parviendra
à les rattraper, il les forcera à travers les halliers et les
DÉLIVRANCE ! taillis et les retrouvera, quelles que soient les ruses que
les personnages puissent utiliser.
On sent qu’il est guidé par une force mystérieuse et
À l’instant même où les personnages auront fini de qu’il est impossible de lui échapper, (dans la limite de la
lire cette lettre, comme par magie, portes et fenêtres s’ou- forêt uniquement mais ne le dites SURTOUT PAS à vos
vrent lentement. joueurs !).

Une fois qu’il les aura rejoints, le Grand Veneur ne


NOTE POUR LE MENEUR DE JEU proposera aucun marché, il se jettera sur les personnages
Vous voulez expérimenter la technique du “contrepied” aussitôt, s’attaquant de préférence à la personne ayant la
évoquée dans l’article « Trois petites notes de musique… » du spiritualité la plus faible.
site malefices.com ? Cherchez une musique dont le début soit Dans ce cas, s’il parvient également à faire passer de
doux, calme, serein… et lancez-la à ce moment précis. 20 vie à trépas l’un des personnages, il s’éloignera aussitôt,
contre 1 que vos joueurs vont pousser un “ouf !” de soulage- se contentant comme on l’a vu d’une seule âme.
ment…
Ce qui suit contient en filigrane la suite de votre “bande Si les joueurs ont eu la bonne idée avant de quitter
sonore”… Régalez-vous ! la maison du comte, d’emporter des armes avec eux, ils
pourront s’en servir avec autant d’efficacité que s’ils se
trouvaient dans la maison... sans cela...!
Si, et je le leur souhaite, les personnages parviennent
Pour peu que l’on éprouve un minimum de sympathie à occire le Grand Veneur, sa fin sera identique à celle
pour les personnages, on pourrait, les sachant enfin libres, décrite plus loin.
se réjouir pour eux, mais n’est-ce pas une réaction un peu
trop hâtive ? NOTE POUR LE MENEUR DE JEU
Ils sont libres, certes, et peuvent enfin quitter leur
prison sans la moindre difficulté, mais cette maison qui, On se reportera ici à la page des caractéristiques des PNJ.
il y a quelques minutes à peine, constituait effectivement Gérez les éventuels combats.
une prison, n’aurait-elle pas pu constituer un refuge contre
les menées du Grand Veneur Noir ? Mais maintenant les
choses ont bien changé. Autant il était impossible d’ou-
vrir portes et fenêtres, autant maintenant il est tout aussi Deuxième possibilité : Vaincre ou mourir ?…
impossible de les fermer !…
S’ils décident de rester chez le comte, c’est la situa-
La maison est donc grande ouverte, prête à accueillir tion la plus dangereuse – mais à mon sens la plus inté-
tout visiteur qui se présenterait : mendiant, promeneur soli- ressante ludiquement parlant – car, petit à petit, la chasse
taire, voyageur égaré ou... Grand Veneur… va se rapprocher, les hurlements des chiens vont devenir
Et vu les événements qui viennent de se dérouler ici, assourdissants, et bien que curieusement on ne puisse les
je n’irais pas jusqu’à dire que cette maison est la maison voir, il semblerait que maintenant ils rôdent autour de la
du Bon Dieu ! maison, une véritable meute de bêtes féroces qui n’atten-

– 13 –
dent qu’un signe de leur maître pour se ruer à l’intérieur Le Grand Veneur reprend alors la parole : « Alors qui
de la maison et mettre en charpie les malheureux person- me désignez-vous ? »
nages… On entend déjà les claquements de leurs
mâchoires.
Puis on perçoit un bruit de galop, un cheval vient de A. Lâche solution
s’arrêter devant la maison ; un homme saute à terre, on
peut l’apercevoir, il est vêtu d’une grande cape et un J’ose espérer que les personnages ne seront pas assez
capuchon lui dissimule en partie le visage, pas suffisam- lâches pour accepter cet odieux marché, mais si malheu-
ment cependant pour qu’on ne puisse apercevoir un visage reusement c’est le cas voici ce qui va se passer :
en lame de couteau et deux yeux brillants d’une lueur Sitôt la “victime” désignée, le Grand Veneur fera un
inquiétante. signe : six molosses pénètreront dans la pièce et se jette-
Sa stature est imposante, d’une démarche souple et ront sur le malheureux (voir fiches techniques).
féline il se dirige lentement vers la porte d’entrée et pénètre Si par hasard le Grand Veneur s’aperçoit que ses
silencieusement dans la pièce. chiens éprouvent des difficultés à venir à bout de leur
tâche, il leur prêtera main forte : saisissant un couteau de
chasse accroché à sa ceinture, il tentera d’égorger la
NOTE POUR LE MENEUR DE JEU malheureuse victime.
C’est triste à dire mais je crains fort que le pauvre
L’arrivée du Grand Veneur constitue un événement de force homme (ou la pauvre femme, ça existe, la lâcheté myso-
3 (jet/SPI avec confrontation). gine) ne puisse en réchapper.
Ici encore, si le Grand Veneur parvient à tuer un des
personnages, il rompra le combat et tentera de s’enfuir…
N’oublions pas qu’une seule âme par nuit lui suffit !
Il regarde chacun des personnages tour à tour, les Ensuite, toujours sans se presser, le Grand Veneur,
dévisageant lentement et, d’une voix sourde, prononce ces suivi de ses chiens, quittera la pièce, se retournera pour
simples mots : dire simplement « À demain soir !… » puis remontera à
cheval et s’éloignera au grand galop.
« Je n’emporte qu’une âme par nuit et je consens à ce
que vous me désigniez celle que je dois emporter… Choi-
Un sursaut d’orgueil ?
sissez, j’attends, mais faites vite, car je ne suis guère
C’est à ce moment précis que l’on pourrait (?) l’atta-
patient... »
quer. Car “quand il a ce qu’il est venu chercher”, il est
moins sur ses gardes et on peut alors AGIR ! On pourra
Si Lenglumé, le clerc de notaire, est resté avec les le combattre jusqu’à ce qu’il soit parvenu à monter sur son
personnages, il y a de (très) fortes chances que vous cheval, s’il y parvient.
voyiez soudain, avec une étonnante coordination, cinq À partir du moment où il est sur sa monture, il ne sera
doigts se pointer spontanément vers lui… et qu’il soit plus possible de le toucher. Le Grand Veneur piquera des
ainsi désigné par les joueurs pour endosser le rôle de la deux et disparaîtra dans le brouillard de la forêt…
victime expiatoire... Trop facile, n’est-ce pas, vous êtes Aussitôt et avant que les personnages ne retrouvent
bien de mon avis ? l’usage de leurs membres, portes et fenêtres se referme-
Donc, dans ce cas, le Grand Veneur refusera ce choix ront pour ne s’ouvrir que la nuit suivante.
en disant qu’il « ne veut pas de cet homme car son âme
appartient déjà au diable. » Le Grand Veneur est parti… Mais nos personnages
n’en sont pas quittes ! En effet, assister à la mort d’une
NOTE POUR LE MENEUR DE JEU personne que l’on a soi-même, en toute connaissance de
cause, choisie comme victime potentielle, constitue une
Non mais vous ne pensiez. tout de même pas que l’on allait épreuve redoutable, tant pour l’esprit que pour l’âme :
permettre aux personnages de s’en tirer si facilement ! - événement de force 5 (jet/SPI, Confrontation) ET
- événement de force 4 (jet/OUV Confrontation).

Les personnages, à l’exception du pauvre bougre


désigné par ses “bons camarades”, se trouveront soudai-
nement paralysés, incapables de faire le moindre geste.
Lenglumé, qui de terreur s’était jeté au sol et se balan-
çait d’avant en arrière, comme font certains aliénés, ne
croit pas ce qu’il vient d’entendre…
Il se relève par petites étapes timides, comme s’il
pensait qu’à chaque mouvement il risquait d’être foudroyé
sur place…
Mais lorsqu’il constate que le Grand Veneur est vrai-
ment décidé à le laisser partir, il se saisit de son sac d’af-
faires personnelles, ne prend même pas le temps de le
fermer et sort en courant, sans demander son reste… On
l’entendra rire, pleurer, crier son soulagement, rire encore…
Il est parti…

– 14 –
Le diable est rusé et affectionne tout particulièrement ÉPILOGUE ?
ce genre de plaisanterie… Après tout, le Grand Veneur n’a
pas menti aux personnages en leur disant qu’il ne prenait
qu’une âme par nuit… Ce soir-là sa chasse est terminée, Le scénario dans sa forme originale s’arrêtait ainsi,
et ce n’est tout de même pas de sa faute si la maison pour des raisons éditoriales (contraintes de place, etc.).
retient ses hôtes jusqu’à la nuit suivante !… En ayant discuté à l’époque avec Michel Gaudo, et avec
Bien entendu, le Grand Veneur reviendra le lende- son autorisation, voici le petit épilogue que j’avais alors
main et leur tiendra exactement le même discours que la écrit pour clore complètement cette aventure. Il est inspiré
veille, mais je doute que les personnages acceptent à par les agissements de mes propres groupes de joueurs
nouveau sa proposition en désignant une seconde lorsque je leur fis jouer ce scénario…
victime… Il est plus que plausible en effet que vos joueurs, s’ils
La journée sera longue, longue, longue !… Il n’y a se sortent de ce piège dans lequel ils se sont quasiment
plus rien à manger, on vieillit, on se regarde de bizarre jetés de leur plein gré, veuillent aller “un peu” plus loin,
façon… Le temps passe lentement… et on “rejouera” la ne serait-ce qu’en demandant quelques explications à ce
séquence qui vient d’être décrite… “brave et honnête” maître Massot…
Mais il existe une autre solution, plus valorisante :

VISITE DE NUIT AU CABINET MASSOT


B. « Pas d’audace, pas de Gloire ! » Une expédition nocturne au 8, rue de la Baume, si
Les personnages peuvent refuser l’offre alléchante du on agit avec toute la discrétion que la situation requiert –
Grand Veneur et s’opposer à lui. les deux “escrocs à la petite semaine” du rez-de-chaussée
Dans ce cas celui-ci s’attaquera avec l’aide de ses ne dorment pas avant minuit/une heure du main, pour
chiens à l’un des personnages. Il attaquera de préférence “boucler” leur canard – permettra de pénétrer dans les
la personne ayant la plus faible spiritualité. Mais si l’un locaux du notaire...
d’eux le défie personnellement, il répondra au défi et atta- On s’étonnera sans doute de trouver la porte déjà
quera ce personnage… ouverte, et même (jet/PERC) “un peu” forcée…
On s’étonnera plus encore de se cogner à quelque
Que peuvent faire les personnages pour lui résister ? chose qui “flotte” en l’air… à moins qu’on ait de suite
Se battre tout simplement. N’oublions pas que le repéré le pendu qui tourne au bout d’une corde, accro-
comte, de son vivant, était un passionné de chasse et que chée au lustre…
des panoplies d’armes de toutes sortes sont accrochées
au mur : couteaux de chasse, piques, fusils ne manquent C’est Lenglumé, affolé et désespéré, qui est venu ici
pas. mettre fin à sa triste vie…
De plus, ce qui va jouer en faveur des personnages, À ses pieds, sa dernière lettre.
bien qu’ils l’ignorent, c’est que, la maison étant devenue
un lieu maudit, tous les objets s’y trouvant le sont égale- Surtout, ne pas toucher au cadavre ! En revanche, on
ment, y compris les armes, qui sont plus redoutables peut prendre le risque de faire quand même ce pour quoi
qu’elles ne le paraissent… Or il n’est pas interdit de s’en on est venu…
servir, surtout pour combattre le Malin et ses serviteurs, Il faudra forcer le bureau (le meuble) Jet/HAB malus
dont le Grand Veneur fait bien entendu partie (voir fiches - 2 (tiroirs du meuble). À ce prix, on pourra trouver :
techniques pour en savoir plus sur les avantages qu’offrent
de pareilles armes). À ce prix, on pourra trouver :
Si les joueurs parviennent à tuer le Grand Veneur - la lettre du comte de Lassary ;
celui-ci, avant de mourir, poussera un hurlement de rage - le vrai testament du comte, qui est quasiment le
et “disparaîtra”. même que celui qui a été lu aux joueurs, sauf qu’on
En fait, il sera environné par un tourbillon de flammes n’y fait aucune mention du pavillon de chasse (le
et, quand les flammes s’éteindront, le Grand Veneur aura comte n’en a parlé à personne, surtout pas à sa
disparu, ainsi que ses chiens, bien entendu. famille ! Car il en avait une !…). On y apprend cepen-
Quant au cheval qui attend devant la porte, il s’éloi- dant que le comte a une famille, une femme et deux
gnera au grand galop. enfants, à qui il lègue ses biens – déclarés ! – et son
Les personnages, outre le fait qu’ils ne seront plus argent, ce qui n’est pas rien...
importunés et pourront quitter la maison du comte sans une feuille de brouillon comportant les “réflexions”
difficulté, auront de plus débarrassé la forêt de Fontaine- successives de maître Massot concernant le pavillon,
bleau d’une de ses plus anciennes et de ses plus redou- et les diverses recherches qu’il a entreprises. Le
tables créatures démoniaques.
Ceci leur vaudra un éventuel gain Jet/SPI force 3 sur brouillon, après moult interrogations, se termine
la table de Résistance. par la phrase : « Envoyer cinq clampins ? », entourée
Mais quelle que soit la fin de cette histoire, je doute plusieurs fois, phrase qui ravit les joueurs et les met
que par la suite les personnages acceptent à nouveau de en général dans de bonnes dispositions quand ils
jouer aux apprentis sorciers. La magie noire est une chose rencontrent le notaire !
dangereuse, mieux vaut ne pas l’utiliser... - mieux caché, le rituel sorcier laissé exprès par le
comte pour déclencher les événements que vous
Michel GAUDO. connaissez maintenant…

– 15 –
NOTE POUR LE MENEUR DE JEU violente (assassinat du notaire, etc.). Le commissariat de
l’arrondissement n’est pas si loin !
Ce rituel consiste en une invocation du Grand Veneur Noir,
et il consiste à faire... tout ce que les joueurs ont fait s’ils en Pour le reste, cette séquence vengeresse est souvent
sont à ce stade de l’aventure!... amusante à gérer :
- soit on fait dans la menace subtile, tout en sous-
entendus…
VISITE DE JOUR CHEZ MAÎTRE MASSOT - soit on joue carte sur table et vous mettez en scène
l’arrogance du notaire d’abord – BAF ! – les menaces
du notaire : « Vous n’avez pas le droit ! » – BAF ! –,
1. Si Lenglumé s’est sauvé du pavillon, on constatera les dénégations du notaire « qui ne sait rien» – BAF
son absence à l’étude. et RE-BAF ! « Arrêtez, je vais tout vous dire ! »
Maître Massot a l’air plus qu’embêté – on le serait à
moins, vous allez comprendre ! – et ce n’est pas seule- Rappelons que ces personnages-là ne sont pas des
ment de revoir les joueurs : son cabinet vient de “subir”une membres du Club Pythagore, pour lesquels de tels agis-
visite de la police, car Lenglumé, qui a complètement sements ne sont même pas envisageables !
craqué, est venu se pendre dans le cabinet du notaire ! Il
a rapporté l’argent qu’il avait touché – 30 louis d’or –, et Quoi qu’il en soit… improvisez selon les dires de vos
a mis fin à ses jours. Le Grand Veneur n’aura pas attendu joueurs, et surtout...
longtemps son âme !
surtout… Amusez-vous bien !
La police est présente, entre ses mains se trouve le
dernier mot de Lenglumé. Massot a réussi à convaincre Jean-Philippe PALANCHINI.
la police que Lenglumé semblait dépressif…
Lenglumé à propos duquel les personnages, “puis-
qu’ils sont là”, seront interrogés par routine… (écoutez-
les mentir !)…
Ensuite la police quitte les lieux et enfin, “on va pouvoir
causer !”

Massot est un petit malhonnête, mais ce n’est pas un


dangereux criminel…
Si on a fouillé son bureau (voir § ci-dessus) et qu’on
a trouvé des “munitions” pour le faire craquer, il craquera
vite.
Si on ne possède pas ces papiers mais qu’on le prend
un peu sèchement, il se défendra d’abord, puis se dégon-
flera et tentera de composer, de traiter avec les joueurs,
de cette façon par exemple :

« Écoutez, nous sommes entre gens sérieux, on peut


toujours s’arranger ! Vous ne pouvez rien contre moi, vous
n’êtes pas plus nets dans cette affaire que moi... Alors voilà :
l’argent de Lenglumé (une belle somme !) est à vous... »
POST-SCRIPTUM EN FORME DE
Si les joueurs refusent ou demandent plus, Massot PETIT ÉPILOGUE MORAL
leur proposera carrément le pavillon de chasse, qu’il croit (racontée par Lucien Mathieu, grand maléficieux belge, une
toujours ensorcelé... surtout si on lui en a parlé en ce anecdote arrivée lors d’une de ses parties…)
sens !
Si on lui dit ça d’entrée de jeu, il le croira et propo- Un des faux héritiers, tous devenus “légitimes” proprié-
sera tout de suite la maison de la forêt. Les joueurs pour- taires du pavillon de chasse après “accord spontané” avec
ront l’accepter, s’ils sont sortis vainqueurs de l’affronte- Massot, a assez vite trouvé que la co-propriété, outre
ment… Dans le cas contraire, je doute fort qu’ils acceptent qu’elle pouvait devenir pesante, divisait le gâteau en cinq
le «cadeau»... parts, alors que “quelques petits coups de pouce au
destin” suffiraient à faire de lui l’unique propriétaire du
Mais s’ils sont assez fins pour jouer cette scène au pavillon du comte Lassary… Malhonnête un jour, malhon-
mieux de leur intérêt, il y a de fortes chances que les nête toujours !…
joueurs repartent du cabinet en étant propriétaires du (En fait je traduis du Belge. Le texte original était
pavillon de chasse ! Comme quoi la malhonnêteté n’est “Malhonnête une fois, malhonnête toujours, une fois…”)
pas non plus toujours punie !…
Laissez-les joueurs agir comme ils le voudront, mais Sitôt pensé, sitôt mis en œuvre… Voilà notre malhon-
refusez tout de même toute action déraisonnablement nête qui entreprend de tuer un à un ses quatre anciens

– 16 –
“compagnons” (poison, “accident” d’escalier, strangulation « On n’est jamais trahi que par les siens », dit-on…
pendant le sommeil…) Permettez-moi d’ajouter une manière de dicton à ma façon,
Le meneur effaré gère les actions et – la chance du et qui résume bien ce triste épilogue, si ne n’est pas toute
débutant ? – toutes les tentatives du saligaud réussissent cette aventure :
sans aucun souci… «À fumier, fumier et demi !…»

Dernière corvée, et non des moindres : se débarrasser


des corps : et j’en balance un dans une des gorges de Fran-
chard, et je te “pends” un désespéré à une branche, et
LES PERSONNAGES NON
que je te joue les Landru pour le suivant… Bref, il en JOUEURS
bave, y laisse de l’énergie, mais mène à bien ses sinistres
tâches… Il rentre au pavillon.
Le voici seul héritier de la magnifique demeure…
Le Grand Veneur :
« Et maintenant, que fais-tu ? demande le Meneur de Jeu. CONSTitution : 17 HABileté : 16
- Pardi ! Je vais dans mon buffet, je sors mon whisky, APTitudes physiques :18 PERCeption : 16
je m’en sers une belle rasade, et je reviens le savourer dans
le plus confortable des fauteuils de mon salon… arme : dague de chasse, arme blanche moyenne.
- Il est excellent, rétorque le Meneur, vraiment excel- ajouter + 1 aux dommages. des armes blanches courtes.
lent. Le comte était un homme de goût !…
- Elle est pas belle, la vie ? ajoute le quadruple meurtrier… Les chiens :
- Si, sans doute, ajoute Lucien avant d’enchaîner…
Mais soudain, quelle est donc cette douleur atroce qui te CONSTitution : 14 HABileté : 14
transperce les boyaux ? Qu’est-ce donc qui te fait te plier APTitudes physiques :13 PERCeption : 17
en deux sur le tapis moelleux du salon ? Qu’est-ce donc
que cette bile amère qui te monte aux lèvres en doulou- Les crocs sont considérés comme des armes blanches
reux “haut le cœur” ?… Ne serait-ce pas là l’œuvre d’un courtes, mais (pour tenir compte de l’effet de meute), on ajou-
POISON ?… » tera + 2 pts aux éventuels dommages.

Ce sont les derniers mots qu’entendit jamais le person- Les armes de la maison du comte
nage, bien que la mort, comme toujours avec le poison, Comme la maison, les armes sont maudites. Sans que
ait mis fort longtemps à le prendre… les joueurs le sachent, elles leur fournissent un bonus.
Un des héritiers, un des quatre assassinés, étudiant Considérez que tout personnage qui utilise une arme
en médecine, avait bien avant la fin du scénario signalé DE CELLES QUI “APPARTIENNENT” À LA MAISON a un bonus
au Meneur de jeu que, « par précaution, on ne sait jamais », de + 2 en APT et un bonus de + 3 en HAB et ce, dès qu’il
il empoisonnait la bouteille de whisky du bar du salon !… utilise cette arme, attaque ou parade.

– 17 –

Interesses relacionados