Você está na página 1de 2

I. Eléments constitutifs d’un poste téléphonique.

a. Fonctions à remplir par le poste téléphonique.

La fonction principale est de permettre l’échange d’une conversation entre les deux
personnes qui disposent des appareils en liaison : nous aurons donc en premier lieu des organes
de conversation.
Cette conversation est établie à la demande de l’un des correspondants ; il faut donc
lui permettre d’alerter le second et ce dernier doit être averti de cet appel. Ces opérations sont
assurées au moyen d’organes de signalisation.
Nous verrons également qu’un certain nombre d’organes complémentaires entrant
dans la constitution du poste téléphonique est nécessaire : (bobine induction, crochet
commutateur, résistances de compensation, condensateurs).

II. a. Organes de conversation.

En plus des différents organes qui intéressent directement le circuit de parole


(microphone et récepteur), un poste téléphonique est pourvu de l’équipement nécessaire pour
permettre à son utilisateur de faire savoir qu’il désire une communication (émission d’appel) ,
pour l’aviser de l’arrivée d’un appel (réception d’appel) et éventuellement (réseaux automatique)
pour transmettre au centre de rattachement, dans un code approprié, le numéro du correspondant
désiré (numérotation).

a.1. Le microphone.

Tous les microphones ont ceci de commun que les ondes sonores qui les
impressionnent provoquent la vibration d’une membrane (en forme de ruban ou de disque) avec
pour résultat, l’apparition d’une tension variable. La transformation en énergie électrique de
l’énergie acoustique qui provoque les déplacements de la membrane a lieu suivant différents
principes selon qui suit :

 Le microphone à variation de résistance (voir l’étude ci-dessous).

 Le microphone piézo-électrique :
Le déplacement de la membrane provoque la compression d’une lame constituée
d’un cristal piézo-électrique. Les compressions du cristal provoquent à leur tour
l’apparition d’une force électromotrice.

 Le microphone électrostatique (ou à condensateur) :


La membrane constitue l’une des armatures du condensateur. Le déplacement de
cette armature provoque une variation de la capacité de ce condensateur.

 Le microphone électrodynamique :
Un enroulement, solidaire de la membrane, se déplace dans un champ magnétique.
Conformément à la loi de Lenz, une force électromotrice prend naissance dans cet
enroulement.

 Le microphone électromagnétique :
Une armature solidaire de la membrane provoque des variations de la réluctance du
circuit magnétique d’un aimant permanant qui supporte un bobinage. Comme dans le
cas précédent, une force électromotrice prend naissance dans cet enroulement.